J’ai envie de vivre quelque chose avec un garçon, mais tout mon entourage me pousse vers les filles…


Salut,
18 ans, tout le monde me pousse dans les filles. Ma soeur m’arrange de temps en temps des rencards avec ses copines qui me trouvent mignon, des copains essaient de marranger le coup avec cette fille parce que soidisant elle s’intéresse à moi. Mes parents me questionnent tout le temps pour savoir si j’ai des conquêtes … ALors j’essaie, jai déjà embrassé plusieurs filles mé ça va pas plus loin, j’ai jamais eu de relation sexuelle parce que la fille se sent pas bien avec moi au bout de quelques jours ou 1 mois max, malgré més efforts, ca marche pas, je vé pas bien alors à cause de ces rejets multiples
Au début je ne savais pas pourkoi ça foirait avec les filles, a part suis mal à l’aise en couple, je ne sais jamais comment répondre aux attentes de la fille et la fin la fille me fuie, mais jé fini par le savoir.
Moi, j’ai envie de vivre quelque chose avec un garçon (amour et relation sexuelle) au moins une fois dans ma vie, c très très fort mon envie, je ne pourrai pas l’éxpliqué pourquoi.
Comment faire pour tout le monde arrete de s’inquieter de moi pour les filles et arrete d’essayer de me mettre en couple avec une fille ?
Je ne ve pas faire de coming out, jai pas le courage et je ne sé pas trop ou jen suis, si mes envies c’est vraiment pour toujours, si je sui gay pour la vie ou gay temporairement ou si c parce que je ne suis pas encore tombé sur la bonne fille pour moi. En tout cas, c très très fort pour les garçons aujourd’hui et ce que font les autres pour me mettre avec une fille me bloque dans mon élan, par à cause de trop de pressions, de vivre une expérience gaie une fois dans ma vie pour savoir ce que ça fait de vivre l’amour avec un garçon.
Quel conseils ou astuces pouvez vous me donner face à ma situation ?

Tobby

Salut Tobby,

 

Merci de venir nous demander conseil aujourd’hui!

 

Tu aimerais essayer d’avoir une relation avec un autre homme, mais tes amis et ta famille te poussent très ouvertement à sortir avec une fille, ce qui complique tes démarches. Tu aimerais trouver des solutions pour être laissé tranquille.

 

Ce que j’entends, c’est que ton entourage suppose d’emblé que tu aimerais être avec une fille sans te demander. Cette vision, que l’hétérosexualité va de soi et devrait concerner tout le monde, c’est ce qu’on appelle l’hétéronormativité. Comme tu dis, ça fait beaucoup de pressions et je pense qu’il est important que tu trouves un moyen de mettre tes limites et que tu leur communiques clairement tes besoins et tes attentes. Je ne crois pas que c’est par mauvaise intention que ton entourage agit ainsi, mais leurs actions te rendent malheureux. Quand quelqu’un.e te propose un rencard, est-ce que tu pourrais répondre quelque chose comme « Merci mais non merci. Et à l’avenir j’aimerais que tu arrêtes de m’en proposer » ou encore « j’apprécie que tu aies pensé à moi mais j’apprécierais que le me laisse me débrouiller par moi-même pour rencontrer des gens ». Il y a plein de façons de le formuler, mais l’important est que tu mettes de l’avant ce que tu ressens et ce que tu aimerais qui change dans leurs comportements. Je sais qu’il n’est pas toujours facile de s’affirmer, mais tu mérites d’être entendu et respecté.

 

Il te serait possible de leur dévoiler ton désir d’avoir une relation avec un homme pour les convaincre de te laisser ton autonomie au niveau des rencontres, cependant tu dis que n’est pas encore prêt à le faire et c’est correct. Tu n’as pas à leur révéler cette information si tu ne veux pas le faire. Si tu finis par développer une relation sérieuse avec un autre homme, il est possible de simplement le présenter aux personnes significatives dans ta vie sans faire de grande annonce avant. Tu dis que tu n’as pas le courage de faire un coming out et que tu n’es pas encore sûr de ton orientation. Prends le temps d’y réfléchir et de faire des expériences. Il n’y a pas de presse! Si un jour tu te sens plus en confiance et que tu prends la décision de le faire, je peux te mettre quelques ressources sur le sujet :

 

Tu dis que tu aimerais vivre une liaison amoureuse et sexuelle avec un homme, mais que tu ne sais pas pourquoi. Je tiens juste à te rassurer, je ne pense pas qu’il y ait de raison qui explique le ou les genres qui nous attirent. C’est juste comme ça. 

 

Tu dis aussi qu’il est possible que tu ne sois pas gay pour la vie ou que tu n’aies pas encore rencontré la bonne personne. En effet, il est possible de faire des rencontres ou d’avoir des expériences qui remettent en question ce qu’on prenait pour acquis. La sexualité peut être fluide, oui, mais ça ne veut pas dire qu’être gay est “juste une phase” ni que tu peux t’attendre à ce que tes attirances changent du tout au tout. La réalité est que présentement tu désires très très fortement être avec un homme. Honnêtement, je te recommande de l’essayer si ça t’intéresse autant, aimer un homme peut être très plaisant et excitant!

 

Bien que tu ne poses pas la question directement, j’ai l’impression que rencontrer des gens avec qui tu pourrais développer des liens intimes est un enjeu. Voici un extrait d’une réponse qui pourrait s’appliquer :

 

Il existe des endroits comme des organismes communautaires LGBTQ+ friendly ou des associations étudiantes (si tu es présentement aux études) qui organisent des évènements auxquels tu peux participer si tu en as envie, et qui te permettraient de faire des rencontres hors de ton cercle social. Tu peux aussi sortir dans des établissements (bars, cafés, etc.) de ta région qui sont LGBTQ friendly. À certaines époques de l’année, notamment en été, il y a aussi beaucoup d’évènements organisés par et pour la communauté LGBTQ+, comme par exemple les activités en lien avec la Pride. Assister à de tels évènements pourrait être une manière d’entrer en contact avec des individus à qui tu ne craindrais pas, par exemple, de dévoiler ton orientation sexuelle. De façon générale, une bonne manière de briser l’isolement et de rencontrer des gens est de s’impliquer dans des activités qui nous plaisent déjà – ainsi, tu y trouves des gens qui partagent un ou plusieurs intérêt.s avec toi, ce qui a des chances de t’aider à te sentir plus à l’aise. 😊 

 

Mis à part ces quelques trucs, il y a également des options telles que les applications de rencontre. […] Les applications et les sites de rencontres ont leur mauvais côté, certes, mais elles ont aussi l’avantage de te pousser hors de ton cercle social. De plus, de par leur définition, elles permettent un certain anonymat, ce qui peut aider à te mettre en confiance. Que ce soit pour tester tes ‘’pick-up lines’’ ou pour échanger avec d’autres individus et ainsi travailler ton aisance, des applis comme [“Grindr”, “Hornet”,] “Hinge” ou même “Bumble” (pour les gens qui recherchent à lier des amitiés plutôt que des rencontres amoureuses ou sexuelles), pour n’en nommer que quelques-unes, peuvent être une option intéressante – surtout en temps de pandémie! – si ton cercle social te semble limité. 

 

Bien sûr, je ne peux pas te parler des applications de rencontre sans faire une petite parenthèse sur la prudence – parce que si des gens bien intentionnés comme toi et moi les utilisent, elles regroupent aussi leur lot d’individus… disons, moins sympathiques. Les quelques conseils énumérés sur ce site web me semblent pertinents! De plus, pour citer un collègue chez AlterHéros : « Mon petit truc personnel si tu t’apprêtes à utiliser les applications de rencontre à des fins de rencontre intime, amoureuse ou sexuelle… fais confiance à ton instinct! Si ton petit doigt te dit que ta sécurité ne semble pas 100% assurée, alors fais-toi confiance. » 

 

Que tu essayes de rencontrer en personne (lorsque la situation le permettra) ou en ligne, assure-toi simplement de communiquer tes besoins et de respecter le consentement des personnes impliquées. Le PiAMP a récemment publié un super guide sur le sexting, je t’invite à le lire si ça peut t’être utile.

 

Tu peux également jeter un coup d’oeil à d’autres réponses de notre site internet concernant l’orientation sexuelle, ou bien lire ces différentes réponses de mon collègue : 

 

 

Est-ce que mes quelques conseils correspondent à ce que tu cherchais? Tu peux toujours nous demander davantage de précisions au besoin!

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment