Comment amener ma patronne à me faire confiance tout doucement ?


Il arrive à ma patronne de me tutoyer par inadvertance, je sais qu’elle a souffert, mais nous n’avons pour l’instant que des simples relations professionnelles, malgré qu’elle m’a protégée et défendue, je ne veux pas la brusquer ou profiter d’elle et la considérer comme un trophé, elle mérite mieux que ça.

Je veux l’amener à me faire confiance tout doucement, quitte à me sacrifier, la protéger et à l’épauler mais comment réagir, je suis très timide avec elle.
Karine

Rebonjour Karine!

Merci encore une fois pour la confiance que tu portes envers les services d’AlterHéros. Ton message fait suite à cette réponse que nous t’avons déjà envoyée : Comment savoir si ma patronne est attirée par moi ? Je t’invite, si ce n’est pas déjà fait, à la relire afin de compléter tes différentes réflexions.

Ceci étant dit, tu affirmes que ta patronne te tutoie par inadvertance. Tu te demandes si cela n’est pas un signe d’une forme de complicité entre vous deux. Tu nous partages ta timidité à son égard et tu ne sais pas quoi faire dans ce contexte.

Je comprends que lorsque nous sommes attiré.e.s envers une personne, il peut arriver que cela nous provoque beaucoup de stress à l’idée, d’une part, de déchiffrer les signes sur une possible attirance mutuelle et, d’autre part, de communiquer ce genre d’attirance.

Malheureusement, comme les dernières fois, je ne peux pas répondre à la place de ta patronne sur ses possibles attirances ou intérêts à ton égard. Il n’y a qu’elle qui peut nous confirmer ces éléments. Il est possible que le tutoiement soit une certaine marque d’aisance et de confiance entre vous. Je suis un peu moins connaissant sur les réalités du monde du travail en France, je me permets néanmoins de te communiquer le fait qu’ici, au Québec, l’usage du vouvoiement est de plus en plus rare en contexte de travail. Certes, il y a des distinctions culturelles et régionales sur les questions liées à l’usage du vous ou du tu et le sens que ces pronoms ont. Tu es donc mieux placée que moi, en tant que salariée française, pour définir ces différents sens et usages.

Tu aimerais que ta patronne puisse te faire confiance et puisse se confier à toi en ce qui concerne les différentes difficultées que celle-ci peut vivre en ce moment. C’est très noble de ta part de désirée être présente pour elle! Je dirais, un peu comme dans mes dernières réponses, que la meilleure façon de communiquer ce type d’offre de soutien envers une personne, c’est de lui dire directement qu’elle peut se confier à toi sans gêne, sans tabou et en toute confidentialité. Or, je suis conscient que le cadre professionnel dans lequel s’inscrit votre relation pose des enjeux particuliers à ce type de partage.

Mais après tout, c’est le genre de décision qui t’appartient à 100%. Tu es l’experte de ta propre vie, l’experte de tes propres sentiments et l’experte de tes propres besoins. Seule toi peut faire le calcul des points forts et points faibles des différentes options, à savoir lui communiquer clairement ou non ta volonté à être présente pour elle.

Ensuite, pour citer une ancienne réponse que j’ai composée à une situation similaire à la tienne : ”si une liaison intime devait se développer entre ta patronne et toi, il peut avoir plusieurs répercussions sur ta vie personnelle et sur le bon fonctionnement de l’entreprise. Par exemple, n’importe quelle décision, aussi insignifiante soit-elle, pourra paraître suspecte aux yeux des autres collègues. Par exemple, si la relation donne lieu à du favoritisme, un salarié s’estimant lésé peut intenter des poursuites.

Pour citer cette recherche de l’Université de SherbrookeL’éthique sexuelle dans l’entreprise, analyseur du rôle stratégique du directeur des ressources humaines«L’incidence de la sexualité peut certes avoir des répercussions sociales constructives, mais aussi des comportements nuisibles à la réalisation du projet de l’entreprise et aux relations sociales qui s’y exercent : le harcèlement sexuel, ainsi que d’autres répercussions liées indirectement à la sexualité dans l’entreprise : incidences sur les salaires, le recrutement, les classifications ou l’évolution de carrière par favoritisme, perturbations du climat social du fait d’injustices sociales et de jalousies qu’elles provoquent. Les manifestations diverses de la sexualité, rendent celle-ci redoutable pour toute entreprise ou organisation.»

Mon discours serait ici potentiellement différent si tu ressentais une attirance envers une collègue de même échelle que toi. Toutefois, il s’agit de ta patronne. Sexe et travail ne font pas forcément bon ménage. La prudence est donc de mise à savoir si tu désires ou non lui partager ton intérêt à son égard. Cette décision te revient néanmoins entièrement.”

D’autre part, si cette situation occupe autant de place présentement dans tes préoccupations actuelles, il peut être intéressant d’aller chercher des réponses claires si c’est cela que tu désires. Dans cette optique, il peut être possible de lui composer un courriel en étant claire dans ton intérêt à son égard – tout en précisant que tu ne souhaites pas que votre relation professionnelle puisse être affectée par ce dévoilement -. Mais bien sûr, ceci peut avoir des répercussions importantes sur ton emploi. C’est, et je me répète, à toi de faire le calcul des impacts positifs et négatifs de ce type de partage d’information intime, en mettant tes besoins et tes limites au coeur de tes réflexions. 

Bonne chance pour la suite des choses, nous demeurons disponibles si tu en ressens le besoin. 

Solidairement, 


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment