Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin peut discréditer mon hétérosexualité/hétéroromantisme ou bien cacher une certaine bisexualité dissimulée et encore méconnue ?


Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin peut discréditer mon hétérosexualité/hétéroromantisme ou bien cacher une certaine bisexualité dissimulée et encore méconnue ?

J’ai quelque peu besoin de réponses à mes questions, même si cela semble assez compliqué. Je vais essayer de synthétiser au mieux ma situation. Alors, j’ai 25 ans et depuis un an maintenant, j’ai des pensées obsessionnelles relatif au trouble obsessionnel-compulsif/TOC (trouble anxieux) Je suis passée par plusieurs pensées obsessionnelles qui m’ont conduit à douter de moi, à croire que j’étais capable de faire certaines choses parfois répréhensibles/condamnables bien souvent par l’intermédiaire d’images désagréables ou dérangeantes. Je suis actuellement prise en charge par une psychologue où les échanges m’ont permis d’en sortir à plusieurs reprises. Je suis toujours dans une phase de TOC, mais cette fois-ci ça concerne mon orientation sexuelle sauf qu’il y a exception. Alors que jusqu’à là mes pensées obsessionnelles étaient plutôt focalisées sur des images non réalisées, sans antécédents. Cette fois-ci, il y a bien des antécédents même si la pensée est bien dérangeante car elle est d’une obsédante (TOC) mais surtout parce qu’elle me persuade que je n’ai jamais été attirée pas les hommes. Je ne me suis jamais posée la question ou douter sur mon hétérosexualité/romantisme parce que j’ai toujours cru que c’était instinctif, naturel. Peu importe l’orientation sexuelle sauf que maintenant en ayant 25 ans, j’ai bien l’impression qu’on se moque de moi. Au quotidien, j’ai toujours été attiré par les hommes autant dans la réalité que dans la fiction, même dans mes rêves et fantasmes. Mais, il est vrai que quand il s’agit de porno, c’est le porno féminin qui l’emporte. J’ai toujours regardé des pornos exclusivement féminin, et je ne me suis jamais véritablement posée la question du pourquoi et du comment. C’était périodique et ça signifiait pas grand chose. Ça va faire maintenant à peu près un an que je n’ai pas vu un porno féminin mais, il m’arrive d’y repenser et de ne pas nier que ça m’excite. Sauf que depuis ces fameuses pensées obsessionnelles, ça me bouffe et m’agace parce qu’encore une fois il y a ce schéma de persuasion comme pour les autres pensées obsessionnelles. Mais voilà, est-ce vraiment le cas cette fois-ci? J’en sais rien. Je ne souhaite pas passer ma vie à chercher si c’est le fruit de mes TOC ou un déni révélé sur le tard. Selon moi, il s’agit à nouveau d’une énième pensée obsessionnelles mais ça n’enlève en rien le fait que je suis excitée par le porno féminin. Alors ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Qu’est-ce que cela peut bien signifier ?

Merci à vous !
Laura

Bonjour Laura,

Merci beaucoup de nous faire confiance avec tes questionnements. Je comprends que cette situation puisse te causer beaucoup d’anxiété. Je vais m’assurer de te répondre au maximum de mes capacités. Si je comprends bien, tu aimerais savoir si le fait d’apprécier regarder de la porno féminine pourrait discréditer ton orientation sexuelle puisque tu te considères hétérosexuelle/hétéroromantique ou bien si cela voudrait dire que tu es bisexuelle. Je comprends aussi que c’est un questionnement qui te taraude beaucoup ces derniers temps et que tu y penses souvent. 

Malheureusement, je ne peux pas confirmer ou infirmer ton orientation sexuelle pour toi. Celle-ci t’appartient et seul toi peut la définir de façon qui te semble le plus confortable. Par contre, je peux te fournir quelques informations qui peuvent t’aider à décortiquer cet enjeux qui ne semble pas être du tout facile pour toi.

En premier lieu, je veux te mentionner que le genre de pornographie que l’on regarde n’est pas nécessairement un indicateur de notre orientation sexuelle. Les images que l’on consomme pour se stimuler sexuellement ne définissent pas envers qui nous sommes attirés hors du contexte de la masturbation. Pour citer une ancienne question de mon collègue Guillaume : «la pornographie est une grande industrie dont l’objectif premier est de faire de l’argent. On s’entend là-dessus, n’est-ce pas? Pour ce faire, la porno nous vend des images et des scénarios dont l’objectif est d’allumer notre imagination et, conséquemment, nous exciter. Puisque notre cerveau est notre principal organe sexuel, il est normal d’être excité par certaines images que nous n’avons pas l’habitude de voir au quotidien.

En ce sens, il est nécessaire de distinguer que ce qui nous excite sur la pornographie ne constitue pas nécessairement ce qui nous excite dans la vraie vie. Certaines personnes hétérosexuelles vont préférer regarder de la pornographie homosexuelle par exemple, sans pour autant que ces personnes veulent avoir une expérience intime avec une personne du même genre qu’elles. Il est donc complètement normal d’être excité par des scènes ou des acteurs/actrices pornographiques sans pour autant que cela constitue des activités sexuelles que nous désirons expérimenter. Or, ces préférences pornographiques ne sont pas forcément liées à nos attirances de la vie de tous les jours.» 

Il se peut donc, que ton envie de regarder de la porno mettant en vedette des femmes ne soit justement qu’une envie et que ça soit tout simplement des images qui t’excitent sans toutefois avoir d’instance sur ton hétérosexualité/hétéroromantisme. Cependant, j’aimerais mentionner que puisque la pornographie ne représente pas la réalité mais plutôt une version exagérée de la sexualité, il serait tout de même important que tu prennes le temps de décortiquer comment tu te sens vis-à-vis des femmes dans un contexte extérieure à la pornographie. As-tu déjà remarqué cette attirance envers la gente féminine ailleurs que dans un contexte pornographique?

Dans ton message, tu mentionnes que tu n’as jamais douté de ton hétérosexualité/hétéroromantisme puisque tu as toujours cru que c’était instinctif et naturel ? Je ne suis pas sûre de bien comprendre ce que tu veux dire par là, mais j’aimerais te mentionner quelques explications par ma collègue Marion(dans le cadre d’une autre question) à propos de l’orientation sexuelle. «L’orientation sexuelle se décline en trois aspects : les désirs, les comportements et l’identité. Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personne, qui on aurait envie d’embrasser, etc.). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé notre amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l’identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, lesbienne, pansexuel.le, etc.).» 

Ainsi, chaque personne peut définir son orientation sexuelle en fonction des termes ou des paramètres qui font le plus de sens pour elle. Conséquemment, certaines femmes qui auraient du désir principalement pour des hommes et des relations amoureuses qu’avec des hommes, mais certains fantasmes pour des femmes, pourraient s’identifier comme hétérosexuelles car cela représente le mieux leurs comportements, ou comme bisexuelles en se basant sur leurs désirs, ou encore n’importe quels autres termes qui feraient un sens pour ces personnes (hétéroflexible, bicurieuses, pansexuelle, etc.). 

Quoi retenir de tout ça? Ton orientation sexuelle ne t’appartient qu’à toi, libre à toi de la définir de la façon qui te convient avec les paramètres qui te conviennent également. Je sais que de décortiquer son orientation sexuelle n’est pas une tâche facile puisque cela peut nous causer beaucoup d’anxiété, la belle chose dans tout ça c’est puisqu’elle t’appartient tu peux prendre le temps qu’il faudra pour découvrir ce qui semble le plus confortable pour toi. En résumé, pour répondre à ta question «Est-ce que prendre plaisir à regarder du porno exclusivement féminin peut discréditer mon hétérosexualité/hétéroromantisme ou bien cacher une certaine bisexualité dissimulée et encore méconnue?» , peu importe la pornographique que tu écoutes, cela ne discrédite absolument rien dans la façon que tu souhaites t’identifier et n’est pas un indicateur fiable d’une bisexualité dissimulée. 🙂 

Au final, il n’y a rien de mal à écouter de la pornographie de temps en temps. Ça fait partie des nombreuses pratiques saines associées à l’univers de la sexualité et de l’érotisme et c’est tout à ton honneur d’avoir trouvé un type de contenu érotique qui a le potentiel de t’offrir excitation et bienfaits.

J’aimerais aussi te rassurer que toutes les orientations sexuelles sont autant valides les unes que les autres. L’hétérosexualité est souvent mise de l’avant comme étant celle de mise et celle à adopter, il est donc compréhensible que l’on puisse intérioriser des idées négatives sur les autres orientations sexuelles. En ce sens, je t’invite à lire la réponse à cette question écrite par ma collègue Marie-Edith  : J’aimerais arrêter de constamment vérifier si je suis gay…  

Tu réfères finalement à la question des pensées obsessionnelles et des TOC. Je t’invite à consulter cet  article très détaillé sur le toc homo,  cette boîte à outils pour faire face à l’anxiété, et un lien vers une réponse écrite sur le sujet par mon collègue Guillaume. N’hésite pas à nous réécrire quand tu veux et prends soin de toi, c’est ce qui est le plus important!

Tout le long de ce processus, je pense qu’il est très important que tu puisses cultiver l’auto-compassion, une graine à la fois! L’auto-compassion, c’est le fait de reconnaître sa propre souffrance et d’y répondre avec délicatesse et bienveillance. Il ne s’agit pas ici de se taper sur la tête à chaque fois que l’on a des pensées liées à notre orientation, tout au contraire, mais bien d’être compréhensive qu’il peut s’agir d’une longue route, remplie d’embuches, mais que tu fais ce travail personnel sur toi afin d’améliorer ton bien-être, d’abord et avant tout.

Tu peux aussi téléphoner ou clavarder avec des ressources d’aide ici :

J’espère sincèrement que ma réponse a su t’apporter un peu de réconfort.

N’hésite pas à nous réécrire simplement pour nous donner de tes nouvelles ou pour nous poser d’autres questions.

Chaleureusement,

Misanka (elle/she), intervenante pour AlterHéros


About Misanka

Misanka a récemment gradué en études féministes à l’Université Concordia. Elle est passionnée par l’études des pratiques sexuelles basées sur le plaisir et par l’étude de la race en corrélation avec la sexualité. En parallèle avec son poste à AlterHéros, elle est aussi coordonatrice du projet Sens, un programme d’éducation à la sexualité dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce, à Montréal (https://headandhands.ca/programs-services/sense-project/)

Leave a comment