Hadrien


About Hadrien

Détenteur d'un bac en psychologie de l'Université de Montréal, Hadrien aime voyager, tenter de nouvelles expériences et rencontrer toutes sortes de gens.


Je suis bisexuelle et en couple avec un homme… mais ...

Cela fait plus d'un an que je suis en couple avec l'homme le plus formidable du monde, nous venons de nous unir civilement pour qu'il puisse avoir un visa dans mon pays. Mais j'ai récemment repris contact avec mon ex pour savoir comment elle allait depuis le covid, je n'ai pu la fréquenter qu'un mois à peine en réalité. Je suis bisexuelle mais C'était la première fois que j'avais des sentiments amoureux pour une femme, j'ai toujours été avec des hommes avant. Bref. Nous avons repris contact il y a peu et je n'arrive pas à me la sortir de la tete... Je n'arrête pas d'imaginer quelle serait ma vie si j'étais toujours avec elle, et ça me terrorise de me dire que je passe à côté de ce qui serait peut-être mon vrai moi, une moi qui se considère toujours bisexuelle, mais avec une grosse preference pour les femmes, et qui voudrait vivre avec une femme.. Et pourtant j'aime mon compagnon. Quand je suis avec lui j'ai les larmes qui me montent aux yeux car je m'imaginais faire ma vie avec lui, c'est la personne que j'ai le plus aimé, et ilnest très très amoureux de moi, je meurs à l'idée de lui briser le cœur. Je ne sais pas quoi faire. De plus il a quitté le Canada pour me suivre, il vit avec moi et ma famille en attendant que nous trouvions du travail, je me sens juste horrible. Je ne peux pas mettre fin à notre relation, il serait à la rue donc serait obligé de rester chez moi ou devrait revenir à Montréal le coeur brisé... Moi je n'ai pas la force. Je sens que je l'aime toujours et j'ai enormement de mal à me dire que cette histoire prendra fin meme si lorsque je pese le pour et le contre, je sais que je veux faire ma vie avec une femme... je me sens plus proche d'etre lesbienne que d'etre dans une relation hetero... je voudrais etre sincere avec lui et avec moi meme... ca fait des mois que je ne dors plus, ca me dévore. je ne veux pas lui faire du mal. ca m'insupporte. je sais que vous n'aurez pas de solution miracle à me donner mais j'ai besoin d'aide svp, je n'ose en parler à personne car tous mes amis sont aussi ses amis



J’ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire?

Je ressens des sentiments naissants pour toutes sortes de garçons que je trouve mignon. Je ressens aussi de l'excitation sexuelle à leur contact, ça devient chaud. J'aime bien leur présence et j'ai envie de sortir avec eux. Depuis une semaine, j'ai pris conscience que je corresponds à tous les critères de quelqu'un d'homosexuel, c'est à dire être attiré par des personnes du même genre que moi tout le temps et si j'aime beaucoup les filles c''est en tant que copine ou amie, ça m'a pris du temps à réaliser ce dernier point que ce que je ressens pour un garçon, je ne le ressens jamais pour une fille. Mon homosexualité se cachait sous mes yeux alors que ce que je vis pour les garçons, je le vis depuis que j'ai commencé à avoir des pensées sexuelles à l'âge de 10 ans, Est ce normal qu'à 10 ans, j'étais déjà homosexuel ? J'ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire ? Ignorer et attendre que mon orientation finisse par changer mais j'ai l'impression qu'elle est bien fixée chez moi ou faire face ? Benjamin



Quelles sont les opportunités de bénévolat LGBTQ en Suisse? Avez-vous ...

Bonjour, Je sais que ma question ne sera pas prioritaire mais je voulais quand même tenter le coup en vous la posant, merci d’avance si vous prendrez tout de même le temps d’y répondre. Cela fait pas mal de temps que je réagis bizarrement ; pour vous donner un exemple je suis une fille qui aime avoir des cadres et des plans et dès que quelque chose ne se produit pas comme je l’avais imaginé, pensé ou planifié je me mets dans des états pas possibles (crises de larmes, migraines, colère,...). J’aimerais par conséquent savoir s’il vous serait possible de m’aider par des conseils ou alors des propositions de psychologues (j’habite à Bulle, chef lieu de la Gruyère en Suisse et je ne sais pas trop ou me diriger pour trouver un psychologue) ******* Par après j’aimerais me lancer dans le bénévolat afin d’aider des personnes qui comme moi ont eut du mal à faire leur coming out, à en parler ou etc. Au collège je suis un cursus de psychologie et j’ai quelques bases si ça peut... aider. Cependant avec ce bénévolat je ne pourrais pas forcément me déplacer loin de chez moi ayant des cours toute la semaine et des jobs d’étudiants le week end alors s’il serait possible de le faire via internet... volontiers ! Merci de l’attention que vous porterez à ma... mes requêtes et bonne fin de journée ! Raphaëlle


J’ai des saignements qui surviennent lorsque je me masturbe…

Bonjour, Depuis quelques temps, je fais face à une situation qui me préoccupe, lors de masturbation, que ce soit toute seule ou avec mon copain, il m'est arrivé 3 fois de suite (les 3 dernières fois) que des saignements arrivent par le vagin, cela ne me fait pas forcement mal mais m'inquiète beaucoup. [PS : je suis encore vierge et dans aucune situation je nai utilisé de lubrifiant, de plus lorsque je me suis masturbé seule, je l'ai fait avec un objet]


J’ai développé des sentiments pour un homme, alors que je ...

Bonjour. Je suis hétéro et j'ai jamais eu d'attirances pour les hommes. Enfin, c'est ce que je croyais.. Un jour, dans un groupe facebook, pour fan de séries/films, Je suis tombé sur un gars avec qui je m'entendais bien. On a les même goûts à peu près, Du coup, on s'est ajoutés et on a continué à parler. Et plus je lui parlais, plus je commençais à développer des sentiments pour lui. C'est quelqu'un de très gentil. J'avais jamais ressenti ça auparavant, pour un homme. Je sais qu'il est bi. On parle souvent de ça, aussi. On est comme des meilleurs amis un peu. Mais, lui dévoiler mes sentiments serait une bonne idée ou non ? Est-ce de la bisexualité ? Toutes les personnes gars avec qui je parle, sont que des amis. Je ressent que de l'amitié pour eux. Sauf pour lui! Sylvain




Mon attirance pour les gars s’estompent à chaque fois que ...

Bonjour j'ai 15 ans et je me situe dans l'hétérosexuel mais j'ai des blitz de dépression a me questionner et à ces moment là toute l'attirance pour les gars est comme bloqué. chaque fois que je m'imagine embrasser une fille j'ai un grand sentiment de dégoût profond me remonter à la gorge et je m'éloigne de la fille avec qui je suis assise a la cafétéria par dégoût justement j'ai un kik sur un gars mais comme je l'es ecrit mon attirance s'estompe chaque fois que je déprime. aidez moi je me sens folle!


Biphobie, changements d’attitudes et configurations amoureuses… où en suis-je?

Petite remise en contexte : Je ne suis plus avec ma compagne avec laquelle j'ai été pendant trois ans et demi, nous nous aimions vraiment profondément et j'ai encore beaucoup d'amour pour elle. Seulement voilà, c'était la première fois que je me mettais en couple, la première fois pour tout et elle de son côté s'était déjà mariée et avait vécu pas mal d'année en couple. Nous avons quarante ans d'écart et déjà cette "différence" posait beaucoup de problèmes, notamment et surtout en société, notre image sociale, la manière dont on se fait regarder. D'un côté : la cougar, de l'autre : le pauvre jeune homme qui s'est fait ensorcelé ou parfois pire : le gigolo. Enfin bref, cette pression nous a beaucoup affaibli d'autant plus que je ne pouvais pas du tout en parler avec ma famille, cela nous a aussi beaucoup isolé socialement. Une autre ombre dans le tableau c'est qu'avant que nous nous mettions en couple, je lui avais dit que je pensais être bisexuel (et peut-être bi-romantique mais jusqu'à présent je pensais n'être qu'hétéro-romantique) et ça avait l'air de ne pas lui poser trop de soucis. Seulement, quand nous nous sommes mis en couple la pression sociale a fait resurgir l'insécurité et ma compagne a commencé à me le "reprocher" un peu. Elle faisait des remarques du style "ah maintenant il va falloir que je fasse attention aux hommes et aux femmes" ou "toute façon tu vas partir, il te manque surement quelque chose que je ne t'apporte pas et tu t'en iras" etc. Ces remarques me blessaient profondément alors j'ai essayé de la convaincre que je suis bien hétéro et que même si j'étais bi, ce n'est pas une raison pour partir voir ailleurs, je suis plutôt pour les relations monogames donc ce n'est pas un problème. Jusqu'à ces remarques, j'étais bien mais après ça j'ai eu l'impression de refouler une partie de moi (même si je n'étais jamais allé avec des hommes) et des fantasmes homo on commencé à surgir que j'ai refoulé, refoulé, refoulé.