Je sais que je suis hétérosexuelle, mais je ne sais pas comment me débarrasser de mes doutes…


Bonjour, je m’appelle A. et j’ai 16 ans cela fait un mois et demi que je me pose des questions sur mon orientation en général. Au fait tout a commencé quand les gens sur les réseaux parlent d’orientation et je me suis dites « Et si moi aussi ? ». J’ai peur d’être bi ou lesbienne, ce n’est pas une question d’homophobie, loin de là, c’est juste que ça ne me représente pas. Mon rêve depuis toujours c’est de réussir ma vie, fonder une famille avec mon mari et voyager. Et cette remise en question me ronge puisque je suis de nature anxieuse. J’ai fait des recherches et ça s’appelle « l’overthinking » et ça dit que les personnes les plus sensibles à l’overthinking sont les personnes qui n’ont pas confiance en eux et qui ont une estime de soi basse. Ce qui me représente beaucoup puisque je suis complexée par mon corps. Et aussi les personnes sujettes à l’overthinking sont les personnes qui ont de l’ambition et qui ont peur que leur futur ne se déroule pas comme ils le souhaitent ce qui est mon cas aussi. Revenons à l’orientation. Je n’ai jamais eu de doutes auparavant. Je voulais vous demander si toutes les personnes qui se posaient des questions sur leur orientation sont forcément devenus homo/bi/… au final??? Les gens me disent c’est normal de se poser des questions puisque t’es jeune et tu cherches ton identité mais j’ai peur. De plus je ne peux pas me confier à mes parents sur mon questionnement puisque on est chrétien très pratiquants. Le fait de penser à mon orientation me torture littéralement l’esprit, je peux arrêter d’y penser mais 1h ou 2h max. Sinon je re-retombe dans mes pensées et je broies du noir, le confinement m’a pas particulièrement aidé. Je demande à mes amis si eux aussi ils se posent des questions et ils me disent que oui mais pour eux ça ne dure pas longtemps or que moi ça fait déjà un mois et demi, je n’ai pas envie de vivre dans l’anxiété comme ça. Maintenant même j’évite de regarder des séries/films parce qu’il y aura forcément des couples homos. Est-ce que si j’évite le sujet ça veut forcément dire que je me cache la vérité et que je ne veux pas admettre que je ne suis pas hétéro ou bien c’est juste de l’ANGOISSE ???!! Je suis perdue. Ah oui petite précision je n’ai jamais été en couple. Je ne sais pas comment me défaire de mes pensées. Je m’imagine en couple avec une fille (étant une fille moi-même) mais ça me dérange, ça ne me représente pas, je n’arrive même pas à me visualiser, émotionnellement ou sexuellement. Or, avec un garçon je me vois très bien en couple, câlins dans le lit, au réveil, des papouilles, des relations intimes quoi. Voilà je pense, si vous pourriez m’éclairer un peu. J’aimerais surtout arrêter de m’inquiéter et d’y penser pour vivre ma vie quoi. Je sais au plus profond de mon cœur que je suis hétérosexuelle mais je ne sais pas comment me débarrasser de mes doutes. Ou bien si j’ai des doutes c’est que je ne suis pas hétérosexuelle ???

A.

Bonjour A. !

Merci beaucoup pour la confiance que tu portes envers AlterHéros. Adresser des questionnements entourant la sexualité n’est pas toujours évident, c’est donc tout à ton honneur d’avoir pris le temps de nous écrire aujourd’hui.

 

Si je comprends bien ta situation, cela fait environ six semaines que tu t’interroges sur ton orientation sexuelle. Tu dis avoir peur d’être bisexuelle ou lesbienne et cette remise en question te cause plusieurs anxiétés, ce que tu qualifies de par tes recherches personnelles de l’overthinking. Tu affirmes ne jamais avoir eu de doutes auparavant, ce qui t’amène à nous demander si toutes les personnes se questionnent sur leur orientation sont forcément devenues homosexuelles ou bisexuelles. Néanmoins, au fonds de toi, tu es convaincue d’être hétérosexuelle, tu te demandes comment réduire ces différentes angoisses qui t’habitent.

 

D’abord, la seule personne qui peut affirmer quelle est ton orientation sexuelle est… toi-même! En effet, l’orientation sexuelle est quelque chose de très intime et personnelle. Chaque personne a des attirances, des désirs et des comportements uniques, variant d’une personne à une autre. Conséquemment, si tu nous communiques sans aucun doute que tu sais au plus profond de ton coeur que tu es hétérosexuelle… Je crois donc que tu peux écouter cette petite voix et te faire confiance, car tu es la seule personne qui peut l’affirmer! Qu’en dis-tu? Néanmoins, pour t’aider un peu dans tes réflexions, j’aimerais te poser quelques questions. À qui as-tu envie de tenir la main dans la rue? Avec qui aimerais-tu passer une soirée romantique à écouter un film sur un sofa? Qui semble te provoquer du désir physique? Qui as-tu parfois envie d’embrasser? Avec qui te projètes-tu en relation dans l’avenir? Est-ce que cela t’est déjà arrivé de ressentir des papillons dans le ventre à la vue d’une personne? Somme tout, est-ce que tu ressens une attirance physique pour les garçons? Pour les filles? Est-ce que tu ressens une attirance émotionnelle pour les garçons? Pour les filles? Il n’y a pas de mauvaise réponse! Pour citer une partie d’une ancienne réponse que j’ai composée, n’oublie pas que « tu es la seule et unique personne qui peut définir, pour toi, quelle orientation sexuelle correspond le mieux à tes attirances, tes désirs, ta curiosité, la façon dont tu souhaites te définir, si tu as envie d’utiliser des étiquettes pour qualifier tes attirances, et si oui, quelle étiquette te convient le mieux. […] Chaque personne a un rythme différent et il se peut également que tes attirances puissent fluctuer avec le temps! L’important, c’est de rester attentif à nos désirs et sur qu’est-ce qui peut contribuer à notre bien-être. »

 

Alors d’où vient cette peur? Lorsque tu dis que l’homosexualité et la bisexualité ne te représentent pas, que veux-tu dire par là? Permets-moi de citer un extrait de cette ancienne réponse que j’ai composée (J’ai peur d’être gay, mais au fond de moi je sais que je suis hétéro) : «Tu dis avoir peur d’être homosexuel[le ou bisexuelle]. Qu’est-ce qui te fait peur exactement? Quelle est ton opinion de l’homosexualité, de la bisexualité ou de l’hétérosexualité? Est-ce qu’il y a en une qui te semble meilleure qu’une autre? Pourquoi? Nous vivons malheureusement dans des sociétés qui nous dictent dès le jeune âge que tout le monde est hétéro. Dans ce contexte, si nous expérimentons des désirs, des comportements ou des identités allant à l’encontre de ce standard hétérosexuel, il est possible de vivre une certaine stigmatisation et un certain stress à naviguer certaines orientations sexuelles qui sont parfois mal vues. L’objectif est donc d’entrevoir la diversité sexuelle comme quelque chose de positif pour l’ensemble de notre société et d’émancipateur pour les personnes concernées, et ce, peu importe comment toi tu souhaites te définir par rapport à ta sexualité.» En d’autres mots, je t’invite à te questionner plus en profondeur sur l’origine de cette peur et cette angoisse. Mettre le doigt sur les raisons pour lesquelles tu angoisses à la possibilité de ressentir une variance au sujet de ton orientation sexuelle peut t’aider grandement réduire ces mêmes angoisses. Puis, je t’invite également à réfléchir à cette mise en situation ; si ton meilleur ami ou quelqu’un de ta famille proche te partageait des questionnements concernant son orientation sexuelle, qu’est-ce que tu lui répondrais?

 

Tu te demandes si toutes les personnes qui se questionnent sur leur orientation sont forcément devenues homosexuelles ou bisexuelles. La réponse courte est non. D’abord, on ne devient pas homosexuel.le ou bisexuel.le, tout comme on ne devient pas hétérosexuel.le… On le découvre, simplement! Se questionner sur son orientation sexuelle ne signifie aucunement que nous sommes homosexuel.le.s ou bisexuel.le.s. Tout le monde peut se questionner sur son orientation, les personnes hétérosexuelles également. Lorsque nous nous questionnons sur notre orientation sexuelle, notre objectif est simplement d’apprendre à mieux se connaître. Et c’est un magnifique processus de s’autoriser à remettre certains préconçus en question, de prendre le temps de s’interroger sur nos attirances et nos désirs. Le tout nous permet une meilleure connaissance de soi! Par exemple, ma colocataire a fait, vers l’âge de 16 ans, un coming-out à ses parents. Elle désirait leur annoncer le fait qu’elle était hétérosexuelle! Elle a pris le temps de bien y réfléchir. Après s’être questionnée sur ses désirs et ses attirances, après avoir remis en question le fait que l’hétérosexualité ”doit être la norme”, elle est arrivée à la conclusion qu’elle ressentait une attirance exclusivement pour des garçons. Elle désirait ainsi le communiquer à ses parents : après tout, pourquoi serait-ce uniquement aux personnes homosexuelles et bisexuelles de faire un coming-out? Bref, les questionnements au sujet de nos attirances peuvent concerner tout le monde!

 

Tu affirmes que ces questionnements ont commencé en lisant de l’information sur ce sujet sur les médias sociaux. Je suis content que tu aies accès à de l’information concernant la diversité sexuelle! En effet, lire des informations au sujet de la diversité des orientations sexuelles est quelque chose de positif pour tout le monde, à la fois les personnes hétérosexuelles et les personnes bisexuelles, homosexuelles ou asexuelles. Pourquoi? D’une part, cela permet aux personnes hétéro de remettre en question leurs préjugés et de faciliter une meilleure compréhension des réalités des personnes de la diversité sexuelle. D’autre part, cela permet aux personnes bisexuelles, homosexuelles ou asexuelles de se sentir enfin représentées et de se sentir un peu moins seules.

 

Puis, tu réfères aux différentes séries télévision que tu n’oses plus regarder par peur de voir des représentations homosexuelles à l’écran. Tu sais, c’est une magnifique nouvelle de savoir que des producteurs télé ou de films mettent enfin des représentations positives de la diversité sexuelle à l’écran. Le monde n’est pas uniquement composé de personnes hétéro! J’en suis un exemple parmi des millions d’autres! Il est donc complètement sain de voir des représentations homosexuelles à l’écran, tout comme il est également sain de voir des représentations hétérosexuelles à la télé. L’objectif de la télévision est de recréer des scènes représentatives de la réalité : les personnes LGBTQ+ font partie de nos réalités. Entre toi et moi

 

En conclusion, tu es la seule qui peut déterminer quelle est ton orientation et tu as entièrement l’autonomie de choisir les mots qui te font sentir bien pour parler de tes attirances. Je ne peux malheureusement pas répondre à ta place. Néanmoins, tu sembles ne pas avoir de doute sur tes attirances romantiques et sexuelles envers les garçons et sur tes intentions de vouloir une vie amoureuse avec un garçon. C’est déjà un gros morceau d’éclairci! Si tes angoisses occupent trop de place en ce moment, je t’encourage à en parler avec un.e professionnel.le de la santé ou une personne de confiance. Ce n’est pas obligé d’être auprès de ta famille si tu as des raisons valables de craindre leur réaction ou si tu ne te sens pas confortable de parler de ce sujet à leur côté. Si tu habites au Madagascar, c’est aussi possible de téléphoner au 511 à la ligne gratuite et anonyme Allo Fanantenana qui est un service téléphonique d’écoute spécialement conçu pour les jeunes.

Je t’invite à lire ces autres questions si tu souhaites poursuivre tes réflexions à ce sujet :

 

N’hésite pas à nous écrire de nouveau si tu en ressens le besoin! Nous serons là pour toi!

Bonne journée!

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment