Avez-vous des conseils sur comment rencontrer un partenaire gay, diminuer mon addiction à la sexualité et me concentrer sur mes tâches du quotidien?


J’ai tous le temps des envies homosexuelles qui me parcourent le corps au + profond de moi, de plus en plus. C’est très vieux, depuis mes 10 années, et je trouve ces sentiments homo toujours plus agréable, je n’ai donc jamais eu envie de les réfréner et de les refouler, mais j’ai eu tort à cause de maintenant.
Ca va dans tout les sens tous le temps, c très très puissant et fort intérieurement a chaque fois que ça m’oblige à la masturbation compulsive, plusieurs fois par jour, ces derniers jours, ca devient tres difficile émotionnellement et compliqué à controler, je doi trouver des lieux appropriés pour me soulager comme des toilettes ou un bois isolé quand je suis a lextérieur et je vous ecris pour une de ces raisons.
Je ne sais donc pas koi faire pour devenir homosexuel. J”en ai pourtant très très envie et je suis dans une vraie frustration sentimentale et sexuelle,
J’ai envie de rencontrer et de vivre avec un copain homosexuel pour espoir de diminuer ces envies sexuelles gai, qui me perturbe tous les jours pour mes devoirs et qui me bloquent pour me concentrer a lécole et travailler. Je crois que je deviens addict gay … est ce possible ?
Avez vous des conseils pour devenir gay, diminuer cette addiction homosexuelle et je me reconcentre dans mes études, si je rencontre pas de copain homosexuel pour l’instant et pour trouver un équilibre sentimental et sexuel ?

Tony 18 ans.

Bonjour Tony!

Merci grandement pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Tu nommes que tu ressens une très forte libido ces derniers temps en fonction de tes attirances homosexuelles. Tu précises que cela semble nuire à la réalisation de tes tâches quotidiennes et que tu ressens le besoin de soulager cette excitation en te masturbant fréquemment dans divers lieux publics. Tu aimerais pouvoir rencontrer un partenaire intime avec qui vivre ta sexualité et développer des sentiments amoureux.

 

D’abord, il n’y a rien d’anormal en soi d’avoir une forte libido, particulièrement lorsqu’on est à l’adolescence! Je me suis moi-même retrouvé dans tes mots : il m’arrivait également, à ton âge, de me masturber en toute intimité dans divers moments et dans divers lieux. Ce n’est pas mal ou anormal en soi, tant et aussi longtemps que tu demeures prudent sur ta sécurité pendant que tu te masturbes en faisant attention à ne pas être à la vue d’autres personnes. En effet, il faut demeurer conscient que les autres personnes ne donnent pas leur consentement à voir une autre personne se masturber! La discrétion et le respect des autres sont donc essentielles! Certaines personnes ont une libido plus forte que les autres, parfois cette même libido varie dans le temps en fonction de notre humeur, de nouvelles découvertes ou, ce qui est peut-être ton cas, en fonction de notre âge. Toutefois, si tu trouves que cela prend trop de place dans ton quotidien, n’hésite pas à demander de l’aide à des professionnel.le.s qui pourront te proposer des solutions adaptées à ta situation. Si tu t’aperçois que les moments où tu ressens cette forte libido ne sont pas toujours les meilleurs moments pour être excité, essaie de te développer des astuces personnelles pour désamorcer ces pensées : réfléchir à une histoire qui te fera changer d’idées, discuter avec tes ami.e.s, aller prendre une marche, t’occuper l’esprit différemment, etc. À toi de penser à ce qui fonctionne pour toi.

 

Tu ne dis que tu ne sais pas quoi faire pour devenir homosexuel. En fait, on ne devient pas homosexuel, tout comme on ne devient pas asexuel, bisexuel ou hétérosexuel. On le découvre, tout simplement. Après, c’est au choix de chaque personne de décider s’iels veulent communiquer aux autres leurs préférences en termes d’attirance sexuelle et romantique, ou non. Rien ne nous oblige à dévoiler aux autres notre orientation sexuelle, c’est une décision d’abord et avant tout personnelle. Ainsi, si tu te sens confortable avec ces attirances et que tu revendiques déjà les termes gay pour t’identifier, c’est très bien! Tu n’as pas à devenir quelque chose ou quelqu’un de différent de la personne que tu es déjà!

 

Après, je crois comprendre que tu souhaites quelques conseils sur comment rencontrer d’autres jeunes garçons bisexuels ou homosexuels avec qui discuter et, possiblement, entamer une première relation amoureuse ou avoir une première expérience sexuelle. Parfois, la meilleure façon de rencontrer d’autres jeunes est de s’impliquer dans des activités qui nous plaisent déjà et ainsi élargir notre cercle social. Il est aussi possible de contacter des associations qui travaillent auprès de personnes LGBTQ+, comme l’association OriZon à l’Île de la Réunion. En contactant OriZon, tu pourras t’informer sur les possibles activités spécialement dédiées aux jeunes LGBTQ+ qui habitent également à l’Île de la Réunion. C’est une façon de briser l’isolement, de rencontrer d’autres jeunes vivant une situation similaire à la tienne et, surtout, d’être dans un environnement sécuritaire où tu ne crains pas de réactions négatives au dévoilement de ton orientation sexuelle. Il est également possible de participer à divers événements par et pour la communauté LGBTQ+ de ta région ou de fréquenter des endroits (cafés, bars, etc.) spécialement reconnus comme étant LGBTQ friendly.

 

Mis-à-part ces quelques astuces, il est aussi possible de s’inscrire à des applications de rencontre pour hommes qui aiment les hommes, comme Tinder, Grindr ou Hornet pour en nommer que quelques unes. Étant âgé de 18 ans, tu as l’âge légal pour ce type de plateformes. Bien sûr, ce n’est pas adapté à tout le monde nécessairement. Ce type d’applications peut engendrer des déceptions et des frustrations, mais cela peut néanmoins donner un sacré bon coup de pouce pour discuter avec d’autres jeunes garçons autour de chez toi qui sont également intéressés envers d’autres garçons!

 

Pour citer une ancienne réponse concernant les rencontres homosexuelles : «Ces outils numériques peuvent être intéressants pour prendre un premier contact avec un homme et de planifier une rencontre en vrai. Naviguer les sites ou applications de rencontre n’est pas toujours évident : cela peut parfois être frustrant et décourageant. Toutefois, de récentes études suggèrent que près de 70% des hommes homosexuels ou bisexuels ont rencontré leur(s) partenaire(s) via ces outils numériques en 2010… Comme quoi ces applications peuvent être utiles pour certaines personnes! Un point positif important de ces outils numériques, c’est que selon la taille de la ville où tu habites, les applications permettent d’avoir une idée des différents hommes intéressés à rencontrer d’autres hommes dans ta région. Advenant l’absence de milieux de socialisation pour la communauté LGBTQ+, ces applications peuvent être un bel outils pour rencontrer d’autres hommes.»

 

Pour citer une de mes anciennes réponses : «Mon petit truc personnel si tu t’apprêtes à utiliser les applications de rencontre à des fins de rencontre intime, amoureuse ou sexuelle… fais confiance à ton instinct! Si ton petit doigt te dit que ta sécurité ne semble pas 100% assurée, alors fais-toi confiance. Tu peux aussi privilégier une rencontre dans un lieu public pour la première fois et même donner les coordonnées de l’endroit où tu seras à un.e ami.e de confiance. Peu importe le contexte dans lequel s’inscrit ta première expérience sexuelle, assure-toi que cela se déroule dans un environnement où tu te sens en sécurité ainsi qu’avec une personne de confiance. Le consentement, la communication et le plaisir sont des composantes essentielles à une relation sexuelle saine. Il n’y a pas de presse non plus, demeure à l’écoute de ton propre rythme, de tes besoins et de ton instinct.» Je te laisse aussi cette page du gouvernement du Canada au sujet de rencontres en ligne sécuritaires.

 

Il est possible que le simple fait de discuter avec d’autres jeunes garçons homosexuels ou bisexuels -qui te comprennent- puissent te donner un bon coup de pouce à mieux naviguer ces nouvelles attirances, à mieux gérer ton temps et mieux contrôler ta libido. Qu’en penses-tu?

 

Je te laisse au passage ces différentes réponses que j’ai composées pouvant compléter mes présents mots. Bonne lecture! 🙂

Quelles sont les précautions à prendre lors d’une première relation sexuelle entre hommes?

Comment dire à un garçon que je m’intéresse à lui sans craindre une réaction homophobe?

Comment avancer dans la découverte de mes attirances homosexuelles et effacer cette honte?

 

Et n’hésite pas à nous contacter de nouveau si tu en ressens le besoin ou simplement pour nous donner de tes nouvelles! Il nous fera toujours plaisir de pouvoir discuter avec toi! 🙂 On est, après tout, une sacrée grande bande de personnes gaies, bisexuelles, lesbiennes, asexuelles, trans, non-binaires et queer prêtes à discuter avec toi! Au plaisir!

 

Solidairement,

 

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment