Comment affirmer mon homosexualité malgré la honte et la peur de faire rire de moi?


je suis un Homme heteros qu’and j’etais plus jeune j.etais attirer par les fille mais je portait des vetement femminin je me sentais bien j’aimais sa ,,,et vers les 30 ans j,aetais moin attirer par les femmes plus vers les transexuel,,, ou travesti ,vers 55 ans ,j’etais commencer a etre attirer par les hommes Gay et la je ne pense qua sa je les deja fait baiser avec des trans mais la je devenir ou etre Hommosexuel en dedant de moi je sens que je suis HOMO et j’aime sa mais j’ai honte, la peur,faire rire de moi que faire j’en peut peut plus de vivre comme sa j’ai tellement envie d’un Homme Gay je suis dans des site pour Gay j,ai pas mis de photo et j’ai eux des offre la encore je suis bloquer j’ai peur du ridicule que faire aider moi SVP Merci Andre

 

Rebonjour André, 

Merci de nous avoir écrit à nouveau et de nous faire confiance une fois de plus pour adresser tes questionnements. De ce que je comprends, lorsque tu étais plus jeune, tu t’identifiais comme étant hétéro et tu portais des vêtements féminin, car tu aimais ça. Ton attirance s’est ensuite modifiée et tu développé une certaine préférence pour les personnes trans. Depuis peu, tu te sens attiré par les hommes gais et tu ne penses qu’à ça. Tu découvres tranquillement ton homosexualité, mais cela te fait vivre de la honte et de la peur. Tu es maintenant sur des sites de rencontre pour les hommes gais et tu ressens un certain blocage. Tu te demande comment faire pour te sentir mieux dans cette situation, est-ce bien cela? 

Déjà, j’aimerais te dire que tout ton parcours et les changements au niveau de tes préférences sexuelles et romantiques sont tout à fait valides. L’orientation sexuelle étant fluide et changeante au fil du temps et des contextes de vie, il est tout à fait normal et sain de voir nos préférences et attirances se modifier.Il n’y a pas d’âge ou de meilleur moment pour avoir des questionnements et des réflexions au sujet de son orientation. Bien que cela puisse paraître difficile pour toi de t’affirmer dans l’immédiat, dis-toi que tu n’es pas seul et que nous sommes plusieurs à être passés par là. Il existe une communauté qui est là pour te supporter et t’aider à t’affirmer dans ce que tu es ! Des blocages, nous en avons tous et toutes à différents niveaux, cela peut prendre du temps et de l’énergie pour s’accepter et s’affirmer, mais il faut y aller étape par étape, célébrer chaque petite victoire et se laisser du temps.

Avant d’entrer dans le vif du sujet, j’aimerais prendre un moment pour souligner la distinction entre l’identité de genre, l’expression de genre et l’orientation sexuelle. L’orientation sexuelle, c’est tout ce qui concerne les attirances sexuelles et romantiques, c’est une manière de parler de nos préférences, des types de personnes avec qui on a envie d’entrer en relation. Les orientations comprennent plusieurs composantes dont les attirances physiques/sexuelles et les attirances romantiques/émotionnelles. Parfois, l’attirance sexuelle concorde avec l’attirance romantique, parfois elle diverge. Par exemple, certaines personnes ont de l’attirance sexuelle envers plusieurs types de personnes, mais sont émotionnellement attirés par un seul type de personnes. Il existe une multitude d’orientations sexuelles telles que: homosexuel.le, bisexuel.le, pansexuel.le, hétérosexuel.le, asexuel.le, etc. Il revient à chaque individu de choisir quel terme utiliser pour se définir par rapport à son orientation sexuelle. Il n’y a pas de meilleure orientation sexuelle qu’une autre, elles sont toutes aussi belles, toutes aussi légitimes et valides.

L’expression de genre, c’est la manière dont une personne exprime son genre, par le choix des vêtements, de coiffure, la voix, etc . Par exemple, il est possible de s’identifier comme un homme tout en portant des vêtements associés à la féminité. L’inverse est tout à fait possible également. L’important dans le choix de notre présentation physique c’est de se sentir bien.

Finalement, l’identité de genre, c’est la manière de s’identifier à un genre qui nous convient. Il s’agit de la perception qu’une personne a d’elle-même et ce indépendamment du sexe biologique. Il est possible de s’identifier comme étant femme, homme, ni un ni l’autre ou encore les deux. Si tu veux te référer à un graphique pour mieux comprendre le tout, je te suggère de te jeter un coup d’oeil à la licorne du genre

Je te parle de tout ça pour t’aider à démêler certaines choses: le fait que tu aimes t’habiller avec des vêtements plus féminins (ou du moins que tu l’aies fait dans ton plus jeune âge) n’est pas nécessairement lié avec tes questionnements propre à ton orientation sexuelle. Cela fait référence à ton expression de genre, ta présentation physique, comme expliqué plus haut. Il s’agit de deux choses distinctes. Par contre, je souhaite te rappeler que tu as le droit de choisir de porter les vêtements qui te conviennent et dans lesquels tu te sens bien ! 

Aussi, dans ta question, tu parles de ton désir pour les personnes trans. À ce sujet, j’aimerais te poser quelques questions. Quels éléments font que tu te sens attiré envers les personnes trans? Est-ce que ces désirs sont toujours présents à ce jour? Sur quoi te bases-tu pour définir cette attirance? Je me permets d’ajouter quelques informations à ce sujet. D’abord, le terme trans n’est pas un nom, mais plutôt un adjectif. Il est donc préférable de parler de personnes trans, de femmes trans, ou d’hommes trans. Une personne trans est une personne dont l’identité de genre ne correspond pas au genre qu’on lui a attribué à la naissance. Les personnes trans ont des parcours diversifiés et uniques. Il faut donc être prudent dans les mots qu’on utilise et faire attention à ne pas généraliser lorsqu’on parle de l’expérience des personnes trans. La transitude n’est pas toujours visible ou identifiable et la personne ne doit pas être réduite à ses organes génitaux ou être considérée seulement comme un objet de désir. Les personnes trans, surtout les femmes trans, sont souvent objectifiés dans notre société, notamment dans l’industrie pornographique. Les représentations des personnes trans dans la pornographie sont parfois réductrices et participent à perpétuer certaines idées préconçues ou des fausses associations (par exemple, l’idée que les femmes trans ont nécessairement un pénis).

Pour citer une partie de réponse de mon collègue Guillaume: «Lorsque nous nous interrogeons sur quelles sont les représentations positives des personnes trans dans la sphère publique ou dans les médias, on s’aperçoit qu’elles sont malheureusement souvent représentées uniquement sous une forme de fétichisation sexuelle via la pornographie. La fétichisation, c’est le fait de réduire les corps de personnes trans uniquement à un objet d’excitation. La pornographie met souvent en scène des femmes trans ou des hommes trans n’ayant pas eu d’opération au niveau des organes génitaux. Toutefois, il existe une multiplicité d’expériences et de trajectoires vécues par les personnes trans. Chaque personne trans, qu’elle s’identifie comme homme, comme femme ou comme non-binaire est ainsi unique et il est extrêmement problématique de les définir uniquement par rapport à leurs caractéristiques génitales. Une prudence que l’industrie de la pornographie n’applique pas en représentant les personnes trans de façon uniforme avec exactement les mêmes caractéristiques corporelles. 

Il est possible de se questionner sur les raisons pour lesquelles les images sexuelles d’une femme avec un pénis ou un homme avec une vulve puissent être une source d’excitation. Il arrive que nous soyons sexuellement excités par certaines formes de tabous ou d’interdits que notre société véhicule. Le fait d’être sexuellement excité par de la pornographie trans peut donc directement être lié à cette sphère du tabou ou de l’interdit. Il s’agit simplement de scénarios ou d’images dont nous ne parlons généralement pas, dont nous n’avons jamais nécessairement imaginé possible, dont nous n’avons pas d’autres représentations médiatiques positives outre la pornographie. Le fait d’être excité par ce type d’images est donc très normal. » 

Ce que j’essaie de dire, c’est qu’il est tout à fait correct et légitime de ressentir du désir envers les personnes trans, par contre, il peut être intéressant de se questionner sur les manières d’entrer en contact de manière respectueuse avec elles. À ce sujet, je t’invite à lire un texte écrit par Kai Cheng Thom, une personne trans, qui parle de différents aspects à prendre en compte lorsqu’on entre en relation avec une femme trans. Le texte est seulement en anglais malheureusement, alors si tu ne lis pas l’anglais, je t’invite à utiliser un traducteur en ligne comme Deepl ou Google Translate.

Ensuite, pour ce qui est de ta difficulté à t’affirmer comme étant homosexuel, permets-moi de te poser encore quelques questions. Comment te sens-tu lorsque tu as des relations avec des hommes? As-tu déjà développé des sentiments envers un homme auparavant? Comment te sens-tu à l’idée d’entrer en relation avec un homme? Ton attirance se situe-elle seulement au plan sexuel et physique ou bien ressens-tu une attirance émotionnelle envers les hommes? Quelle est ta propre conception de l’homosexualité? Est-elle positive? Négative? Plutôt neutre? Si tu as peur du jugements des autres, est-ce parce que toi-même tu as des préjugés envers l’homosexualité? As-tu déjà abordé la question de ton orientation sexuelle avec une personne de ton entourage en qui tu as confiance? Sache qu’il n’y a aucune presse à te dévoiler à qui que ce soit pour le moment, mais qu’il peut être libérateur de pouvoir en parler avec quelqu’un.e qui saura te recevoir sans jugement. Tu peux prendre le temps d’explorer ces différentes facettes de ta sexualité et voir comment tu te situes dans tout ça. Le fait de t’être inscrit  sur un site de rencontre est déjà une étape. Qu’en penses-tu? Tu peux aller à ton rythme en demeurant à l’écoute de tes besoins, il n’y a pas de presse!

La honte que tu ressens est probablement associée à une peur du rejet, ou une forme d’homophobie intériorisée, qui t’empêche de t’affirmer pleinement. J’avais élaboré à ce sujet dans ma dernière réponse si tu souhaites la relire. Depuis longtemps, l’homosexualité a été teintée par une conception négative, anormale voire tabou. Aujourd’hui, bien que la société soit plus ouverte par rapport à la diversité sexuelle, certaines idées et préjugés demeurent autour de l’homosexualité. Dans ce contexte de tabou et d’interdit, il peut être normal de ressentir de la honte, pourtant, il est tout à fait correct et sain d’être homosexuel.le! Tu dis avoir peur du ridicule, mais sache qu’il n’y a rien de ridicule dans le fait d’avoir des attirances pour des personnes du même genre que toi. Tu as tous les droits d’avoir une préférence envers les hommes, tu as le droit d’expérimenter et de découvrir cet aspect de ta sexualité. Si tu te sens mal et que tu as honte, as-tu pensé consulté un.e thérapeute (sexologue, psychologue, psychothérapeute, etc.) pour en parler? Cela peut prendre du temps avant de défaire certaines conceptions que nous pouvons avoir au sujet de la sexualité, mais dis-toi que tu es sur la bonne voie. Tu ne le vois peut-être pas, mais tu es déjà en train de cheminer ! Pour ce faire, n’hésite pas à t’entourer de personnes douces et bienveillantes, à lire davantage sur le sujet ou à te référer à d’autres questions sur notre site pour y voir plus clair.

J’ai des pensées intrusives homosexuelles depuis deux semaines…

Je veux devenir homosexuel mais ça me fait trop peur, j’ai honte de moi

J’espère que j’ai pu t’aider une fois de plus. N’hésite pas à nous réécrire si tu en ressens le besoin et sois doux envers toi-même, laisse toi du temps pour accueillir toute cette nouveauté, cher André!

Cat


About Cat

Détentrice d'un baccalauréat en développement social, iel s'intéresse à l'(in)visibilité des personnes bisexuelles dans la sphère publique, au mouvement de défense des droits des personnes travailleuses du sexe, sur les enjeux liés à la non-binarité et sur la représentation des sexualités marginalisées en contexte de ruralité.

Leave a comment