Je ne sais pas si je suis bi, gay ou hétéro, SVP aidez-moi!


Bonjour,

Je me suis demandé l’année dérnière si j’était hétéro ou homo, puis ma soeur dit que son amie était bisexuel, je me suis dit mais pourquoi me decidé je suis bisexuel depuis le début. Mais il n’y a pas si longtemp que sa je me suis remi e, question et je n’arrive pas a me décider. Au fond de moi je crois que j’ai toujours sus que j’aimer aussi les garçon, mais il m’a fallu un ans pour l’accepter. Aujourd’hui ça-va mieux, a par le fait que je ne sais pas vraiment si je suis bi, gay ou hétéro. Le pire dans cette histoire c’est que je crois que je suis amoureux de mon meilleure amie qui est aussi le petit copain de ma soeur, mais bon, lui c’est sur il est hétéro. SVP aidez moi !!!

 

Bonjour à toi!

 

Merci de faire confiance à notre équipe pour répondre à ta question.

 

Tu es donc en questionnement, ne sachant pas si tu es hétérosexuel, bisexuel ou homosexuel. En fait, je ne peux pas répondre à ta question, puisque tu es le seul qui peut le savoir et mettre un mot sur ton orientation sexuelle. Je comprends qu’être en questionnement, ça peut être épuisant et stressant, mais c’est aussi un processus très normal, qui peut prendre du temps, qui peut demander beaucoup de réflexions, ou alors qui peut devenir plus clair au travers de nos expériences. Je t’invite donc à être bienveillant envers toi-même et de te laisser le temps de te comprendre, ou alors d’explorer. 🙂

 

Pour t’aider, voici un extrait d’une ancienne réponse de ma collègue sur les trois aspects de l’orientation sexuelle:

« L’orientation sexuelle se décline en trois aspects : les désirs, les comportements et l’identité. Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personne, qui on aurait envie d’embrasser, etc.). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé notre amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l’identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, lesbienne, pansexuel.le, etc.). Certaines femmes, par exemple, qui auraient des désirs invariablement de l’identité de genre des personnes qui l’intéressent, mais n’avoir eu des expériences sexuelles qu’avec d’autres femmes, pourraient se définir comme lesbiennes (se basant plutôt sur leurs comportements) ou comme pansexuelles (se basant davantage sur leurs désirs) ou même d’autres termes s’ils lui conviennent mieux! L’identité, c’est vraiment propre à chaque personne, sa façon de se percevoir et son sentiment d’appartenance à une orientation sexuelle plutôt qu’une autre.

Par ailleurs, bien qu’il ne soit pas possible de volontairement modifier notre orientation sexuelle, celle-ci reste néanmoins fluide et elle peut se modifier avec le temps. »

Ceci dit, tu peux te fier à ton ressenti. Par exemple, tu mentionnes avoir toujours su que tu aimais les garçons. Est-ce juste les garçons? Ou alors d’autres genres aussi? Avec quelle orientation sexuelle serais-tu le plus confortable de t’identifier en ce moment? Ce n’est pas non plus une obligation, tu n’as pas à t’identifier à un certain terme, tant que tu n’es pas confortable avec celui-ci.

 

Ensuite, tu mentionnes croire être amoureux de ton meilleur ami, qui est aussi le copain de ta sœur. Il peut être en effet difficile de faire la différence entre les sentiments d’amitié et d’amour. Comme mentionné dans cette réponse précédente:

« Pour commencer, je vais citer un extrait d’une ancienne réponse que j’ai composée à ce sujet : «La façon que l’on définit l’amour et l’amitié est propre à chaque personne, il n’existe pas de définition universelle de l’amitié ou de l’amour pouvant plaire à tout le monde. La frontière est effectivement mince pour plusieurs personnes, tu n’es pas la seule à te poser ce genre de questions. On ne choisit pas nécessairement l’intensité des émotions que nous pouvons ressentir envers quelqu’un.e, mais nous avons la possibilité de choisir ce que l’on souhaite faire avec ces émotions et choisir quel type de relations nous désirons. En ce sens, qu’est-ce que tu aimerais retrouver dans une relation ? Quelle est ta vision du couple ? Quelle serait la configuration relationnelle dans laquelle tu serais le plus confortable ?»

[…]

Alors, qu’est-ce qui différencie l’amour et l’amitié? D’abord, dans les deux cas, le dénominateur commun entre les deux est le verbe aimer. Peu importe si l’on ressent des sentiments amicaux ou amoureux envers une personne, dans les deux cas, on aime. La différenciation peut donc parfois être difficile entre les deux. En amitié, on ressent un bien-être à partager du temps et du bonheur avec l’autre. On jase, s’écoute, s’entraide, rit. La présence de l’autre nous rend en confiance, nous rend bien. L’amour, pour sa part, reprend toutes ces caractéristiques de l’amitié tout en complémentant avec d’autres. L’amour, c’est le sentiment de vouloir partager un peu plus avec quelqu’un.e. Qu’est-ce qu’on entend par un peu plus? Ça, c’est subjectif à chaque personne. Parfois, on peut ressentir le besoin de plaire à l’autre. L’envie de séduction (au sens large, pas qu’au sens physique!) peut donc être un indice à distinguer le sentiment d’amour et d’amitié. Il est aussi possible de vouloir se projeter dans le futur avec la personne ou les personnes envers qui on ressent des sentiments amoureux : une envie de bâtir des projets ou de planifier des plans d’avenir avec. La question des attentes peut également être différente entre l’amitié et l’amour. On s’attend par exemple à ce que notre partenaire amoureux.se nous tienne informé.e de ses plans, des attentes que nous n’avons pas systématiquement avec nos ami.e.s. Le sujet de l’attirance physique […] s’inscrit comme l’un des nombreux indices différenciant amour et amitié, mais tel qu’expliqué il en existe bien d’autres! Et puis, l’attirance physique s’inscrit également sur un continuum. Il est donc possible de ressentir l’envie d’écouter un film dans les bras d’un.e partenaire sans pour autant ressentir l’envie d’aller au-delà de cette proximité physique. Finalement, l’amour se consolide également entre partenaires qui partagent le même sentiment. Est-ce que les sentiments et les émotions ressentis sont réciproques? »

 

J’aurais quelques questions pour toi suite à cet extrait. Comment es-tu certain que ton meilleur ami est hétérosexuel? Est-ce qu’il te l’a déjà dit? Qu’aimerais-tu faire en rapport à ces sentiments que tu ressens pour lui? Étant donné qu’il est en couple avec ta sœur, c’est une situation assez complexe. Je ne pourrais pas te dire quelle est la meilleure solution, étant donné que ce n’est peut-être pas le meilleur contexte pour lui partager ce que tu ressens. Penses-tu être capable et confortable de garder la même proximité amicale avec lui, tout en le voyant en couple avec ta sœur? Je souhaite que tu fasses ce que tu penses qui est mieux pour ton bien-être. Si tu as besoin de temps pour toi, de faire des activités pour te changer les idées, je t’invite à le faire!

 

J’espère que ma réponse pourra t’aider. N’hésite pas à nous recontacter pour quoi que ce soit!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.