Je fantasme et j’ai envie d’avoir des relations sexuelles avec des femmes trans, suis-je gay ou bi?


Bonjour, et merci de prendre en compte ma question.
Depuis plusieurs années maintenant ma sexualité évolue. Je me suis petit à petit tourné vers le plaisir anal. Lorsque je me masturbe ou que j’ai un rapport avec une femme, j’aime mettre ou qu’elle me mette un doigt dans l’anus, je prends beaucoup de plaisir à sentir le va et vient. Puis ma consommation pornographique a évolué aussi. Je me suis masturbé pendant 1 an ou 2 devant des films porno gay, puis j’ai arrêté. Maintenant je me masturbe devant des films porno hetero ou trans.
Et depuis maintenant plus d’un an, je fantasme et j’ai envie d’avoir des rapports avec des trans. J’ai même failli sauté le pas une fois, mais par manque de temps je n’ai pas pu.
Pensez vous que je devrais franchir le pas et faire cette expérience avec une personne trans ?
Ce fantasme et cette envie font ils de moi une personne bi ou gay ?

Bonjour,

Merci de faire confiance à AlterHéros! Merci aussi d’accommoder notre temps de réponse pendant cette période chargée de l’année.

Si je comprends bien, tu aimerais mieux comprendre tes fantasmes envers les personnes trans et savoir si tu devrais essayer de les concrétiser. Ces questionnements s’insèrent dans ton cheminement en lien avec l’exploration de tes préférences sexuelles. Je comprends que ce sont des sujets qui peuvent amener beaucoup de confusion. En passant, chapeau pour être capable d’identifier et de partager tes préférences avec tes partenaires, notamment en lien avec le sexe anal!

Déjà, je commencerais par te dire que c’est tout à fait normal de ressentir de l’attirance et du désir pour les personnes trans, de la même façon qu’il est tout à fait normal de ressentir de l’attirance et du désir pour les personnes cis (qui ne sont pas trans). J’aimerais aussi partager avec toi un extrait d’une réponse incontournable rédigée par mon collègue Guillaume dans Je me branle sur du porno trans. Suis-je attiré par des trans? :

« D’abord, la pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images dont nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien.

En ce sens, il est nécessaire de distinguer que ce qui nous excite sur la pornographie ne constitue pas nécessairement ce qui nous excite dans la vraie vie. Certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle par exemple, sans pour autant que ces personnes veulent avoir une expérience intime avec une personne du même genre qu’elles. Il est donc complètement normal d’être excité par des scènes ou des acteurs/actrices pornographiques sans pour autant que cela constitue des activités sexuelles que nous désirons expérimenter. Or, ces préférences pornographiques ne sont pas forcément liées à nos attirances de la vie de tous les jours.

Une fois cette distinction faite, abordons un peu la question de la représentation des personnes trans dans l’industrie de la pornographie. D’abord, le terme trans est un adjectif, il ne s’agit pas d’un nom. En ce sens, il est préférable d’utiliser le terme en adjectif comme suit : personnes trans, hommes trans ou femmes trans. Une personne trans est une personne dont l’identité de genre ne correspond pas au genre qui lui a été assigné à la naissance. Plusieurs acteurs et actrices pornographiques sont effectivement des personnes trans. (À l’inverse, une personne cisgenre est un homme ou une femme qui est confortable avec le genre qu’on lui a assigné à la naissance).

Maintenant, pourquoi les personnes trans constituent une catégorie dans la pornographie? Il est possible de nous questionner sur cette forme de classification. Par exemple, pourquoi la majorité de la pornographie met de l’avant des acteurs et actrices à la peau blanche sauf pour les acteurs et actrices noir.e.s qui, pour leur part, sont regroupé.e.s dans la catégorie ethnique ? Cette forme de classification de la pornographie soulève certaines formes d’inégalités sociales vécues au quotidien par certains groupes de la société et participent à une forme de fétichisation et d’objectivation de certains groupes sociaux. La classification de la pornographie permet aussi de perpétuer certains stéréotypes à l’égard de certains groupes : par exemple, la taille des pénis selon la couleur de la peau. Ce même processus de production de stéréotypes est réalisé lorsqu’on réfléchit sur la pornographie mettant en scène des personnes trans. »

Ensuite, je t’invite à explorer si tu as envie d’avoir une expérience sexuelle avec n’importe quelle personne trans ou bien avec une ou des personnes en particulier. Je souhaitais amener cette précision parce que dire qu’on aimerait avoir une relation sexuelle avec une personne trans, c’est tout aussi vaste comme fantasme que dire qu’on aimerait avoir une relation avec une personne cis. Comme mentionné précédemment, la pornographie a tendance à représenter des stéréotypes sur les groupes de personnes marginalisées. Si on pense aux femmes trans, par exemple, on voit souvent des images de personnes hyper-féminines qui aiment se faire dominer et pénétrer par des hommes cis. C’est le fantasme que la porno nous vend. Cependant, ce n’est pas le cas de toutes les femmes trans et, qu’on se le dise, ces traits à eux seuls ne reflètent pas la richesse, les nuances et l’individualité de chaque femme trans.

Cependant, toutes les personnes trans ne sont pas des femmes! J’aimerais bien dire que c’est grâce aux pionnières Noires du militantisme LGBTQ+ que celles-ci viennent plus souvent à l’esprit quand on aborde le sujet, mais malheureusement cela vient aussi en partie des stéréotypes de la culture populaire et de la pornographie… donc de la transmysogynie. On pense moins souvent à d’autres sous-groupes de personnes trans comme les hommes trans et toutes les personnes dont le genre se situe à l’extérieur de la binarité homme-femme. N’oublions pas non plus les personnes intersexes qui peuvent aussi être trans lorsque leur genre ne correspond pas au sexe qui leur a été assigné à la naissance.

Tu aimerais savoir si tu devrais tenter de franchir le pas et faire cette expérience. En même temps, je t’invite à explorer si tu as envie d’avoir une expérience sexuelle avec n’importe quelle personne transAu-delà du fantasme, les corps des personnes trans ne sont pas des objets qu’on sélectionne dans un catalogue, mais les corps des personnes qui vivent cette réalité avec toute la diversité qui en découle. Ce serait donc super si tu as une expérience sexuelle mutuellement positive avec une personne qui s’avère être trans, mais la plupart des personnes trans que je connais (et je m’inclus là-dedans!) n’ont pas envie d’être seulement une « expérience ». C’est donc d’autant plus important de prendre le temps de déterminer ce que tu attends de cette rencontre et de t’assurer que l’autre personne impliquée puisse aussi exprimer ses besoins et ses attentes, même si ce n’est que pour une aventure!

Quant à savoir si ces désirs font de toi une personne bi ou gay, je t’invite à lire ma réponse à Le porn trans et gay m’excite alors que je suis hétéro. Que faire? En bref, tu es la seule personne qui peut déterminer quelle(s) étiquette(s) tu souhaites utiliser pour décrire ton orientation sexuelle et romantique et si tu souhaites en utiliser tout court. Le fait qu’une personne soit cis ou trans ne change pas nécessairement ton orientation sexuelle. Par exemple, un homme exclusivement attiré par les femmes reste hétéro qu’il ait des relations avec des femmes cis ou trans. En même temps, quand on a des attirances pour des personnes de plus d’un genre, on peut aussi se décrire comme bi, pan, polysexuel ou queer notamment. Je te suggère de lire cette réponse de mon collègue Séré qui aborde bien les nuances derrière la simplicité apparente des mots qu’on utilise pour décrire notre orientation sexuelle.

J’espère que ma réponse sera aidante! Merci encore de ta confiance et n’hésite vraiment pas si tu veux nous réécrire à ce sujet ou pour toute autre question, nous sommes là pour ça.

Rose Dorian, intervenant·e social·e & bénévole pour AlterHéros


About Rose Dorian

Rose Dorian est une personne autiste, queer, trans et non binaire diplômée en techniques de travail social depuis 2016. Iel intervient principalement avec des personnes survivantes/victimes d'agression sexuelle et de violences ainsi que leurs proches et avec des personnes neuroatypiques.

Leave a comment