Je fantasme à l’idée de faire une fellation à un homme, de faire le passif et d’être pénétré… Mais pourtant les hommes ne m’attirent pas…


Bonjour,
Voilà j’ai une question qui me tourne bcp dans l’esprit en ce moment;
Je suis quelqu’un d’hétéro qui aiment les femmes et ayant eu déjà des relations avec même si peu, je ne remet pas ça en doute.

Mais depuis quelques années lorsque je suis excité je fantasme souvent de faire une fellation a un homme, de faire le passif et d’être pénétrer sous différentes coutures, en gros d’être soumis à quelqu’un, de m’abandonner à lui et lui donner du plaisir avec mon corps mais aussi d’en recevoir – mais je ne me vois pas faire ça sans une femme à côté et cela arrive seulement lorsque je suis excité, les hommes dans la rue ou la vie de tout les jours ne m’attirent pas du tout.. j’aimerais donc comprendre s’il vous plaît comment cela se fait

Ziko

Bonjour Ziko,

Merci pour ta question. Je vais tenter de te donner quelques pistes de réflexions pour t’aider dans ton questionnement. Si je résume bien de façon très brève, tu te considères hétéro. Tu n’as aucun intérêt particulier envers les hommes outre le fait d’avoir le fantasme d’expérimenter avec un, mais seulement avec la présente d’une femme à tes côtés.

Cela peut peut-être sembler contre-intuitif, mais ce que l’on expérimente sexuellement n’est pas nécessairement un indicatif de notre orientation sexuelle. De plus, les fantasmes sont indépendants de ce facteur puisqu’ils peuvent être très variées et autant probable et possible à réaliser que d’être totalement impossible à concrétiser comme avoir le fantasme de coucher avec un loup-garou par exemple. Tu me suis? En gros, il faut différencier un fantasme de la réalité. On peut fantasmer sur quelque chose soit nécessairement vouloir le concrétiser dans la réalité, tout comme on peut fantasmer sur certaines pratiques sexuelles sans pour autant que cela ne soit lié à la façon que nous définissons notre orientation sexuelle.

Je vais déconstruire un peu plus l’orientation sexuelle histoire de mettre un peu plus les choses en perspective. Pas de remettre en question ton orientation, mais de pousser la réflexion plus loin dans sa globalité. Parler d’orientation est très large puisque cela comporte plusieurs choses. On a l’attirance physique, l’attirance romantique et on peut aussi ajouter l’attirance purement sexuelle.

L’attirance physique est, comme dit, l’attirance que l’on a envers l’apparence physique de l’autre, l’attirance pour certains corps. Tu as dit à ce propos que pour toi, dans la vie de tous les jours, les hommes n’ont aucun intérêt pour toi. Au niveau romantique, c’est le désir d’être en relation avec l’autre. Je crois deviner que tu n’as pas d’intérêt d’être en relation avec un autre homme, tu dis avoir plutôt eu quelques relations avec des femmes. Je vais ajouter l’aspect sexuel, qui serait ce avec qui on a des relations sexuelles. Pour te donner un exemple, j’ai un ami qui est purement hétérosexuel, on ne peut pas faire plus amoureux des femmes que ça, et pourtant, dans sa sexualité, il est ok de le faire avec certains hommes selon certaines limites pour le simple but d’avoir un moment de plaisir avec d’autres. Il n’est pas moins hétéro pour autant. Comme je disais plus haute, cela peut sembler contre-intuitif de penser que les personnes avec qui on a des relations sexuelles ne sont pas une preuve de notre orientation.

Pour la question de fantasme, le fantasme d’avoir une relation sexuelle avec un partenaire de même sexe est relativement fréquente. De souvenir (je n’ai malheureusement plus l’étude à ce propos), il fait partie des 10 fantasmes les plus populaires. Beaucoup vont avoir des fantasmes de ce qui nous semble interdit, tabou ou inaccessible. Mais aucun de ces fantasmes n’a d’impact sur la personne que l’on est puisqu’il s’agit de notre monde interne, notre fantaisie, nos pensées. Un fantasme cesse d’en être un dès le moment qu’on tente de le concrétiser.

Alors c’est de savoir si tu désires aller de l’avant pour le concrétiser et expérimenter ou de le garder dans tes pensées, ton imaginaire érotique. Si tu désires le réaliser, c’est de te poser les questions de ce que tu as envie, qu’est-ce que tu as besoin pour que ça se passe bien? À cette question, tu as déjà mentionné que tu aurais besoin de la présence d’une femme. Quelles seraient tes limites? Comment voudrais-tu que cela se passe? Par quels moyens parvenir à trouver quelqu’un pour réaliser ce fantasme?

Et si tu réalises ton fantasme et que tu as aimé l’expérience, cela ne veut pas dire que cela aura un impact sur ton intérêt envers le corps des hommes ou ton intérêt d’être en relation avec ceux-ci. Cela peut très bien être d’apprécier ces pratiques pour le plaisir que tu en retires.

Je t’invite à jeter un coup d’oeil à ces autres réponses de personnes qui, tout comme toi, se posent certaines questions liées à l’intersection de leur fantasme et de leur orientation sexuelle.

Que vous pouvez me dire quant à la possibilité d’avoir un fantasme homo sans pour autant être attiré par les hommes ?

Dois-je assouvir cette envie d’avoir des rapports sexuels avec un homme ?

J’ai le fantasme de me faire sodomiser. Suis-je gay?

J’ai envie qu’une femme puisse me pénétrer, pourtant je ne suis pas attiré par les hommes.

Je ne suis pas du tout attiré par les hommes mais l’idée de me faire sodomiser par un homme me fait fantasmer.

Voilà. En espérant avoir pu répondre à ta question et nourris tes réflexions. Tu peux nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin!f

 

Shinri (il/he), bénévole à AlterHéros


About Shinri

Shinri, 32 ans, homme trans polysexuel, panromantique, et polyamoureux. Je suis maintenant étudiant en sexologie à l'UQAM. Je suis le fondateur et administrateur du forum DuAG (d'un autre genre) pour la communauté trans francophone du Québec. (http://dunautregenre.xooit.com)

Leave a comment