Je voudrais savoir si je suis bisexuelle et polyamoureuse…


Allo mon nom est Luna je suis extrêmement solitaire depuis petite et ça ne m’aide pas beaucoup a savoir ma sexualité et j’écoute souvent des choses que la relation principale est gay lesbienne ou encore bisexuel. Et souvent je suis plus attirer par les histoires avec des relations poligame ou a plusieurs et je voudrais savoir si je serai bisexuel ou un truc dans le genre et si je serai plus attiré par un couple a plusieurs

Luna

Salut Luna!

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros! Si je comprends bien ta question, tu te poses certaines questions entourant ton orientation sexuelle et tes préférences en terme de configuration relationnelle. Tu précises que tu apprécies grandement écouter des séries télé où l’histoire met en scène des relations homosexuelles ou bisexuelles. De plus, tu nommes être attirée envers les relations de types polyamoureuses.

D’abord, je tiens à préciser que tu demeures l’experte de ta propre vie! Il m’est ainsi impossible de répondre à ta place à ces questions vraiment importantes. Je tiens toutefois à t’encourager à poursuivre tes différentes réflexions. Le simple fait de s’autoriser ces questionnements est une excellente manière d’apprendre à mieux se connaître et apprendre à cibler nos propres besoins en termes de relations amoureuses et d’attirances sexuelles & amoureuses. Je ne peux ainsi point répondre à ta question à ta place, puisque tout ce qui concerne nos préférences amoureuses et sexuelles est d’abord et avant quelque chose dont seule toi peux y répondre! Mais ne t’inquiètes pas, je vais quand même te proposer plusieurs pistes de réflexion. 🙂

Avant de commencer à démystifier l’orientation sexuelle et les préférences en termes de configuration relationnelle, j’aurais aimé prendre quelques phrases pour adresser la question des séries télé que tu écoutes! Tu dis apprécier grandement les séries télé mettant en scène des histoires polyamoureuses ou LGBTQ+. Est-ce un signe sur tes propres attirances? Pas nécessairement! Mais je te comprends entièrement d’apprécier ce genre de contenu! La télévision est monopolisée à très grande partie par des histoires très normatives de couples hétérosexuels et monogames. Cela n’est pas représentatif de la diversité des configurations amoureuses possibles ni de la diversité des orientations sexuelles! C’est donc tout à fait compréhensible de rechercher une forme de représentation télévisuelle alternative à la norme hétérosexuelle dominante. Cela peut être rafraîchissant de voir des représentations différentes à la télévision. Il est possible que cela résonne en nous, il est aussi possible que ce type de productions télé t’offre une forme de modèle positif ou même que tu aies tendance à te projeter dans le rôle de certaines actrices. C’est tellement okay! Et je suis vraiment heureux pour toi que ce type de séries télé puissent t’accompagner dans tes différentes réflexions.

J’aimerais poursuivre en citant cette récente réponse que j’ai écrite : «L’important à se rappeler, c’est que les orientations sexuelles sont d’abord et avant tout des mots pour décrire des expériences humaines parfois très complexes! C’est le choix de chaque personne à déterminer quels termes lui correspond le mieux – et si elle veut en choisir un! Il faut aussi garder en tête que la façon que l’on s’identifie aujourd’hui et la façon que nos attirances se manifestent aujourd’hui peuvent varier dans le temps, au rythme de certaines rencontres, de certaines découvertes, de certaines explorations ou même de certaines curiosités. Il n’y a aucun mal à cela! 🙂 En gros, les principales composantes de l’orientation sexuelle sont les désirs, les comportements et l’identité. Pour citer ma collègue : ”Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personne, qui on aurait envie d’embrasser, etc.). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé notre amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l’identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, lesbienne, bisexuel.le, etc.)”.» En d’autres mots, les termes comme hétéro, bi, lesbienne ou asexuelle sont d’abord et avant tout des outils pour mettre des mots sur des expériences, des désirs et des identités. Une fille qui a des désirs à la fois pour des gars et des filles, mais des comportements sexuels principalement avec des garçons, pourrait par exemple s’identifier comme bisexuelle, car cela correspond à ses désirs, ou comme hétérosexuelle, car cela correspond à ses comportements, ou tout autre mot qui lui fait sentir bien! L’important, c’est uniquement d’être confortable avec les mots que nous choisissons. Et surtout, il n’y a pas de presse! Ces mots peuvent changer et fluctuer. Et c’est vraiment correct!

De plus, il est possible de distinguer deux grandes dimensions à l’orientation, soit les attirances physiques (orientation sexuelle) et les attirances émotionnelles (orientation romantique). Pour citer encore ma merveilleuse collègue Marion : «Dans les deux cas, on parle d’une attirance. Dans le cas de l’attirance sexuelle, il s’agit d’une attirance plutôt physique, déterminée par le genre (ou les genres) des personnes avec qui tu as envie d’avoir des comportements érotiques comme embrasser ou avoir des relations sexuelles. Dans le second cas, il s’agit plutôt d’une attirance émotionnelle, déterminée par le genre (ou les genres) des personnes avec qui tu as envie d’avoir une relation intime/amoureuse et des comportements romantiques comme regarder un film collé.es. Pour la plupart des gens, l’orientation sexuelle et l’orientation romantique vont dans le même sens (par exemple, une fille qui a des sentiments pour les filles et qui est attirée physiquement par les filles), même si ça peut parfois différer.» Ainsi, il est possible que ce soit quelque chose qui puisse résonner en toi en ce moment, le fait de ressentir des attirances sexuelles différentes de tes attirances romantiques. Et c’est très correct aussi. 🙂

Il me fait également plaisir de te répondre, puisque j’ai moi-même déjà été dans une configuration relationnelle de type trouple  c’est-à-dire une relation amoureuse où trois partenaires sont en relation ensemble. Un trouple est une des nombreuses façons de vivre une relation non-monogame éthique! Mais qu’est-ce que la non-monogamie éthiqueSelon ce blog sur le polyamour, la non-monogamie éthique  «est un type de relation inter-personnelle consensuelle qui ne relève pas du couple exclusif». Pour citer cette réponse que j’ai composée sur le sujet (J’ai envie d’introduire la non-monogamie éthique dans ma relation.) : «En d’autres mots, c’est un modèle relationnel basé sur le consensus entre l’ensemble des partenaires où l’on s’autorise une non-exclusivité sexuelle et/ou romantique. C’est donc un accord commun et consentant qu’il est possible et acceptable d’avoir plusieurs partenaires amoureux.ses et/ou sexuel.le.s de manière simultanée. Il y a autant de modèles relationnels non-monogames éthiques qu’il existe de personnes s’identifiant ainsi. En d’autres mots, chaque personne a la possibilité de définir de façon consensuelle avec son/sa/ses partenaires les paramètres définissant leur relation. Certaines personnes vont opter pour un couple ouvert par exemple : où il y a une relation principale et que les deux partenaires principaux s’autorisent des aventures sexuelles à l’extérieur du couple. D’autres personnes vont se définir comme polyamoureuses et se permettre de développer des sentiments amoureux pour plus qu’une personne. Bref, les modalités sont infinies, comme l’exprime cet article. Ce sera à ton/ta partenaire et toi de définir ce qui correspond le mieux à vos besoins et, surtout, de s’autoriser de faire des erreurs et modifier à nouveau les paramètres relationnels autant de fois que vous le jugerez nécessaire. Tu peux jeter un coup d’oeil à ce glossaire polyamoureux pour connaître davantage de termes et de définitions.»

Ainsi, c’est vraiment merveilleux si tu accueilles de façon positive tes différents questionnements entourant ton orientation sexuelle ainsi que tes différents questionnements entourant tes préférences en termes de configuration relationnelle. Je t’encourage réellement à conserver cette posture bienveillante envers toi-même! Et puis, c’est correct de ne pas savoir immédiatement la façon que l’on désire définir nos préférences sexuelles, amoureuses ou relationnelles. Je t’invite à te laisser porter par les différentes opportunités qui se présentes à toi, aux différentes expériences que tu as envie de vivre, sans trop réfléchir à la boîte dans laquelle tu souhaites te placer. Qu’en penses-tu? Sinon, j’entends lorsque tu me dis que tu es traditionnellement une personne de plutôt solitaire. Il n’y a aucun mal à être une personne plus solitaire! Je suis moi-même un très grand partisan des moments passés seul! Néanmoins, ce n’est pas nécessairement évident de rencontrer de nouvelles personnes lorsqu’on ne rentre pas en contact avec d’autres jeunes. Est-ce que c’est quelque chose qui pourrait t’intéresser de rencontrer d’autres jeunes vivant ou ayant vécu des questionnements similaires aux tiens? Tu peux par exemple regarder les différentes activités virtuelles organisées par nos collègues de Projet 10 (iels offrent des groupes virtuels pour ado de 14-17 ans chaque mardi, de 17h à 18h!)! Tu peux avoir le lien pour te connecter virtuellement à ces activités, il suffit d’envoyer un courriel à questions@p10.qc.ca 

Parfois, le virtuel est plus facile pour des personnes solitaires comme toi et moi pour établir un premier contact! Dans tous les cas, il n’est pas nécessaire de rencontrer d’autres personnes ou d’avoir des expériences pour être certain.e de notre orientation sexuelle et de nos besoins! Ton orientation sexuelle et tes préférences en termes de configuration relationnelle demeurent valides! Néanmoins, le fait de rencontrer des personnes peut certainement nous donner un coup de main pour nous aider à mieux nous connaître, à déterminer nos désirs envers telle ou telle personne, à déterminer si on a la capacité d’être attiré.e amoureusement envers plus d’une personne… et à apprendre, tout simplement!

Si tu fais un petit tour dans la section des questions déjà posées sur notre site web, tu verras que plusieurs personnes se posent des questions très similaires à toi. Tu n’es donc vraiment pas seule dans cette situation ! Tu peux en consulter d’autres pour alimenter tes réflexions. 🙂 Je te laisse également différentes questions abordant le polyamour / la non-monogamie éthique si c’est un sujet qui t’intéresse!

J’espère que cela t’éclaire un peu dans tes différentes réflexions! N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin, on demeure là pour toi! 🙂

Je te souhaite une belle route!

Solidairement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment