Pourquoi en France on retrouve des distributeurs de condoms dans les parcs et pas à Montréal ?


Bonjour Jacques,

Merci infiniment d’avoir contacté l’équipe d’AlterHéros. J’espère que les lignes qui suivent t’aideront à répondre à ton questionnement. En tout temps, n’hésite surtout pas à nous réécrire si tu avais d’autres questions ou tu voulais d’autres précisions.

Si je comprends bien ta question, tu te demandes pourquoi il n’y a presque pas de jeunes adultes dans les parcs et les zones à aires ouvertes à Montréal et ce, comparativement à la France. J’aimerais donc te soulever ma première interrogation : est-ce que tu fais référence ici à des aires ouvertes pour des fins de rencontre et/ou y pratiquer des activités sexuelles ? Si j’assume que c’est ce que tu veux dire, la première raison qui me vient en tête est celle reliée à notre “culture” (au sens large). Les parcs ne sont pas destinés à ce genre d’activités et le réglementation municipale interdit certainement ce genre d’usage des parcs. Si c’est réglementé en tant qu’une interdiction, c’est essentiellement parce que nos moeurs sociales ne tolèrent pas ce genre d’activités ici, à Montréal.

Cependant, ce n’est pas parce qu’il y a une interdiction que le phénomène n’existe pas. Tu mentionnes également le phénomène de l’étalement de machines distributrices à condoms dans les parcs. Encore une fois, je crois que culturellement parlant, il n’est pas dans nos moeurs sociales de faire ce genre d’installations dans les parcs. Ça enverrait justement un drôle de message qui pourrait être incitatif aux gens qui utilisent les lieux.

À moins d’un revirement digne de la Grippe A(H1N1) où l’on assiste à la multiplication exponentielle des machines de savons aseptisant dans tous les endroits inimaginables, je ne crois pas que tu puisses voir ce genre de phénomène se produire pour les condoms dans les parcs.

En espérant t’avoir éclairé, n’hésite surtout pas à nous réécrire si tu avais d’autres questions.

Bonne journée,

Jean-François

Leave a comment