Comment trouver un garçon qui m’aime en tant qu’ado homosexuel de 14 ans ?


comment trouver un garçon qui m’aime en tant qu’ado de 14 ans ?

Angelouis

Salut Angelouis!

Merci grandement pour ta question et plus largement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Tu es loin d’être le seul qui se pose des questions sur comment rencontrer d’autres jeunes ayant une orientation sexuelle similaire à la nôtre et avec qui développer des sentiments amoureux. J’ai personnellement eu des questionnements très similaires au tiens lorsque j’étais adolescent. À l’adolescence, il est possible que l’on se sente un peu plus isolé en raison de notre orientation sexuelle et il est aussi possible de naviguer des difficultés à rencontrer d’autres jeunes ayant un parcours similaire au nôtre. De plus, il n’est pas toujours évident de savoir où rencontrer d’autres garçons ou même de savoir quels garçons peuvent aussi être attirés envers d’autres garçons dans nos univers scolaires à majorité hétéro. Bref, je te comprends et je vais essayer de t’éclairer le mieux que je peux!

Pour citer cette ancienne réponse : «À mon avis, la meilleure façon de rencontrer des gens avec qui on connecte, c’est en participant à des activités qui nous passionnent. Par exemple, des ligues de sport, des clubs de lecture, des ateliers de musique… Ainsi, même si on ne trouve pas d’office le grand amour, on peut créer des liens avec des gens qui nous ressemblent, qui peuvent ensuite nous présenter d’autres personnes… et éventuellement, il arrive qu’on tombe sur une personne qui nous plaît plus que les autres! 😉 Je ne sais pas comment se passe l’adaptation à la pandémie chez vous, mais ici, c’est plus difficile de participer à des activités en personne depuis mars dernier. Plusieurs personnes se tournent vers les rencontres et activités en ligne. Sur l’application Eventbrite, tu peux trouver des événements en ligne et en personne qui pourraient t’intéresser.

Il y a aussi des groupes de discussion et d’activités dédiés aux personnes LGBTQ+. Tu peux en trouver sur Meetup. […] Tu peux aussi jeter un coup d’oeil aux médias sociaux des associations LGBTQ+ de ta région ou de France en général, tu pourrais participer à leurs activités pour te sentir moins seul.e et, qui sait, peut-être trouver l’amour ! Pour trouver l’asso LGBTQ+ de ta région, tu peux écrire à C’est Comme Ça, une asso française dédiée au bien-être des jeunes LGBTQ+ !» Ou même de s’impliquer bénévolement dans l’association LGBTQ+ de ta région peut être un fantastique moyens de rencontrer d’autres personnes!

Rencontrer d’autres jeunes de la diversité sexuelle et de genre, même si cela ne nous ouvre pas toujours à une relation amoureuse, demeure une magnifique façon de briser l’isolement, de rencontrer d’autres jeunes vivant une situation similaire à la tienne et, surtout, d’être dans un environnement sécuritaire où tu ne crains pas de réactions négatives au dévoilement de ton orientation sexuelle. Il est également possible de participer à divers événements par et pour la communauté LGBTQ+ de ta région ou de fréquenter des endroits (cafés, bars [une fois âgé de 18 ans!], etc.) spécialement reconnus comme étant LGBTQ friendly. Peut-être qu’il y a des groupes avec des gens comme toi, avec les mêmes intérêts ou les mêmes traits, ou même des groupes pour jeunes en questionnement sur son orientation sexuelle. Peut-être que le fait de s’impliquer dans certains projets ou activités te permettra de rencontrer d’autres personnes. Si c’est plus facile de parler avec quelqu’un par écrit, ça peut aussi être une idée. Si tu vois des événements auxquels tu peux participer, vas-y, même si tu ne fais que regarder. Juste d’y être peut t’emmener à rencontrer une diversité de personnes, à les connaître et à te faire reconnaître.

Si je parle de ma propre expérience, je sais que de commencer à m’ouvrir à mes ami.e.s proches concernant mon orientation sexuelle m’a donné un bon coup de main à pouvoir rencontrer d’autres garçons comme moi. Néanmoins, chaque personne a l’autonomie de définir par elle-même les modalités entourant le dévoilement -ou non- de son orientation sexuelle. Un coming out, c’est quelque chose de très personnel et propre à chaque personne. Il n’y a aucune bonne ou mauvaise façon de procéder, il est simplement nécessaire d’écouter ton rythme, tes besoins et tes propres limites. Ceci étant dit, une fois qu’on commence à discuter à des personnes de confiance de notre orientation, c’est étonnant comme un certain réseau de soutien de jeunes LGBTQ+ se crée! Par exemple, des personnes peuvent commencer à t’ajouter sur les médias sociaux et en commençant à leur parler, on se rend compte que ces personnes vivent des situations similaires à la nôtre. À ce sujet, est-ce que tu connais d’autres jeunes LGBTQ+ autour de toi? Essayer de prendre contact avec ces personnes peut être un bon premier pas! Il peut être plus difficile de faire des rencontres lorsque les autres ne savent pas que nous sommes gays – mais ce n’est pas impossible! Tu peux par exemple choisir de participer à des rencontres pour jeunes LGBTQ+ à l’extérieur de ton cercle scolaire et ainsi. Un coming-out est en fait quelque chose que l’on fait tout au long de notre vie, au rythme de nos rencontres et en fonction des personnes envers qui nous sommes confortables d’en parler. Il n’y a donc aucune pression ici! 

Sinon, sur une autre piste, as-tu un peu réfléchi à savoir ce que toi tu désires dans une relation amoureuse ou chez un garçon?Quelles sont tes attentes lorsque tu rencontres une personne? Quelles sont tes appréhensions, tes craintes ou tes insécurités à l’idée de rencontrer une personne à des fins romantiques ou sexuelles? En ayant cela en tête, cela pourrait peut-être t’aider à mieux savoir ce que tu recherches et pourquoi tu le recherches. 🙂

Dans quelques années, il te sera également possible à 18 ans de t’inscrire à des applications de rencontre pour hommes qui aiment les hommes, comme Tinder, Grindr ou Hornet pour en nommer que quelques unes. Bien sûr, ce n’est pas adapté à tout le monde nécessairement. Ce type d’applications peut engendrer des déceptions et des frustrations, mais cela peut néanmoins donner un sacré bon coup de pouce pour discuter avec d’autres jeunes garçons autour de chez toi qui sont également intéressés envers d’autres garçons! Mais bon, on se réécrit dans quelques années lorsque tu auras l’âge légal pour ce types d’outils numériques!

Je te laisse au passage ces différentes réponses que j’ai composées pouvant compléter mes présents mots. Bonne lecture! 🙂

Quelles sont les précautions à prendre lors d’une première relation sexuelle entre hommes?

Comment dire à un garçon que je m’intéresse à lui sans craindre une réaction homophobe?

Comment avancer dans la découverte de mes attirances homosexuelles et effacer cette honte?

Pouvez-vous me dire des choses positives sur l’homosexualité pour me rassurer?

Et n’hésite pas à nous contacter de nouveau si tu en ressens le besoin ou simplement pour nous donner de tes nouvelles! Il nous fera toujours plaisir de pouvoir discuter avec toi! 🙂 On est, après tout, une sacrée grande bande de personnes gaies, bisexuelles, lesbiennes, asexuelles, trans, non-binaires et queer prêtes à discuter avec toi! Au plaisir!

Chaleureusement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment