Peur d’être homo: baisse de libido et manque de confiance en soi?


Bonjour je vous ai déjà écrit il n’y a pas très longtemps, sur le fait d’un questionnement obsessionnels. En peu de temps j’ai vraiment réfléchi à ce sujet : ” pourquoi ai-je aussi peur d’être attiré par les mecs ? “.
J’en ai parlé à une pote pansexuelle qui m’a dit de ne pas y penser et de penser au présent et que peut être dans un futur je serai attiré par les hommes. Cela m’a beaucoup angoissé, je ne me voyais pas du tout avec un homme, juste le fait qu’un pote me caresse me touche sensuellement pour rigoler me met mal à l’aise. J’essayais de me rassurer mais ce n’était pas la solution. Il fallait réfléchir et comprendre. C’est ce que j’ai fait.

Comme je vous l’avait dit j’ai une copine depuis 3 semaines maintenant avec qui je suis heureux et avec qui j’ai fait des préliminaires. Mais avant je sortais d’une relation décevante avec une fille qui me plaisait depuis le début de l’année scolaire sur qui je fantasmais. Depuis un moment j’ai une baisse de libido, le porno ne me faisait plus aucun effet. Je n’ai plus l’envie de plaire aux filles comme avant alors que c’est les vacances  ( ça me le fait toujours au début de mes relations). Suite aux préliminaires avec ma copine, j’ai trouvé ça bizarre que ça paraisse normal, ça s’était fait naturellement. Je ne pensais pas que c’était comme ça a cause de ma vision du porno. J’avais des appréhensions depuis un moment du genre ” et si la première fois j’aimais pas, et si c’était nul “. Mais faut pas s’inquiéter en fait j’en ai parlé avec un pote et ça lui a fait va avant sa premiere fois. Je sais que ma première fois approche, je vais partir 1 semaine en vacances avec mes potes et ma copine est là. D’où vient sûrement toutes ces appréhensions.

J’ai donc conclu que mon problème venait de ma baisse de libido et mon manque de confiance en soi. Ceux qui ont mon problème faites du sport ça vous détendra. Laissez ces pensées venir et laissez les venir et ignorez les. Et vraiment c’est important, TROUVEZ POURQUOI VOUS AVEZ CES PENSÉES !

Mon objectif : retrouver ma libido avant de revoir ma copine dans 15 jours .
J’espère que mon message aura éclairé certaines personnes ! 😉
Anonymous
Bonjour,
Tout d’abord merci à toi de prendre le temps de nous écrire à nouveau et de nous expliquer le cheminement par lequel tu es passé. Je suis heureux.se de voir que tu as pu explorer tes préoccupations de ton côté et trouver certaines réponses.
Si je comprends bien, tu en es arrivé à la conclusion que tes questionnements venaient d’un manque de confiance en toi et d’une perte de libido. C’est très positif que tu sois capable de travailler sur toi-même afin de répondre aux questions que tu te poses. Je trouve intéressant de prendre le temps de décortiquer ton message et partager avec toi mon ressenti sur ce que tu écris.
Tu expliques que tu as pu prendre le temps de te questionner sur ta peur d’être attiré par les hommes et que tu as pu en parler avec une de tes amies. Tant mieux! Les questionnements par lesquels tu passes sont plus habituels que tu ne le penses et le fait d’en parler avec des personnes, et plus particulièrement des personnes de la diversité sexuelle, peut peut-être t’aider à voir les choses d’un autre point de vue.
Parfois, le fait de se demander si on pourrait être attiré.e.s par des personnes du même genre que nous peut nous stresser. On a peur que la société nous juge, que nos proches ne comprennent pas et on appréhende de vivre beaucoup de rejet. Cependant, cette réalité n’est pas nécessairement pas vécue par tout le monde. Beaucoup de personnes sont très ouvertes à la diversité sexuelle et de genre et soutiennent les personnes LGBTQ+ dans leur cheminement. Comme tu nous en parlais dans ta question précédente, « En questionnement sur ma sexualité – je pense que c’est dû à l’adolescence mais ça me stresse ! », tu as une vision de ton avenir avec une femme, une maison et un chien. En fait, le fait d’imaginer un autre avenir peut être déroutant mais sache que tu peux prendre le temps dont tu as besoin pour trouver des réponses à tes questions. Tu n’es pas obligé de remettre en question tous les plans que tu as prévu pour la suite de ta vie.
Il est cependant intéressant que tu prennes le temps de t’interroger sur les angoisses que te font vivre tes rapports avec les hommes. Tu dis avoir compris certaines choses et je me demande si tu t’es déjà posé ces questions : Qu’est-ce qui fait que tu es si mal à l’aise dans la proximité avec les hommes ? Est-ce que tu vis ces mêmes angoisses avec toutes les personnes que tu croises ou uniquement avec un certain type d’individu ?
Si je comprends bien la suite de ton message, tu es préoccupé parce que tu as une baisse de libido. Tu expliques également que la porno ne te fait plus aucun effet et que tu n’as plus autant envie de plaire aux filles qu’avant alors que c’est les vacances.
Je tiens d’abord à te rassurer sur le fait que la libido (l’appétit sexuel) change et évolue tout au long de la vie. Tu peux avoir une forte libido pendant 2 mois et ne plus avoir aucun désir sexuel les 2 mois suivants. Ce n’est pas quelque chose d’inquiétant mais c’est normal que cela te renvoie à des questionnements. Il est intéressant de s’interroger sur une perte de libido et de regarder si nous sommes confortables avec nous-mêmes dans notre sexualité. Est-ce que cette baisse de libido arrive en même temps qu’une période de stress, qu’une baisse de confiance en toi ? Comme pour la sexualité, la libido est un spectre qui évolue au fil du temps.
Pour ce qui est de la porno, je t’envoie vers cette question : « Devrais-je arrêter la porno pour retrouver mon attirance envers les filles ? » qui pourrait t’intéresser. Petit rappel : les personnes qui jouent dans les films pornographies sont des actrices et des acteurs. Ce qu’iels font ne représentent pas la réalité. Comme dans un film d’action, iels jouent des rôles et participent à un scénario. Comme tu as pu le constater avec ta copine, les choses se sont faites naturellement et c’est très positif! Pas besoin de jouer de rôle, s’assurer tout simplement que toi et ta copine êtes bien dans ce que vous faites, que vous voulez tous les deux la même chose.
C’est tout à fait normal d’avoir des appréhensions à propos de sa sexualité avec ses partenaires. Si je comprends bien, quand tu parles de première fois, tu parles de relations sexuelles coïtales (pénétration pénis vagin) ? Savais-tu que celle-ci n’est pas indispensable lorsque tu fais l’amour ? Il y a plein de manières différentes de faire l’amour comme s’embrasser, se faire des caresses, se toucher et la pénétration fait partie d’entre elles si tu es à l’aise avec et que ta copine l’est aussi. Il n y a aucune obligation à la pratiquer et ce n’est pas tout le monde qui aime le faire. Contrairement aux films pornographiques qui ne le montrent pas, tu peux parler avec ta copine de tes peurs, appréhensions, désirs et envies avant, pendant et après un partage d’intimité. La communication est la CLEF d’une harmonie relationnelle!
Pour ce qui est de ton manque de confiance en toi, tu peux essayer de faire plusieurs choses pour te sentir mieux avec toi-même. Comme tu l’as dit, le sport peut être une de ces choses. Trouve une activité où tu te sens valorisé : qu’elle soit artistique, sportive ou manuelle, il est important de faire quelque chose qui te fait te sentir bien et important. Tu peux également apprendre à connaître ton corps de manière intime en étant seul, apprend à découvrir les parties de ton corps en les explorant! Au moment de vivre de l’intimité avec d’autres personnes, tu seras plus à l’aise de partager avec celles-ci ce que tu aimes ou n’aimes pas. Donne-toi toujours de l’amour là-dedans!
J’espère que ces quelques lignes pourront t’apaiser un peu et calmer ton stress qui est légitime dans ce que tu vis!
Encore une fois, je te remercie de nous avoir écrit et je te souhaite beaucoup de bonheur dans ta relation avec ta copine et dans ta relation avec toi-même.
N’hésite pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin,
Bonne journée,
Em


About Em

Em est un.e militant.e qui s'identifie comme queer, lesbienne et non-binaire. Iel travaille dans le communautaire, étudie en sexualité à l'UDEM et fait du militantisme dans son temps libre. Em est passionné.e par les études genre, la déconstruction des normes sociales et la sexualité.

Leave a comment