Est-ce que le fait d’avoir des fantasmes homosexuels fait de moi une personne homosexuelle?


J’ai depuis quelque temps des moments ou j’ai des pulsions homosexuelles où je regarde du porno gay et j’ai même déjà partagé des photos avec plusieurs hommes, mais à chaques fois dès que l’excitation retombe, je me sens sale, j’ai l’impression de m’être fait violé, je regrette totalement et pendant plusieurs jours voire plus d’une semaine je me demande si je suis gay.. Le porno gay m’excite plus vite que le porno hétéro, mais je suis un tres grand consommateur de porno (hétéro) donc cela pourrait-il venir d’une lassitude?
Je suis d’habitude uniquement attiré par les filles et je me sens attirés par énormément de filles, dans la rue je regarde des filles mais jamais de garçons cela ne m’intéresse pas/ ne me fait rien. Pendant ces périodes d’angoisse, je ne me sens plus attiré par rien (surement dut au stress et à l’angoisse) et me force à trouver pleins d’arguments pour me rassurer sur mon orientation. Est-ce simplement des fantasmes? Ou ne suis-je pas Hétérosexuel?
Merci.

Lucas

Bonjour Lucas!

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Il n’est pas toujours facile d’adresser des questionnements concernant notre sexualité, nos désirs ou notre consommation de pornographie. Un grand félicitation à toi d’avoir pris la peine de nous écrire! Ça nous touche profondément de bénéficier de ta confiance. Sache que tu n’es pas seul à avoir des questions sur la pornographie et l’orientation sexuelle! Un bref coup d’oeil dans la section Pornographie de notre site internet t’en donnera un aperçu de l’éventail de questions que nous recevons à ce sujet. 🙂

Si je comprends bien ta situation, tu dis avoir des «pulsions homosexuelles» où il t’arrive de regarder de la pornographie homosexuelle et d’échanger des photos érotiques avec d’autres hommes consentants. (simple curiosité… lorsque tu regardes du porno hétéro, est-ce que tu qualifies cela de ”pulsions hétérosexuelles”? Je me questionne juste sur l’usage de ce terme, peut-être pourras-tu m’éclairer!) Tu notes te sentir mal une fois que l’excitation redescend. Tu te demandes également si ta consommation de pornographie homosexuelle ne serait pas liée au fait que tu visionnes une «grande» quantité de pornographie hétérosexuelle. Tu précises ressentir de l’attirance romantique et sexuelle uniquement envers les femmes, mais que lorsque tu angoisses énormément au sujet de ton orientation sexuelle, tu ne sembles pas attiré envers personnes. En bref, tu te demandes si tu ne serais pas gay. Est-ce un bon résumé?

D’abord, lorsque tu dis te masturber sur de la pornographie homosexuelle et d’échanger des photos érotiques avec d’autres hommes consentants, ma principale question serait : Est-ce plaisant? Est-ce que tu en retires du plaisir au moment de réaliser ces activités? Si oui, c’est génial! Parfois, il n’est pas nécessaire de regarder plus loin que le plaisir que tu trouves dans une activité dans le moment présent. Mais bien évidemment, tu as plein de questions à ce sujet, alors explorons les éléments un à la fois! 🙂

 

Pornographie

Pour commencer, laisse moi citer un extrait de cette réponse : «D’abord, la pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images dont nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien.

En ce sens, il est nécessaire de distinguer que ce qui nous excite sur la pornographie ne constitue pas nécessairement ce qui nous excite dans la vraie vie. Certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle par exemple, sans pour autant que ces personnes veulent avoir une expérience intime avec une personne du même genre qu’elles. Il est donc complètement normal d’être excité par des scènes ou des acteurs/actrices pornographiques sans pour autant que cela constitue des activités sexuelles que nous désirons expérimenter. Or, ces préférences pornographiques ne sont pas forcément liées à nos attirances de la vie de tous les jours.» À la lumière de ces informations, et pour répondre à ta question, c’est tout à fait normal d’être excité par une diversité de scénarios pornographiques même si tes attirances dans la vie de tous les jours, donc tes attirances émotionnelles et physiques, soient principalement envers les femmes.

Maintenant qu’on a mis au clair qu’il est complètement normal de ressentir de l’excitation sexuelle devant des images sexuelles de toute sorte, poussons un peu plus loin la réflexion si tu me le permets! Il est possible de se questionner sur les raisons pour lesquelles certaines images sexuelles puissent être une source d’excitation. Il arrive que nous soyons sexuellement excités par certaines formes de tabous ou d’interdits que notre société véhicule. Le fait d’être sexuellement excité par de la pornographie homosexuelle, par exemple, peut donc directement être lié à cette sphère du tabou ou de l’interdit. Il s’agit simplement de scénarios ou d’images dont nous ne parlons généralement pas, dont nous n’avons jamais nécessairement imaginé possible, dont nous n’avons pas d’autres représentations médiatiques positives outre la pornographie. Le fait d’être excité par ce type d’images est donc très normal dans ce contexte.

Ceci étant dit, tu te demandes si le porno gay t’excite plus rapidement que le porno hétéro, puisque tu affirmes consommer une très grande quantité de porno hétéro. Cela peut être une hypothèse! Je ne peux point me prononcer là-dessus, car tu demeures l’expert de ta propre vie. Certains hommes hétéro peuvent tout simplement préférer le porno gay car celui-ci peut être parfois plus créatif, moins violent envers les femmes et proposant des rôles ou des dynamiques parfois plus égalitaires que ce que nous retrouvons en masse dans le porno hétéro. À toi de voir ce qui semble faire du sens dans ta propre réalité et ta propre expérience. Néanmoins, pour citer cette réponse : «En soi, la consommation de pornographie n’est pas problématique (bien que techniquement illégale pour les mineur.es), tant que tu gardes en tête qu’il s’agit de fiction. Les corps ne ressemblent pas à ceux de la plupart des gens, il y a des retouches, des “effets spéciaux” pour rendre les orgasmes plus impressionnants, des réactions exagérées, et comporte souvent des scènes violentes ou dégradantes, particulièrement envers les femmes. Il faut alors garder l’esprit critique pour ne pas se créer de fausses attentes par rapport à la sexualité dans la vie réelle, mais il n’y a rien de mal à s’en servir pour alimenter notre imaginaire érotique!».

Lorsque tu dis que tu consommes beaucoup de porno hétéro, comment qualifies-tu cette consommation? Est-ce que tu notes des effets secondaires négatifs de cette consommation de porno? Par exemple, est-ce que cela nuit à la réalisation de tes tâches au quotidien? Dans tous les cas, il est possible de garder un oeil critique sur le porno que tu peux consommer et possible de varier les sources d’excitation sexuelle sans se limiter au simple porno. 🙂 Par exemple, si tu considères que la pornographie prend trop de place dans ta vie, il est possible de se construire soi-même ses propres scénarios dans sa tête, d’écouter des podcasts érotiques, de lire des nouvelles érotiques. L’objectif est de stimuler son imaginaire (et notre cerveau – qui est notre principal organe sexuel!). Tu peux aussi, lorsque tu te masturbes, prendre ton temps, retenir tes orgasmes, prolonger le moment, varier les sensations en explorations tes mamelons, tes fesses, ton scrotum, ton gland, etc. L’objectif est de s’intéresser davantage à ce moment intime avec toi-même plutôt qu’à l’éjaculation pure et simple.

 

Échanges de photos érotiques

Pour citer maon collègue Maxime qui répond à une question très similaire concernant l’échanges de nudes (photos érotiques) entre hommes : «Maintenant, pour la question des nudes, je pense qu’il serait important de discuter de la culpabilité que tu ressens. D’où est-ce que ça provient selon toi? Est-ce le fait d’avoir échangé des photos érotiques? Est-ce le fait d’avoir été sexuellement excité par des communications érotiques avec un autre homme? Aurais-tu ressenti cette même culpabilité si ces échanges de photos avaient été avec une fille? De ce que je comprends, tu as échangé des photos avec d’autres adultes consentants pour varier tes plaisirs et parce que ça te tentait. C’est quelque chose de légal, de moral et de très commun. Selon des études, 40% des hommes américains et 33% des hommes français entre 18-24 ans l’ont déjà fait. Cela dit, il est possible qu’une personne te mette de la pression pour que tu envoies une photo ou t’en envoie sans que tu le demandes. Il est très important que tu respectes tes limites personnelles et que tu ne te forces pas à faire quoi que ce soit. Le partage de photos explicites sans le consentement est un risque à garder en tête et le nouveau guide sexting du PiAMP donne des bons conseils sur le sujet (par exemple de ne pas inclure son visage ou un signe permettant de t’identifier dans les photos). En d’autres mots, explorer cette partie de tes désirs n’est absolument pas une mauvaise chose, tant que cela se fait dans le consentement et la sécurité. J’ajouterais aussi que dans le contexte actuel de confinement, c’est une bonne stratégie pour respecter la distanciation sociale. 😉 »

 

Orientation sexuelle

Tu te poses des questions à savoir si tu es hétérosexuel même si tu ressens de l’excitation à l’univers homoérotique que tu peux trouver via internet, que ce soit par l’échanges de photos érotiques ou par la pornographie homosexuelle. C’est une question dont seul toi peux y répondre! Et la bonne nouvelle, c’est qu’il n’a pas de mauvaise réponse. En effet, l’orientation sexuelle est quelque chose de très personnel à chaque individu. Certains hommes qui ont des relations amoureuses exclusivement avec des femmes mais qui apprécient la pornographie homosexuelle ou faire du sexting avec des hommes peuvent se dire hétéro, car cela correspond à leurs comportements affectifs dans la vie de tous les jours. D’autres peuvent opter pour le termes bisexuel, puisque c’est la façon qu’ils décrivent leur désir sexuel. D’autres peuvent opter pour d’autres termes comme hétéroflexible en se qualifiant majoritairement hétéro, mais en se gardant la possibilité que de temps en temps, pourquoi ne pas s’amuser avec un homme. Tu me suis?

Il est aussi possible de distinguer l’orientation sexuelle de l’orientation romantique. D’une part, les attirances sexuelles et physiques. D’autre part, les attirances romantiques et émotionnelles. Parfois, les deux concordent, parfois, ça varie! Par exemple, un homme pourrait avoir des attirances romantiques exclusivement envers des femmes, mais des attirances physiques à la fois pour certaines femmes et certains hommes. Toutes ces combinaisons sont possibles! Et de plus, je t’invite à garder en tête que nos pratiques sexuelles ne définissent pas nécessairement notre orientation ou notre identité! 😉 On peut trouver du plaisir à une activité sans nécessairement que cela ait un impact sur nos attirances ou la façon de définir notre orientation. 

Un élément qui me vient à l’esprit lorsque je lis ton message est au niveau de ton sentiment de culpabilité après chaque plaisir homoérotique auquel tu t’adonnes. Tu utilises même les mots de te sentir violé après ces séances. Le choix de mot ne laisse aucun doute sur l’intensité des émotions que tu traverses! Toutefois, le terme viol réfère à une agression sexuelle définie par une absence de consentement. Est-ce que tu dirais que tu ne consentais pas à regarder de la pornographie ou à échanger des photos? N’hésite pas à nous écrire plus de détails à ce sujet si jamais c’est le cas. Néanmoins, j’aimerais te demander d’approfondir ces réflexions à mes côtés. Par exemple, pourquoi te sens-tu coupable ou sale après ces activités? Est-ce que cela est lié à une perception négative de la diversité sexuelle? À une perception négative de la sexualité entre hommes? À ton avis, est-ce qu’il y a une orientation sexuelle qui soit meilleure qu’une autre? Si oui, pourquoi? On grandit dans une société qui offre très peu de représentations positives de la diversité sexuelle, où l’on prend pour acquis que tout le monde est hétéro jusqu’à preuve du contraire. Dans ce contexte, il est normal d’avoir intériorisé, et sans le vouloir, des idées négatives entourant l’homosexualité, la bisexualité ou l’asexualité. Est-ce que cela fait du sens pour toi? De plus, on tend à avoir une compréhension de la sexualité divisée entre les pratiques jugées “bonnes, normales, naturelles” et les autres pratiques jugées “mauvaises, anormales, étranges ou dangereuses”. C’est possible que tu aies entendu des commentaires autour de toi qualifiant la pornographie homosexuelle ou les échanges de photos érotiques entre hommes de mauvais. Mais je t’assure, il n’y a absolument AUCUN problème à apprécier le porno gay et AUCUN problème à échanger des photos à caractère sexuelle tant et aussi longtemps que le consentement est respecté des deux côtés. Je le fais régulièrement! Cela peut même être très plaisant et satisfaisant! Et j’oubliais… il est complètement normal que notre libido soit à sec si on vit beaucoup de stress. 😉 Ne t’en fais pas à ce sujet. 🙂

 

Voici quelques autres réponses qui pourraient possiblement t’intéresser :

En bref, je te souhaite simplement de t’amuser en fonction de ce qui t’allume dans le moment présent. Tant mieux si c’est de flirter avec une fille en journée et de regarder du porno gay le soir. Il n’y a absolument aucun problème à cela! N’oublie simplement pas de garder un regard critique sur la porno et de conserver une approche positive concernant la diversité des orientations sexuelles. L’homosexualité, la bisexualité, l’asexualité et l’hétérosexualité sont toutes des orientations sexuelles valides et magnifiques! N’hésite pas à t’informer davantage à ce sujet! C’est le rôle à tout le monde de faire de notre planète un endroit plus ouvert, plus sécuritaire et un peu plus beau pour les gens qui ne sont pas hétérosexuel.le.s! 

 

En guise de conclusion, autorise-moi à citer cette récente réponse : «Mes recommandations? T’autoriser le fait de prendre du temps à démêler tout ce qui concerne tes différentes attirances, t’autoriser à changer de discours au rythme de tes réflexions, t’autoriser à expérimenter si tu en as envie, t’autoriser à réfléchir sur l’importance ou non d’une étiquette pour définir ton orientation sexuelle, t’autoriser à réfléchir à la possibilité de définir différemment nos attirances romantiques et nos attirances sexuelles, t’autoriser à écouter tes désirs, tes besoins, tes limites et tes craintes. T’autoriser à te questionner sur la source de ces dites craintes. Et surtout, t’autoriser à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin. Deal? 🙂»

 

Sur ça, je te souhaite une belle journée!

Et bonne route! 🙂

Chaleureusement,

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment