Comment rencontrer des hommes gays et célibataires lorsqu’on a plus de 50 ans?


Bonjour,
J’ai dépassé les 50 ans et je trouve que c’est difficile d’être gay, célibataires et de trouver un partenaire à cet âge: avez-vous des idées à partager ?
Merci
Vincent
 
Bonjour Vincent!
 
Merci d’abord et avant tout pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Tu me partages tes difficultés à rencontrer d’autres hommes gays et célibataires lorsqu’on est dans la cinquantaine. Dans cette optique, tu nous demandes si nous avons certaines idées à te partager.
D’abord, sache que tu n’es pas seul dans ta situation. Plusieurs personnes issues de la diversité sexuelle ou de genre nous partagent régulièrement leurs difficultés à rencontrer des partenaires. Ces difficultés semblent encore plus difficiles parmi les hommes gays où les différentes formes de rejets et de discriminations entre hommes gays ou bisexuels sont malheureusement encore très présentes – un bref coup d’oeil sur les applications de rencontre nous offre une panoplie d’exemples des différentes formes d’exclusion basées sur la corporalité, l’âge, l’ethnicité ou l’expression de genre. Sentir une forme de rejet de la part de personnes hétérosexuelles est une chose, mais lorsque cela provient de notre propre communauté, il est normal de se sentir davantage affecté.
Cette brève introduction a comme principal objectif de valider les différentes émotions ou difficultés que tu peux ressentir lorsqu’il est temps de rencontrer d’autres hommes gays célibataires. Il est vrai que cela peut être difficile. Voici quelques pistes de réflexion :

  1. Devenir bénévole dans une organisation ou une association LGBTQ

S’impliquer dans une association LGBTQ peut être une belle façon de rencontrer d’autres hommes du même âge que toi et qui ont des valeurs et croyances similaires aux tiennes. C’est une façon de construire un réseau d’amis tout en rencontrant possiblement d’autres hommes célibataires. L’implication de nouvelles personnes est essentielle à la réussite des missions de ces organismes et les besoins sont constamment criants! Il est possible de s’informer sur les différents groupes LGBTQ+ actifs dans ta région.
2. S’enregistrer sur un site ou une application de rencontre pour hommes homosexuels ou bisexuels
Il existe de nombreux sites de rencontre dédiés ou utilisés par des hommes homosexuels ou bisexuels. On peut penser à Gay411 ou OkCupid par exemple. Ces sites nécessitent de se créer un compte et de répondre à quelques questions en remplissant un profil. Si tu as un téléphone intelligent, il est aussi possible d’utiliser des applications de rencontre comme Grindr ou Scruff. Ces outils numériques peuvent être intéressants pour prendre un premier contact avec un homme et de planifier une rencontre en vrai. Naviguer les sites ou applications de rencontre n’est pas toujours évident : cela peut parfois être frustrant et décourageant. Toutefois, de récentes études suggèrent que près de 70% des hommes homosexuels ou bisexuels ont rencontré leur(s) partenaire(s) via ces outils numériques en 2010… Comme quoi ces applications peuvent être utiles pour certaines personnes! Un point positif important de ces outils numériques, c’est que selon la taille de la ville où tu habites, les applications permettent d’avoir une idée des différents hommes intéressés à rencontrer d’autres hommes dans ta région. Advenant l’absence de milieux de socialisation pour la communauté LGBTQ+, ces applications peuvent être un bel outils pour rencontrer d’autres hommes.
3. Participer à des événements LGBTQ+
Les évènements LGBTQ+ sont une excellente façon de soutenir une cause qui nous tient à coeur tout en étant une occasion intéressante de rencontrer d’autres hommes célibataires. Les programmations d’événements LGBTQ+ sont de plus en plus nombreuses : que ce soit via des associations sportives gaies, des conférences scientifiques, des événements à caractère social ou festif, etc. C’est une façon de pouvoir faire des rencontres dans un environnement social sécuritaire où toutes et tous demeurent authentiques. Dans ces événements, il est parfois plus facile de débuter une conversation avec quelqu’un qui semble nous intéresser!
 
J’espère avoir su t’éclairer un peu et t’offrir des pistes de réflexions intéressantes. Je suis conscient qu’il n’est pas toujours facile de rencontrer des hommes célibataires qui nous intéressent. Je te souhaite bonne chance et n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu en ressens le besoin.
 
Solidairement,
 
Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment