Guillaume Perrier


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.


Je suis prisonnier de mes pratiques de cruising gay et ...

bonjour, je découvre.votre site et les réponses particulièrement pertinentes et construites aux questions d internautes j'ai 48 ans, marie depuis 23 ans, 2 grands enfants.(23 et 20 ans). je suis prisonnier de mes pratiques sexuelles depuis l'age de 20 ans. En clair, je fréquente depuis toujours les lieux de sexe (saunas, lieux de drague anonymes, aires autoroutes, forêt etc), consomme du sexe anonyme, bref, répond a la pulsion de la rencontre. Je baise comme un animal, les relations sont dénuées d'humanité. Parfois je me dégoûte. Seulement, après.10 ans de thérapie, Je n arrive.toujours pas a quitter ces.lieux. c.est devenu comme.un loisir, une activité occupationnelle, une obsession. parfois j annule des rdv pro pour me rendre sur des lieux. je suis aussi addict aux réseaux type grindr. Suivi psy sérieux, tout est abordé, seulement Je n arrive.pas.a me séparer de ces pratiques ( qui ne construisent rien, n apportent rien à long terme si ce n est gérer mes.angoisses) je me suis longuement interrogé sur mes pratiques homosexuelles. je.n arrive toujours.pas a définir une.orientation. .d'ailleurs est il besoin d en définir une ? j accepte une éventuelle homosexualité, bisexualité ou que sais je ? Ma problematique : comment sortir de ces pratiques obsessionnelles, relations anonymes et déshumanisées, COMMENT RETROUVER DU CONTROLE ? a.noter, que les relations sexuelles avec.ma.femme.sont devenues zero, au,fur et a mesure du temps (me.suis éloigne, honte, culpabilité etc....) Au total 10 ans de thérapie sérieuse avec.psychiatres, psychothérapeutes etc et pas de.changement significatif dans mes pratiques, si ce n'est plus d.acceptation et moins de culpabilité, résignation Dois je quitter ma femme, envisager.un nouveau mode de vie ? satisfaire une perversion ? j ai très tres peur de l abandon !!!! Merci de me lire. Et encore félicitations pour votre investissement Chrispi


Est-ce que mes boutons sur mon pénis sont des condylomes ...

Condylomes ou pas ? Cela fait deux jours (vendredi soir et samedi soir) que je me masturbe couché - et non assis en regardant du porno (1) - et à moment donné quand j'ai déjà passé un certain temps (> 10 mon), je ressent des boutons sur une partie de mon pénis (verge), Ce ne sont pas des crêtes de coqs, Samedi après-midi, je me suis rasé la verge en pensant que c'était du à des poils qui en repoussant et avec le mouvement tirerait un peu. J'ai aussi pensé à une mauvaise lubrification, en effet, quand je suis assis, je laisse ma salive tombé le mon pénis et ma main gauche et donc le pénis est bien mouillé, mais quand je suis dans mon lit, je travaille de la main droite et je vais chercher la salive avec ma main, hors, les boutons sont côté gauche de la hampe de mon pénis . Donc, peut-être moins mouillé. Donc, comment savoir si condylomes ou juste un problème de lubrification.. (1) la pièce n'est pas correctement chauffée, il fait trop froid. Stéphane


Je suis catholique et homosexuel. Connaissez-vous des groupes de soutien ...

Bonjour J'ai 16 ans et je suis catholique. Je suis en train de prendre conscience que je suis homosexuel en cette rentrée. Je suis à nouveau amoureux d'un copain de classe depuis 2 semaines. C'est un amour à sens unique, je ne suis pas dans la capacité de faire mon coming out à la personne que j'aime, l'homosexualité heurtant mes convictions religieuses. J'ai toujours espéré qu'une fille tombe amoureuse de moi pour m'ecarter de mes attirances homosexuelles et pour me marier avec elle, mais ce n'est pas arrivé et j'en peux plus de sacrifier ma sexualité pour respecter des conventions sociales et religieuses. Ce nouvel amour naissant que j'ai pour ce garçon m'a convaincu que j'étais gay sans parler des différentes phases décrites sur les sites lgbt sur la découverte de son homosexualité dans lesquelles je me reconnais trop. Je crois que je vais en crever si je persiste à vouloir des relations hétérosexuelle qui ne m'ont jamais attirées. Ma sexualité fait que je n'ai pas le choix si je veux être heureux et épanoui je dois coucher avec des personnes de même sexe que moi. J'ai maintenant conscience que ma sexualité implique et impose mon homosexualité et aussi d'aimer les garçons. Aimer les hommes n'est donc ni un choix et ni une option et je dois essayer de l'accepter malgré moi. Je voulais savoir si des groupes de soutien lgbt chrétiens ou des associations chrétiennes/religieuses lgbt existaient parce que mon homosexualité remet en cause beaucoup de choses dans ma foi et c'est difficile pour moi que l'objet de mes amours depuis mes 12 ans soit toujours un garçon, ces sentiments amoureux se répétant trop en moi, je sais maintenant que je suis homosexuel et homoromantique. Je voudrais aussi me rapprocher de jeunes lgbt comme moi mais qui assument leur orientation au lycée mais je ne sais pas comment les aborder discrètement sans me griller auprès des autres, je ne les connais que de vue. Merci pour vos réponses. Chrichri





Suis-je normale en tant que femme d’aimer la pénétration anale?

Bonjour j'ai une question très tabou. J'espère ne pas etre trop crue. J'ai découvert le sexe anal avec mon petit amie il y a un an. Avant je ne voulais pas en entendre parler de cette pratique sexuelle ( ca fait 10 ans qu'on est ensemble depuis nos 14 ans) que je trouvais degradadante et degoutante, que je pensais uniquement réservée aux films pornos et aux personnes d'orientation homosexuelle. Mais peu à peu avec des caresses intime au niveau de de l'anus j'ai fini par apprécier que mon petit ami me titille cet endroit lors des préliminaires. J'ai ensuite eu envie d'aller plus loin' au debut des doigts et un beau jour son penis grâce à la confiance absolue que j'avais en lui . Et depuis cette 1ere fois, maintenant j'aime etre sodomisée à presque chaque relation sexuelle au lieu de pratiquer la pénétration vaginale. Suis je normale par rapport aux autres femmes ? Et pourquoi j'ai un plaisir beaucoup plus intense lors de la pénétration anale qu'avec la pénétration vaginale, c'est à tel point que je préfère cette pratique à une autre sauf quand physiquement je ne me sens pas assez détendue ou je ne sens pas en pleine forme à 100% ou receptive à 100% avec les préliminaires . Est ce le fait que mon copain est l'homme de ma vie, et que je m'offre corps et ame à mon petit ami dans ce genre de pratique ? Il est clair dans ma tête que je pourrais jamais avoir ce type de pratique avec quelqu'un d'autre. Et aussi je m'interroge sur le fait que j'adore cette pratique sexuelle alors qu'il y a 2 ans elle me degoutait totalement à cause des films pornographiques. Jézabelle



Je suis homosexuel et je ne tombe amoureux que de ...

Hello Je m'appelle Franck j'ai 18 ans et j'aime les garçons. J'avais besoin de le dire à une personne. Au début j'ai ressenti de l'amour pour 2 mecs au collège mé avec le recul j'étais amoureux de leur physique, il n'y avait rien en commun entre nous. Ça a recommencé au lycée sur 3 mecs, pareil, ils avaient tous un physique que j'avais trop envie d'avoir dont j'étais vraiment amoureux, mais j'aimais pas leur personnalité. La je recommence à tomber amoureux d'un garçon pour son physique mais cette fois ci pour sa personnalité aussi. On s'écrit souvent quand on se voit pas on est devenu ami. Mais je suis grave désespéré il est hétéro. Je sais pas si il est conscient que je l'aime. La dernière fois il m'a invité chez lui, j'ai pris une douche après lui et j'ai eu le temps pendant une minute de le voir tout nu moi j'étais totalement déjà déshabillé et j'ai eu une érection incontrôlée en le voyant nu. Y a eu un moment de silence parce que on sest retrouver nu tous les 2 et j'avais une érection et j'ai rien osé et j'ai filé sous la douche et j'ai dû me masturber en solitaire pour que l'érection disparaît. Ensuite on a regardé un film ensemble et on n'a jamais reparlé de cette histoire qui était très gênante. J'avais espéré un truc avec lui en comprenant que j'étais physiquement attiré par lui, qu'il soit gay même s'il cherche à sortir avec des filles et puis rien J'ai peur qu il sait que je suis homosexuel mais j'ose pas en parler avec lui et lui avouer mes sentiments pour lui. Je sais pas comment interpréter son silence sur cet événement on se voit toujours et on se parle toujours de plein trucs hyper enrichissant, je le vois comme un ami mais j'ose pas du tout parler d'homosexualité ou même lui demander ce qu il pense de telle série lgbt. J'ai trop peur de le perdre et en même temps je voudrais qu'il m'aime mais il est hétéro tout les coups. Actuellement je voudrais être une femme pour qu'il sorte avec moi et me pose la question si je suis pas transgenre ou c'est juste parce que je sens que l'amour est impossible entre 2 hommes. Voilà tomber amoureux d'un garçon je trouve trop difficile à vivre quand ils sont hétéro, pour le moment les hommes que j'aime sont tous hétéro. On m'a conseillé sur des forums d'aller sur des applis de rencontre mais moi je peux pas, je crois que j'ai besoin d'aimer un physique ou un sourire pour avoir envie d'une relation sentimentale avec un garçon,alors j'ai envisager dans des lieux de drague gay mais avec le pass sanitaire que j'ai pas encore et le covid c trop compliqué. Comment ça se passe dans ce genre de lieux parce que j'en ai un peu peur j'ai l'impression par les médias que c'est un lieu de dépravation sexuelle et moi je recherche à aimer un garçon pour m'aider à l'accepter.


Mon chum a des petits boutons blancs sur le pénis ...

Bonjour! Bon moi et mon chum on prenait une douche et on a remarquer des petits boutons blanc sur son penis et lui a remarquer sur ses testicules ( celui-ci a dit qu’il y avait du pue quand il a essayer de les percer ) c’est pas des grains de fordyce…il a une peau à tendance acnéique ( mais vrm beaucoup il en a partout sur le visage et le dos ) il a fait très chaud c’est derniers jours je sais pas si la sudation expliquerais…on eu beaucoup de rapport aussi..( friction peut-être) on se porte pas le condoms puisque je suis sous contraceptif oral j’ai fait quelques infections vaginales en 2 ans à cause de la pillules ( 2 ou 3 ) et il se lave très souvent 2-3 fois pars jours avec beaucoup de savon… à noter que ça fait 2 ans qu’on est ensemble et que avant lui je me suis toujours protéger et que lui était puceau donc je crois pas que se sois une ITS puisqu’on est monogame ( il précise qu’il sont douloureux mais qu’il ne veut pas les percer puisque ça fait trop mal ) Meandhime




Je voudrais savoir si c’est normal qu’après l’éjaculation que le ...

Bonsoir comment allez vous  J'espère que tout va bien et que vous vous portez très bien.  Je suis très ravi de revenir pour vous poser d'autres questions importantes pour moi. Et sachez que vos réponses passées m'ont beaucoup aider à comprendre certaines choses sur la sexualité.  Je voudrais savoir si c'est normal qu'après ejaction que le pénis nous face mal pour quelques minutes? B.