J’aimerais vraiment commencer des traitements pour avoir un corps masculin, mais le fait que je ne veuille pas de pénis, de poils de barbe, et que j’aime avoir l’air féminine est compliqué.


Bonjour, j’ai 15 ans et je suis née fille.
Je me pose des questions en ce moment par rapport à mon identité de genre. Je déteste avoir des cuisse “de femme” (je ne trouve pas ça moche ni rien, juste j’ai l’impression que ç ça n’a rien à faire sur moi) et j’aimerais avoir plus de muscles, j’aurais aimé avoir une pomme d’Adam et j’aime avoir une voix grave. Malgré tout je ne me sens pas vraiment garçon. J’ai du mal à savoir exactement mais j’aime avoir l’air féminine (par rapport à mon expression de genre) et moins avoir l’air masculine même si ça ne me dérange pas. Et je m’identifie au pronoms elle. Aussi le fait d’avoir des poils de barbes me dérangerait je pense, même si, au contraire j’adore avoir des poils en dessous des aisselles parceque je trouve ça “viril”.Je me sens mal avec le fait d’avoir des règles ne m’imagine pas les avoir, j’ai l’impression que ça n’est pas pour moi et que ça ne me sert à rien et ça n’a rien à faire là. J’ai du mal avec mon vagin, mais je ne m’imagine absolument pas avoir un pénis non plus. Aussi, quand j’étais petite je voulais essayé d’aller au toilettes debous. Avoir des seins ne me dérange pas tant qu’il reste petits. Pourtant le fait d’être une fille ne me dérange même si je ne sais pas si je me sens autre chose avec ça. J’aimerais juste avoir un corps masculin, sans organe génital mâle, et au niveau des seins aucun ou très peu. Mais dans ma tête je me sens assez féminine même si je me demande parfois si il n’y a pas autre chose. Je me suis déjà dit que le fait d’être fille et/ou un mélange des deux me convenait mais je ne suis pas sûre. J’ai peur que se soit une phase même si je me sens vraiment mal par rapport à mon organe génital, mes règles, ma musculature et surtout aussi mes cuisses. De plus je suis orthorexique depuis 2019, mais ça allais vraiment mieux depuis décembre, c’étais plus une histoire de complexe. Ça allais vriamen mieux et j’arrivais me faire plaisir ect, mais depuis peu, j’ai de nouveau eu peur de prendre des cuisses et un peu de seins. Mais contrairement à un complexe de minceur ect prendre du ventre par exemple me dérange pas. Et je ne veux pas ressembler à une fille mince, mais avoir plus de muscles et surtout au niveau des jambes. En plus, je ne suis pas sûre qu’être musclé “comme une femme” me plairait. Par rapport à certaine choses( les seins, les règles, ect,..) on pourrais aussi dire que pour j’ai juste peur de grandir mais je sais que ce n’est pas ça, j’en suis sûre. Je suis très exitée de grandir sans pour autant me pressée ni rien, la seule chose dont j’ai peu à ce niveau là, c’est de ressembler à une femme. J’ai aussi du mal avec le fait de ne pas pouvoir être torse nu, mon père peut et j’aimerai pouvoir faire comme lui. Pourtant je trouve lessoutien-gorge/bralettes/bikini très esthétique et j’aime en mettre mais juste pour une question esthétique mais, pour les bralettes et soutiens-gorge, je n’en porte pas en dessous de mes vêtement pour une question de confort et je n’en vois pas l’utilité sur moi dans ce cas. Enfin, je suis en option art et en histoire de l’art nous avons vu les statue grecques. Quand j’ai vu les statue d’hommes, j’ai éprouvé une grande envie d’avoir le même corps, mais quand j’ai vu les statue de femmes, je me disais juste qu’elles étaient très belles, et c’est un peu comme ça dans la vraie vie aussi.
J’aimerais vraiment commencer des traitements pour avoir un corps masculin, mais le fait que je ne veuilles pas de pénis, de poils de barbes, et que j’aime avoir l’air féminine est compliqué.
Ça ne touche presque que mon corps, même si je me sens parfois fille et/ou un mélange des deux, et je n’ai jamais envie d’avoir un corps féminin. C’est une torture pour moi de vivre avec la pression des règles, des seins qui peuvent devenir plus gros et des cuisses.
Malgré tout je n’ose pas en parlé à mes parents de peur qu’ils Minimaliste ma souffrance, qu’ils se moquent ou qu’ils disent que je doit vivre avec parceque je ne sais pas si j’en serais capable.
Voilà, je suis désolé pour ce message un peu trop long et si je me répète. J’attends vots conseils avec grande impatience, merci beaucoup.

 

Bonjour Lou,

 

Merci beaucoup pour ta question.

 

Si je comprends bien, certains aspects de ton corps te dérangent, et d’autres non, et cela fait que tu ne sais pas quelle est ton identité de genre. Tu dis vouloir certains attributs masculins, et pas d’autres. En fait, toi-seul·e peut décider de l’identité qui te convient. Tu pourrais être un garçon sans pénis, ou une fille avec des attributs masculins. 

 

C’est vrai qu’on a un contrôle assez limité sur les effets de la testostérone sur nous. Cela dépend beaucoup de ta génétique. Mais il est possible de mitiger certains effets de la testostérone à l’aide d’un bloqueur de DHT tel que le finastéride. Cela permettrait entre autres de ralentir la pousse de poils de barbe. Les bloqueurs de DHT peuvent toutefois avoir des effets secondaires alors je te conseille d’en discuter avec ta·on endocrinologue ou ta·on médecin. Une autre possibilité serait de prendre une faible dose de testostérone, et de l’arrêter une fois que tu as atteint les effets désirés, puisque certains effets (telle que la mue de la voix) sont permanents.

 

Quand tu dis que tu ne veux pas avoir de pénis, est-ce que tu veux dire que tu ne veux pas de phalloplastie ou de metoidioplastie (chirurgies masculinisantes des parties génitales) ? Sache qu’il est tout à fait possible de vouloir avoir plus de muscles et d’autres attributs masculins sans pour autant vouloir un pénis. Il n’y a pas de règle qui dit que si on prend de la testostérone on doit à tout prix vouloir un pénis. En réalité, il y a beaucoup d’hommes trans qui ne sont pas intéressés par ces chirurgie. Par contre, il est vrai que la prise de testostérone va donner aux parties génitales une apparence plus masculine en favorisant la croissance du clitoris, ce qu’on appelle souvent “dicklit”. C’est l’un des tout premiers changements que l’on observe avec la prise de la testostérone. Il est donc bon de garder ça à l’esprit si c’est quelque chose que tu préférerais éviter.

 

Avec ce que tu mentionnes, je ne sais pas si tu as commencé tes règles ou pas, mais si tu as des menstruations et qu’elles te causent de la dysphorie, tu as toujours l’option de prendre un traitement de progestatif seul, permettant d’arrêter complètement les règles! Il se trouve sous forme d’implant, d’injection, de stérilet ou de comprimé à prise orale. Il est tout de même à considérer que les progestatifs sont des hormones dites féminines. Ses effets sont moindre comparé à l’oestrogène, mais il se pourrait toutefois qu’un léger gonflement de la poitrine se produise. Cela dépend de chaque personne. Je t’invite à consulter ta·on médecin·e ou professionnel·le de la santé pour savoir si c’est quelque chose qui pourrait te convenir. Voici quelques articles donnant un peu plus d’information sur la prise de progestatifs, combinée ou non avec la testostérone (note que tu peux absolument prendre des progestatifs pour arrêter tes menstruations sans prendre de testostérone, l’effet reste le même):

 

 

Enfin, il est tout à fait possible d’être un garçon et d’avoir une présentation féminine. Il est possible d’être un garçon et de ne pas vouloir de barbe, de pénis, etc. Il est possible d’être un garçon et de ne pas se sentir “garçon” au début de sa transition (par exemple, parce que personne ne nous traite comme un garçon et/ou qu’on a pas l’impression de ressembler à un garçon). Tu peux être un garçon qui utilise le pronom “elle”. Tu peux aussi être une fille qui souhaite avoir certains attributs masculins. Il est également possible que tu ne sois ni un garçon, ni une fille, ou bien les deux, que tu sois non-binaire. C’est quelque chose que tu devras découvrir par toi-même. Il n’est pas nécessaire d’être certain·e de son identité avant d’expérimenter avec son genre. Tu peux très bien essayer un nom et des pronoms différents, des habits différents, etc. sans pour autant choisir une étiquette spécifique. Ça viendra probablement avec le temps, alors il est inutile de te mettre la pression à ce niveau-là.

 

J’espère que ma réponse t’aura été utile. N’hésite surtout pas à nous recontacter si tu as plus de questions. Je te souhaite bonne chance dans ton cheminement!

 

Paul

 

Ressources: 

Association belge pour les personnes LGBTQIA+ 

Association belge œuvrant pour le soutien des personnes transgenres

Association Fransgenre

Serveur Discord Fransgenre (lien direct: https://discord.gg/fransgenre)

Communautés trans en ligne

Subreddit francophone pour les personnes trans 

Wiki Trans

Brochure pour les parents 

Liste de ressources francophones 

 


About Paul

Paul est un homme trans autiste à neurodivergences multiples. Il s'intéresse depuis longtemps à la neurodiversité, la santé mentale, la diversité sexuelle, la pluralité des genres, et le soutien par les pairs. Dans son temps libre, il aime écouter et jouer de la musique, jouer aux jeux vidéos, et écouter des livres audios.