Quel est le meilleur site de rencontre pour hommes homosexuels et bisexuels? Comment parler à mes futurs partenaires que je suis un survivant d’inceste?


Bonjour,
Je m’appelle Léni et j’ai 18 ans, m’ayant déjà aidé par deux fois dans mes questionnements, je souhaitais vous faire part d’un autre des mes problèmes qui me travaille de plus en plus. Voila j’aimerais beaucoup rencontrer un autre homme pour avoir ma première relation sexuelles mais étant assez isolé je pensais passer par un site de rencontre qui me permettrait de rencontrer d’autres homosexuelles plus facilement. Cependant je suis un peu perdu car d’abord je ne sais pas trop par lequel je peux passer et qui est le plus sécurisé et adapté à ma situation ? Ensuite et comme je l’avais dis lors d’un précédent message, j’ai subis un inceste durant une grande partie de mon enfance sous forme d’attouchement par mon grand frère et je ne sais pas trop comment en parler à mon future partenaire d’autant que je ne cherche pas à avoir une relation romantique avec un autre homme mais juste une relation sexuelle librement consentie. En résumé je ne sais ni par quelle plateforme passer pour un me sentir en sécurité ni comment aborder un sujet qui est encore très douloureux pour moi et qui m’empêche d’aller plus en avant de mes désires d’autant que je suis d’un naturel plutôt timide malheureusement… Pouvez vous me donner des conseils ?
En tout les cas je voulais quand même vous remercier pour les nombreuses réponse que vous m’avez déjà fournis et vous féliciter pour le travail que vous faites qui permet à des personnes comme moi de se sentir écouter, merci !
LLD

Salut Léni! 🙂

Je suis heureux d’avoir de nouveau de tes nouvelles! Et merci également pour tes doux mots à l’égard de nos services. Ça fait toujours du bien à entendre que nos services soient appréciés de la sorte. 🙂

D’une part, si je comprends bien, tu aimerais avoir une première expérience sexuelle et tu te demandes quelle serait la façon la plus sécuritaire de rencontrer un autre homme, notamment par l’entremise d’un site de rencontre spécialisé dans les rencontres entre hommes. D’autre part, tu nous partages avoir subi de l’inceste pendant une grande partie de ton enfance et que ces graves événements te sont toujours douloureux aujourd’hui et qu’ils ont encore aujourd’hui un impact négatif sur tes désirs, pour reprendre tes mots. Tu te demandes ainsi comment adresser ce sujet avec ton futur partenaire et comment communiquer que tu ne souhaites pas développer de relations romantiques pour l’instant.

J’aimerais d’abord et avant tout souligner ta force et ton courage de nous écrire concernant ta situation. Mais surtout, j’aimerais reconnaître la longue route que tu as parcourue ces dernières années pour te guérir de ces événements, pour te réapproprier ta sexualité et pour t’émanciper dans toute ton authenticité et ta singularité. Je suis vraiment fier de toi! C’est constamment un plaisir de recevoir de tes nouvelles via tes différentes questions et j’aimerais que tu saches qu’AlterHéros sera toujours là pour toi. <3

Concernant les rencontres entre hommes

Maintenant, explorons un peu tes questions! Tu te demandes comment rencontrer sécuritairement un garçon bisexuel ou homosexuel à des fins uniquement sexuelles. Parfois, la meilleure façon de rencontrer d’autres jeunes est de s’impliquer dans des activités qui nous plaisent déjà et ainsi élargir notre cercle social. Il est aussi possible de contacter des associations qui travaillent auprès de personnes LGBTQ+ ou qui organisent des activités sociales pour les jeunes de nos communautés. C’est une façon de briser l’isolement, de rencontrer d’autres jeunes vivant une situation similaire à la tienne et, surtout, d’être dans un environnement sécuritaire où tu ne crains pas de réactions négatives au dévoilement de ton orientation sexuelle. Il est également possible de participer à divers événements par et pour la communauté LGBTQ+ de ta région ou de fréquenter des endroits (cafés, bars, etc.) spécialement reconnus comme étant LGBTQ friendly.

Mis-à-part ces quelques astuces, il est aussi possible de s’inscrire à des applications de rencontre pour hommes qui aiment les hommes, comme Tinder [qui est possible de filtrer les résultats en fonction de l’identité de genre], Grindr, Hornet ou Scruff pour nommer que les plus populaires. Étant âgé de 18 ans, tu as l’âge légal pour ce type de plateformes. Bien sûr, ce n’est pas adapté à tout le monde nécessairement. Ce type d’applications peut engendrer des déceptions et des frustrations, mais cela peut néanmoins donner un sacré bon coup de pouce pour discuter avec d’autres jeunes garçons autour de chez toi qui sont également intéressés envers d’autres garçons! Après, pour avoir déjà utilisé personnellement chacune de ces plateformes, Tinder est parfois plus orienté vers des rencontres romantiques, alors que Grindr, Scruff ou Hornet peuvent être davantage utilisés pour des rencontres sexuelles spontanées. Au niveau des sites internet, je dois être honnête en précisant qu’ils sont de moins en moins utilisés par les jeunes qui optent davantage pour la simplicité des applications mobiles… mais habitant au Canada, il m’est difficile de te conseiller sur les meilleurs sites d’internet en France! Encore une fois, chaque personne fait un usage différent de ces applications de rencontre, mais ces applications peuvent être un bon outils pour briser la glace à l’écrit avec d’autres garçons ainsi que pour vous communiquer vos besoins, vos limites et vos attentes. Ensuite, en fonction de leurs réponses, tu peux te permettre de faire un triage selon ce que tu recherches et du sentiment de confiance que tu as envers ces personnes. Conséquemment, si tu ne souhaites pas développer de relations romantiques avec une personne, la discussion écrite sur l’application mobile peut être un bon moyen pour communiquer ces attentes que tu as et t’assurer que ton futur partenaire et toi êtes sur la même longueur d’ondes à ce sujet.

Pour citer une ancienne réponse concernant les rencontres homosexuelles : «Ces outils numériques peuvent être intéressants pour prendre un premier contact avec un homme et de planifier une rencontre en vrai. Naviguer les sites ou applications de rencontre n’est pas toujours évident : cela peut parfois être frustrant et décourageant. Toutefois, de récentes études suggèrent que près de 70% des hommes homosexuels ou bisexuels ont rencontré leur(s) partenaire(s) via ces outils numériques en 2010… Comme quoi ces applications peuvent être utiles pour certaines personnes! Un point positif important de ces outils numériques, c’est que selon la taille de la ville où tu habites, les applications permettent d’avoir une idée des différents hommes intéressés à rencontrer d’autres hommes dans ta région. Advenant l’absence de milieux de socialisation pour la communauté LGBTQ+, ces applications peuvent être un bel outils pour rencontrer d’autres hommes.»

Ces applications nécessitent de se créer un compte et de répondre à quelques questions en remplissant un profil. Tu peux décider de mettre des photos de toi si tu le souhaites, avec ton visage visible ou non. Tu peux aussi opter pour partager tes photos uniquement dans les conversations privées plutôt que de les afficher publiquement. Encore une fois, c’est en fonction de tes propres limites et c’est vraiment okay! Ces applications sont largement utilisées à des fins de rencontres sexuelles et cela peut inclure certains partages de photos de nudité. Envoyer et recevoir des photos de nudité peut être quelque chose de super excitant et une manière innovante d’explorer une sexualité numérique… mais c’est excitant que lorsque l’autre y consent! Il est malheureusement fréquent de recevoir des dick pic non-sollicitées et cela peut être surprenant. Néanmoins, il est super facile de demander à l’écrit à l’autre si ça lui intéresse de recevoir des photos XXX et ça peut rendre la conversation encore plus sexy! 😉 Si tu souhaites partager tes propres photos à des personnes qui y consentent, il est possible de faire en sorte que tes propres nudes ne permettent pas de t’identifier, c’est-à-dire en ne mettant pas ton visage dessus. C’est des petites astuces pour protéger ta cybersécurité! À ce sujet, je te recommande la lecture de ce magnifique guide sur le Sexting qui peut t’accompagner dans tes prises de décisions concernant l’échange de photos à caractère sexuel.

Pour poursuivre avec une de mes anciennes réponses : «Mon petit truc personnel si tu t’apprêtes à utiliser les applications de rencontre à des fins de rencontre intime, amoureuse ou sexuelle… fais confiance à ton instinct! Si ton petit doigt te dit que ta sécurité ne semble pas 100% assurée, alors fais-toi confiance. Tu peux aussi privilégier une rencontre dans un lieu public pour la première fois et même donner les coordonnées de l’endroit où tu seras à un.e ami.e de confiance. Peu importe le contexte dans lequel s’inscrit ta première expérience sexuelle, assure-toi que cela se déroule dans un environnement où tu te sens en sécurité ainsi qu’avec une personne de confiance. Le consentement, la communication et le plaisir sont des composantes essentielles à une relation sexuelle saine. Il n’y a pas de presse non plus, demeure à l’écoute de ton propre rythme, de tes besoins et de ton instinct. Je te laisse aussi cette page du gouvernement du Canada au sujet de rencontres en ligne sécuritaires

Concernant le dévoilement des violences sexuelles :

Abordons maintenant la question de l’inceste que tu as subie pendant ton enfance. Tu te demandes comment en parler à ton futur partenaire dans un contexte où tout cela est encore très douleurs pour toi. J’aimerais d’abord te rappeler que tu n’es pas responsable de ces événements. Néanmoins, il peut arriver de ressentir une diversité d’émotions, comme de la culpabilité, de l’anxiété, une baisse d’estime de soi et un blocage au niveau de notre sexualité. Tous ces sentiments sont normaux et chaque personne a un rythme différent dans cette route vers la guérison. La route n’est pas toujours linéaire et fluide avant de se sentir prêt à faire de nouveau confiance à une personne et à se laisser toucher à nouveau. Mais tu n’es pas seul dans ce cheminement, tu sais que tu peux compter sur nous, d’une part, mais également sur des personnes de confiance dans ton entourage.

Dans ce contexte, il est super important pour toi d’établir tes propres limites et de pouvoir les nommer à ton futur partenaire. Est-ce que tu aurais envie d’y aller progressivement avec une personne? Par exemple, de nommer que la première rencontre serait uniquement pour des caresses, des massages mutuels ou de la masturbation mutuelle, etc. Ce que je veux dire ici, c’est qu’il est possible de demander à ton partenaire que votre rencontre se limite à une activité sexuelle ou intime spécifique. En établissant en avance tous les paramètres de votre rencontre, cela pourrait t’aider à te préparer à cette activité sexuelle. Qu’en penses-tu?

Il est vrai que de partager de l’intimité avec une nouvelle personne peut faire revivre certains «flashbacks» douloureux (souvenirs vifs, émotions négatives, etc.) qui peuvent avoir un impact sur l’appréciation de l’activité sexuelle en question. Avoir subi de l’inceste et différentes formes d’attouchements ou d’agression peut également nous amener à percevoir notre corps comme une source de douleur et il peut être difficile de le considérer comme une source de plaisir. Dans cette optique, il est très compréhensible que tu préfères nommer cette réalité de ton passé en amont auprès de ce futur partenaire sexuel. Cela demeure, au final, ton choix personnel. Dévoiler ou non cet aspect intime de ton passé te revient donc entièrement et il n’y a pas de meilleure ou mauvaise façon de le faire, l’important c’est que tu puisses agir en fonction de ce qui te rend le plus confortable possible (en amont, pendant et après). Être transparent sur ce passé pourrait également vous offrir la possibilité de réfléchir à quel soutien tu aurais besoin de la part de ton partenaire ou quelle réaction tu attends de ce partenaire advenant que tu puisses ressentir des émotions négatives ou des «flashback» douloureux pendant l’activité. De plus, même si tu prends la décision de rencontrer une personne qui te fait sentir en confiance et en sécurité, une personne envers qui tu ressens du désir, tu peux à tout moment décider de lui demander de modifier les gestes que vous posez, de changer l’activité sexuelle ou même d’y mettre fin. Encore une fois, l’important est de respecter tes propres besoins en fonction de ce qui te met le plus en confiance et le plus confortable.

En bref, je t’invite à demeurer à l’écoute de ton propre rythme dans cette situation et de communiquer au fur et à mesure comment tu te sens auprès de ton partenaire. Cela peut prendre la forme de «check-in» (vérification) à divers moments de l’activité, d’utiliser un signal de code de couleurs avec ton partenaire (Par exemple : vert : tout va bien, tu peux continuer, jaune : ça touche ma limite, j’aimerais que tu ralentisses, rouge : j’ai besoin d’une pause) ou avec le pouce (levé, de côté, par en bas).

J’aimerais également reconnaître, encore une fois, tout le travail que tu accomplis dans ta quête de bien-être personnel et dans cette rouge vers la guérison. Tu es une personne pleine de ressources et tu fais preuve d’une grande proactivité dans la recherche  de solutions face à ta situation. C’est tout à ton honneur. 🙂

Avant de conclure, je te repartage les hyperliens de tes deux anciennes questions adressées à notre équipe si tu ressens le besoin de les reconsulter :

Si jamais tu en ressens aussi le besoin, sache qu’il existe une ligne d’aide téléphonique (+116 006) et un vaste réseau français d’organismes qui viennent en aide aux victimes d’actes criminels. Tu peux trouver leurs coordonnées sur ce site. Il y a aussi l’association C’est Comme Ça, en France, qui offre du soutien aux jeunes de nos communautés LGBTQ+. N’hésite pas à les contacter si tu recherches des informations plus spécifiques sur les réalités propres à ton pays! Sinon, tu pourras aussi nous réécrire en tout temps si tu le souhaites. 🙂

Je te souhaite une belle route, plein de douceurs (et de plaisir!) pour ces futures explorations que tu t’apprêtes à réaliser!

Au plaisir d’avoir de tes nouvelles prochainement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment