Suis-je en amour avec mon prof? Ou est-ce que de l’admiration?


Bonjour,
J’aimerais commencer par dire que j’ai 17 ans et suis lycéenne et il y a quelques temps, j’ai développé des sentiments pour quelqu’un. Au tout début, je pense que c’était juste une attirance physique: je le trouvais séduisant et charismatique et j’aimais son style vestimentaire. J’ai également eu de très brefs échanges avec lui à de rares occasions mais celles-ci ont suffi pour que je remarque sa gentillesse. Mais jusque là, je n’étais pas chamboulée, ça me faisait plaisir de le voir, de le croiser, mais si ça n’arrivait pas, ça ne changeait rien à ma vie. Et puis une nuit, il est apparu dans un de mes rêves, une apparition rapide sans réelle incidence sur le rêve en lui-même, mais le simple fait de l’avoir vu en songe m’a vraiment affectée. Et c’est là que tout a commencé: j’ai commencé à beaucoup penser à lui, et je me suis surprise à le chercher des yeux pendant les récréations tous les jours. Peut-être 1 ou 2 mois après, j’ai eu l’occasion de le côtoyer un peu plus, d’avoir de vraies conversations avec lui et d’échanger des messages. Mais rien de personnel, tous nos sujets de conversation concernent les cours ou la littérature. Je ne sais donc rien de sa vie, et pourtant, je me sens irrémédiablement attirée par lui, et pas seulement pour son physique, mais surtout pour son incroyable gentillesse, son intelligence/sa culture, son charisme, sa générosité, son humour. En ce moment, j’en suis au point où je pense tous les jours à lui, j’essaie de trouver régulièrement un sujet de conversation afin de discuter avec lui (mais toujours rien de personnel), le simple fait de me dire que je vais le voir et lui parler fait s’emballer mon coeur et j’ai la respiration comme coupée mais chacune de nos discussions me rend vraiment très heureuse et j’attends la prochaine avec impatience. Et plus d’une fois je me suis surprise à m’imaginer en couple avec lui.
Ainsi, toutes ces choses que je ressens me font penser que je suis amoureuse de lui, mais c’est là que se posent deux problèmes: le premier est que je ne suis jamais tombée amoureuse, je n’ai jamais eu de petits copains, je suis donc totalement ignorante en ce qui concerne les sentiments amoureux. J’ai déjà eu 1 ou 2 coups de coeur pour des garçons lors de ma période collège, mais c’est la première fois que je ressens quelque chose d’aussi fort. Le deuxième, et clairement le plus problématique, est que cet homme est professeur de français dans mon lycée. Cela explique notamment les conversations qui ne dépassent jamais les cours ou la littérature. Je repose ainsi le contexte: je n’ai jamais eu cet homme comme professeur, j’ai “flashé” sur son physique en entrant au lycée, les brefs échanges étaient lorsque je me rendais en salle des profs pour déposer un devoir et que c’est lui qui venait à moi, et enfin, le rapprochement s’est fait lorsqu’il a remplacé mon prof cette année pendant 5 ou 6 cours. Ainsi, durant ces quelques cours que j’ai eu avec lui, je me suis presque toujours arrangée pour parler un peu avec lui, seule, à la fin du cours. J’ai également réussi à maintenir un contact avec lui en continuant à le solliciter de temps en temps pour des conseils de lectures ou de méthodes en français parce que même si mon prof est revenu, il n’est pas très présent pour nous (ses élèves), ça me donne ainsi une excuse pour maintenir le lien avec ce fameux prof.
J’ai fait des recherches afin d’éclaircir ma situation et beaucoup de personnes disent que dans ce genre de situation, le sentiment éprouvé n’est pas de l’amour mais de l’admiration. Mais je ne suis pas vraiment convaincue par cet argument parce que j’ai eu de nombreux profs au cours de ma scolarité que j’ai adorés et admirés, j’ai également eu de l’attirance physique pour 1 ou 2 profs, mais ça n’a jamais été aussi fort. Jamais avant je n’avais eu le souffle coupé à l’idée de parler à quelqu’un, jamais avant une personne n’avait autant envahie mes pensées. Tout ce que je sais, c’est qu’il m’attirait déjà avant d’être brièvement mon professeur, que j’avais déjà cette furieuse envie d’apprendre à le connaître et me rapprocher de lui alors qu’il n’était encore qu’un homme que je voyais de temps en temps au lycée. Le fait de l’avoir eu comme prof et ainsi d’avoir permis mon rapprochement avec lui a simplement amplifié mes sentiments déjà existants.
Pour ce qui est de tout l’aspect légal, je suis déjà au courante et n’ai pas l’intention de tenter quoi que se soit pouvant lui nuire avant d’être majeure et même d’avoir fini le lycée puisqu’il me semble que même une relation prof/élève majeure est proscrite. Et puis je ne sais même pas ce que lui ressent. Tout ce que je sais c’est qu’il doit avoir une dizaine d’années de plus que moi et que pas mal de signes me font penser qu’il est célibataire. De plus, il semble m’apprécier et s’intéresser à moi puisqu’il vient parfois me parler lorsqu’il me voit seule devant le lycée, il se rappelle de petites choses que je lui dis et m’en reparle parfois ultérieurement. Je sais que ça ne veut rien dire mais cela me montre qu’au moins il m’aime bien comme élève et que peut-être, si je me déclarais à lui, il pourrait se passer quelque chose entre nous.
Tout ça pour en venir au fait que je suis complètement perdue dans mes sentiments, j’ai l’impression d’être tombée folle amoureuse de cet homme, mais tout internet me dit que ce n’est que de l’admiration. Mais l’admiration peut-elle vraiment être aussi forte? Et que pensez-vous de ma situation? Suis-je totalement déraisonnée d’espérer et d’attendre le bon moment pour lui déclarer mes sentiments? Parce que là encore, tout internet semble me dire de tourner la page et de l’oublier.
En tout cas, je remercie sincèrement la personne qui aura pris le temps de me lire. Je suis désolée pour cette énorme pavé mais j’avais réellement besoin d’écrire tout ce que je ressens et de bien poser toute ma situation. Et merci d’avance pour votre réponse.

Cordialement,
Une fille qui adore les coquelicots

Salut chère fille qui adore les coquelicots!

Il est vrai que c’est une magnifique fleur! J’espère que tu vas bien. Et je tiens à te remercier pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Nous sommes privilégié.e.s de recevoir ton témoignage, et je suis particulièrement content de savoir que le simple fait d’avoir écrit les différents détails de ta situation peut t’aider à alléger tout ce poids que tu portes présentement seule sur tes épaules. Sache que tu n’es pas seul.e! Nous recevons régulièrement des demandes d’aide provenant de jeunes qui, comme toi, naviguent des émotions très fortes pour l’un.e de leur professeur.

Si je comprends bien ta situation, tu vis une situation particulière concernant un de tes professeurs. D’une part, tu as des difficultés à définir ce qu’est l’amour, puisque tu dis ne jamais être tombée amoureuse d’une personne auparavant. D’autre part, il s’agit de ton professeur. Cela est certes déstabilisant, mais tu reconnais également les enjeux légaux entourant une relation prof-élève et affirmes ne pas vouloir faire d’actions supplémentaires le concernant avant d’avoir terminé le lycée et, conséquemment, ne plus étudier dans le même établissement que lui. Ce qui est très sage et ce que j’appuie entièrement! Mais ce n’est pas tout. Après avoir fait tes proches recherches, tu te sens un peu déstabilisée de voir les discours sur Internet selon lesquels l’amour d’un.e élève envers un.e professeur ne serait que de l’ordre de l’admiration. Tu te demandes ainsi si l’admiration envers un.e prof peut être aussi forte. Tu te demandes si c’est une bonne idée, de ton côté, d’attendre le bon moment pour lui déclarer tes sentiments.

Nous recevons un fort volume de demandes d’aide provenant de jeunes francophones dans divers pays. Si tu me l’autorises, je vais citer une réponse (Je suis folle amoureuse de mon prof. Je l’aime vraiment, aidez-moi s’il vous plaît!) avant de compléter de façon plus personnalisée. C’est bon pour toi? 🙂

«Aaaah… L’amour! C’est tellement un beau sentiment! Mais c’est aussi un sentiment qui peut facilement occuper une grande partie de notre tête… qui peut nous entraîner à la fois dans des émotions agréables et d’autres moins agréables. Être en amour ou avoir été en amour avec un de nos professeurs est une expérience sans aucun doute partagée par de nombreuses personnes… Moi le premier! 😉

Conséquemment, si je comprends bien ta situation, tu es follement en amour avec un de tes professeurs. […] Tu as bien fait d’écrire à AlterHéros. 🙂 On est là pour toi!

Pour paraphraser un extrait d’une réponse que j’ai composée dernièrement à une jeune fille qui se questionnait sur sa relation avec une enseignante : «Il arrive dans certaines situations que nous nous attachions très fortement à une personne enseignante, psychologue, coach ou d’un.e adulte que nous admirons. Ces personnes en situation d’autorité peuvent parfois être présentes à tes côtés afin de t’aider, t’écouter et te soutenir. Il est donc possible que tu aies développé un attachement particulier envers ton professeur, mais certaines questions persistent. Est-ce qu’une relation avec celui-ci a vraiment une raison d’être? Est-il possible que mon admiration envers cet homme ne repose que sur le fait qu’il est mon enseignant?» Comme mon collègue Jordan l’exprimait dans sa réponse à des questionnements concernant les relations entre élèves et enseignant.e : «Il existe en psychologie ce qu’on appelle le transfert, qui signifie qu’il peut se produire une forme d’attirance (amicale, sexuelle ou autres) entre deux personnes, surtout lorsque l’une vous apporte du réconfort, vous enseigne quelque chose (un.e professeur.e, un.e psychologue). C’est une réaction tout à fait normale, mais pour laquelle il faut se poser la question de : le développement de la relation a-t-il une raison d’être?».

Il y a tellement de raisons possibles qui peuvent nous pousser à se sentir attaché.e envers l’un.e de nos enseignant.e.s… Bien sûr, on peut les trouver super sexy et il n’y a absolument aucun mal à cela! Je t’invite néanmoins à réfléchir aux différents éléments nommés dans le paragraphe précédent. Peut-être que cela fait écho, en partie, à ta situation?

Pour poursuivre, laisse-moi citer un petit extrait de cette ancienne réponse que j’ai composée qui touche plus spécifiquement le cadre légal entourant les relations intimes (amoureuses ou sexuelles) entre élèves et professeurs. [Je sais que ta question adressait déjà ce sujet, mais c’est le genre d’informations utiles à savoir et qui peut nous aider à y voir plus clair] : «Au Québec, les relations intimes entre professeur.e.s et étudiant.e.s sont illégales. Ces relations peuvent même être passible de sanctions par la loi pour ton professeur, même s’il n’est plus ton enseignant : dès qu’il travaille dans la même école où tu étudies, la loi est applicable. La loi est là pour protéger les mineur.e.s d’abus potentiels de la part de personne en position d’autorité. En effet, selon le site web Éducaloi :

Lorsqu’une personne se trouve en situation d’autorité ou de confiance face à un adolescent mineur, le consentement de cet adolescent à toute activité sexuelle n’est jamais reconnu par la loi. Dans ce cas, c’est l’activité sexuelle elle-même qui est criminalisée, peu importe que l’adolescent y ait consenti ou non.

Mais que signifie-t-on par ”situation d’autorité‘? Dans son sens premier, la notion d’autorité découle de la fonction qu’exerce la personne par rapport à l’adolescent. Toutefois, la situation d’autorité n’est pas limitée à ce cas. Elle s’étend à toute relation dans laquelle la personne exerce un certain pouvoir sur l’adolescent.
Ainsi, être en situation d’autorité ne signifie pas nécessairement exercer un droit légal sur l’adolescent. La notion de situation d’autorité réfère plutôt au pouvoir de commander que la personne peut acquérir dans les faits sur l’adolescent. Un professeur d’école, par exemple, est habituellement en situation d’autorité par rapport à l’adolescent, étant donné ses fonctions face à lui.

Dans ce contexte légal, tant et aussi longtemps que tu étudies dans le même établissement scolaire que ton professeur [ou ta professeure], toute forme de relation intime entre lui [ou elle] et toi demeure impossible.»

Ouf…! Ça fait beaucoup à lire d’un coup, j’en suis conscient! Mais c’est le type d’informations importantes à connaître. N’oublie pas de prendre soin de toi à travers tout cela, d’en parler avec un.e adulte de confiance si ces questionnement occupent trop de place ou si cela te procure des sentiments négatifs. Bien que j’ai parlé de différents facteurs importants à prendre en considération lorsqu’on s’intéresse aux sentiments amoureux entre un.e élève et un.e enseignant.e, je n’ai pas nécessairement abordé différentes pistes d’actions que tu peux entreprendre pour la suite des choses. Je t’encourage donc à te questionner sur quels sont tes objectifs en lien avec ce sentiment amoureux, en fonction des différents éléments précédemment nommés : Est-ce que tu aimerais dévoiler à ton professeur ton attachement? Cette décision t’appartient, certainement. Pour paraphraser la même réponse que précédemment, il est totalement normal de vouloir partager ses sentiments et ses intentions envers les personnes envers qui nous ressentons un fort attachement. En ce sens, si tu prends la décision de partager à cet enseignant ce que tu ressens envers lui et ce qu’il représente pour toi, je t’invite d’abord et avant tout à être prudent. Toutes les formes de réactions sont possibles de sa part. Il est aussi possible de réfléchir au moment où tu décideras, le cas échéant, de prendre contact avec lui pour lui partager tes émotions. Serait-ce préférable d’attendre à la fin de l’année scolaire lorsque tu ne seras plus son élève? D’attendre au moment où tu ne seras plus étudiante à son école?

Je comprends qu’il est difficile de concevoir tous les obstacles qui peuvent se poser devant une relation avec son enseignant. À travers tout cela, c’est important de prendre soin de toi. Entoure-toi de gens que tu aimes, fais des activités qui te procurent du plaisir et n’hésite pas à parler de cette situation avec une personne proche de toi en qui tu as confiance. D’accord?»

 

Halala! C’était une très grosse citation! Je le reconnais! Mais ce que je souhaite que tu mémorises de tout cela, c’est que tu demeures l’experte de ta propre situation. En aucun cas je peux me prononcer sur la validité de tes sentiments amoureux à l’égard de ce professeur. Je voulais néanmoins te partager toutes les informations nécessaires afin de t’outiller dans tes prises de décision. Tu fais référence à ne pas savoir avec certitude s’il s’agit de sentiments amoureux que tu ressens envers ce professeur. Aimerais-tu lire cette ancienne réponse que j’ai écrit sur ce sujet (C’est quoi la différence entre l’amour et l’amitié ?)? Cette réponse explore plusieurs pistes pouvant différencier les deux. Mais dans les deux cas, tant au niveau de l’amour et de l’amitié, le dénominateur commun est le verbe aimer. Et il n’y a absolument aucun problème à affirmer que l’on aime un.e prof. À toi de voir comment tu te projettes dans l’avenir avec cette même personne et si cela répond à tes attentes ou besoins d’une relation de couple. Il n’y a pas de mauvaises réponses!

 

Au plaisir d’avoir de tes nouvelles. Tu peux nous écrire de nouveau dès que tu en ressens le besoin!

Chaleureusement,

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment