Suis-je bi, lesbienne ou hétéro? Est-ce que je souffre de toc homosexuel ou pas?


Bonsoir,
Je me permets de vous contacter car j’ai pu lire dans un des forums que vous êtes psy. J’aimerai avoir votre avis sur mon cas. Je tiens tout d’abord à me présenter, je suis une fille âgée de 21 ans. Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours été attirée sexuellement, émotionnellement et intelligemment par les hommes. De toute nationalité confondue, de toute âges, ect. Arrivée au lycée, j’ai connu des moqueries, des insultes de la part de mes camarades de classe: «tu finiras seul, tu ne vaux rien, t’es laide». Du jour au lendemain, je me suis fortement renformer sur moi-même et j’ai également commencé à m’isoler. A cette époque je n’avais que 16 ans. Pendant cette période je suis tombé amoureuse de plusieurs garçons. Je fantasmais nuit et jour sur eux. Je me voyais en couple, marier. Il fat dire que j’ai un faible pour les étudiant en médecine. Cependant, je n’ai jamais osé faire le premier pas car je suis extrêmement timide de nature. Je baye lorsqu’un homme me parle et j’ai des papillons dans le ventre.

D’ailleurs ma timidité me rend bizarre. Je tiens à préciser qu’avant cette phase de mon adolescence, j’étais une personne très extravertie, toujours de bonne humeur. Ces jugements, critiques m’ont détruite intérieurement. Je ne voulais plus prendre soins de moi car de toute façon, je n’étais que la fille laide. Je passais mes journée entière, vacances à m’enfermer dans ma chambre et me demander pourquoi je ne suis pas jolie. A cause de ces moments de solitudes, j’ai découvert la pornographie. Je regarder au début de temps en temps puis arrivée à l’âge de la maturité (c’est-à-dire 18 ans) j’ai fini par ne plus en regarder. J’ai également commencé à plus regarder les filles même si elles me fessaient aucun effet. Je les regarder car je voulais être comme elle. Belle, intelligente avec des beau vêtement ect. Je m’imaginais souvent être elle pour l’instant dans une journée. Il faut que vous sachiez que je suis une fille très stresser et très perfectionnisme.

J’ai doublé ma dernière année en raison de mon perfectionnisme. Ce doublement m’a bien sur détruite émotionnellement car je ne supporte pas l’échec. C’est à ce moment préciser que je me suis revisionner des fils pornographie mais cette fois ci en allant dans d’autre catégorie. Certaine catégorie m’excitait d’autre moins. C’est d’ailleurs en regardant ces catégories que je me suis mise à poser des questions sur mon orientation sexuelle: Est-ce que je suis lesbienne, suis-je bi? Cela fait 6 mois que je pose ces questions. Au début, ces questions apparaissaient de temps en temps. Depuis environ une semaine ça s’est dégradé. Je me pose ces questions tout le temps. Ce qui a un impact négatif sur mon quotidien. Je me teste aussi pour savoir si je ressens quelque chose quand je vois une fois. Mais rien, elles me font aucun effet.

A chaque que je pose ces questions, j’ai la boule au ventre comme un stress, j’ai une chaleur au niveau de l’intérieur de mes cuisses et je panique angoisse fortement. Je suis hétéro mais j’ai comme une voit intérieur qui me dit le contraire. Cette vois me dit même de faire coming out alors que je ne suis pas lesbienne. Et n’éprouve rien pour les filles. Pour répondre à mes questions, je me suis mise à lire plusieurs articles sur ce type de problème. J’ai découvert récemment qu’il existait un toc homosexuel. En lisant, je me suis rendu compte que j’avais les mêmes symptômes, les mêmes angoisses. Je me demande si je suis vraiment atteinte de cette pathologie où je suis en train de refoulé une part de vérité?

Je tiens à rajouter que je continue à ressentir toujours quelque chose pour les hommes mais beaucoup moins qu’avant. J’ai comme l’impression que mon désir pour les homme à comme baissé. Je ne ressens toujours rien pour les filles que je croise dans la rue où dans la vie de tous les jours mais je m’efforce de les regarder pour me tester et surtout vouloir être comme elle. A cause de ce toc, j’ai eu un premier fantasme lesbien en pleine journée d’ailleurs ce qui m’a choqué. J’ai Ça m’a fait aucun effet mais je me suis à stresser et à me reposer les mêmes questions. J’ai eu il y’a deux jours un fantasme mais je sais pas si c’était un car dans ce rêve, une fille de ma classe me sauté dessus puis se frotter à moi. Sur le coup j’ai eu très chaud mais je n’ai rien ressenti dans mes parti intime. Actuellement j’ai toujours des fantasmes hétéros mais beaucoup moins qu’avant. Mais beaucoup moins qu’avant. Quand, je ferme les yeux , je vois toujours deux filles s’embrasser mais pas leur visage. Je suis jamais dans mes fantasmes lesbienne mais toujours dans mais fantasme hétéro. Je tiens à repréciser que dans la vie de tous les jours, les femme me font aucun n’effet. J’aimerai avoir vos avis sur mon cas? Suis-je bi, lesbienne ou hétéro?

Est-ce que je souffre de toc homosexuel ou pas? Pour finir, je tiens juste à vous dire que j’ai souffert, de trouble obsessionnel compulsif quand j’étais petite. Je me mettais à plusieurs reprises à toucher le poignet de la porte.

J’espère que vous prendrez un peu de votre temps pour me répondre. Votre avis compte beaucoup.
Ps: Ne faites pas attention aux fautes d’orthographe, je suis dyslexique

Candice
Salut Candice!
Merci de faire confiance à AlterHéros pour tes questionnements.
Si je comprends bien ta situation, tu te dis t’être toujours considérée comme hétérosexuelle. Tu dis également avoir vécu certaines difficultés dans ton parcours scolaire qui seraient potentiellement responsables d’une certaine anxiété, ou bien que ces difficultés auraient affecté d’une certaine façon ton estime personnel. Tu dis également ressentir depuis quelques temps des questionnements liés à ton orientation sexuelle. Tu dis également regarder différents types de vidéos pornographiques, ce qui alimente tes questionnements par rapport à ton attirance sexuelle. Tu te demandes finalement si tu n’aurais pas un TOC homosexuel.
En premier lieu, j’aimerais simplement avertir que ce n’est pas l’ensemble des intervenantes et intervenants d’AlterHéros qui sont psychologues. Nos parcours sont très diversifiés : psychologie, médecine, sexologie, travail social, développement social… Dans certains cas, il s’agit de personnes encore aux études, dans d’autres cas, il s’agit de personnes ayant aujourd’hui un diplôme dans une de ces disciplines. Certain.e.s de nos intervenant.e.s ne sont d’ailleurs pas spécialisé.e.s dans un de ces domaines d’études, mais participent à ce site Internet grâce à leur vécu riche en expériences personnelles. Ce type de connaissances demeure tout autant valide pour apporter du soutien à certain.e.s internautes qui nous adressent des questions liées à leur sexualité, leur orientation sexuelle ou leur identité de genre.
En deuxième lieu, j’aimerais revenir sur le concept de TOC homosexuel que tu évoques. Pour citer ma collègue Marie-Édith dans cette réponse : «Mettons quelque chose au clair en débutant: le TOC homosexuel n’existe pas. Un TOC est un trouble obsessionnel compulsif et tu ne présentes aucune compulsion, seulement des pensées obsessionnelles. Aussi, on ne devient pas homosexuel.le, bisexuel.le, hétérosexuel.le, asexuel.le… on découvre son orientation sexuelle, simplement.
Je te laisse les réponses à plusieurs questions similaires qui nous ont été posées ces derniers temps pour en savoir plus.
Comment chasser mes pulsions homosexuelles de ma tête?
Après un accident de la route et une rupture, j’ai peur de devenir homo!
Je traverse une période difficile et j’ai peur d’être homosexuel
J’ai vu un film qui me trouble énormément. J’ai si peur d’être lesbienne!
Je pense que j’ai un TOC : j’ai une peur bleue de devenir gay
Je me pose beaucoup de questions sur ma sexualité. Aie-je un toc homo?  »
Par ailleurs, si tu as trouvé des informations sur Internet concernant le «TOC homosexuel», je t’inviterais d’abord et avant tout à être prudente. Internet n’est pas toujours une source d’information fiable et valide. Il est important de vérifier la source des informations.
Ensuite, j’aimerais revenir avec toi sur la définition des orientations sexuelles. L’orientation sexuelle désigne à la fois l’attirance physique et l’attirance émotionnelle envers certaines personnes. Il est donc possible de ressentir une attirance physique envers certains hommes, mais de ressentir une attirance romantique uniquement envers certaines femmes. Les orientations sexuelles ne sont pas nécessairement des cases fermées, il existe en fait une flexibilité et une fluidité entre les différentes orientations sexuelles. C’est pourquoi il est possible de s’identifier comme hétérosexuelle, mais de ressentir dans certains contextes une attraction pour des femmes. Je te propose ces deux articles pour complémenter ces informations en ce qui concerne la question des orientations sexuelles et des fantasmes homosexuels :

Pourquoi est-ce que je ressens une excitation à la vue de deux gars qui s’embrassent?

Je suis hétérosexuel, mais j’ai des fantasmes homosexuels

Avant de conclure, j’aimerais spécifier qu’il n’y a aucune gêne à regarder différentes formes de pornographie. Certaines personnes hétérosexuelles préfèrent regarder de la pornographie homosexuelle. Il ne s’agit que de fantasmes, et il n’y pas de mal à se laisser aller dans nos pensées!
Je ne peux pas répondre à ta place si tu es «lesbienne, bisexuelle ou hétérosexuelle». L’identification à une orientation sexuelle est un processus personnel où seule toi-même peut définir qui tu es. Peu importe la façon dont tu t’identifies, peu importe envers qui tu te sens sexuellement ou romantiquement attirée, peu importe l’identité de genre des gens avec qui tu entretiens des relations ou qui se retrouvent dans tes rêves ou fantasmes, rappelle-toi que c’est complètement OK. Toutes ces formes d’identités et de sexualités sont valides. L’important, c’est que tu puisses être épanouie. Écoute-toi et prends soin de toi. N’hésite pas à demander du support à un.e professionnel.le de la santé si tu ressens davantage le besoin de parler.
D’ailleurs, si tu désires communiquer avec des ressources locales en France, je te propose de communiquer avec l’organisation Fil Santé Jeunes au +0800 235 236. Les intervenantes et intervenants de cet organisme sauront t’écouter attentivement et te conseiller davantage sur comment naviguer dans les réflexions que tu vies présentement.
J’espère avoir pu répondre adéquatement à tes questions. N’hésite pas à nous recontacter en cas de besoin, ça nous fera un grand plaisir de te répondre à nouveau.


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment