La transidentité de mon partenaire

Bonjour, j’ai essayé de trouver des réponses on consultant des articles sur internet et malheureusement je n’ai pas été satisfaite. Je suis une femme cis et je me considère comme lesbienne. Pourtant, je suis attirée envers certaines personnes trans hommes ou non binaires. Mon orientation sexuelle peut être vraiment hurtful pour le partenaire que je fréquente présentement et je comprends vraiment son point comme il est trans masc non-binaire. J’ai envie de mieux me renseigner et d’avoir des conseils pour être une bonne alliée. J’ai une préférence pratiquement exclusive aux organes sexuels dit féminin, socialement j’aime utiliser les mots partenaire et blonde et je n’aime pas la barbe ou les traits «masculins».

Malgré ça, j’ai une attirance sexuelle et amoureuse envers les personnes trans masc et non-binaire qui correspondent aux critères nommés plus haut. Je suis perdue dans mon identité. Je me demande si je devrais seulement dater des personnes cis pour éviter de nuire à la transition et aux questionnements face au genre de mon partenaire. Je n’ai pas envie d’offrir un amour conditionnel à sa transition. Présentement, il ne prend pas d’hormones et envisage une réduction ou ablation mammaire. Pour ce qui est d’une falloplastie, il est pratiquement certain de ne pas en désirer une. Au cours de notre relation, ses opinions et envies face à sa transition ont évolués et risque de changer encore (ce que j’appuie fortement).

Par contre, j’ai beaucoup de difficulté à me projeter dans le futur avec une personne qui passe comme un homme cis. Pour moi, c’est un sacrifice de dire mon chum . Je tiens à mon identité sans trop savoir si je m’identifie de la bonne façon finalement.

Merci et j’espère que vous allez pouvoir me guider dans tout cela:)

Audrey la licorne (elle/she/her)

Salut Virginie !

 

J’espère que tu vas bien !

Je voudrais commencer par te remercier pour la confiance que tu portes envers l’équipe d’AlterHéros.

Pour résumer ta situation : tu es une femme cis et tu t’identifies comme lesbienne. Présentement, tu es en relation avec un partenaire s’identifiant comme transmasculin non-binaire. Tu as une préférence pratiquement exclusive pour les organes sexuels féminins, tu n’aimes pas les traits physiques ayant une connotation plutôt “masculine”, tels que la barbe par exemple, et tu aimes utiliser des termes ayant une connotation plutôt “féminine” pour parler de tes partenaires, comme le terme blonde plutôt que chum. Ne souhaitant pas invalider l’identité et le genre de ton partenaire, tu cherches des conseils.

Par exemple, pour éviter de potentiellement nuire à la transition et aux questionnements de ton partenaire, tu te demandes si tu devrais dater seulement des personnes cis. Tu mentionnes également que, bien que ton partenaire ne compte pas faire de phalloplastie et ne prend pas d’hormones pour le moment, tu as du mal à te projeter avec une personne qui “passerait” pour une personne cis et tu n’as pas envie d’offrir un amour conditionnel à la transition de ton partenaire. Tu mentionnes aussi que tu tiens à ton identité et te demandes si tu t’identifies de la bonne façon.

Je comprends la complexité de ta situation ; ne pas s’invalider sans invalider son partenaire peut être assez ardu. J’espère néanmoins pouvoir répondre au mieux à tes questionnements!

Premièrement, j’aimerais mentionner qu’il n’y a pas de bonne façon de s’identifier au niveau de son orientation. Tu peux à 100 % t’identifier comme lesbienne tout en ayant une attirance envers les personnes transmasculines et trans non-binaires. Il est également 100 % légitime que tu aies une préférence exclusive pour les organes sexuels féminins (vulve, vagin, etc.) et que tu n’aimes pas les traits physiques traditionnellement associés à la masculinité et aux hommes (barbe, moustache, etc.). C’est aussi valide de préférer utiliser des termes à connotation plutôt féminine (blonde, copine, etc.) pour parler de tes partenaires afin de ne pas t’invalider en tant que lesbienne, mais il est aussi important de ne pas invalider l’identité et le genre de ton partenaire.

Il est également très légitime, dans le cadre d’une relation, d’avoir certaines attentes et limites. L’important est qu’elles soient clairement mentionnées avec son·sa·ses partenaire·s. Dans ta question, tu mentionnes que tu n’as pas envie d’offrir un amour conditionnel à la transition de ton partenaire. Je pense donc que cela mérite, si cela n’a pas déjà été fait, une discussion claire sur le sujet. Mentionner que tu es actuellement attirée par ton partenaire mais que, dépendamment de ses objectifs physiques pour sa transition, tu pourrais avoir du mal à te projeter avec.

Comme tu le mentionnes, les opinions et envies relatives à la transition de ton partenaire peuvent évoluer et c’est encore une fois 100 % légitime pour iel de changer d’idée. C’est aussi très possible pour toi de revoir l’avenir de ta relation, considérant que cela peut ne pas correspondre à tes attentes et limites. Comme tu ne peux pas décider pour ton partenaire comment iel entame sa transition, iel ne peut pas décider pour toi de tes limites et attentes qui sont tout de même présentes.

Je pense donc qu’il est important de garder en tête tes attentes et limites et ensuite voir si la relation te convient.

Dans le même ordre d’idées, tu te demandes si tu devrais seulement dater des personnes cis afin de ne pas nuire à la transition et aux questionnements de potentiels partenaires trans. Cela est une possibilité mais ce n’est pas une obligation. Tu as, par exemple, le droit d’avoir des attentes et des limites et ,considérant que, chaque personne trans voit sa transition d’une manière différente, il se peut donc très bien que tu dates quelqu’un de trans qui ait, elle·lui aussi, des attentes et limites qui correspondent aux tiennes !

J’espère avoir pu t’éclairer un peu dans ton questionnement.

Si jamais tu as d’autres questions, n’hésite pas à refaire appel à Pose ta question !

 

Bien queerdialement,

Audrey (elle/she/her),

une vraie licorne

Similaire