Suis-je normale en tant que femme d’aimer la pénétration anale?


Bonjour j’ai une question très tabou. J’espère ne pas etre trop crue.
J’ai découvert le sexe anal avec mon petit amie il y a un an. Avant je ne voulais pas en entendre parler de cette pratique sexuelle ( ca fait 10 ans qu’on est ensemble depuis nos 14 ans) que je trouvais degradadante et degoutante, que je pensais uniquement réservée aux films pornos et aux personnes d’orientation homosexuelle.
Mais peu à peu avec des caresses intime au niveau de de l’anus j’ai fini par apprécier que mon petit ami me titille cet endroit lors des préliminaires. J’ai ensuite eu envie d’aller plus loin’ au debut des doigts et un beau jour son penis grâce à la confiance absolue que j’avais en lui .
Et depuis cette 1ere fois, maintenant j’aime etre sodomisée à presque chaque relation sexuelle au lieu de pratiquer la pénétration vaginale.
Suis je normale par rapport aux autres femmes ? Et pourquoi j’ai un plaisir beaucoup plus intense lors de la pénétration anale qu’avec la pénétration vaginale, c’est à tel point que je préfère cette pratique à une autre sauf quand physiquement je ne me sens pas assez détendue ou je ne sens pas en pleine forme à 100% ou receptive à 100% avec les préliminaires .
Est ce le fait que mon copain est l’homme de ma vie, et que je m’offre corps et ame à mon petit ami dans ce genre de pratique ?
Il est clair dans ma tête que je pourrais jamais avoir ce type de pratique avec quelqu’un d’autre.
Et aussi je m’interroge sur le fait que j’adore cette pratique sexuelle alors qu’il y a 2 ans elle me degoutait totalement à cause des films pornographiques.

Jézabelle

Bonjour Jézabelle!

Il me fait grandement plaisir de pouvoir répondre à ta question, car je suis moi-même un très grand passionné du sexe anal! On est nombreux et nombreuses à expérimenter un grand plaisir avec le sexe anal et il n’y a, à mon avis, aucun tabou à en parler. 🙂 Tu as donc bien fait de nous écrire! Et je t’assure, tu n’es aucunement trop crue! 😉

Si je comprends bien ta situation, tu dis avoir découvert le sexe anal avec ton amoureux il y a près d’un an. Avant cela, tu affirmes que tu trouvais la pratique de la sodomie dégradante voire dégoûtante, que tu pensais uniquement réservé à l’univers de la pornographie o chez les hommes homosexuels. Néanmoins, avec le temps, tes réflexions ont changé et tu as découvert que cette région du corps peut être très intéressante en termes de sensations, de plaisir et d’orgasme. C’est bien cela? Depuis, tu affirmes préférer les relations anales plutôt que vaginales. Ceci te fait poser plusieurs questions, notamment tu te demandes si tu es normale par rapport aux autres femmes, les raisons pour lesquelles tu retires ce plaisir si agréable et comment il se fait que tes réflexions et intérêts à l’égard du sexe anal ont si changé.

D’abord et avant tout, jasons un peu de sexualité anale. Je tiens à préciser qu’un des principaux points communs de la sexualité humaine est que l’ensemble des êtres humains ont… un anus! C’est effectivement parmi les seules choses en termes de sexualité donc tout l’humanité peut s’exprimer! Conséquemment… pourquoi ne pas s’intéresser au plaisir que ce dit anus pour nous procurer et discuter ensemble de plaisir anal?

Pour commencer, est-ce normal d’aimer la pénétration anale? Une réponse courte serait : oui, 100%! Puis, pourquoi pouvons-nous apprécier le plaisir anal? Tout simplement parce que les sensations sont intéressantes… 😉 Pour citer cette ancienne réponse : «L’anus contient de nombreuses terminaisons nerveuses qui sont très (très!) susceptibles de donner du plaisir sexuel. Selon l’anatomie de la personne, la présence d’une prostate peut également produire des sensations extrêmement positives. Si une personne n’a pas de prostate, le plaisir est tout de même possible puisqu’il y a plein de récepteurs nerveux dans le canal anal qui sont directement reliés au cerveau, mais également aux terminaisons nerveuses du vagin et du clitoris. Bref, la [pénétration] anale ou la masturbation anale, ça nous permet de profiter des zones de notre corps qui peuvent nous procurer du plaisir. Aussi simple que ça!» Au final, tant et aussi longtemps qu’on sait être patient‧e au moment de la pénétration, qu’on sait se détendre ou adapter le rythme en fonction des signaux de notre corps, qu’on sait utiliser beaucoup (beaucoup!) de lubrifiant et qu’on demeure à l’écoute de notre corps et de nos limites, la pratique de la pénétration ou masturbation anale peut être hyper plaisante pour plusieurs personnes et, oui oui, le cul peut être un terrain d’exploration très intéressant et stimulant! Chaque personne a une expérience différente concernant le plaisir anal et l’important est que tes pratiques de pénétration anale puissent contribuer à ton bien-être, d’abord et avant tout : ce qui semble être le cas!

Il est normal qu’on est intériorisé l’idée que la sodomie soit quelque chose de dégradant voire de dégoûtant, puisque c’est ainsi que la majorité des médias, des écoles et même de nos familles peuvent en parler. Cette mauvaise perception du sexe anal découle directement de plusieurs campagnes de peur, à la fois du clergé qui dénonçait toutes les formes de relations sexuelles ne s’inscrivant pas dans un contexte spécifique de coït «vagin+pénis» en les étiquettant de perverses pour la simple raison qu’elles ne favorisaient pas la procréation (alors que ça peut être une motivation importante pour plusieurs personnes d’utiliser la sexualité anale comme une méthode pour empêcher les risques de grossesse non-désirée, mais revenons à nos anus!), mais également la vague de panique morale associée à la crise du VIH dans les années 1990 qui a fait un amalgame entre «sexualité anale=homosexualité=VIH». Cet amalgame est bien entendu faux et même dangereux à entretenir, puisqu’il perpétue plusieurs discriminations et stigmatisations à l’égard des personnes homosexuelles, tout en décourageant plusieurs personnes à s’intéresser à la magnifique zone érogène qu’est leur anus! Ensuite, les seules représentations de la sodomie au grand écran restent… la porno! Et bien que la porno peut être vraiment le fun et intéressante pour plusieurs, il en reste néanmoins que la porno reproduit des stéréotypes, véhicule des rapports de pouvoirs malsains et peut mettre de l’avant des relations sexuelles dénigrantes plutôt que positives et émancipatrices. C’est le devoir de tout le monde de rester critique devant les images que l’on voit à la porno et de se rappeler qu’il s’agit de mises en scènes, d’abord et avant tout, donc l’objectif principal est de faire de l’argent… Bref… on n’est pas, individuellement, responsable d’avoir intériorisé le message comme quoi la sodomie soit quelque chose de négatif, mais c’est magnifique de voir que nous avons toustes une agentivité à changer de discours, à s’autoriser à déconstruire certains stéréotypes et à explorer, à notre propre rythme et selon nos propres limites, de nouvelles pratiques sexuelles ou zones érogènes. C’est tout à ton honneur!

Ensuite, revenons au plaisir anal! Comme expliqué plus haut, peu importe que l’on soit un homme, une femme ou une personne non-binaire, peu importe notre orientation sexuelle et peu importe nos organes génitaux, il est toujours possible de pouvoir retirer du plaisir par le sexe anal. L’important est simplement de laisser à tout le monde la possibilité d’exprimer ses préférences, ses besoins et ses limites en termes de sexualité. Par ailleurs, de plus en plus de personnes s’intéressent à la sexualité anale, car il est de moins en moins tabou de parler de sodomie. De plus en plus de femmes (hétérosexuelles, bisexuelles, homosexuelles) s’expriment au sujet de la sexualité anale et, surtout, du plaisir anal. Ce n’est donc pas uniquement une histoire de prostate ou de porno! Pour répondre à l’une de tes questions, tu es entièrement normale d’aimer le sexe anal et de préférer le sexe anal au sexe vaginal. 🙂

Pour finir, tu précises qu’il est clair pour toi que tu ne pourrais jamais avoir ce type de pratiques sexuelles avec une autre personne. Je suis impressionné par ta capacité de rétrospection et tes aptitudes à nommer aussi clairement tes limites. C’est tout à ton honneur! Et c’est très bien comme ça! Il arrive que nous ayons certaines pratiques sexuelles que nous faisons uniquement avec des personnes dont nous avons entièrement confiance. Chaque personne a ses propres critères, besoins et limites en ce sens et c’est aussi vraiment correct de limiter certaines pratiques à certain‧e‧s partenaires de confiance. 🙂 L’important, c’est que tu te sentes à l’aise là-dedans!

Je te laisse ces trois questions abordant la sexualité anale si tu souhaites poursuivre tes lectures à ce sujet :

J’ai eu un saignement anal un peu plus grand que l’habitude après l’utilisation d’un dildo avec un knot…

Comment bien me préparer pour le sexe anal ?

Est-ce normal d’aimer la dilatation anale?

Comment des femmes peuvent-elles ressentir du plaisir à la pénétration anale?

N’hésite pas à nous recontacter au besoin! 🙂 Et je te souhaite de bons amusements!

Chaleureusement,

Guillaume (il/he) pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment