Puis-je donc me définir dans le spectre de la non-binarité ?


Bonjour, je me pose quelques questions sur la non-binarité.
J’ai été assigné homme à la naissance et mon expression de genre à toujours été en accord avec les standards traditionnels de la masculinité.

Plus j’en apprends sur la non-binarité et plus je m’interroge. Remettre en cause les genres traditionnels me semble être une entreprise fondée, les constructions sociales doivent parfois être abolies et faire place à de nouvelles plus précises.

En ce sens j’ai du mal à assumer le paradoxe suivant : je suis contre notre système normatif binaire, ne me sens pas tout à fait homme mais pas femme non plus et d’un autre côté suis totalement en accord avec l’utilisation de pronoms masculins, m’habille “comme un garcon” et ne me sent encore à l’aise à l’idée d’être référé par un pronom neutre ou féminin en français.
(J’utilise sans souci le They en anglais, la langue de Shakespeare semblant bien plus simple à utiliser que le français quand on veut remettre en question les genres.)

Puis-je donc me définir dans le spectre de la non-binarité ?

J’espère sincèrement ne pas avoir été oppressif envers qui que soit dans ce texte, je m’adresse à vous car mes quelques amis non-cisgenres ont pris mon ignorance comme un affront…

Shure

Bonjour Shure!

 

Merci de faire confiance à AlterHéros avec cette question! Elle très intéressante et pas du tout oppressive, je te rassure. 

Donc, si je résume, tu as réalisé, en apprenant le concept de non-binarité, que la binarité des genres telle qu’elle est présentée dans les sociétés occidentales doit être remise en cause. De plus, tu te poses des questions sur ta propre identité de genre puisque tu ne te sens pas exactement comme un homme ou une femme, mais que tu ne ressens pas le besoin de changer tes pronoms ou la façon dont tu t’habilles. C’est bien ça?

Commençons par voir ce que signifie le concept de non-binarité. Je crois que cette infographie réalisée par maon collègue Gab l’explique bien :

Comme tu vois sur cette image, non-binaire est un terme parapluie qui regroupe toutes les identités de genre qui ne sont pas exclusivement homme ou femme. L’existence de la non-binarité ne remet pas en question l’existence des genres homme et femme, il s’agit simplement d’un concept exprimant que les autres genres, comme neutrois, agenre, bigenre, pangenre, genderfluid, etc. sont tout aussi légitimes, naturels et importants! Bien que non-binaire soit un terme relativement récent, des personnes qui ne sont ni des hommes ni des femmes ont existé dans toutes les sociétés et dans toutes les époques. Si tu désires en apprendre plus à ce sujet, je te conseille fortement le livre Transgender Warrios par Leslie Freinberg. 

Les personnes non-binaires sont particulièrement affectées par les stéréotypes et la binarité des genres, car ceux-ci les invisibilisent complètement. Ainsi, les personnes non-binaires ne sont presque jamais considérées, que ce soit dans les médias, les lois, la médecine et la recherche scientifique, l’éducation, la gouvernance, la langue… Il est donc parfaitement logique que la plupart des personnes non-binaires soient particulièrement intéressées à ce que les constructions sociales entourant le genre soient repensées pour les inclure, et qu’elles expriment plus de colère que d’autres face à la situation actuelle!

Par contre, il n’est pas nécessaire d’être non-binaire pour supporter un changement de paradigme. Les stéréotypes de genre affectent tout le monde : les hommes, les femmes et les personnes non-binaires. L’assignation d’un genre à la naissance en se basant sur les organes génitaux est nocive non seulement pour les personnes non-binaires, mais aussi pour les autres personnes trans et les personnes intersexes. Cette assignation et les règles strictes qui viennent avec ont aussi des impacts sur les hommes et les femmes cisgenres. Tou.te.s ont à gagner d’un monde où chaque personne pourrait vivre sans se soucier de répondre à des stéréotypes arbitraires qui accentuent les inégalités et les violences. 

Être « contre notre système normatif binaire », comme tu le dis, n’est donc pas quelque chose qui est réservé aux personnes non-binaires. La non-binarité, c’est d’abord et avant tout une question d’identité, il s’agit de la façon dont on se sent à l’intérieur. Tu dis que tu ne te « sens pas tout à fait homme mais pas femme non plus ». Voilà le seul prérequis pour être non-binaire! 

En effet, quand tu dis que tu t’habilles « comme un garçon » et que tu n’es pas à l’aise à  « l’idée d’être référé par un pronom neutre ou féminin en français », c’est d’expression de genre dont tu parles, et non d’identité de genre. En effet, l’identité de genre est invisible, alors que l’expression de genre est ce qui est visible, comme la façon de s’habiller, de se coiffer, de parler, de bouger, etc. Tout comme les hommes et les femmes, les personnes non-binaires n’échappent pas aux stéréotypes associés à leur identité de genre. On s’attend d’elles qu’elles utilisent un pronom comme iel ou ille, qu’elles n’aiment pas porter des vêtements stéréotypés féminins ou masculins, qu’elles soient pansexuelles, etc. 

Mais tout comme un homme peut aimer avoir les cheveux longs ou une femme peut ne pas aimer porter des robes, il est tout à fait correct (et courant!) qu’une personne non-binaire préfère utiliser le pronom il, par exemple. Moi-même, je suis non-binaire et je préfère qu’on utilise des accords masculins pour parler de moi, j’aime porter des robes et ma couleur préférée est le rose. Je suis simplement moi! 

Je le répète : être non-binaire, c’est ne pas se sentir exactement homme ou femme. C’est tout! C’est le seul critère et tu sembles y répondre. Il est donc tout à fait légitime que tu t’identifies comme non-binaire si tu sens que ça te rejoint. Tu peux faire davantage de recherches pour trouver une identité non-binaire précise qui te correspond, ou tu peux simplement réclamer l’étiquette non-binaire tout court. Ensuite, tu peux choisir ou non de modifier ton expression de genre, c’est quelque chose qui t’appartient complètement.

J’espère que ma réponse t’aide à y voir plus clair! Si tu veux en lire plus sur la non-binarité, je te suggère de consulter la section de notre site qui y est consacrée. Tu y trouveras une foule de questions et de réponses au sujet des genres et des expériences non-binaires.  

Finalement, n’hésite surtout pas à nous recontacter si tu en éprouves le besoin. Tu n’es jamais seul!

 

Séré, intervenant pour AlterHéros


About Séré

Séré est un activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment