Je n’ai jamais aimé être une fille et je déteste de plus en plus mon corps, que devrais-je faire?


Bonjour,
Je suis née avec un caractère sexuelle féminin et depuis petite je n’ai jamais aimé être une fille, j’éviter de l’imposer au autre je le penser, j’agissais comme toute les autres u caractère sexuelle féminin. Plus tard quand je commença avoir c’est deux boule de chaire pousser. Je les cacha à tout pris, je me rapelle avoir mis des écharpes que je seras tellement fort. Je n’arrivais plus à me regarder dans le miroir je portais plus de tes short que des pulls meme en été je trouvais sa deguelasse et encore aujourd’hui à la vie de mon corps je trouve ça immonde j’ai cette envie de vomir et je suis donc obliger d’éteindre la lumière c’est aussi très difficile de me voir dans le bain obliger de fermer les yeux. J’ai essayer à aimer mon corps en fessant du sport toute sorte de choses pour juste le rendre meilleur mes c truck me mette dans une crise total, j’ai fait des effort aujourd’hui j’arrive à porter des tee short du moins des truck qui moule pas et qui font une taille de plus que moi j’arrive aussi à mettre en maillot j’essaye de regarder droit devant moi et de ne peut baisser les yeux. Toute a l’heure j’ai essayer de me regarder dans le miroir et j’y arrive pas je trouve sa deguelasse j’en souffre et je le sais et je serais mieux sans cela, j’ai essayer tant bien que mal en parlant à mon entourage mais il ne me comprenne pas je détestes qu’on me genre au féminin mais encore en me surnommant fille ou femme c mots me provoque toute suite une gente de crise ou je ne peut pas m’empêcher de serrer les dents et les points ou sois de me gratter jusqu’à mal le bras. J’aime vraiment pas ce corps, les truck menstruel aussi m’insupporte et je fais des douches froide, très froide pour les couper parfois sa marche d’autre fois nan mais je suis vraiment au plus mal j’aimerais qu’on me donne des conseilles s’il vous plaît que devrais je faire ?

Bonjour Endrou,

 

Merci beaucoup pour ta question. Je te félicite d’avoir pris le temps d’affirmer ce que tu ressens, ça peut être difficile d’en parler et, le fait de le mettre sur écrit, c’est déjà une excellente étape!

 

D’après ce que tu as écrit, on dirait que tu souffres beaucoup parce que ton corps ne correspond pas à ton identité de genre, et que les gens autour de toi te voient comme une fille ou une femme. C’est ce qu’on appelle souvent “la dysphorie de genre”.

 

La dysphorie de genre, c’est un inconfort, un mal être, de l’anxiété ou de la dépression liés au fait de ne pas vivre dans son vrai genre.

 

Comme tu le sais peut-être, la meilleure manière de diminuer cette souffrance est de faire une transition. Cela peut vouloir dire différentes choses pour différentes personnes, comme par exemple changer les habits qu’on porte, changer son nom, ses pronoms et ses accords, prendre des bloqueurs de puberté et/ou de la testostérone (dépendant de ton âge), et plus tard passer par un processus chirurgical d’affirmation de genre si tu le souhaites. Tu n’es pas obligé de tout faire dans cette liste, et tu n’es pas obligé de faire ces choses dans un ordre spécifique non plus. Comme tu es mineur, tes parents ou responsables légaux devront donner leur accord pour les aspects médicaux de la transition. La transition sociale est tout de même toujours possible!

 

S’il n’est pas possible pour toi présentement de faire un coming out à tes parents et de faire une transition médicale, ou que tu ne souhaites tout simplement pas faire de transition médicale, peu importe la raison (elles sont toutes valides!), je t’invite entre-temps à prendre le temps d’explorer les choses qui pourraient t’offrir de l’euphorie de genre, qui est le bien-être lié au fait d’être capable d’exprimer son vrai genre ou d’être reconnu·e comme tel, “contraire” de la dysphorie de genre. Ça pourrait être de changer de coiffure, d’explorer différents pronoms et prénoms, de porter des vêtements qui pourraient modifier la silhouette de ton corps (par exemple des chemises, camisoles (genre tank top), pantalons pour « hommes ») Sinon, pour donner l’apparence d’un torse plat sous les habits, tu peux utiliser un binder, ce qui serait la méthode la plus sécuritaire. Cependant, il faut veiller à ne pas le porter plus de 8 heures d’affilée, il faut prendre des pauses dès que tu peux, et porter une taille qui te convient. Voici deux sites sur lesquels tu pourrais en acheter: gc2b et Spectrum Outfitters. Si jamais tu n’as pas le budget pour des binders, tu peux toujours essayer de porter des soutiens-gorge de sport ou maillots de bain en dessous de tes vêtements, ça peut aider un peu à aplatir la poitrine.

 

Tu as aussi l’option de porter un packer, un stand-to-pee ou une coque pack-up. Cela te permettrait de créer une bosse dans ton pantalon. Si tu n’as pas le budget pour cela, il y a aussi l’option très simple et efficace d’utiliser des chaussettes.

 

Je tiens aussi à te rappeler que ton corps t’appartient. La transition n’est pas obligatoire et nécessaire pour se considérer comme une personne trans. Les corps de tous genres viennent dans toutes les formes. Certains garçons ont une vulve, d’autres un pénis et d’autres un mélange des deux. 🙂

 

Si jamais faire une transition médicale est quelque chose qui t’intéresse, que ce soit toute de suite, dans quelques mois, quelques années, tu peux commencer par cibler les changements corporels que tu souhaites obtenir. Je te mets ici un extrait d’une réponse de mon collègue qui aborde les changements sur la testostérone:

« J’aime bien cette image et ce tableau qui montrent les effets de la testostérone et leur délai d’apparition. Les flèches jaunes représentent le début du changement et les flèches mauves représentent le temps que ça prend pour que les effets atteignent leur maximum, sous une dose normale. En général, sous une dose plus faible, les effets prennent plus de temps à apparaître et à atteindre leur maximum. Penses-tu que de considérer la prise d’hormones avec une plus faible dose que celle habituellement prescrite pourrait t’aider à prendre une décision? 

Effet physique Réversibilité Début de l’effet
Acné Réversible 1 à 6 mois
Redistribution des graisses Réversible/Variable 3 à 6 mois
Augmentation de la masse musculaire et de la force Réversible 6 à 12 mois
Augmentation de la pilosité faciale et corporelle Irréversible 3 à 6 mois
Calvitie Irréversible Variable
Arrêt des menstruations Réversibles 2 à 6 mois
Agrandissement du clitoris Irréversible 3 à 6 mois
Atrophie vaginale Réversible 3 à 6 mois
Mue de la voix Irréversible 3 à 12 mois

 

Ce qui est important avec la prise d’hormones, c’est d’être conscient qu’il y a des effets irréversibles. Pour la testostérone, ces effets sont la mue de la voix, l’hypertrophie du clitoris et l’augmentation de la pilosité corporelle et faciale. Si tu veux ces effets ou qu’ils ne te dérangent pas, alors il n’y a pas vraiment de contre-indication à la prise d’hormones. Tu peux l’arrêter plus tard si tu as des effets réversibles qui ne te conviennent pas et tu conservera les effets irréversibles que tu as acquis pendant cette période. Tant que tu conserves tes ovaires, tu peux tout à fait arrêter la prise de testostérone si tu n’es plus à l’aise avec celle-ci. Ça ne veut pas dire que tu détransitionnes, ou que tu t’es trompé, seulement que tu connais mieux que quiconque ton corps et ce à quoi tu veux qu’il ressemble. »

 

Pour ce qui est des règles, il y a des moyens de les arrêter, que ce soit à travers les bloqueurs de puberté, certains types de contraception hormonale, ou à travers la prise de testostérone. Pour plus d’informations sur les traitements hormonaux, tu peux consulter cette brochure.

 

Finalement, quand tu mentionnes en avoir parlé à ton entourage qui ne comprend pas, s’agissait-il de ta famille? Ou de tes ami·e·s? Aurais-tu une personne de confiance à qui tu peux te confier? Si jamais tu souhaites obtenir du soutien ou simplement rencontrer d’autres personnes trans, je te suggère de prendre contact avec des associations trans de ta région, comme celles faisant partie de la Fédération trans et intersexe de France, d’aller explorer les communautés trans en ligne, ou alors de prendre contact avec l’association étudiante LGBTQ+ de ton école, s’il y en a une!

 

On espère fortement que cette réponse pourra t’apporter l’aide dont tu as besoin. N’hésite pas à nous recontacter pour quoi que ce soit!

 

Paul et Émilie, pour AlterHéros

 

Liste de ressources:

 

Guide sur la transition masculinisante: La Transition Masculinisante

Guide sur la transition hormonale pour les mineurs: Commencer un traitement hormonal quand on est mineur

Association Fransgenre: https://fransgenre.fr/

Wiki Trans

Brochure pour les parents: https://wikitrans.co/2018/05/05/brochures-a-partager-a-vos-proches/

Liste de ressources francophones: https://www.reddit.com/r/transgenre/wiki/websites




About Paul

Paul est un homme trans autiste à neurodivergences multiples. Il s'intéresse depuis longtemps à la neurodiversité, la santé mentale, la diversité sexuelle, la pluralité des genres, et le soutien par les pairs. Dans son temps libre, il aime écouter et jouer de la musique, jouer aux jeux vidéos, et écouter des livres audios.

Leave a comment