Il faut faire le point sur le TOC homosexuel !


Bonjour , je souffre depuis un an d’un toc homosexuel, je suis venu voir ce site et beaucoup dise que le toc homosexuel n’existe alors qu’ils ne sont pas des psychologues ou spécialiste en trouble obsessionnel compulsif. Juste vous dire que ce toc existe bel et bien et le trouble obsessif compulsif ne sont pas juste des compulsións physiques plusieurs toc dont la peur d’être homo, de ne plus aimer quelqu’un, d’être un pedophile ou de violence existe bel et bien, alors avant de parler comme si vous serez des spécialistes en trouble obsessif compulsif vous devriez allez faire vos recherches a place d’affirmer des choses qui ne sont pas vrai et rendre les gens plus anxieux et confus beaucoup de Psychiatre et de Psychologue affirme que des toc ils en existent plein car des peurs il en a plein.
Juan Pablo

Bonjour Juan Pablo, merci de nous écrire !
Nous avons effectivement fait nos recherches auprès de sources fiables et nos réponses écrites à ce sujet depuis sont différentes de celles que nous avons rédigé il y a plusieurs mois ou années.
Par contre, je me dois de mettre quelque chose au clair. Nous ne répondons pas “comme si [nous étions] des spécialistes en trouble obsessif compulsif”. Nous sommes transparent.e.s quant à nos formations et expériences respectives et nous n’émettons jamais de diagnostic. Tant chez les intervenant.e.s qui ont un riche bagage d’expérience et peu de formation académique que ceux et celles qui sont diplômé.e.s en santé et en services sociaux (dont les travailleurs.ses sociaux.les, psychologues et sexologues), nos réponses ne constituent pas des avis médicaux. Nous sommes expert.e.s de notre propre vécu d’abord, puis certaines connaissances provenant d’expériences personnelles, communautaires et d’apprentissage académique viennent couronner le tout. Si tu veux en savoir plus sur nos approches, n’hésite pas à nous écrire à nouveau.
Je suis sincèrement désolée que certaines de mes propres réponses ou celles de mes collègues ne t’aient pas informé de manière adéquate alors que tu venais chercher de l’aide sur notre site web. Tu dis que tu vis avec un toc homosexuel – s’agit-il d’un diagnostic officiel émis par un psychiatre ou psychologue que tu as rencontré ? Je me permets de te partager un extrait d’une réponse de mon collègue Guillaume au sujet du TOC homo, en espérant que cela réponde un peu mieux à tes attentes.
“Chez AlterHéros, nous sommes généralement très prudent.e.s à aborder le sujet du TOC homo. Pourquoi? Parce qu’il s’agit d’un concept en psychologie utilisé par des thérapeutes professionnel.le.s et qu’il est souvent mal interprété et mal utilisé au quotidien par les internautes. De plus, c’est un concept sur lequel il est possible de trouver une tonne d’informations fausses sur Internet. En effet, ce concept est trop souvent utilisé afin d’invalider des questionnements sains et normaux dans le développement identitaire d’une personne. Ceci peut donc contribuer à une forme d’homophobie intériorisée en offrant la prémisse que les questionnements sur l’orientation sexuelle sont liés à un trouble psychologique et non pas à un développement psychologique normal. Alors avant d’approfondir la question du TOC homo, rappelons-nous ces quelques éléments :
  • Il est complètement sain d’avoir des questionnements sur son orientation sexuelle. Il n’y a pas d’âge ou de moments précis pour avoir des questionnements, des réflexions ou des idées érotiques au sujet de l’orientation sexuelle.
  • Toutes les orientations sexuelles sont aussi belles les une que les autres. Aucune orientation sexuelle n’est meilleure ou inférieure à l’autre.
  • Les orientations sexuelles ne sont pas limitées à l’hétérosexualité ou l’homosexualité, mais que les personnes bisexuelles, pansexuelles et asexuelles existent. Il est donc possible que nos désirs et comportements ne s’inscrivent pas dans une case précise.
  • Les orientations sexuelles comprennent plusieurs composantes liées aux attirances physiques et aux attirances romantiques. Il est donc possible d’être romantiquement attiré par un type de personnes et sexuellement attiré vers plusieurs types de personnes.
  • La sexualité est quelque chose de fluide : nos préférences, besoins, intérêts, désirs et libido peuvent varier avec le temps, selon les contextes et selon les rencontres que nous faisons.
  • Ce n’est pas parce que quelqu’un a eu une idée, une attirance, un questionnement ou un fantasme homosexuel que cela nie son hétérosexualité.”
Il y a plus de 5000 articles sur le site web d’AlterHéros et nous travaillons, à équipe réduite de travailleurs.ses à temps partiel et dont la plupart sont bénévoles, à revoir les réponses des 15 dernières années qui doivent être ajustées (et comme tu le sais probablement, c’est déjà un immense défi puisque les connaissances changent et le vocabulaire est toujours en mouvement, particulièrement dans les communautés marginalisées – et c’est très bien ainsi !). Nous prenons en note ton important commentaire et ferons tout en notre pouvoir pour améliorer la situation, avec les ressources que nous avons actuellement.
N’hésite pas à nous réécrire au besoin.
Passe une belle semaine !
Cordialement,
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est une femme lesbienne acadienne étudiante à la maîtrise en travail social. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.

Leave a comment