Est-ce que vous pouvez m’aider à y voir plus clair concernant mon orientation sexuelle?


Bonjour, je m’appelle Laurie. Présentement je me pose beaucoup de questions à propos de mon orientation sexuel. Je crois être attiré par les filles mais je suis encore confuse. Est-ce que vous pouvez m’aider à y voir un peu plus clair?
Laurie

Bonjour Laurie!

 

Merci grandement d’avoir pris le temps d’écrire à AlterHéros avec ta question! Se poser des questions sur notre orientation sexuelle peut occuper beaucoup nos pensées, particulièrement pendant notre adolescence (crois-moi, j’en sais quelque chose!). Mais je tiens simplement à préciser qu’il est entièrement normal et entièrement sain de se poser des questions concernant notre identité, nos désirs et nos attirances. Ça nous permet d’apprendre à mieux se connaître… simplement! Mais surtout, c’est aussi entièrement et valide si ces questionnements nous font vivre différentes gammes d’émotions… stress, peur, timidité, mais aussi de la joie, de l’excitation, voire même des p’tits papillons dans le ventre!

 

Si je comprends bien ta question, tu es une fille qui se questionne sur son orientation sexuelle. Tu penses être attirée envers les filles, mais tu te dis confuse à ce sujet. D’abord, c’est entièrement correct de s’autoriser de ne pas savoir. Nos attirances, nos désirs ainsi que les mots que l’on choisit pour s’identifier peuvent varier dans le temps, au rythme de certaines rencontres, de certaines expériences ou même en fonction de certaines curiosités. Et c’est vraiment correct! L’important, c’est que tu puisses être confortable avec la façon que tu souhaites définir tes attirances comme tu les ressens aujourd’hui. Et c’est vraiment correct si cela fluctue avec le temps. Après tout, les attirances sont de l’ordre de l’émotif. Et les émotions, c’est parfois complexe! Je t’invite donc ici à être bienveillante envers toi-même, à t’autoriser ces périodes de réflexions, à t’autoriser des expériences si tu en ressens l’envie et à t’autoriser d’en parler avec des personnes de confiance. Surtout, je t’invite à t’autoriser de prendre le temps dont tu as de besoin pour éclaircir tes réflexions et de respecter ton propre rythme dans toute cette magnifique route que tu entreprends présentement.

 

L’orientation sexuelle, c’est d’abord et avant tout un sentiment super personnel! Et la seule personne qui peut choisir les mots pour exprimer tes attirances ou pour définir ton orientation, c’est toi. Je ne peux ainsi pas répondre directement à ta place, mais je peux définitivement t’offrir des pistes de réflexion! D’abord, l’orientation sexuelle désigne la capacité à ressentir de l’attirance physique ou non pour certaines personnes. L’orientation romantique, pour sa part, désigne notre capacité à ressentir de l’attirance émotionnelle pour certaines personnes. Conséquemment, c’est aussi possible de ressentir une attirance physique pour certaines personnes et une attirance émotionnelle pour d’autres personnes. N’oublie pas non plus que les orientations sexuelles ne se limitent pas à l’hétérosexualité ou l’homosexualité! C’est possible et valide de ressentir des attirances pour plusieurs types de personnes ou des personnes de différentes identités de genre (comme la bisexualité ou la pansexualité l’expriment bien!). Il n’est donc pas obligatoire de mettre des étiquettes sur qui nous sommes, à moins que ce soit quelque chose qui soit positif ou important pour toi! Pour mieux comprendre les axes de l’attirance romantique et sexuelle, je te propose d’observer l’image de la Licorne du genre sur notre page.

 

Lorsque tu dis que tu crois être attirée envers les filles, quels sont les indices qui te font affirmer cela? Pour citer ma collègue Cat : «T’es-t-il déjà arrivé de ressentir du désir, qu’il soit de nature physique ou émotionnelle, envers une fille? Comment te sentirais-tu à l’idée d’être attirée par les filles? Est-ce une idée qui t’effraie? T’intrigue? Te fait plaisir? Est-ce un sujet que tu as déjà abordé avec une copine ou quelqu’un.e en qui tu as confiance? Te sentirais-tu à l’aise d’en discuter avec quelqu’un.e de ton entourage? Toutes ces questions, tu n’as pas besoin d’y répondre tout de suite, bien entendu. Il s’agit simplement de pistes de réflexions pour t’aider à cheminer.» Puis, si tu as à comparer ou différencier tes sentiments, ta curiosité ou même ton sentiment de confort entre le fait d’être possiblement attirée envers certaines filles / envers certains garçons et certaines filles / envers certains garçons, comment l’exprimerais-tu? Si on oublie tous les jugements parfois négatifs de notre entourage et de la société, lorsque tu te projètes dans le futur, avec quel type de personnes t’imaginerais-tu en relation amoureuse? Avec qui t’imaginerais-tu écouter un film collée? Tenir la main dans la rue? Ce ne sont que des pistes de réflexion. 🙂

 

Pour reciter ma collègue Cat : «Tu l’auras compris, l’orientation sexuelle, c’est d’abord une façon de s’auto-identifier, de se nommer, de se reconnaître dans ce que nous sommes. C’est donc entièrement valide d’être en questionnement, et tu l’as nommé toi-même: ce n’est pas nécessaire de se fixer des cases rigides, tu peux prendre le temps d’explorer les différentes facettes de ta sexualité. Il n’y a pas de presse et si jamais tu choisis de t’identifier d’une manière ou d’une autre, sache que cela peut changer et c’est tout à fait correct!» Si jamais tu ressens de l’angoisse ou de l’anxiété au sujet de ces questionnements, n’hésite pas à nous écrire de nouveau! On sera là pour toi! <3

 

J’aimerais conclure sur une anecdote personnelle. J’avais environ ton âge lorsque j’ai commencé à me poser des questions sur mon orientation sexuelle. Et le tout a commencé en réalisant que j’étais complètement amoureux de ce magnifique Nicolas dans mes cours d’éducation physique à l’école secondaire. Ouf, comme il était beau! Ça a été une grosse période de remises en question pour moi. Et si je n’étais finalement pas hétéro? Et si j’étais bisexuel ou homosexuel? Pourquoi, toute ma jeunesse, m’a-t-on seulement parlé de l’hétérosexualité? N’existe-t-il pas autres choses? Et c’est ainsi que j’ai commencé à m’informer sur le sujet, à consulter des sites internet comme tu le fais aujourd’hui en écrivant à AlterHéros, à en parler avec mes meilleures amies et à recevoir leur soutien inconditionnel à mon égard. Et aujourd’hui, c’est à mon tour de te répondre. À mon tour de te dire que se poser des questions sur son orientation sexuelle est probablement le plus beau cadeau dont je me suis moi-même offert à l’adolescence, que ça m’a permis d’apprendre à mieux me connaître et de vivre mes attirances en concordance avec qui j’étais. J’aimerais donc conclure en t’invitant à te faire confiance. Il n’y a personne autre que toi qui connaît mieux tes propres attirances, envies et désirs. 🙂

 

Si tu le souhaites, je t’invite à consulter cette réponse si tu souhaites un jour prendre contact avec d’autres jeunes vivant ou ayant vécu une situation similaire à la tienne : Est-ce qu’il y a des ressources pour discuter virtuellement avec d’autres jeunes LGBT+ au Québec?

 

Bon courage et n’hésite pas si tu as d’autres questions!

 

Solidairement,

 

Guillaume, pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment