Est-ce que je peux être hétéro et fantasmer à recevoir une fellation d’un homme?


Alors tout d’abord, bonjour a toute l’equipe d’Alterheros, je me presente je m’appelle Romain j’ai actuellement 18 ans et je vous ecrit pour la deuxième fois. Je vous ai ecrit il y a un peu plus de 3ans et votre reponse m’avais beaucoup aider, a l’epoque je me poser des question sur ma sexualité mais au bout d’un certain temps de questionement, de site visité, de vidéo vu et de connaissances apprise j’ai réalisé que j’étais hetero et mon questionnement c’était arrêter la. Pendant trois ans j’ai vecu ma vie en me,considérant comme 100% hetero, mais voila cela fait maintenant 2 semaine que j’ai REcommencer a me poser énormément de question sur mon orientation sexuelle, c’est très obsessionnel, j’y pense tout le temps et je crois avoir reussi a cerné mon personnage mais j’ai vraiment besoin de votre aide pour m’éclairer 🙁
alors je sais que je peut trouver des garçons beau voir certain tres beau, je peux trouver qu’ils s’habillent bien, qu’ils ont un “flow”, les trouver carismatique etc.. mais je n’éprouve pas de desir a ce que je sais, je ne me vois pas du tt les embrasser ou quoi que se soit, ensuite je peut trouver le corps des garçons beau mais jamais attirant je ne suis meme pas attiré par leur fesse ou meme leur penis, rien, comme un hétérosexuel normal, je ne me vois pas avoir des relaxion sexuelle avec un garçon dit “normal” mais voila le probleme : il m’arrive de m’exciter sur des hommes efféminé, leur corps ne m’attire absolument pas mais l’idée qu’il me suce (pas vraiment autre chose) et parfois excitant ( il faut qu’il ne soit pas masculin que se soit dans le caractère comme dans le physique) mais encore une fois je ne suis pas attirée par leur corps par contre. A cause de sa je suis complètement perdu, je me dit que peut etre c’est juste un fantasme qui se rapproche des fille en plus “hardcore”. s’il vous plait aidez moi a en voir plus clair, je sais que j’ai toujours aimer les fille surtout mais le fait que je sois peut etre bi me fait peur ( je n’est rien contre les homosexuelle ou les bi au contraire je trouve sa beau dans certain cas mais la personne que je veut etre n’est malheureusement pas bi )

Romain

Bonjour Romain!

 

Merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros à nouveau. 🙂 C’est très encourageant de lire que notre dernière réponse t’avait autant aidé. Je te félicite d’avoir consulté diverses sources d’information et d’avoir poussé ta réflexion. Visiblement, tu as fait beaucoup de progrès ces dernières années! 

 

Aujourd’hui, tu nous contactes car tu te poses de nouvelles questions en lien avec ton orientation sexuelle, tes fantasmes et la soi-disant “normalité”. Ces questions prennent beaucoup de place et te rendent assez inconfortable.

 

Il est tout à fait normal et sain de se poser des questions sur ses désirs et ses préférences, d’explorer de nouvelles avenues et de faire de nouvelles expériences. Tout ça peut être très confrontant et nous faire vivre une multitude d’émotions, certaines comme la peur, la honte, l’anxiété sont moins plaisantes, mais à terme cette introspection peut aussi amener du soulagement, de la satisfaction et de la joie. 

 

Les fantasmes que tu mentionnes concernent certaines pratiques sexuelles spécifiques avec des hommes d’un certain profil. Il est possible pour un homme hétérosexuel de fantasmer sur des pratiques sexuelles avec d’autres hommes. Il est possible d’être bisexuel et d’avoir une préférence pour les femmes. Il est possible pour une personne d’être attiré sexuellement par plusieurs genres mais romantiquement que par un genre en particulier. Il est impossible pour moi de dire avec certitude dans quelle situation tu te trouves, mais je peux te dire que toutes ces options sont 100% acceptables.

 

Analysons maintenant la différence entre ces différents éléments. L’orientation sexuelle est formée de différentes composantes : il y a l’attirance (sexuelle, romantique, émotionnelle, intellectuelle, esthétique), les comportements ainsi que l’auto-identification. Ces composantes ne sont pas toujours en accord. Ainsi, il est possible par exemple pour un homme de s’identifier comme étant bisexuel tout en n’ayant jamais eu de relations sexuelles avec un autre homme, ou encore de s’identifier comme exclusivement hétérosexuel tout en ayant eu des relations et des attirances envers des hommes. 

 

Maintenant, j’aimerais aborder les fantasmes avec toi. Tout le monde ou presque en ont à différents degrés. Les fantasmes servent à créer ou maintenir une excitation sexuelle et font partie notre imaginaire intime. Ils ne font de mal à personne. Avoir un fantasme sexuel spécifique, et ce même s’il revient souvent, ne signifie pas automatiquement que l’on veut le réaliser dans la vraie vie et ne détermine pas ton orientation sexuelle en soi. 

 

Un point très important à mentionner est que les comportements et l’anatomie ne déterminent pas l’orientation sexuelle non plus. Le sexe anal et oral, réceptif et insertif, la domination et la soumission, les pénis et les vulves, tous ces éléments peuvent être appréciés dans le cadre de relations consentantes sans égard à l’orientation sexuelle! 

 

Est-ce que ces précisions t’aident à recadrer certains de tes questionnements? Il n’est pas toujours facile de faire la différence entre une appréciation esthétique, une attirance, un fantasme ou un désir, car ces différents sentiments peuvent parfois se ressembler. Au final, cela dépend principalement du sens que tu lui accordes. Que signifient tes fantasmes pour toi? Est-ce que c’est quelque chose léger et de passager dans un contexte spécifique d’excitation sexuelle ou autre chose de plus profond? 

 

J’aimerais revenir sur quelque chose que tu as dit, comme quoi tu n’as rien contre les personnes homosexuelles, mais que la possibilité d’être bi te fait peur car ce n’est pas le type de personne que tu veux être. S’il n’y a rien de mal à être bi, pourquoi as-tu peur de l’être? Je sais que tu fais déjà beaucoup de réflexions existentielles, mais je me demande si tu pouvais interroger cette crainte, voir ce qu’elle représente réellement ou s’il se cache quelque chose derrière. Il existe beaucoup de stéréotypes et d’idées fausses concernant l’homosexualité et la bisexualité véhiculées par notre entourage, les médias ou la société. À force d’être exposé à des jugements et des messages négatifs, on peut finir par les internaliser, parfois sans même le réaliser. C’est pourquoi il est nécessaire de faire preuve d’un solide sens critique et de se poser des questions. Je crois que tu fais déjà un bon bout de chemin à ce niveau, continue comme ça! Rappelle-toi juste qu’il n’y a pas d’orientation qui est plus naturelle ou plus saine que d’autre et qu’il n’y a pas qu’une façon d’être homosexuel ou bisexuel. Chaque personne son orientation et son identité à sa propre façon.

 

Enfin, tu insistes plus d’une fois sur le fait d’être “normal”. Si ça peut te rassurer, rien de ce que tu nommes ne semble anormal à mes yeux. À AlterHéros, on reçoit plusieurs questions de jeunes hommes qui ont toujours cru être hétéros, mais qui se questionnent et ressentent de la détresse après avoir vécu de nouveaux fantasmes. En voici quelques-unes de notre plateforme, pour te montrer que tu n’est pas seul dans ta situation :

 

On vit dans un monde très compliqué, rempli de diversité, d’exceptions et d’excentricités. Je doute très fortement qu’il existe une seule personne qui puisse être considérée complètement normale en tout point. S’écarter de ce qui est considéré “normal” par certain.e.s peut même être amusant et excitant. 

 

En résumé, dans tous les cas, le fait de fantasmer sur une fellation par un autre homme n’est pas un problème et ne détermine pas ton orientation sexuelle en soi. Surtout si aucun autre aspect des autres hommes ne t’attire sexuellement ou romantiquement.

 

Est-ce que ces informations t’aident à y voir plus clair? J’espère que oui. On est toujours là si tu as besoin de nos services!

 

Bonne chance pour suite,

 

Maxime, stagiaire pour AlterHéros


About Maxime-iel

Impliqué.e dans le milieu communautaire 2SLGBQTIA+ depuis plusieurs années, Maxime a une place spéciale dans son coeur pour les jeunes de la diversité sexuelle et de genre. C'est ce qui l'a poussé à entamer un Baccalauréat en sexologie à l'UQAM. Iel s'engage à améliorer l'inclusion et la célébration des diversités, des trajectoires atypiques et de touste celleux qui ne rentrent pas dans les cases. Plus récemment, iel commence à s'intéresser à la santé mentale, au self-care, à l'abolition du capitalisme et au repos une fois de temps en temps. Fervent.e amateur.e de pluie, ses couleurs préférées sont le gris et les arcs-en-ciel.

Leave a comment