Paul


About Paul

Paul est un homme trans autiste à neurodivergences multiples. Il s'intéresse depuis longtemps à la neurodiversité, la santé mentale, la diversité sexuelle, la pluralité des genres, et le soutien par les pairs. Dans son temps libre, il aime écouter et jouer de la musique, jouer aux jeux vidéos, et écouter des livres audios.


Je m’identifie en tant qu’homme, j’aime tout ce qui est ...

Bonjour Je me pose des questions sur mon genres, je m'identifie en tant qu'homme depuis environs 3 ans, mais maintenant je me pose des questions puisque j'aime tout ce qui est féminin, par exemple, j'aime porter des robes et des jupes, j'aime les couleurs pâle et pleins d'autres choses qui me donne ce caractère "efféminé". Étant jeunes je n'est jamais jouer avec des poupées ou des jouets "destinés" au filles, toujour avec des dinos en plastique ou avec des petites voitures. C'étais la même chose pour les filmes et les émissions. Je ne m'est jamais vraiment sentis insecure à propos de mes seins, mes cuisse ou mes hanches, mais quand on parle du bas là je ne suis pas capable d'y pensé ou regarder, cela me donne le vertige et des nausées, je n'est jamais plu m'imaginer en tant que fille, même étant jeune je me disais que faire tout ce que les filles fassent je ne l'est ferais pas puisque ce n'est pas moi. L'an passé, j'ai fait un coming out a ma mère, la seule chose qu'elle ma répondu est "Nous en reparlerons à t'est 18 ans." moi qui a cette manie de toujoue pensé a trop de choses en même temps, j'ai crue que je la décevais, qu'elle n'allait plus jamais me parler et pleins d'autres pensées negative. Cela m'a apporté à une dépression puisque quelqu'un d'extremement sensible et que je vivait plein de petites choses qui me rabaissais petit à petit. Juste pensé à ce que j'ai entre les jambes me rapportais à une emotion fortement douloureuse. Mais le haut lui, non, rien, je n'y pensais rien de bien spécial, juste que ca ne fait des pectoraux plus "dodu" que la normal, je n'avais pas peur de les observer ou d'y toucher. Merci de m'avoir écouté. Thomas


Il y a plus d’un an, j’ai commencé à me ...

Bonjour AlterHéros, Je viens sur le site depuis peu de temps mais je le trouve super ! Cependant les réponses ne m'ont pas totalement aidée. Je vais décrire ce qui se passe pour moi, j'espère que vous m'aiderez à trouver mon genre. Il y a un an et quelques, j'ai commencé à me poser des questions. Je me suis pensée demigirl et cela n'a pas changé pendant longtemps. Ensuite, c'est passé à genderfluid. Peu de temps plus tard, à transmasculin et enfin à trans FTM. Ensuite, c'est reparti, et je me suis repensée demigirl. Maintenant, je n'en ai aucune idée. Je suis biologiquement une fille. J'aime bien le rose, et aussi le noir et la majorité de mes personnages préférés dans les livres/films sont des filles. J'ai les cheveux courts (à la base, je les avais coupés courts quand je me pensais trans, mais la coiffeuse les avait coupés courts fémininement) et j'aime beaucoup. Je mets rarement des robes et du maquillage, à part pour les fêtes. J'ai une voix plutôt féminine mais légèrement masculine, selon moi. J'ai un style plutôt neutre, je mets des tee-shirt et des leggings/shorts tout le temps. En bref, j'ai une expression de genre féminine. Mais depuis petite, j'ai toujours aimé les jeux de ballons (même si je n'ai jamais pu en faire, je suis nulle dedans...). Au niveau social, j'ai une fois changé de prénom avec mes amis, pendant les vacances, dont je ne l'ai pas expérimenté IRL, seulement par messages : Sasha, un prénom masculin et féminin que je vais utiliser pendant ce message. Mes pronoms actuels sont elle et ael. J'aime bien il, mais il y a certains mots masculins que je n'aprécie pas, comme "roi" (je préfère "reine"). Mais j'ai bien aimé cette période, et j'ai demandé à une personne de confiance de me genrer au masculin et de m'appeler Sasha pendant les vacances où il n'y aura pas les parents, pour voir si ça me plaît ou pas. J'ai également peur d'être transtender. Je me sais capable de faire ça pour me faire "remarquer", même si je ne pense pas. Mais j'ai peur de croire que je suis trans, de tout me mettre au masculin et à la fin de me rendre compte que je le regrette, que c'était pour me faire "remarquer". Au niveau physique, je suis plutôt à l'aise avec ma poitrine, mais j'aurais aimé avoir l' "entrejambe" des garçons. Enfin je ne suis sûre de rien, et c'est là le problème. Après, j'aimerais avoir une barbe, mais ça non plus je ne suis pas sûre. Aussi, j'ai deux amies (filles), mais je ne peux pas choisir (les gens ne m'aiment pas). Malgré tout, j'ai vu les garçons de mon collège et j'aimerais être comme eux, ils sont tellement mieux que les filles… Enfin voilà, j'espère que mon message est compréhensible, Merci d'avance, et continuez, vous êtes un super site ! Sasha.


J’aimerais vraiment commencer des traitements pour avoir un corps masculin, ...

Bonjour, j'ai 15 ans et je suis née fille. Je me pose des questions en ce moment par rapport à mon identité de genre. Je déteste avoir des cuisse "de femme" (je ne trouve pas ça moche ni rien, juste j'ai l'impression que ç ça n'a rien à faire sur moi) et j'aimerais avoir plus de muscles, j'aurais aimé avoir une pomme d'Adam et j'aime avoir une voix grave. Malgré tout je ne me sens pas vraiment garçon. J'ai du mal à savoir exactement mais j'aime avoir l'air féminine (par rapport à mon expression de genre) et moins avoir l'air masculine même si ça ne me dérange pas. Et je m'identifie au pronoms elle. Aussi le fait d'avoir des poils de barbes me dérangerait je pense, même si, au contraire j'adore avoir des poils en dessous des aisselles parceque je trouve ça "viril".Je me sens mal avec le fait d'avoir des règles ne m'imagine pas les avoir, j'ai l'impression que ça n'est pas pour moi et que ça ne me sert à rien et ça n'a rien à faire là. J'ai du mal avec mon vagin, mais je ne m'imagine absolument pas avoir un pénis non plus. Aussi, quand j'étais petite je voulais essayé d'aller au toilettes debous. Avoir des seins ne me dérange pas tant qu'il reste petits. Pourtant le fait d'être une fille ne me dérange même si je ne sais pas si je me sens autre chose avec ça. J'aimerais juste avoir un corps masculin, sans organe génital mâle, et au niveau des seins aucun ou très peu. Mais dans ma tête je me sens assez féminine même si je me demande parfois si il n'y a pas autre chose. Je me suis déjà dit que le fait d'être fille et/ou un mélange des deux me convenait mais je ne suis pas sûre. J'ai peur que se soit une phase même si je me sens vraiment mal par rapport à mon organe génital, mes règles, ma musculature et surtout aussi mes cuisses. De plus je suis orthorexique depuis 2019, mais ça allais vraiment mieux depuis décembre, c'étais plus une histoire de complexe. Ça allais vriamen mieux et j'arrivais me faire plaisir ect, mais depuis peu, j'ai de nouveau eu peur de prendre des cuisses et un peu de seins. Mais contrairement à un complexe de minceur ect prendre du ventre par exemple me dérange pas. Et je ne veux pas ressembler à une fille mince, mais avoir plus de muscles et surtout au niveau des jambes. En plus, je ne suis pas sûre qu'être musclé "comme une femme" me plairait. Par rapport à certaine choses( les seins, les règles, ect,..) on pourrais aussi dire que pour j'ai juste peur de grandir mais je sais que ce n'est pas ça, j'en suis sûre. Je suis très exitée de grandir sans pour autant me pressée ni rien, la seule chose dont j'ai peu à ce niveau là, c'est de ressembler à une femme. J'ai aussi du mal avec le fait de ne pas pouvoir être torse nu, mon père peut et j'aimerai pouvoir faire comme lui. Pourtant je trouve lessoutien-gorge/bralettes/bikini très esthétique et j'aime en mettre mais juste pour une question esthétique mais, pour les bralettes et soutiens-gorge, je n'en porte pas en dessous de mes vêtement pour une question de confort et je n'en vois pas l'utilité sur moi dans ce cas. Enfin, je suis en option art et en histoire de l'art nous avons vu les statue grecques. Quand j'ai vu les statue d'hommes, j'ai éprouvé une grande envie d'avoir le même corps, mais quand j'ai vu les statue de femmes, je me disais juste qu'elles étaient très belles, et c'est un peu comme ça dans la vraie vie aussi. J'aimerais vraiment commencer des traitements pour avoir un corps masculin, mais le fait que je ne veuilles pas de pénis, de poils de barbes, et que j'aime avoir l'air féminine est compliqué. Ça ne touche presque que mon corps, même si je me sens parfois fille et/ou un mélange des deux, et je n'ai jamais envie d'avoir un corps féminin. C'est une torture pour moi de vivre avec la pression des règles, des seins qui peuvent devenir plus gros et des cuisses. Malgré tout je n'ose pas en parlé à mes parents de peur qu'ils Minimaliste ma souffrance, qu'ils se moquent ou qu'ils disent que je doit vivre avec parceque je ne sais pas si j'en serais capable. Voilà, je suis désolé pour ce message un peu trop long et si je me répète. J'attends vots conseils avec grande impatience, merci beaucoup.



J’ai 14 ans et je voudrais commencer ma transition, mais ...

Bonjour, j'ai 14 ans et je voudrais commencer à transiger (en homme) mais je ne sais pas par où commencer... J'ai beaucoup fais de recherches sur la transformation mais je sais pas comment faire. Je suis perdu mais je voudrais devenir un garçon rapidement. Et je ne sais pas comment l'annoncer à ma famille. J'ai vu qu'il y avait des "compresseurs de poitrine"... Mais je ne sais pas ce que ça vaut. Désolé de vous avoir fait perdre votre temps avec mon message mais merci quand même.


J’ai besoin de soutien et de parler à d’autres personnes ...

J'ai finalement avouer à moi même que j'étais pas dans le bon corps depuis ma naissance mais je l'ai dit à une amie il y a deux jour . Maintenant je sais pas ou aller à qui parler et je faut des crises dengoise depuis ce matin je cherche mon air sa pèse sur mes épaules et mon ventre... j'ai pas eu de soutin d'elle mais juste de l'avoir finalement dit sa ma fait du bien mais la je veut de l'aide parler à d'autre personne comme moi et régler ma dysphorie Je n'en peu plus c trop pour moi . Je sais qui je suis et je ne peu plus me voir dans le miroir J'ai supprimer de ma mémoire un ami gars qui a voulu m'embrasser à l'âge de 13 ans Je l'ai envoyer promené et il c pendu la fds d'après. J'ai besoin d'aide plein de mémoire refond surface en même temps . On dirait que mon corps d'homme m'abandonne maintenant que je me suis affirmer .jpense pas être normal .


Y a-t-il des solutions pour arrêter d’être dérangé.e par les ...

Bonjour, je suis une fille, enfin c'est le genre qu'on m'a assigné à la naissance mais je n'aime pas ça. Je n'aime pas qu'on parle de moi au féminin, je n'aime pas être bloqué•e dans cette case de seulement "fille". Ça fait bientôt deux ans que je ne sais même plus qui je suis et tous ce que je veux c'est ne pas poser de problème. C'est tellement compliqué de ne plus s'affirmer avec le genre qu'on nous a donné et moi je ne veux causer de problèmes à personne. Je ne veux décevoir personne. J'ai dit à mes parents que j'étais pan. Le lendemain ma mère m'a dit qu'elle n'avait pas fermé l'oeil de la nuit à cause de ça et m'a posé plein de questions. Comme nous étions dans la voiture, que je n'avais aucun moyen de sortir et que je me suis emballé•e sous le coup du stress, je n'ai pû répondre sincèrement à aucune d'elles et pour éviter de l'inquiéter, voire de la décevoir encore plus, j'ai juste dit que j'avais affirmer être pan au hasard et que de toute façon je n'avais aimé que des garçons ( ce qui est faux ). Je me suis senti•e tellement coupable à ce moment là. C'est pour ça que je ne peux pas être autre chose qu'une fille. Je ne veux poser de problèmes à personne et puis c'est tellement compliqué quand on est pas cis. Je suis tombé•e sur tellement de commentaires haineux à ce sujet, et dans la vie de tout les jours on en entend si peu parler. Moi tous ce que je veux c'est que tout le monde se sentent bien et j'aimerais me sentir bien aussi, mais c'est compliqué. De plus ayant de bonnes notes en cours, ils ont tous de grands projets pour l'avenir pour moi. Un métiers qui rapporte beaucoup d'argents une grande maison, un marie des enfants. Mais je ne veux pas me marier et encore moins avoir d'enfants. Alors leur dire que finalement je ne suis pas la personne qu'iels croient se serait comme ne pas être à la hauteur. J'aime beaucoup parler de moi au neutre, ça fait tellement de bien de ne pas avoir à choisir. Une de mes amies à d'ailleurs commencé à le faire. Et ça me fait tellement plaisir. Mais je ne pense pas que faire plus ce serait convenable, je ne veux pas continuer à la l'embêter. De plus je déteste mon corps, je hais le fait que quand on me regarde, sans hésitation on peut affirmer que je suis une fille. Il y a des fois où je n'arrive même plus à regarder mon corps dans un miroir sans fondre en larme et ça je ne sais pas à qui le dire sans inquiéter personne. En plus je ne m'habille pas comme une fille, et ma mère à l'aire tellement déçue à cause de ça. Elle ne fait que de répéter qu'il n'y a pas une once de féminité en moi. Que je devrais mettre des robes, du vernis et des rubans dans mes cheveux. Mais tout ça ce n'est pas moi. Et je sais ce que vous allez dire. J'ai le droit de ne pas être une fille, de demander à ce qu'on ne me genre plus au féminin. Mais j'ai juste l'impression de demander de l'attention et d'être pathétique. Alors j'aimerais juste arrêter de tiquer à chaque elle, arrêter de me détester autant et j'aimerais savoir si il y a des solutions pour ça. Merci d'avoir lu jusqu'au bout, j'espère ne pas vous avoir d'espéré totalement. Blue



Je suis en questionnement sur mon identité de genre, mais ...

Bonjours je m’appelle Anabelle, mais vous pouvez simplement pas nommer mon nom et ça me va ou juste Ana. En se moment, j’explore mon identité de genre, j’ai demander à une amie de m’appeler il pour voir ce que je ressent avec un pronom masculin à date je ressent de la joie mais aussi de l’indifférence comme si elle/il/iel je m’en fou un peu je suis juste une personne. Alors, je me considère non binaire puisque je suis perdu un peu dans mon identité. Je dirais que mon expression de genre est masculin/féminin/androgyne. Et j’aime ça, mais l’expression de genre ne défénis pas l’identité alors, je suis toute mélanger sur je suis qui. J’ai jamais eu de problème là avant avec mon look plutôt féminin et parfois masculin avec mes longs cheveux, mais depuis que je l’est est couper j’ai ressentis un espèce de confort je me sentais bien je ressemblais aux clicher lesbien. Je ne sais pas si les réseaux sociaux m’ont influencé dans cela , j’ai passer des heures et des heures à regarder des transition ftm et je me dit , mais pourquoi moi je ne pourrais pas? et puis je me dit mais ta jamais ressentis ça avant? Alors, est-ce que je suis suis juste stupide et c’est genre une mode que j’essaie d’allez ou c’est légitime ce que je ressent? J’aimerais bien avoir l’air d’un garçons bah du moin juste pas avoir de seins, mais j’ai jamais ressentis ça avant d’avoir regarder ses vidéo là et m’avoir couper les cheveux. Et si jamais je regrette la mastectomie? Aussi, j’ai peur de perdre mon père il m’a clairement dit qu’il accepterais jamais que je sois une personne trans ou que je change nom. Je suis une personne avec un trait de personnalité limite ce qui veux dire que je ne suis pas 100% tpl que j’ai le temps de changer. Ce qui fait en sorte que mon identité est très dur à trouver , je ne sais pas ce que j’aime, ce que je suis, mon style, ce que je veux faire etc. Alors, je me dit peut-être ce que je ressent c’est une passe? Depuis ma coupe de cheveux courte j’ai la manie d’écraser mes seins pour voir ce que sa fait si j’en aurais pas et je trouve sa tellement jolie, mais est-ce que c’est juste physique ou c’est parce que, je me sens homme ou les deux bref j’sais pas. Je compte contacter TransOutaouais pour me procurer un binder et peut-être qu’il vont pouvoir m’aider , mais entre temps je ressent le besoin d’en parler. Merci :)


Je n’ai jamais aimé être une fille et je déteste ...

Bonjour, Je suis née avec un caractère sexuelle féminin et depuis petite je n’ai jamais aimé être une fille, j’éviter de l’imposer au autre je le penser, j’agissais comme toute les autres u caractère sexuelle féminin. Plus tard quand je commença avoir c'est deux boule de chaire pousser. Je les cacha à tout pris, je me rapelle avoir mis des écharpes que je seras tellement fort. Je n’arrivais plus à me regarder dans le miroir je portais plus de tes short que des pulls meme en été je trouvais sa deguelasse et encore aujourd’hui à la vie de mon corps je trouve ça immonde j’ai cette envie de vomir et je suis donc obliger d’éteindre la lumière c’est aussi très difficile de me voir dans le bain obliger de fermer les yeux. J’ai essayer à aimer mon corps en fessant du sport toute sorte de choses pour juste le rendre meilleur mes c truck me mette dans une crise total, j’ai fait des effort aujourd’hui j’arrive à porter des tee short du moins des truck qui moule pas et qui font une taille de plus que moi j’arrive aussi à mettre en maillot j’essaye de regarder droit devant moi et de ne peut baisser les yeux. Toute a l’heure j’ai essayer de me regarder dans le miroir et j’y arrive pas je trouve sa deguelasse j’en souffre et je le sais et je serais mieux sans cela, j’ai essayer tant bien que mal en parlant à mon entourage mais il ne me comprenne pas je détestes qu’on me genre au féminin mais encore en me surnommant fille ou femme c mots me provoque toute suite une gente de crise ou je ne peut pas m’empêcher de serrer les dents et les points ou sois de me gratter jusqu’à mal le bras. J’aime vraiment pas ce corps, les truck menstruel aussi m’insupporte et je fais des douches froide, très froide pour les couper parfois sa marche d’autre fois nan mais je suis vraiment au plus mal j’aimerais qu’on me donne des conseilles s’il vous plaît que devrais je faire ?


Je m’identifie souvent à des personnages de film féminins. Suis-je ...

Cela fait bientôt 3 ans que j’ai commencé à me poser la question sur mon identité de genre à savoir suis-je trans ou non ? Durant cette période je me suis découvert bisexuelle assez vite en me rappelant de sentiments éprouvé pour un ami à moi même si je ne suis sorti qu’avec des filles (j’ai une fois fais des prélis avec un garçon de mon âge). Seulement je n’ai aucune réel réponse sachant que soit cette question m’obsède soit je ni pense plus. Et désormais je me demande même si je ne suis pas gender fluid tout en sachant que jeune garçon j’ai déjà demandé à ma mère si je pouvais devenir une fille (sa réponse à été un non sec) je faisais semblant d’avoir mes règles, des seins etc. Je n’ai pas de body dysmorphie. Mais m’identifie très souvent à des personnages de séries/films féminin. Suis je transgenre ou genderfluid ?



Je suis un garçon trans de 16 ans, je suis ...

Bonjour, Avant toute chose j'aimerai vous remercier. Il y a environ 1 an et demi je vous ai demandé conseil en tant que Linoux. A ce moment la je me cherchais, j'étais totalement perdu et vos conseils m'ont beaucoup apporté, vraiment merci. Ca faisait longtemps que je voulais vous en remercier, mais en réfléchissant, c'était plus sage d'attendre et en effets, je pense avoir bien fait. Comme je vous l'ai dit, la dernière fois je me suis présenté sous le nom de Linoux, je pensais être lesbienne et tout était compliqué, j'essayais de me découvrir depuis peu etc. Aujourd'hui je m'appel Alec et je suis un garçon transgenre de 16 ans. Je ne sais pas trop si j'ai le droit de vous renvoyer un deuxième message, je suis sûr que d'autres messages sont plus importants, que beaucoup ont besoin d'être conseillé. Mais je vous avoue qu'après 6-8 mois passé en sachant que j'étais transgenre, je suis assez déstabilisé ? Je ne sais pas si c'est le bon mot pour décrire ce que je ressent. Je m'excuse d'avance pour la longueur du texte qui suit. Lorsque je me cherchais il y a environ 1 an et demi, j'ai été comme le font les jeunes de ce jour, sur google. Là, je me suis informé sur tous les différents drapeaux de la communauté LGBTQIA+ et j'ai lu ce que presque chacun d'eux signifiaient, je savais que je ne faisait pas partie de la "norme" comme diraient beaucoup de monde. J'ai beaucoup cherché, a me renseigner sur ces drapeaux, et, en passant devant le drapeau transgenre, je le passait sans même imaginer une seule seconde que ca puisse être ca car je ne voulais pas que ce soit ca. Je savais que si c'était ca, que j'étais trans, j'allais avoir une vie dure, pour moi comme pour ma famille. Mais après quelques semaines à chercher et rester dans le déni, je suis sorti de ma zone de confort et j'ai été me renseigner sur la transidentité. En lisant les premières phrases, j'avais compris. J'étais bien transgenre, et bizarrement, j'ai pleuré de joie. En y repensant, j'avais tellement cherché qu'avoir enfin trouvé m'avait enfin permit d'y voir un peu plus clair. J'ai continué a me renseigner, je suis allé sur YouTube regarder des vidéos a ce sujet qui me permettaient de plus en plus d'en apprendre car au début, je ne savais limite rien du tout. J'ai passé quelques mois à rester dans un bonheur, à découvrir et apprendre peut être qui j'étais. Je me suis, durant ces mois là, très rapidement confié à ma sœur qui savait déjà que je pensais être lesbienne au tout début. Elle a toujours été la pour moi, et elle m'a encore une fois soutenue et a gardé ca pour elle. Ensuite, après ces quelques mois (dont je viens de parler) plus tard, j'en ai parlé a mes parents. Évidemment, ils ont été dévasté, heureux et naïf après cette découverte qui m'avait rendu heureux, je ne voyait pas le problème d'être trans., Eux ont eu plus de mal a comprendre, enfaite ils n'ont absolument rien compris, et c'était normal. Mais en y repensant, le leur avoir dit était idiot et stupide. Si ils avaient mal réagit ou si ils étaient transphobe, je ne sais pas ce qu'il aurait pu se passer. Non seulement c'était une action naïve et prématurée, mais en plus de ca je me suis mit en danger, sans parler de leur tristesse. Ils sont resté bizarre 2-3 mois environ, mon père ne parlait pas et m'a un jour confié qu'il avait du mal a se concentrer en travaillant. Quand à ma mère, elle ne s'en rendait pas compte mais elle ses propos et ses actions me blessaient, c'était horrible. Vraiment bizarre cette période, mais le moment qui m'a le plus blessé est, et je ne l'oublierai jamais bien qu'il ne le pensait peut être pas, lorsque mon père et moi en avons parlé ensemble et sur les solutions à ca et qu'il m'a parlé du fait que j'allais un jour partir et ne plus revenir pour ne blesser personne, en particulier mes grands parents très croyants. Même si ca a pas été facile je ne suis pas à plaindre, j'ai des parents formidable et qui m'aiment peut importe qui je suis. J'ai de la chance, et après cette période tout à commencé à aller mieux. Aujourd'hui ils me soutiennent. Pour le moment, dans les 5 personnes avec qui je vis, donc ma mère, mon père, ma sœur et mon frère, tout le monde est au courant sauf mon frère. Il a 2 ans de moins que ma sœur et moi, je ne voulais pas qu'il soit embarqué dans tout ca maintenant mais plutôt le laisser grandir tranquillement. Je lui en parlerai au dernier moment, qui me semble le bon moment justement. J'espère juste ne pas me tromper. Je pensais que j'allais pas en avoir, mais au final que je le veuille ou non j'ai beaucoup de dysphorie de genre. J'essaie de rester positif et de voir les années filée pour pouvoir transitionner a 20 ans. Je sais que je pourrai le faire à 18 ans, mais mon frère serait encore à l'école lui et les élèves se moqueraient de lui à cause de moi. Donc j'ai décider de ne pas le faire à 18 mais plutôt à mes 20 ans lorsque mon frère, lui aussi, sera aux études. Pour ma dysphorie, bien que j'essaie de rester positif comme je l'ai dit au dessus, j'ai beau faire tout les efforts possible je passe de joie à tristesse continuellement. Et maintenant que mon frère est adolescent lui aussi et qu'il commence à avoir des muscles, ca amplifie tout ca. Je suis évidement heureux pour mon frère, rien ne pourrait me rendre plus heureux qu'il soit heureux, mais, je n'arrête pas de me demander en boucle pourquoi je n'ai pas pu avoir cette chance et ce droit moi aussi. Pourquoi je ne suis pas né dans le bon corps. Ca me met dans une de ces tristesse et de ces colère noire. J'ai du mal a supporter ca, je deviens plus froid avec ma famille, je répond plus sèchement, je veux plus qu'on vienne me parler, je ne veux même plus qu'on me voie. Agir comme ca me rend triste, personne n'est responsable de mon problème, mais je ne sais pas comment réagir autrement. Enfaite, j'ai juste envie de m'endormir et de me réveiller dans 4 ans pour transitionner. En attendant, j'ai l'impression d'être là, sans être vraiment là. Et ne voulant même plus être la. Dans mon école, tout les jeunes de mon âge ont déjà plus ou moins trouvé leur caractère, leur amis. Je me prend pas la tête pour les amis, mais en revanche pour mon caractère ou pour savoir qui je suis, je patauge. J'ai l'impression que, vu que je ne suis pas dans le corps qui me correspond, je n'arrive pas à savoir quel est mon caractère ou encore loin de savoir qui je suis. Pour le moment j'ai juste l'impression d'être personne. En attendant, je fais comme si tout était normal, je souris, je ris, et je fait des blagues, je fais rigoler mes potes. Je vois pas vraiment ce que je pourrai faire d'autre, et vu que je n'ai pas le droit d'en parler à qui que ce soit pour la sécurité de ma famille et la mienne, ben je peux demander à personne. Si je connaissait par exemple, d'autres personnes comme moi, ou aller voir un psy, je pourrai échanger avec eux et mieux comprendre ce qui m'arrive. Mais mes parents sont très prudents, je n'irait pas rencontrer d'autres personnes transgenre car des gens que l'on connait pourraient peut être nous y voir qui sait, et la psy tout serait enregistrer quelque part, donc impossible haha. Je suis aussi assez anxieux de transitionner, que vont dire les gens ? Que va dire ma famille surtout ? Mes grands parents eux ils me renieraient ou quelque chose du genre, mon parrain, ma tantine, mes cousins, ma famille espagnole eux, mais mon Thor que diraient t-il ? Parfois en y pensant je me dit que je ne pourrai plus jamais aller dans le village natal de mes grands parents espagnols, ces gens la seraient très certainement violents avec moi, ils sont pas du genre ouvert d'esprit. Je vis en Belgique, j'ai une famille, des voisins, un village, des amis, une meilleure amie depuis ma naissance limite, souvent je me demande si ca en vaut vraiment la peine, mais rester dans ce corps sans transitionner je ne le supporterai pas. Je suis tellement angoissé de transitionner, même si il me reste encore 4 ans avant ca, rien que d'y pensé, je suis terrifié. Je sais pas comment ca pourrait bien se passer, il n'y a aucune chance pour que les gens le prennent bien. Mais je ne peux pas vivre pour eux quand même, la vie peut être si courte et je sais que je manque déjà une énorme partie de ma vie. Même si je vais transitionner assez tôt quand j'y pense, je voie quand même ma vie comme une course contre la montre. De plus, comment est ce que je transitionnerai ? J'ai pas envie que les gens voient comme ils disent "une fille devenir un gars", je suis déjà un gars, je l'ai toujours été et j'ai pas envie qu'ils me voient comme ca. Je pensais donc peut être partir 1 an et faire ma transition dans un autre pays peut être. D'un coté j'ai peur d'être malheureux loin de ma famille et je me dis que ce sera une étape importante de ma vie et j'ai envie qu'ils soient là, mais d'un autre coté, je n'ai pas envie qu'ils me voient transitionner mais plutôt qu'ils me voient en une fois en tant que "moi" avec un corps d'homme. Peut être que c'est pour me sentir plus "digne" ou "légitime" que j'ai envie qu'ils me voient comme ca en une fois, je ne sais pas, je suis assez perdu. J'ai peur aussi qu'ils subissent des moqueries, j'ai peur aussi d'en subir, j'ai peur que les gens soient invivable pour ma famille et que je décide de partir pour toujours. Beaucoup de choses me font peur, j'en suis conscient et j'aimerai que ca en soit autrement. Comme je vous l'ai dit, avec un ou une psy ou avec des gens comme moi je pourraient en parler et peut être qu'on pourrait m'apporter des réponses, mais c'est impossible. C'est pour ca que je me tourne vers vous ce soir. Je vous remercie pour avoir lu jusqu'ici, Passez une bonne journée Alec (Pour ce qui est de la diffusion de ce message sur AlterHéros.com, je vous laisse libre choix de le diffuser ou non. Je n'ai pas vu beaucoup de cas comme le mien sur le site, si vous pensez que mon cas pourrait en aider certains ou certaines alors c'est ok pour moi. J'aimerai juste que mon adresse mail ne soit pas visible et reste anonyme, merci)