Quels sont les impacts qu’un TDAH peut avoir sur la sexualité?


Quels sont les impacts qu’un TDAH peut avoir sur la sexualité?
Je viens d’être diagnostiqué et je suis un peu overwhelmed, d’un côté j’ai l’impression que ça explique bien des choses et de l’autre, je sais pas quoi faire avec ça. J’ai toujours eu de la misère à me sentir connecté à mes partenaires et à rester dans le moment quand j’ai des relations sexuelles. J’aimerais pouvoir mieux profiter de cette intimité avec mon chum et aussi me sentir moins coupable quand ça m’arrive d’avoir de la misère à me concentrer.

Alex

Salut Alex !

 

Merci beaucoup de nous avoir écrit. Pardonne-nous du délai, ta question étant particulièrement intéressante et nous y avons collectivement mis beaucoup d’énergie à y répondre. J’espère que tu apprécieras. 🙂

 

C’est tout à fait normal d’être overwhelmed après l’annonce d’un diagnostic. Effectivement, souvent, ça nous permet de trouver des réponses qu’on cherchait (parfois depuis longtemps), ce qui peut être rassurant pour certain.e.s, mais ça peut provoquer aussi toutes sortes d’émotions selon chaque personne. Il est possible de se sentir soulagé.e, se sentir moins coupable de certains comportements qu’on a et trouver un sens à certaines situations qu’on vit, mais également avoir une certaine honte et peur du rejet des autres en lien avec notre “nouvelle étiquette”. Je comprends que tu puisses te sentir partagé… et envahi.

 

L’annonce ou la confirmation d’un diagnostic nous amène aussi à rechercher de l’information, à faire certains ajustements ou trouver certaines stratégies. Ça semble être le cas pour toi – tu souhaites connaître les impacts du TDAH sur la sexualité et avoir des trucs pour mieux profiter de l’intimité partagée avec ton chum, ainsi que de ressentir moins de culpabilité quand tu te sens moins concentré sur ce qui se passe.

 

Je souhaite te dire d’abord que tu n’es pas seul à avoir de la difficulté à rester concentré pendant les rapports sexuels. Ça arrive très souvent aux personnes qui ont un TDAH. Ça arrive aussi à des personnes qui ne vivent pas avec un TDAH – alors c’est peut-être relié, peut-être pas

 

Quoi qu’il en soit, j’ai feuilleté quelques études scientifiques au sujet du TDAH et de la sexualité / vie de couple en général afin que tu puisses en savoir plus sur le sujet. Voici ce que j’ai trouvé qui pourrait t’intéresser. 

 

Attention, c’est un peu déprimant. La recherche se penche beaucoup sur les problèmes et ne présente pas les apports positifs potentiels du TDAH dans la vie de couple et la sexualité. La grande créativité, la passion, la spontanéité, la capacité à effectuer plusieurs tâches à la fois, la grande énergie et d’autres traits communs à de nombreuses personnes vivant avec un TDAH mériteraient d’être soulignées davantage, puisqu’elles peuvent être des atouts dans les relations amoureuses et sexuelles. De plus, on y aborde l’ensemble des aspects pouvant être perçus comme négatifs par certaines personnes. Ce qu’il est important à se rappeler pour la suite de cette lecture est qu’il est possible que ces aspects soient vécus par certaines personnes TDAH, mais qu’il s’agit aussi d’enjeux vécus par des personnes non-TDAH. Ceci ne s’applique donc pas à chaque personne vivant avec un TDAH, il s’agit simplement d’un recensement des enjeux répertoriés possibles. Enfin, plusieurs de ces enjeux nommés peuvent être transformés en quelque chose de positif par les personnes vivant avec un TDAH, comme transformer les oublis en quelque chose d’humoristique. Il ne s’agit donc pas d’éléments vécus de façon négative pour tout le monde. 

 

Je ne veux pas que tu te sentes encore plus overwhelmed, alors je te laisse un résumé à la fin de cette section, si jamais.  

D’abord, les enjeux relationnels les plus souvent identifiés par les couples où une des personnes vit avec un TDAH sont les suivants: 

 

– Problèmes de communication / de gestion du temps et de la gestion des émotions ; 

– Oublier les choses dont on a discuté ; 

– Dire des choses sans vraiment les penser ; 

– Ne pas donner assez d’attention aux conversations ; 

– Difficultés à composer avec les frustrations ; 

– Difficultés à commencer des tâches ;

– Mal calculer le temps que ça prend pour compléter des tâches ; 

– Ne pas terminer les tâches entreprises ; 

– Ne pas ranger ses dégâts. (Robin, 2002, dans Kooji, 2018). 

 

Quant à la sexualité, le manque d’attention lors des rapports sexuels que tu nommes dans ton message est bien présent dans les articles que j’ai lu (encore une fois, tu n’es pas seul!). Des difficultés à atteindre l’orgasme, une très forte libido ou, à l’inverse, une libido très faible, et la difficulté à trouver des moments propices pour les deux partenaires impliqué.e.s pour avoir des rapports sexuels sont d’autres éléments notés dans les recherches scientifique sur le sujet (Kooji, 2018 ; Van Veen et al, 2010). Certaines personnes ressentent aussi de l’anxiété par rapport à la sexualité et de la peur face à l’intimité (Marsh, 2012) ou encore de l’insatisfaction sexuelle (Soldati et Bolmont, 2020). D’autres recherches avancent que les personnes ayant un TDAH peuvent – pour certaines – être plus susceptibles d’avoir des comportements sexuels dits “à risque” que le reste de la population (Flory et al., 2006).

 

Dans une revue de littérature parue au début de l’été (une revue de littérature est un survol des articles scientifiques sur un thème en particulier), on apprend que “les études sur le sujet indique que les personnes ayant un TDAH ont plus de désir sexuel, se masturbent plus fréquemment, ont moins de satisfaction sexuelle et plus de dysfonctions sexuelles que la population générale” (Soldati et al., 2020). Les dysfonctions sexuelles, ce sont des difficultés sexuelles comme la difficulté à lubrifier, à obtenir une érection ou à éjaculer. 

 

Résumé – les difficultés que tu nommes sont très courantes chez les personnes qui ont un TDAH, et il y a d’autres difficultés présentes dans la sexualité et les relations de couple des personnes qui vivent avec un TDAH, comme des problèmes liés à la libido ou aux organes génitaux et leurs fonctions.

 

Ensuite, concernant ta concentration durant les moments d’intimité avec ton chum, il serait intéressant de trouver des moyens pour t’aider à rester connecté. Ça peut prendre de la pratique et c’est normal ! Ton chum pourrait participer à cette recherche de moyens. Vous pourriez trouver ensemble un code à communiquer à ton copain quand tu as des moments où tu te sens moins à l’écoute, que tes pensées vont ailleurs, ou lorsqu’il sent que tu es vraiment déconcentré. Est-ce qu’il y a certaines sensations, certains mots, certaines actions, certains gestes qui te ramènent immédiatement dans le moment présent? Vous pourriez voir ensemble ce qui t’aide le plus à bien profiter de vos relations sexuelles. Il y a aussi la possibilité d’essayer de nouvelles choses – nouvelles pratiques, positions ou objets sexuels qui pourrait potentiellement t’aider. Bien sûr, il faut s’assurer que ton partenaire et toi êtes à l’aise avec ces nouvelles choses avant de les mettre en pratique. Concernant ton amoureux, il peut être intéressant pour lui également de se pratiquer à s’adapter. Plus précisément, ce ne doit pas être uniquement la responsabilité de la personne qui a un TDAH de tout modifier. La personne qui n’a pas de TDAH peut aussi essayer de changer ses attentes, ses compréhensions et se renseigner également sur les différentes facettes de la personnalité d’une personne vivant avec un TDAH. Vous êtes une équipe après tout. 🙂 

 

Est-ce que le fait de baisser ou fermer les lumières, de diminuer les parfums, de fermer la musique ou autres pourrait t’aider? Est-ce que certains exercices comme le yoga, la pleine conscience, la méditation, la lecture ou toute autre activité relaxante ou te procurant du bien avant une relation sexuelle te seraient utiles? Ton chum et toi pouvez aussi prévoir des moments précis pour avoir des rapports sexuels, comme des dates, pour que tu puisses t’y investir en sachant que c’est la seule chose à laquelle tu as à te concentrer à ce moment-là. (Ces suggestions proviennent de Hyatt, 2019.) Est-ce qu’il y a des moments de la journée dans la journée où il plus facile pour toi d’être dans le moment? Par exemple, plusieurs personnes TDAH ont de la difficulté les matins (bien que certaines préfèrent les matins!). Il est donc possible de planifier du temps à passer ensemble à des moments de la journée où tu as davantage de facilité à être concentré.

 

Il y a tellement de choses à explorer – tant des stratégies au niveau de tes pensées que de ton corps, dans ta relation avec ton chum, dans ta sexualité en général… En discutant de ces options et en en apprenant davantage sur le TDAH, ton niveau de culpabilité pourrait diminuer. Tu n’es pas le TDAH, tu vis avec – avec ses inconvénients et ses avantages. Comme nommé précédemment, la créativité, la spontanéité, le multitasking ou la grande énergie peuvent être des aspects très positif d’un TDAH. Et toi, comment définis-tu les apports positifs d’un TDAH dans ta vie personne et amoureuse? 🙂

 

Et puis, il est super important de préciser que le fait de se critiquer ou de se blâmer n’aide pas, même s’il peut être difficile de ne pas le faire! Quand c’est possible, rappelle-toi que ce sont des choses qui arrivent, que c’est normal pour les personnes qui ont un TDAH. Parfois, si on space out ou si on est distrait.e dans des moments qui sont importants pour une autre personne, il peut être important de s’excuser. Mais, la majorité du temps, c’est vraiment correct – surtout si l’autre personne sait que cela peut arriver des fois et que celle-ci peut être patiente avec ce fait -. 

 

Enfin, ce n’est pas nécessairement confortable pour tout le monde, mais plusieurs personnes TDAH ont (ou apprennent à avoir) un certain sens de l’humour par rapport aux moments où on space out ou quand il faut qu’une autre personne répète des choses – surtout dans des relations intimes! Lorsqu’on a l’occasion de prendre des choses comme ça un peu moins au sérieux, ça peut enlever un certain ”poids” qui est trop souvent portés par les personnes TDAH. Par exemple, le fait de space out en plein milieu d’une activité sexuelle peut être cocasse parfois et être l’occasion de rire de nous-mêmes (en supposant que cela s’inscrit dans un contexte où tout est encore consentant). 

 

Il peut arriver que les personnes TDAH oublient des choses – même des choses importantes – plus facilement que les personnes n’ayant pas de TDAH. Si le fait d’oublier des choses est blessant pour ton partenaire, il peut être intéressant de trouver des stratégies ensemble. Un exemple de chose pouvant être blessante à oublier est le fait de ne pas se rappeler des limites, dont les limites sexuelles, de notre partenaire. Cela peut prendre de la pratique à s’en souvenir, mais ça demeure important de réfléchir à des stratégies pour s’en rappeler. 

 

En terminant, quelques ressources… Est-ce que tu as la possibilité (au niveau financier) de voir un.e sexologue? Ça pourrait être intéressant pour toi d’avoir un suivi pour t’aider à mieux composer avec ce nouveau diagnostic et les effets potentiels du TDAH sur ta sexualité. En tant que garçon qui aime les garçons et habitant à Montréal, tu as également la possibilité de bénéficier du programme ARCS de Rézo te permettant de consulter un.e professionnel.le de la santé, dont la sexologie ou la psychologie, à un tarif réellement adapté à ton revenu. Les professionnel.le.s partenaires de Rézo ont une approche queer et trans friendly et spécialisé.e.s en intervention auprès des hommes cis et trans qui aiment d’autres hommes. 

 

Tu pourrais aussi participer aux rencontres Neuro/Diversités. C’est gratuit! C’est organisé par et pour des personnes LGBTQ+ neurodivergentes : “Les participant.e.s au projet Neuro/Diversités s’identifient, pour la plupart, comme autistes (ou Autistes), Asperger ou neuroatypiques. La neurodiversité comprend aussi notamment les TDAH, les troubles d’apprentissage, la schizophrénie et le syndrome de Tourette. […] Le projet Neuro/Diversités est un projet dirigé par des personnes neurodivergentes pour les personnes neurodivergentes. Le projet vise à fonctionner de manière collaborative et accessible afin que chaque personne qui souhaite participer puisse le faire.” Il y a des rencontres de groupe et des rencontres individuelles. Tu peux écrire à l’adresse neurodiversites@alterheros.com pour en savoir plus !

 

Enfin, voici une liste de spécialistes du TDAH (surtout des psychiatres et psychologues, qui ont des savoirs plutôt académiques) que tu peux consulter au besoin, avec ton code postal. Je ne les connais pas, je ne peux donc pas garantir que tu y obtiendras un service agréable.

 

Je te laisse avec quelques liens. Aucun d’entre eux n’est parfait, mais chacun contient des témoignages de personnes concernées. 🙂 

J’espère que le tout t’est utile, Alex. Si tu as d’autres questions, n’hésite surtout pas à nous contacter à nouveau. Passe une belle semaine !

Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros
Avec la révision de Guillaume, coordonnateur de l’intervention pour AlterHéros
Sous les conseils de Noah, responsable du programme Neuro/Diversités à AlterHéros

 

Sources: 

Flory. K., Molina, B.S., Pelham, W.E. Jr, Gnagy, E. et Smith, B. (2006). Childhood ADHD predicts risky sexual behavior in young adulthood. Journal of Clinical Child & Adolescent Psychology, 35(4), p. 571–577.

 

Hyatt, V. T. (2019). Effects of ADHD on Sexuality. Healthline Magazine. Repéré à https://www.healthline.com/health/adhd/adult-adhd-sex-lifeKooji (2018). Attention-Deficit Hyperactivity Disorder (ADHD), Intimate Relationships and Sexuality. Dans Janini, E. A. et Siracusano, A. (dir), Sexual Dysfunctions in Mentally Ill Patients (p. 75-82). Cham : Springer International Publishing. doi: 10.1007/978-3-319-68306-5

 

Marsh, L. E., Norvilitis, J. M., Ingersoll, T. S., & Li, B. (2015). ADHD Symptomatology, Fear of Intimacy, and Sexual Anxiety and Behavior Among College Students in China and the United States. Journal of Attention Disorders, 19(3), 211–221. https://doi.org/10.1177/1087054712453483

 

Soldati, L., Bianchi-Demicheli, F., Schockaert, P., et al. (2020). Sexual Function, Sexual Dysfunctions, and ADHD: A Systematic Literature Review. Journal of Sexual Medicine, S1743-6095(20), p. 30186-30187. doi:10.1016/j.jsxm.2020.03.019

 

Soldati, L. et Bolmont, M. (2020). Sexualité chez les sujets souffrant d’un trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité. Revue Médicale Suisse, 16, p. 543-545.

 

Van Veen, M.M., Kooij, J.J., Boonstra, A.M., Gordijn, M.C. et Van Someren, E.J. (2010). Delayed circadian rhythm in adults with attention-deficit/hyperactivity disorder and chronic sleep-onset insomnia. Biological Psychiatry. 67(11), p. 1091–1096.


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment