J’ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire?


Je ressens des sentiments naissants pour toutes sortes de garçons que je trouve mignon. Je ressens aussi de l’excitation sexuelle à leur contact, ça devient chaud. J’aime bien leur présence et j’ai envie de sortir avec eux. Depuis une semaine, j’ai pris conscience que je corresponds à tous les critères de quelqu’un d’homosexuel, c’est à dire être attiré par des personnes du même genre que moi tout le temps et si j’aime beaucoup les filles c”est en tant que copine ou amie, ça m’a pris du temps à réaliser ce dernier point que ce que je ressens pour un garçon, je ne le ressens jamais pour une fille. Mon homosexualité se cachait sous mes yeux alors que ce que je vis pour les garçons, je le vis depuis que j’ai commencé à avoir des pensées sexuelles à l’âge de 10 ans, Est ce normal qu’à 10 ans, j’étais déjà homosexuel ? J’ai encore du mal à admettre mon homosexualité. Que faire ? Ignorer et attendre que mon orientation finisse par changer mais j’ai l’impression qu’elle est bien fixée chez moi ou faire face ?
Benjamin

Bonjour Benjamin!

 

Premièrement, j’aimerais te remercier de nous confier tes questionnements, c’est un privilège pour moi de pouvoir t’aiguiller 🙂 . La sexualité est un sujet complexe et difficile à aborder, mais tu fais preuve de beaucoup de maturité et de lucidité, tu peux en être fier!

 

Donc, pour être sûr que j’ai bien compris ta question, tu as récemment réalisé que tu étais attiré sexuellement et romantiquement par les hommes, mais pas par les femmes. Tu te demandes maintenant si c’est normal de ressentir de l’attirance pour les hommes dès l’enfance et, finalement, tu t’interroge sur ce que tu devrais faire ensuite. C’est bien ça?

 

Si tu as un peu de temps, je te recommande de lire la réponse de mon collègue Maxime, que je trouve in-croy-able sur les bienfaits de s’accepter et de vivre pleinement son orientation sexuelle. En gros, iel explique que l’homosexualité n’est pas quelque chose qu’on peut ou devrait changer. En revanche, s’accepter comme tel peut permettre de se découvrir et de s’épanouir!

 

Par rapport à ton interrogation sur l’âge «normal» pour se rendre compte qu’on est homosexuel, je te rassure: on peut le découvrir à n’importe quel âge. Certaines personnes mettent plus de temps à le découvrir ou à l’accepter, mais d’autres s’en rendent compte très jeunes. Peu importe leur orientation sexuelle, certaines personnes sont plus précoces que d’autres. 😉 C’est la même chose avec l’hétérosexualité… Est-ce que 10 ans est trop jeune pour se réaliser hétéro? À toi de répondre. ;)Dans ton cas, c’est tout à ton honneur de te permettre ces questionnements et réflexions. Ça te laissera du temps pour explorer cette part de toi, à une période justement propice aux découvertes! J’en profite pour mentionner que si tu sens de l’attirance pour les hommes depuis plusieurs années déjà, alors je crois que tu peux te faire confiance. Attendre «que ton orientation finisse par changer», c’est repousser le processus d’acceptation et de développement de toi. Certes, l’orientation n’est pas nécessairement fixe dans le temps. Certaines personnes vont noter que leurs attirances peuvent fluctuer dans le temps, un peu comme pour les goûts alimentaires ou musicaux! Toutefois, tu peux profiter du moment présent et profiter de la façon dont tes attirances occupent ta tête et ton coeur, icic et maintenant. C’est un processus qui demande du courage, mais qui t’apportera du bien-être, à long terme et qui te libérera de tes doutes.

 

Pour ce qui est d’accepter ton homosexualité, je comprends que tu sois encore confus. C’est une grosse nouvelle! C’est normal que tu aies besoin de plus qu’une semaine pour t’ajuster, mais, comme je le mentionnais plus haut, ça peut t’amener beaucoup de bien être. 🙂 Je n’entrerai pas dans les détails du coming out, des pratiques sexuelles ou relationnelles sécuritaires ici, mais n’hésite pas à nous réécrire si tu veux en savoir plus sur l’un de ces sujets (ou d’autres encore!). En tout cas, je ne peux que t’encourager à entrevoir d’un bon oeil cette facette de toi. L’orientation n’est pas un choix, alors il est impossible de se forcer à changer quoi que ce soit à ce sujet. Tu es une personne unique et intéressante, et tes attirances font partie de cette magnifique personnalité. 

 

Enfin, pour ce qui est de l’affection platonique (non sexuelle) que tu ressens pour les filles, c’est cool aussi! Les relations entre hommes et femmes peuvent tout-à-fait se développer de manière harmonieuse sans sexualité! Je peux même te dire que dans mon cas, je suis beaucoup plus à l’aise et heureux socialement depuis que j’ai compris ça. C’est donc une chance que tu as de pouvoir être à l’aise avec les filles.

 

Bref, tu n’as pas à t’inquiéter de l’âge auquel tu as commencé à avoir des pensées sexuelles envers les hommes, c’est tout-à-fait normal. Je t’encourage vivement à explorer cette part de toi qui est belle et intéressante, malgré les difficultés que certains peuvent avoir à l’accepter! Néanmoins, c’est normal que tu aies besoin de temps pour t’adapter à cette grosse découverte. Il faut nommer qu’une des principales difficultés rencontrées chez les jeunes homosexuel.le.s ou bisexuel.le.s, ce n’est pas la découverte de nos attirances, mais plutôt la pression sociale entourant la soi disant nécessité d’être hétéro. Je t’encourage donc à faire la part des choses entre ce qui appartient à un système de valeur conservateur et hétéronormatif, et ce qui t’appartient à toi : ta personnalité, tes désirs, tes attirances, ton identité. Et, tranquillement, je t’encourage à transformer ce sentiment de honte qui peut parfois nous habiter en un sentiment de fierté d’être simplement soi-même. =) N’hésite pas à nous réécrire si tu veux du soutien ou des informations sur les relations amoureuses ou sexuelles. 

 

Je t’invite, si tu le veux, à poursuivre tes réflexions à travers les mots de mes collègues dans ces différentes réponses. Peut-être y trouveras-tu des pistes de réponses intéressantes. 🙂 D’ailleurs, si tu souhaites rencontrer d’autres jeunes LGBTQ+ ou vivant des questionnements similaires aux tiens, un excellent moyen est de contacter des groupes locaux pour jeunes LGBTQ+. Cela nous permet parfois de se sentir plus confortable et en sécurité pour partager nos réflexions et rencontrer d’autres jeunes avec qui socialiser.

Comment affirmer mon homosexualité malgré la honte et la peur de faire rire de moi?

Je voudrais être en relation avec un garçon pour être en accord aves mes attirances, mais comment dépasser mes peurs liées à l’homosexualité?

J’aimerais explorer mon homosexualité, mais les humiliations de mon passé remontent constamment à la surface…

 

Pour finir, je tiens encore une fois à te remercier et à te féliciter de ton courage et de la confiance que tu accordes à AlterHéros. Bonne continuation et peut-être à la prochaine. 🙂

 

Hadrien Laforest,

Bachelier en psychologie et intervenant pour AlterHéros.


About Hadrien

Détenteur d'un bac en psychologie de l'Université de Montréal, Hadrien aime voyager, tenter de nouvelles expériences et rencontrer toutes sortes de gens.

Leave a comment