Tam


About Tam

Tam (elle/she) est une intervenante en centre jeunesse, elle est passionnée par tout ce qui touche à la santé mentale, au féminisme et à la diversité sexuelle et de genre. C'est une lion ascendant scorpion qui étudie en psychologie à Montréal et qui a un petit faible pour la poésie.


Je suis en couple avec une femme, mais j’aimerais essayer ...

Bonjour, Je suis en couple avec une femme depuis 7 ans, on s'est mis ensemble jeune, au lycée. J'apprécie beaucoup notre relation, je me sens heureuse. Mais sexuellement, je ne suis pas épanouie et je ne cesse de penser à comment ce serait d'avoir un rapport sexuel avec un homme. J'ai l'impression que ça me plairait plus et que je serai plus fière de ma relation si j'étais avec un homme. Je me demande pourquoi mais je ne trouve aucune réponse... J'ai pas beaucoup confiance en moi et je pense que personne d'autre ne voudrait de moi et certainement pas un homme. Je ne veux pas gacher ma relation de couple pour ça mais ça me préoccupe. Alors je vis avec ça et je ne sais pas si je devrais arrêter ma relation avec ma copine.



Je me pose beaucoup de question à propos de mon ...

Bonjour, Je m’appelle Marine, j’ai 21 ans et je me pose beaucoup de questions sur mon orientation sexuelle au point de me rendre malade. Je m’explique depuis mes 15, 16 ans je me cherche sans trop de préoccupation. Puis vers mes 18 ans,ma meilleure amie envers qui j’étais très proche, en qui j’ai raconté tout mes doutes, m’écoute dans un premier temps et ensuite me drague. J’en tombe amoureuse mais ce n’est pas réciproque. Relation à sens unique, sans relation intime . Fin d’une histoire très douloureuse pour moi étant mon premier amour. A cette époque je me sentais plus lesbienne que bi ou hétérosexuel sachant que le porno lesbien me plaisait beaucoup et que le sexe masculin me dégoûtais plus qu’autre chose. J’ai fait une pause de 4 ans dans mes relations et aujourd’hui je suis en couple depuis 3 mois avec un homme. Je me suis toujours demandé vers qui j’allais me tourner mais je me suis dit qu’il fallait que j’essaye pour voir. Aujourd’hui je suis avec ce garçon, je l’aime beaucoup, j’apprécie son corps, je le découvre et j’aime bien ça , ses formes, ses gestes et ses bisous mais j’ai l’impression qu’il me manque quelque chose. Je ne sais pas si c’est le sentiment du premier amour ( premier baiser ) qui me fait ça et que je ne pourrai pas revivre cette sensation mais ça me met très mal à l’aise et je ne sais pas quoi faire. Je ne me vois pas avoir de relations sexuelles avec des femmes. J’ai juste aimer la sensation d’embrasser une fille. J’apprécie vraiment le corps d’un homme et ses formes. De plus, Je ne vois pas avec un autre homme ou une autre femme que lui. J’aimerai que ces questions arrêtent de tourner en boucle dans ma tête. Ça me prend tellement la tête que je me sens attirée par tout le monde.Pouvez vous m’aidez s’il vous plaît ? ( Vous pouvez publier ma question.) Merci par avance pour votre aide et votre compréhension.



Faire mon coming out bisexuel me stresse, avez-vous des conseils?

Bonjour je m'appelle Lenna je suis Bisexuel mes le problème ses que les annoncé à 3 de mes amis les plus proches et le problème ses que la 3eme amie quand je lui et annoncé elle m'a Mal regarderrt depuis j'ai l'impression quel me vois différament et quel m'a jugé sur le coup mes Ducou a cause de sa je n'ose pas le dire à ma famille et de l'annonce a mes autres amis en gros faire mon "Comming-out" et sa sa me stresse Ducou je voulais des conseils s'il vous plaît !? Rebonjour je vous et déjà envoyé un message mes dedans j'ai oublié de vous demander comment on fait son Comming-out a une personne homophobe ?


Je suis attirée par une fille hétérosexuelle qui semble intéressée ...

Lesbienne mais attirée par une fille hétéro Bonjour ! En fait j'ai un petit problème : Il y a une fille depuis plusieurs mois qui me plaît fortement. À un moment donné je lui ai fait part de mon attirance. Au début elle s'est montrée hésitante à être intéressée par moi et a laissé plané le doute. Jusqu'à un jour elle me dise qu'elle est complètement hétéro et que je n'avais donc aucune chance. Nous sommes tout de même restées amies et avec le temps, elle avait l'air d'avoir oublié le très beau râteau qu'elle m'a mit et semblait ne pas refuser mes approches physiques comme mes câlins. Et petit à petit elle s'est mise à me tenir le bras, la main, et à ne plus se fermer lorsque je la draguait ( oui en fait je m'amuse à draguer tout le monde pour rire et je le faisais donc aussi avec elle malgré notre amitié). On a continué à se parler jusqu'à elle m'a avoué le fait qu'elle aimerait tenter de m'embrasser, et ce plusieurs fois. Puis une fois on s'est enfin embrassées. J'avais très peur qu'elle soit dégoûtée de moi mais elle m'a montré visiblement tout le contraire et m'avais fait part qu'elle avait aimé ! On s'est même réembrassées d'autres jours ! Le problème est qu'elle se considère complètement hétéro car elle n'est attirée que par des hommes, mais à côté il y a moi qui, selon elle, lui fait ressentir des sensations qu'elle n'a pas avec n'importe qui. Elle a notamment évoqué le fait que je lui faisais des papillons or que ça ne lui ai jamais arrivé avec n'importe quelle autre fille. Pour en conclure, pour l'instant elle veut continuer notre relation ambiguë mais elle est perdue dans tout ça car elle est musulmane et n'a jamais été attirée par une fille, tout cela est nouveau pour elle. Donc j'aimerais savoir si je suis un problème pour elle. Je ne veux pas lui mettre de pression et en même temps je ne veux pas perdre du temps pour une fille qui ne serait finalement pas intéressée. Merci de vos réponses ! Une fille quelque part là.


Est-ce possible qu’un cycle menstruel dure plus de 50 jours?

Bonjour je suis Miami j'ai 13 ans presque 14.Dernièrement j'ai eu mes règles ,ils ont duré entre 7 et 8 jours mais ensuite elles sont absentees pendant 40 jours et je ne les ai toujours pas.Est ce que c'est possible qu'un cycle dure plus de 50 jours ?je n'ai'jamais eu de relations sexuelles et je ne sais toujours pas combien dure mon cycle . Je me demande si c'est possible d'avoir du sang mais ce n'ait pas que j'ai atteint la puberté.J'ai peur de parler à ma mère donc je me suis confié à ce site espérant que vous me répondez.



Je veux la vérité sur la bisexualité de mon ex!

Bonjour, je me présente Zoé 16 ans et mon ex m'a dit hier qu'il n'était plus attiré par les filles en général. Pour mettre le contexte nous parlions de notre amitié, s'étant séparé il y à 7 mois de cela nous avions beaucoup d'embrouille et je voulais savoir ses raisons à être mon ami. On n'est arrivé au sujet fâcheux du : C'est peut être le regret d'être ami et non sa copine qui fait que notre amitié bloque. Alors il m'a posé la question pour me tester "SI je te dis que je t'aime, tu réagis comment ?" Moi je lui demande de me dire l'inverse car il ne m'a jamais dit sincèrement qu'il ne m'aimait plus et ça me bloquait. Alors il m'a dit : "Je ne ressens plus d'amour ni d'attirance pour toi" à la ligne "pour les filles en générale". Donc moi sachant qu'il était bi je lui dit "Tu es totalement gay" il avait l'air d'accord. Mais ce qui ne coïncide pas c'est que plus tard au file de la conversation moi je lui dit "Notre relation était déjà perdu car tu es gay", mais lui me dit "Je l'étais ?" et dans ma tête tout à exploser. Cela n'a aucun sens. Il prétend qu'il ne serait jamais devenu gay si on n'avait continué a être amoureux/couple. Donc j'ai réfléchis regardé des forum/blog sur internet et il dise que "Votre ex a besoin peut être simplement de réconfort qu’il a trouvé auprès de quelqu’un du même sexe que lui, et a découvert des affinités et un sentiment de sécurité. Cela l’a rapproché de cet « ami » et pense à tort qu’il a changé de bord. En fait, il est simplement perturbé de votre échec amoureux. A vous de savoir si c’est le cas !". Je sais que je peux paraître folle mais le dernier élément qui me met en doute c'est qu'il dit : "Je l'ai su hier à 4h du mat et aujourd'hui" sans savoir pourquoi. L'histoire n'a ni queue ni tête. Alors est-ce une phase de sa bisexualité ou il est plus proche des hommes un peu comme dégouté de notre relation car elle est vraiment space et je le déçois souvent. Je trouve ça impossible d'être tombé réellement amoureux de femmes pour que 7 mois après "il s'invente" gay en 2 minutes. Ou bien donc supposition de certains de mes amis c'est une solution pour moins faire mal/culpabilisé et donc ne pas assumer. En gros me dégager, et me dire clairement y'aura plus rien entre nous ? Aidé moi je suis perdu, j'espère avoir bien exprimer le contexte, je veux la vérité et être sur !


Je ne ressemble pas à une lesbienne, suis je lesbienne ...

Bonjour, Cela fait plus d’un an que je me questionne sur mon orientation sexuelle. Suis je bi ou lesbienne. La première fois que j’ai ressenti de l’attirance pour une fille fut à l’âge de 5 ans me semble t’il. C'était une chanteuse. Je crois, dès ce moment là, avoir ressenti un coup de chaud. De plus, chaque fois qu’elle quittait la scène pour changer de tenue, je voulais la revoir. Mon oncle la connaissait, et la naïve petite fille que j'étais à laisser s'échapper un "je t'aime". Je me souviens également avoir ressenti ce même coup de chaud lorsque je suis tombée nez à nez sur un shooting photo télévisé d’une femme entièrement nue. Paralysée j’étais, télécommande à la main, dans l’incapacité de changer la chaîne pour regarder un programme pour enfant comme il était convenu. Ce n’est pas tout mais ça en deviendrait interminable, alors je termine en racontant une dernière anecdote. J’avais 10-11 ans. Et pareil, ce meme coup de chaud lorsqu’à un spectacle de fin d’année une fille, habillée d’un croc-top sauta à la corde, le bas de son haut s’envolait en même temps que ses impulsions, et je voulais, à chaque saut en voir d’avantage. D’autant plus que dans les films, je regardais essenciellement la femme, et je crois, ce n’est pas très clair, que je voulais qu’elle me fasse ce qu’elle faisait à l’homme lors de l’acte sexuel. En me questionnant, j’ai remarqué que bien que j’avais déjà pu m’étiquettait « amoureuse » d’un homme, je n’avais jamais rien ressenti d’égalable à ce que je ressens pour les femmes. Les coups de chaud que je ressentais également lorsque ma prof passait à côté de moi, je voulais toujours être avec elle. Pas avec les mecs, j’etais contente j’avais trouvé qqn, je souriais parfois quand je parlais de lui mais c’était tous. Pas de coup de chaud, je ne voulais pas sortir avec lui (peut etre parce que je savais que mes parents seraient contre) pas d’envie. Je l’ai trouvé juste beau ou intelligent. Le truc c’est que j’ai toujours ressenti le besoin de leur plaire sans que ça aille plus loin. Dès que je voyais un homme il fallait lui plaire, dès que ça lui plaisait, je devais m’arreter. Donc je ne sais pas si je suis bi ou homo, sachant que malgré les etiquettes que je me suis collées, ce que je ressens pour les femmes, je ne le ressens pas pour les hommes. Avec elles, c’est bcq plus intense. Cependant, j'ai déjà pu regarder un ggarçon parce que je le trouvais intelligent ou beau et je l'ai même noté dans mon journal (je paraissais plutôt contente, mais j'étais en peu de temps, tomber amoureuse d'un autre garçon et encore une fois, je ne ressentais rien (mais je n'en suis pas sûre ça fait longtemps) Que suis je selon vous ? Et est-ce normal que je ne ressente plus d'attirance en ce moment. Est ce parce que je ne suis tombée sur personne qui m'attire ? Puis je passer de homo/bi à hétéro ? Hétéro à asexuelle ? Et enfin, est il possible de me persuader d'aimer le corps des hommes et d'être attirée par eux tout en y croyant vraiment ? Je ne ressemble pas à une lesbienne, suis je lesbienne ? Merci de votre attention. CocOnut


Je suis lesbienne mais je commence à avoir des pensées ...

Bonjour, J’ai longtemps hésité à vous écrire mais là je craque. Je me présente je suis une jeune femme de 22 ans lesbienne et fière! actuellement en couple depuis 2 ans avec une femme que j’aime plus que tout. Mais voilà depuis fin septembre une ombre est venue ternir le tableau. J’ai été diagnostiqué pour des toc à la suite d’un arrêt progressif du seroplex que je prenais depuis 2 ans. Depuis cette période (fin septembre 2021), je vis un cauchemar éveillé, je sais qui je suis et ce que je veux mais ma tête me fait dire le contraire et cela me rend profondément triste. J’ai commencé à avoir des pensées sexuelles envers les hommes (ce qui m’était déjà arrivé sans m’interpeller) à la suite d’un rêve erotique avec un homme. Depuis chaque jour, je me teste, je vérifie sur internet en faisant des tests, des lectures sur les forums… Je ne fais que penser à ça et cela me fait du mal car je n’ai aucune envie d’entretenir une relation sexuelle ou romantique avec un homme. J’ai toujours su que j’aimais les femmes et je ne veux pas que cela change. Mais ces pensées me rongent jour après jour. Ma compagne est au courant de la situation. Maintenant j’évite toutes situations avec des hommes hétérosexuels par peur que cela change mon orientation ou mes désirs. Je reste cloîtrée chez moi depuis des mois et dès que je ressort je vais automatiquement regarder des hommes pour voir si cela pourrait me faire quelque chose. Voir un homme torse nu m’a troublé récemment et depuis la même histoire: pensée intrusive, doute, réassurance… De plus je ne sais pas si ces pensées sont du à de l’attirance (car je ne vois pas embrasser un homme ni même avoir des rapports intimes avec lui) ou à ma maladie. Je suis complètement perdue depuis sachant que je ne suis pas bisexuel et que je ne désire pas le devenir. Crtamdn