Mes parents sont catholiques et homophobes, comment faire?


mes parnet sont catholiqueet homophobe comment leurs fa

Aimmylieh

Bonjour Aimmylieh!

Merci de faire confiance à AlterHéros pour ta question!

Je ne suis pas certaine de comprendre à 100% ce que tu demandes, mais je vais tout de même essayer de te donner une réponse qui pourrait aider! Donc, ce que tu aimerais, ce serait de faire comprendre à tes parents que tu es bisexuelle, malgré le fait qu’ils sont homophobes et catholiques?

Je vais me permettre d’insérer une réponse de mon collègue Guillaume qui a déjà répondu à une question ressemblant à la tienne:

« D’abord… qu’est-ce que représente la religion pour toi? Je pose la question, puisque toutes les réponses sont bonnes! En tant que personne pratiquant une religion, tu as entièrement l’autonomie de définir la façon que tu souhaites articuler ton orientation sexuelle et ta spiritualité. Je m’explique! Une religion est une spiritualité partagée par plusieurs personnes d’une même confession. Tu ne précises pas quelle est ta confession religieuse, mais tu nommes néanmoins que tu utilises la bible comme texte religieux. La bible étant utilisée par des personnes chrétiennes et des personnes juives, il va de soi que chaque communauté religieuse définit, à sa manière, leur propre sens et leur propre interprétation de ce type d’écrit religieux. Or, comme chaque religion, il existe des divergences d’opinions au sein même des personnes chrétiennes ou juives sur la façon d’interpréter leur propre religion. Certaines personnes vont défendre des points de vus davantage traditionnels, d’autres personnes vont opter pour une ouverture sur la diversité sexuelle et de genre avec des idées un peu plus progressistes. Bref, c’est à chaque individu d’interpréter et de définir par soi-même la façon dont iel désire vivre sa spiritualité. En effet, il n’existe pas de consensus auprès de la communauté chrétienne ou juive au sujet de l’homosexualité et de la bisexualité. Certaines personnes vont considérer ces orientations sexuelles comme un pêché, alors que de plus en plus de personnes religieuses prennent paroles pour célébrer l’amour entre êtres humains, et ce peu importe leur identité de genre ou leur orientation sexuelle.

Là où je veux en venir, c’est qu’il est entièrement possible d’être bisexuelle et croyante! Pour citer cette réponse composée par un bénévole chrétien et homosexuel à AlterHéros : «Le cheminement, les émotions vécues à travers celui-ci, font parties de votre histoire. Une amie chrétienne, se définissant comme appartenir à la communauté LGBTQ, me dit souvent: “Chaque histoire est une Histoire Sainte”. Le parcours, qui est le nôtre, est sacré. Il n’est pas parfait, pas toujours lisse, souvent rempli de récifs, de rejets tout comme il est parfois plus serein d’y cheminer, mais ce parcours/notre histoire est sacrée, c’est la nôtre.» En d’autres mots, ces questionnements entourant ton orientation sexuelle sont entièrement authentiques avec qui tu es et peuvent très bien se conjuguer positivement avec ta propre expérience entourant ta spiritualité. Je comprends néanmoins toute la complexité entourant la famille et les épreuves entourant ces différents questionnements. Je tiens simplement à te rassurer que rien ne t’oblige à partager cette information avec ta famille si tu ne te sens pas prête, si tu crains pour ta sécurité ou si tu as peur de leur réaction. L’important, c’est de respecter ton propre rythme et tes propres limites dans ce processus.

Si jamais tu souhaites rencontrer quelqu’un avec qui tu pourrais confier tes différents questionnements, avec qui tu pourrais confier ta propre histoire et en toute confiance, sache que Dieu aura toujours une oreille pour toi. Comme l’explique Samuel dans la réponse précédemment citée, celui-ci t’attendra toujours avec patience, compassion et amour. Et si tu souhaites en parler avec d’autres personnes qui vivent quelque chose de semblable à toi, il existe des groupes religieux ouverts, bienveillants et inclusifs envers les personnes LGBTQ+ dans la grande région de Montréal. Il peut être émancipateur et soulageant de pouvoir adresser l’intersection de ton orientation sexuelle et de ta religion avec d’autres personnes ayant une histoire très similaire à la tienne. Qu’en penses-tu?

Selon une trousse d’outils antiraciste conceptualisée par Jade Almeida du Conseil québécois LGBT, voici quelques groupes religieux accueillants des personnes LGBTQ+ dans la région de Montréal. Il s’agit d’environnements sécuritaires qui sauront t’accueillir avec amour et bienveillance dans toute ton authenticité et complexité. Je te laisse les références de différents groupes utilisant la bible comme texte spirituel. Dans l’éventualité que ta confession religieuse ne soit pas représentée dans la liste ci-dessous, je t’invite à nous écrire à nouveau en nous précisant ta religion et nous tenterons de trouver d’autres ressources adaptées à ta situation.

Groupes religieux accueillants des personnes LGBTQ+ dans la région de Montréal :

  • Saint-Pierre Apôtre (Montréal). Célébration catholique eucharistique quotidienne. Possibilité de soutien spirituel individuel.  Baptême d’enfants issus de familles homoparentales. Une chapelle est dédiée aux victimes du SIDA. Numéro : 514-524-3791 – http://www.saintpierreapotre.ca
  • St. James United Church (Montréal). Où s’organise le groupe BELIEVE qui est une groupe lesbien, gay, bisexuel.le et trans chrétiens. Numéro : 514-288-9245 – http://stjamesmontreal.ca/home/ believe@mail.com
  • Christ Church Cathedral – Anglican (Montréal).Célèbre entre autre une messe de la fierté une fois par an. Numéro : 514-843-6577 https://www.montrealcathedral.ca/
  • Eglise Unie Saint-Jean (Montréal). Communauté protestante francophone. https://www.egliseuniesaintjean.org
  • Saint Philip (Montréal). Eglise anglicane, dont le service est donné en anglais mais reçoivent également les personnes francophones. https://stphilipsanglicanchurch.blogspot.com
  • Saint Matthias (Westmount). Eglise anglicane dont le service est en anglais. https://st-matthias.ca
  • Eglise anglicane St-John Evangéliste (Ottawa). Célébration en anglais. http://www.stjohnsottawa.ca
  • Groupe Chrétien Gay (Laval). Groupe de partage de présence spirituelle et croissance pour personnes homosexuelles chrétiennes. Numéro : (418) 656-2131, poste 8950 http://www.ggul.org/products/groupe-chretien-gai/
  • Ga’ava (Montréal). Association LGBT de la communauté juive. Fait la promotion de l’égalité des identités sexuelles et de genre par le biais d’évènements sociaux, de services communautaires, d’activités éducatives et de recommandations. https://www.facebook.com/gaavaorg
  • Groupe Spiritualité entre nous (Québec). Chrétienne catholique. D’après leur site : Les rencontres ont lieu tous les premiers vendredis du mois, à 19h00, au sous-sol de l’église Saints-Martyrs-Canadiens. Numéro : (418) 688-0350, poste 0. http://www.saintjeanbaptiste.org/activites/spiritualite-entre-nous
  • Emanu-El Beth Sholom (Westmount). Congrégation accueillante envers tous les membres de la communauté
    juive quel que soit l’orientation sexuelle, le genre, l’âge etc. Numéro : 514-937-3575 https://www.templemontreal.ca/about/mission-values/
  • Congrégation Dorshei (Montréal). Communauté juive ouverte à tous les personnes Juives et leurs partenaires (qu’iels soient juif.ve.s ou non) qu’importe le niveau de connaissance actuel, le milieu social, l’âge, le genre, l’orientation sexuelle, la situations économique etc. https://www.dorsheiemet.com
  • Eshel Montreal Groupe (international) communauté juive surtout basée aux États-Unis. mais qui organise des évènements à Montréal et met en lumière des évènements sur leurs différents réseaux sociaux. http://www.eshelonline.org
  • Église Unitarienne de Montréal (Montréal). Services bilingues le dimanche à 10h30. Certifiée “Congrégation accueillante” par l’Église Unitarienne du Canada. “Le programme Welcoming Congregation est un programme volontaire destiné aux assemblées unitariennes universalistes qui ont posé des gestes concrets pour mieux accueillir les personnes ayant une orientation sexuelle ou une identité de genre marginales” https://www.unitarien-montreal.ca

J’espère de tout coeur que la liste de ces présents groupes religieux accueillants des personnes LGBTQ+ saura t’offrir un vent d’amour et de compassion envers ta propre histoire personnelle, envers ton orientation sexuelle et saura te rassurer comme quoi le paradis demeure également accessible aux personnes de la diversité sexuelle et de genre. 

J’espère que le tout a pu répondre à tes interrogations. À tout moment, tu peux nous ré-écrire. Tu peux aussi téléphoner à Interligne. Si tu as envie de discuter virtuellement avec d’autres jeunes LGBTQ+ ou en questionnement (dont certain.e.s peuvent être religieux.ses), je t’invite à demeurer alerte des activités de Projet 10 qui organise des groupe virtuels pour les jeunes 2SLGBTQ+ (14 à 25 ans) chaque jeudi de 17h à 18h. Tu dois les contacter pour avoir le code d’accès pour te connecter via la plateforme zoom : questions@p10.qc.ca. 

Il est aussi possible de consulter cette ancienne réponse d’une jeune expérimentant certaines similarités avec ta situation : J’ai peur que ma famille religieuse n’accepte pas ma bisexualité…»

Je suis désolée pour cette grosse citation, mais j’ai beaucoup l’impression que cette réponse pourra t’aider à avoir le support dont tu as besoin! 

Par rapport au fait de partager ton orientation sexuelle auprès de tes parents que tu dis homophobe, c’est vraiment une question de le faire à ton rythme, en t’assurant d’avoir la possibilité de le faire tout en sécurité. As-tu quelqu’un de ton entourage en qui tu as confiance, qui pourrait te soutenir dans ces démarches? Ceci est, si tu souhaites partager cette information avec tes parents, puisque je ne suis pas certaine de savoir si c’est ce que tu mentionnais dans ta question. Je vais insérer un autre petit extrait de la réponse provenant du lien mentionné un peu plus haut, c’est le dernier extrait, promis!:

« Puis, tu affirmes que ta famille entretient des discours négatifs concernant la diversité sexuelle, notamment en raison de leur religion. Il arrive que certains parents ne soient pas toujours bienveillants à l’égard des personnes ayant une orientation non hétérosexuelle, c’était d’ailleurs mon cas lorsque j’étais plus jeune. C’est la raison pour laquelle j’ai envie de t’inviter à prendre le temps dont tu as besoin pour faire le tri dans toutes ces informations et pour en discuter avec des personnes de confiance autour de toi. Est-ce que tu as des ami.e.s proches avec tu peux discuter ouvertement de ce que tu vis? Connais-tu l’expression de famille choisie? Notre famille choisie, ce n’est pas nécessairement les personnes avec qui nous avons un lien de sang ou un lien légal. Notre famille choisie, c’est nos ami.e.s avec qui l’on peut être épanoui, sur qui nous pouvons compter, ceux et celles qui nous donnent envie de célébrer qui nous sommes. Est-ce que tu as des visages en tête lorsque tu lis ceci? Par ailleurs, ta question n’aborde pas directement le sujet du coming-out, mais je me permets d’en parler quand même. Sache qu’un coming-out est un processus super personnel et intime. En d’autres mots, si un jour tu souhaites discuter de l’orientation sexuelle dont tu auras choisie pour te définir, tu auras la possibilité de choisir à qui tu souhaites en parler, la façon dont tu souhaites le faire, le moment et l’endroit tout en respectant ton propre rythme dans ce processus. Il n’y a aucune presse. Cela m’a personnellement pris plus de 7 ans avant de parler de mon homosexualité avec ma mère! Il n’y a pas de presse. L’important, c’est que tu puisses te sentir en confiance et en sécurité dans ce processus. Je te laisse ces réponses abordant le coming-out, au besoin :

Alors, j’espère que cette réponse pourra t’aider et que ma compréhension de ta question est bonne, n’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

Émilie (elle/she), stagiaire à AlterHéros


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et féministe. Elle étudie présentement au baccalauréat en sexologie à l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.es la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment