Suis-je agenre ou genderfluid? Suis-je simplement confortable dans ma féminité?


Bonjour, j’espère que ça va de poser une question anonymement! ^^ Je suis un homme Lyonnais de 23 ans qui assume de plus en plus sonvAsexualité et j’essaye de m’assumer sur d’autres points:

Déjà, j’aimerais savoir comment je pourrait faire pour essayer d’assumer mon coté plus feminin. Préferant éviter le jugement de mes proches (je n’ai même pas fait de vrai coming-out ace encore) j’aimerais savoir comment pouvoir essayer par exemple une jupe avec des collants en toute tranquilité! Y a il des endroits spéciaux ou faudrais-il que j’attende d’avoir mon appart pour commander en ligne et tant pis si ça me va/plait pas?

Après du coup ce genre de pensées me fait reflechir à mon identité de genre, même si je ne suis pas contre de vivre en tant qu’homme, je n’ai aussi aucun problème à ce qu’on me nomme avec des pronoms feminins ou neutres, et defois j’ai envie d’avoir l’air un peu plus feminin que d’habitude donc je me demande si c’est du agenre, du genderfluid ou juste je m’assume et c’est tout?

Enfin, j’ai aussi mis que j’était en questionnement sur mon orientation romantique simplement car j’ai des GROS soucis à tomber amoureux genre il faut le faire pour que ça m’arrive donc je sais pas si c’est peut-être une sous-catégorie de l’aromantisme? Après j’ai juste été amoureux d’une seule femme (une rencontre qui m’a doucement aidé à réaliser mon asexualité) et je pense avoir été amoureux et j’ai bien aimé ça c’est juste que j’ai vraiment du mal à développer des sentiments pour quelqu’un, en tout cas beaucoup plus que la normal et j’en ai pas forcément le besoin non plus ^^’

Mais enfin bref merci de la lecture, j’espère que j’ai pas été hors-sujet sur le but de ce site qui a l’air vraiment cool, je vous souhaite la meilleure des continuations!! 😀

AceGuy

Salut Ace Guy!

Merci de nous faire confiance. Bien sûr que tu peux poser tes questions de façon anonyme, c’est l’un des avantages de nos services!

Tes questions sont super claires et correspondent parfaitement à notre mission de démystification et d’accompagnement, ne t’inquiètes pas. 🙂 

Et félicitations pour les progrès que tu as fait en termes d’acceptation de soi ces derniers temps! Je te souhaite également de continuer sur cette voie.

Pour ce qui est d’expérimenter l’expression de ta féminité dans un contexte où tu n’habites pas dans ton propre appartement, il y a plusieurs choses que tu pourrais essayer et qui sont de plus en plus acceptées socialement indépendamment du genre!

Tu pourrais mettre du vernis à ongles, de l’eyeliner, teindre ou te couper les cheveux, essayer des vêtements plus serrés ou plus amples, plus courts ou plus longs, des couleurs pastels, des sous-vêtements différents, etc. Il y a un vaste monde de possibilité, à toi de voir selon ton niveau de confort! Si tu as les moyens financiers et l’autonomie pour acheter ces items en personne, il serait peut-être plus facile de les camoufler. Si tu fais des achats en ligne, certains magasins offrent un emballage discret, tu pourrais également les faire livrer chez un.e ami.e ou une personne à qui tu fais confiance. Tu peux commencer par essayer un nouveau style dans ta chambre, puis éventuellement apporter tes vêtements dans ton sac à dos et te changer dans des endroits où tu es plus confortable. Nos ami.e.s peuvent également avoir des trouvailles dans leurs propres gardes-robes dont c’est possible d’essayer le temps d’une soirée avec elleux!  Enfin, si tu préfères attendre la sécurité et l’intimité de ton propre logis, c’est okay aussi. Concernant les lieux sécuritaires où pouvoir porter une jupe, il est possible de se renseigner sur les différents événements queer ou trans de ta ville qui sont généralement des environnements où l’on peut porter les vêtements qui nous plaisent sans craindre de réactions négatives. 

Pour l’identité de genre, je pense que je te dirais qu’être trans signifie de ne pas s’identifier totalement, exclusivement ou tout le temps à son sexe assigné à la naissance. Cela correspond à une multiplicité de parcours et de récits (même chose pour les identités non-binaires, agenre et genderfluid) qui vont bien plus loin que juste la souffrance et de la dysphorie de genre. Il existe définitivement des personnes trans qui sont à l’aise ou neutres vis-à-vis leur genre assigné mais qui préfèrent ou sont tout aussi bien dans d’autres genres ou présentations genrées. Ce type de parcours peut parfois compliquer la découverte de son identité, et certaines personnes peuvent ne pas avoir l’impression de ne pas être suffisamment non-binaire pour s’identifier comme tel par exemple. Je te conseillerais de lire cette magnifique réponse de mon collègue Séré, iel y déconstruit habillement plusieurs idées préconçues sur la transidentité et les parcours de transition. 

Ta question est plus complexe qu’elle en a l’air. En effet, il me serait impossible de te dire objectivement quelle est ton identité de genre. Je pourrais te proposer de lire des définitions et des témoignages tout en restant attentif à ce que cela te fait ressentir, à ce qui attire davantage ton attention et au sens que tu donnes à tout cela. Expérimenter avec son apparence ou ses pronoms et voir comment on se sent est aussi une très bonne façon pour apprendre à mieux se connaître.

Et finalement, par rapport à ton orientation romantique. Ce que tu décris pourrait s’apparenter à des sous-catégories de l’aromantisme comme le greyromantisme (parfois ressentir une attirance romantique mais très rarement, ou ressentir une attirance mais pas de désir de concrétiser une relation) ou le demiromantisme (ne ressentir une attirance qu’après avoir développé une connexion émotionnelle intime). C’est aussi possible que tu ressentes moins d’attirances ou de désirs romantiques que la moyenne des gens sans que tu ne décides de le catégoriser cela ainsi. C’est vraiment correct si tu ne rencontres pas la personne de tes rêves chaque jour, et tu ne ressens pas plus d’intérêt pour les relations amoureuses et que cela ne te pose pas de difficulté, alors il n’y pas vraiment de problème.

En espérant de tout cœur que ces quelques paragraphes t’aideront à faire du sens de tes expériences (et que tu nous écrives à nouveau si ce n’est pas le cas!), 

Maxime, intervenant.e pour AlterHéros

Iel/they/them, accords neutres


About Maxim-e

Impliqué‧e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxim·e a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent‧e amateur‧e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment