Pourquoi suis-je attirée par les filles? Comment éradiquer cette partie de moi qui aime les filles?


Bonjour je suis Dalila 22ans,

J’aimerai savoir comment faire pour éradiqué complètement cette partie de moi qui est attirée par les filles car je ne la veux pas du tout.

Je voudrais aussi par la suite savoir ou comprendre le pourquoi j’ai une partie de moi qui est attirée par les filles.

Je ne voudrais pas devenir Lesbienne je voudrais conserver mon hétérosexualité mais le fait d’être vierge me rend assez perdu dans mon orientation sexuelle .

Merci pour les futures réponses surtout.

 

Bonjour Dalila, 

 

j’entends les difficultés que tu vis présentement et j’espère pouvoir t’aider à les surmonter et à te sentir mieux avec toi-même avec ma réponse!

 

Tu te demandes donc comment tu peux éradiquer ton attirance pour les femmes. Tu ne soubaites pas être lesbienne, mais ta virginité te fait remettre en question ton orientation sexuelle. Tu aimerais aussi comprendre pourquoi tu es attirée par les filles.

 

Premièrement, je me demande quelle est la raison pour laquelle tu souhaites ne pas avoir d’attirance pour les filles? Il n’y a rien de mal dans le fait d’être attiré·e par les filles ou par n’importe quel autre genre. Nous avons le droit de souhaiter embrasser, avoir des relations sexuelles ou de l’intimité avec une personne du même genre que nous et nous espérons que toute personne puisse s’offrir la liberté d’explorer leur sexualité et leur orientation sexuelle. L’hétérosexualité ne devrait pas être considérée comme la norme, car tout orientation sexuelle est égale!

 

Je dois te dire qu’il n’y a pas de manière d’éradiquer cette attirance. Je crois que la meilleure manière pour toi de soulager cette certaine détresse que tu ressens face à tes attirances serait de réfléchir aux effets positifs qui pourraient survenir, si tu décidais d’accepter ce que tu ressens. Tu peux aussi te demander, quelles sont tes pensées face à la communauté 2SLGBTQIA+? Comment réagirais-tu en voyant deux femmes s’embrasser? Pourquoi réagirais-tu ainsi? Qu’est-ce que cela voudrait dire de toi si tu étais en couple avec une femme?

 

J’aimerais aussi t’ajouter cet extrait d’une ancienne réponse de mon collègue:

 

  • Il est complètement sain d’avoir des questionnements sur son orientation sexuelle.
  • Il n’y a pas d’âge ou de moments précis pour avoir des questionnements, des réflexions ou des idées érotiques au sujet de l’orientation sexuelle.
  • Toutes les orientations sexuelles sont aussi belles les une que les autres. Aucune orientation sexuelle n’est meilleure ou inférieure à l’autre.
  • Les orientations sexuelles ne sont pas limitées à l’hétérosexualité ou l’homosexualité, mais que les personnes bisexuelles, pansexuelles et asexuelles existent. Il est donc possible que nos désirs et comportements ne s’inscrivent pas dans une case précise.
  • Les orientations sexuelles comprennent plusieurs composantes liées aux attirances physiques et aux attirances romantiques. Il est donc possible d’être romantiquement attiré par un type de personnes et sexuellement attiré vers plusieurs types de personnes.
  • La sexualité est quelque chose de fluide : nos préférences, besoins, intérêts, désirs et libido peuvent varier avec le temps, selon les contextes et selon les rencontres que nous faisons.
  • Ce n’est pas parce que quelqu’un a eu une idée, une attirance, un questionnement ou un fantasme homosexuel que cela nie son hétérosexualité.

 

Comme le mentionnent ces points importants, au final, tu es la seule personne qui connais et qui définis ton orientation sexuelle. Ce n’est pas nécessairement parce que tu as une attirance homosexuelle que cela remet automatiquement ton hétérosexualité en question. L’important est que tu sois confortable avec toi-même et que tu sois heureuse. Mais cela veut aussi dire que nous ne souhaitons pas non plus devoir s’empêcher d’être heureux·e en ignorant une partie de notre sexualité, empêchant l’exploration de celle-ci. Tu peux donc prendre le temps de réfléchir sur ce qui est mieux pour toi et de comprendre ton ressenti, en restant bienveillante avec toi-même, en te rappelant surtout qu’il n’y a rien de mal à ressentir ces attirances pour le même genre que toi.

 

Ensuite, tu veux comprendre pourquoi tu as ces attirances. En fait, il n’y a pas vraiment d’explications claires sur l’orientation sexuelle, comme il n’y a pas d’explications claires sur la raison pour laquelle certaines personnes sont hétérosexuelles. Je vais t’insérer cet extrait d’une réponse de mon collègue pour mieux expliquer ce que j’essaie de dire:

« D’abord, quelles sont les causes de l’orientation sexuelle? Il s’agit d’un débat qui perdure depuis très longtemps et avec lequel il n’existe toujours pas de consensus. Pourquoi? Pour citer Interligne : «puisque les déterminants de la sexualité humaines sont nombreux et complexes. Ils sont d’ordre corporel, psychique et spirituel et sont intimement liés au besoin qu’éprouve chaque être humain d’aimer et d’être aimé de manière authentique.» Alors est-ce que l’orientation sexuelle est innée ou acquise? Est-ce que l’on naît hétéro, homo, bi ou ace selon des prédispositions biologiques? Ou bien est-ce que l’on devient hétéro, homo, bi ou ace selon le résultat du contrôle de nos comportements et de notre environnement social? En fait, aucun des deux. Il est maintenant largement accepté que l’orientation sexuelle est le résultat d’une interaction entre inné et acquis. 

Parmi les tentatives d’explications génétiques, les chercheur.e.s sont unanimes concernant l’absence d’un gêne lié à l’orientation sexuelle. Quelques études avancent l’hypothèse d’un déséquilibre hormonal chez l’embryon, de disparités dans certaines zones du cerveau ou même de particularités sur le bras du chromosome X, mais encore une fois, je me répète, il n’existe rien de concluant à ce sujet.

Parmi les tentatives d’explications liées à l’environnement, des théoricien.ne.s ont avancé des hypothèses que l’homosexualité pourrait être lié à un père absent, une mère trop présente, etc. Encore une fois, toutes ces hypothèses sont invalides et ne permettent en aucun cas de déterminer l’orientation sexuelle d’une personne.

Ce qu’il faut retenir de tout cela, c’est que toute tentative de trouver les causes des orientations sexuelles est inutile. Après tout, pourquoi chercher la cause à quelque chose de complètement normal et inhérent à la diversité humaine? C’est l’équivalent de tenter de trouver la cause sur pourquoi certaines personnes écrivent de la main gauche au lieu de la main droite…

Par ailleurs, il peut parfois être risqué de s’aventurer dans une quête de causes de l’orientation sexuelle. En effet, si l’on découvrait que l’homosexualité ou l’asexualité seraient causées par un gêne quelconque, est-ce que des personnes mal intentionnées tenteront de trouver une cure pour hétérosexualiser ces personnes? Plusieurs scientifiques tentent effectivement de comprendre les causes de l’homosexualité, bisexualité ou asexualité, sans pour autant s’intéresser aux causes de l’hétérosexualité… alors que l’ensemble des orientations sexuelles sont naturelles et valides. Quoiqu’il en soit, l’homosexualité, la bisexualité et l’asexualité ont toujours existé, et ce, partout dans le monde. Bref, l’orientation sexuelle n’est ni complètement génétique, ni complètement environnementale. Elle est ce qu’elle est, une partie de chacun.e de nous, tout simplement. »

 

Ensuite, lorsque tu mentionnes ne pas vouloir devenir lesbienne, mais plutôt conserver ton hétérosexualité, je me demande si tu connais la bisexualité et la pansexualité? La bisexualité est le fait d’être attiré sexuellement par plus d’un genre et c’est une orientation sexuelle large, un terme parapluie. Certaines personnes bisexuelles sont attirées par tous les genres, mais ont toujours été dans des relations hétérosexuelles, tout comme d’autres personnes bisexuelles ont eu des relations avec plus d’un genre. Je ne suis pas en train de dire que la bisexualité est ton orientation sexuelle, mais je souhaitais seulement t’y introduire la définition, pour te présenter les multiples possibilités 🙂 Je souhaitais seulement t’expliquer, en fait, que ce n’est pas parce que tu ressens de l’attirance sexuelle pour des filles (ou autres genres) que tu dois cesser de ressentir la même attirance pour des garçons! Tu peux continuer à être dans des relations hétérosexuelles, tout en acceptant le fait que tu ressens de l’attirance pour des filles.

 

Finalement, je souhaite déconstruire le lien que tu fais entre virginité et orientation sexuelle. Pourquoi, en fait, ta virginité remet en cause ton orientation sexuelle? Que représente la virginité pour toi? Je me permet de t’insérer encore l’extrait d’une réponse d’une collègue pour expliquer le concept de virginité: « D’abord, sache que la virginité est un concept qui est propre à chacun‧e. De façon générale, on l’associe à notre premier rapport sexuel, ce qui amène la question : qu’est-ce qu’un rapport sexuel pour toi? Pour certaines personnes, embrasser sur la bouche constitue un rapport sexuel. Pour d’autres, ce sera une relation sexuelle en utilisant les mains ou la bouche. Même si on parle beaucoup de l’hymen ainsi que de la pénétration vaginale comme étant ce qui détermine si on a ou non perdu notre virginité, il est possible de vivre d’autres expériences pendant des relations sexuelles qui sont tout aussi intimes pour nous. En bref, définir ce que constitue pour toi la perte de ta virginité est quelque chose qui t’appartient. » Ainsi, le fait que tu te considères comme étant vierge n’est pas quelque chose de lié à ton orientation sexuelle. Chaque expérience est différente, chaque parcours aussi et je t’invite donc à être patiente envers toi-même!

 

Voilà pour ma longue réponse, j’espère vraiment avoir pu t’aider. N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment