Est-ce normal d’aimer une personne sans pourtant vouloir sortir avec elle?


Bonjour, j’ai plusieurs questions concernant notamment mon orientation romantique, tout d’abord je suis un garçon Trans j’aime une personne mais je n’aurais pas envie de sortir avec cette personne même si elle me le proposait, est-ce normal ? De plus comme je l’ai dit précédemment je suis un garçon trans et je nnose pas faire mon coming out à ma famille alorsbqu je l’ai déjà fait à mes amis.

Ash

Salut Ash! 🙂

Merci pour la confiance que tu accordes envers l’équipe d’AlterHéros! Je m’excuse aussi du délai, nous recevons un volume vraiment important de questions et nous tentons d’y répondre le plus rapidement possible!

Si je comprends bien ta question, tu te demandes s’il est normal que tu aimes une personne sans pouvoir avoir le désir de sortir avec elle, et ce, même si elle te le proposait. Tu précises également que tu es un gars trans et que tu n’oses pas faire ton coming-out à ta famille, alors que tu l’as déjà fait auprès de tes ami‧e‧s à toi.

D’une part, et pour répondre très rapidement à ta question, oui c’est entièrement normal d’aimer une personne sans pour autant désirer une relation amoureuse avec cette même personne. Les êtres humains sont complexes et c’est complètement correct d’avoir certains besoins qui peuvent sembler, à première vue, contradictoires. Et pourtant, il n’y a rien de contradictoires ici! Nous avons toustes des besoins différents et c’est correct que le fait d’avoir une relation amoureuse avec une personne ne constitue pas un envie ou une priorité à l’heure actuelle. Il se peut que cette réflexion puisse prendre une nouvelle forme dans le futur, et c’est vraiment correct de laisser ces portes ouvertes pour l’avenir, mais c’est aussi très correct de respecter le fait qu’on n’a pas envie de certaines choses ici et maintenant. Notre société a tendance à mettre tellement d’énergie à faire la promotion du «couple» comme un objectif de bonheur universel, mais ce modèle est loin de correspondre à tout le monde! En d’autres mots, l’amour peut être un chouette sentiment, mais tu n’as absolument aucune obligation qui vient avec le fait d’aimer.

Le sujet de l’amour et de l’amitié est quelque chose qui m’allume beaucoup! En effet, comment on différencie ces deux émotions? Comment on détermine que, oui je veux une relation amoureuse avec cette personne ou non? Il n’y a pas de réponses claires, car ce genre de réflexions et de façons que ces émotions prennent place varient d’une personne à l’autre. À ce sujet, tu peux lire ces deux réponses que j’ai composées sur le sujet :

Ensuite, est-ce que la situation concernant ton coming-out trans occupe beaucoup de place dans ta tête et ton coeur? Il arrive, à certains moments de nos vies, que des événements personnels prennent tellement de place qu’on développe moins d’intérêts pour certaines choses ou même pour certaines personnes. Encore une fois je ne peux rien affirmer pour toi, mais il y a cette possibilité que même si on est follement en amour avec une personne, que l’on se sente pas prêt‧e ou indisponible pour s’engager dans une relation amoureuse, ou bien qu’on en ait simplement pas envie. Dans tous les cas, je t’invite simplement à être indulgent envers toi-même. Peu importe ce que tu décides de faire ou de ne pas faire, l’important est de respecter ton propre rythme et tes propres envies dans la façon dont tu te projettes dans tes relations intimes. Par ailleurs, si tu te sens bien aux côtés de la personne que tu aimes, tu peux sans problème continuer à passer du temps avec cette personne et, si tu le souhaites, aborder ouvertement le sujet de tes attirances et de tes préférences relationnelles. Vous trouverez possiblement un terrain d’entente qui puisse lier à la fois vos sentiments amoureux, mais sans pourtant être officiellement en relation ensemble. Qu’est-ce que tu en penses?

D’autre part, tu précises que tu n’oses pas à l’heure actuelle faire ton coming-out trans à ta famille. Ta question ne précise pas si tu as des questions particulières à ce sujet, mais au besoin, n’hésite surtout pas à nous écrire à ce sujet en nous donnant plus d’informations. Tu sais que tu trouveras des oreilles attentives et bienveillantes auprès d’AlterHéros pour discuter de ce sujet. Nous avons des centaines de réponses rédigées sur le sujet des coming-out trans auprès de la famille dans cette section «coming-out / identité de genre» de notre site internet. Je t’invite donc à consulter quelques questions/réponses sur ce sujet et lire la diversité de conseils que mon équipe a à proposer à des jeunes dans une situation très similaire à toi. 🙂 Mais rapidement, j’aimerais te féliciter d’avoir aborder ce sujet auprès de tes ami‧e‧s! C’est vraiment remarquable de ta part d’avoir réalisé cela et j’espère que tu as reçu le soutien dont tu désirais de la part de tes ami‧e‧s! Tu n’as pas à rester seul avec cela et je suis fier de toi. 🙂 Au final, le coming-out, tu demeures le seul expert de ta propre situation. Tu as le choix de déterminer si tu as envie ou non d’en faire un, tu peux choisir les personnes auprès de qui tu souhaites en parler, tu peux choisir la façon de le faire et le moment, etc. Ma seule recommandation : sois à l’écoute de tes propres besoins, de tes propres limites, de ton propre rythme et, en fonction de ta situation, de prendre en compte ta sécurité dans tout cela. <3

J’espère que tout ça fait un peu le tour. 🙂 Au besoin, si tu as envie de parler de vive voix avec des gens sensibilisé‧e‧s sur le sujet de la diversité sexuelle et de genre et prêt‧e‧s à discuter avec toi, tu peux contacter la Ligne Azur (diversité sexuelle et de genre et détresse, appels et courriels, 8h-23h) : 0 810 20 30 40

AlterHéros étant basé au Canada, il peut parfois nous être difficile d’offrir rapidement le soutien aux personnes habitant outre-mer, mais on demeure toujours là pour toi si tu souhaites nous écrire à nouveau. 🙂

Solidairement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéos


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment