Je déprime depuis quelques mois, je mange de plus en plus et mon ventre prend du gras. Externes Boîte de réception


j’ai besoin d’aide, je déprime depuis quelque mois 🙁 je mange de plus en plus et mon ventre prend du gras…
j’ai peur…
William.

Bonjour William,

 

Tout d’abord, je tiens à te remercier pour ta confiance, je suis consciente que de parler de ses difficultés personnelles ce n’est pas toujours évident.

 

En résumé, tu te sens déprimé·e depuis quelques mois et en réaction à tes sentiments, tu manges plus qu’à l’habitude. De ce fait, tu t’inquiètes de ta prise de poids au niveau du ventre. Est-ce bien ça?

 

Pour commencer, si ce n’est pas déjà fait, je t’invite à réfléchir à la cause de ta déprime. Demande-toi de quelle sphère de ta vie proviennent tes émotions négatives (par exemple ta famille, tes relations interpersonnelles, ton identité, tes activités etc). Mettre le doigt sur ce qui déclenche ta déprime pourra mieux t’aider à la vaincre. Parfois, il est aussi possible qu’il n’y ait pas de cause claire à ces sentiments et émotions que nous ressentons. Si tu n’en trouves pas, c’est aussi très correct.

 

William, il est normal de se sentir triste ou déprimé·e à certains moments de la vie. Il est également possible que la pandémie n’aide pas tout comme le fait que tu es en période d’adolescence. L’adolescence est une grande période de développement intellectuel et identitaire qui peut occasionner des émotions négatives. Par contre, si tu dis que ça fait plusieurs mois que tu te sens déprimé·e, peut-être qu’il faut creuser plus. Je te conseillerais d’en parler avec un·e ami·e et/ou avec un·e adulte de confiance. Le fait d’en parler à quelqu’un, ça peut être un exercice super libérateur. Si tu extériorise ta déprime, tu te sentiras peut-être un peu mieux déjà. On essaye de viser les petits progrès! Si jamais tu sens que cette idée ne comble pas tes besoins, tu peux toujours consulter un·e professionnel·le. Que ce soit un·e psychologue ou un·e intervenant·e à ton école ou encore un·e psychologue dans le secteur public ou privé (dépendant d’où tu habites, tu peux faire une simple recherche sur internet afin de trouver les bureaux de consultations près de chez toi).

 

Tu as toujours l’option, si jamais tu veux des ressources rapidement, ou simplement discuter par téléphone ou par clavardage avec une personne, de contacter ces trois endroits:

 

Interligne, au 514-866-0103 par téléphone ou 1 888 505-1010 par texto. Le clavardage est aussi disponible sur leur site Internet.

 –Jeunesse, J’écoute, au 1 800 668-6868 par téléphone. Le clavardage est aussi disponible sur leur site Internet.

TelJeunes, où tu peux clavarder avec un·e jeune formé·e vivant le même genre d’expérience que toi ou avec un·e intervenant·e sur leur site Internet, ou alors parler à un·e intervenant·e par téléphone au 1-800-263-2266 ou par texto au 514-600-1002.

 

Maintenant, concernant tes craintes par rapport à l’alimentation. Je commence par te dire que je comprends tout à fait tes inquiétudes. Nous vivons dans une société qui valorise beaucoup les personnes minces et qui paraissent parfaites, mais saches que ce n’est pas sain. Tu traverses, depuis quelques mois, une période plus difficile et il est possible que tu manges tes émotions ce qui a un impact sur ton ventre. Premièrement, essaye de ne pas être si dur·e envers toi-même, tes sentiments de déprime t’ont amené à utiliser une stratégie de compensation c’est-à-dire de manger davantage. Par contre, si c’est ce que tu désires, saches qu’il existe d’autres stratégies pour s’apaiser et se détacher de ses sentiments négatifs. Quand tu te sens particulièrement déprimé·e, tu pourrais faire une petite activité que tu aimes. Accorde-toi du temps pour faire du sport ou de l’art ou pour écouter une émission qui te fait rire par exemple. Il est important de se rendre compte de ses émotions négatives, mais il est aussi possible de les surmonter en s’installant dans un environnement favorable. Alors essaye de faire des activités distrayantes qui te rendent heureuxe.

 

Enfin, je comprends vraiment tes peurs, moi aussi il m’est arrivé de manger mes émotions et d’avoir une relation complexe avec la nourriture et ce sont des choses qui arrivent. Je te conseille d’être vraiment à l’écoute de tes besoins et d’être bienveillant·e envers toi-même. Je suis de tout cœur avec toi et je te souhaite plein de bonheur!

 

J’espère que cette réponse t’éclaire un peu et n’hésite pas à nous écrire à nouveau si tu as d’autres questions ou simplement pour nous donner des nouvelles!

 

Je t’envoie plein d’amour et de courage!

 

Tam (she/her)

 


About Tam

Tam (elle/she) est une intervenante en centre jeunesse, elle est passionnée par tout ce qui touche à la santé mentale, au féminisme et à la diversité sexuelle et de genre. C'est une lion ascendant scorpion qui étudie en psychologie à Montréal et qui a un petit faible pour la poésie.

Leave a comment