Comment soutenir mon enfant qui est en couple avec un garçon trans?


Bonjour, je suis maman d une jeune ado. Elle a du mal à vivre et est suivit psychologiquement pour l aider.
Elle a rencontré un garçon trans ( non opéré). Quand elle l a rencontré il était encore présenté comme une fille. Depuis un mois maintenant, elle me dit qu elle est en couple avec. Comment l aider? De quoi dois je lui parler? Je suis confuse dans tout ceci et je ne sais pas trop comment naviguer.
Merci!
Mmmmaaaass

Bonjour Mmmmaaaass !

Je tiens à vous remercier chaleureusement pour la confiance que vous accordez envers les services d’AlterHéros. Il nous fait toujours chaud au coeur de recevoir des messages de la part de parents qui ne souhaitent que le plus beau et le meilleur pour leurs propres enfants. Je peux facilement lire à travers vos quelques mots tout l’amour et la sensibilité que vous accordez envers votre adolescente.

Si je comprends bien, votre enfant navigue présentement certains enjeux de santé psychologique, en foi de quoi elle bénéficie actuellement d’un suivi auprès d’un.e professionnel.le de la santé. C’est rassurant de savoir que votre enfant a accès à des ressources de soutien! Et rassurant également de savoir que vous êtes présente à ses côtés pour l’accompagner et la soutenir.

Ce que je comprends également de votre réponse, c’est que votre fille est en amour! C’est magnifique cela. Se sentir en amour, peu importe l’âge, demeure une émotion intensément agréable. Toutefois, j’ai l’impression que la raison de votre message est que vous désirez être mieux outillée afin d’avoir une attitude compréhensive, affirmative et positive envers la relation de votre adolescente… Est-ce bien cela? N’hésitez pas à nous écrire de nouveau si j’ai mal compris votre question.

Premièrement, abordons un peu la question des enjeux trans. Une personne trans est une personne qui s’identifie à une identité de genre différente de celle que la société lui a assignée à la naissance. Par exemple, l’amoureux de votre adolescente a été assigné fille à la naissance en fonction de ce que le médecin et la famille jugeait de ses organes génitaux. «Il y a une vulve, alors c’est fille!» Eh non, pas nécessairement!!! En grandissant, ce garçon s’est aperçu qu’il était tout simplement un garçon, et non pas une fille. L’identité de genre est un sentiment très profond et intime qui n’est aucunement liée à nos organes génitaux. Seule la personne elle-même peut définir et affirmer sa propre identité et s’engager, s’il y a lieu, dans un parcours de transition qui lui convient, en fonction de ses objectifs et besoins. Conséquemment, ce n’est aucunement pertinent de savoir ce qui se trouve dans les sous-vêtements d’une personne, et encore moins pertinent de savoir si une personne trans a décidé d’opter pour une chirurgie au niveau des organes génitaux. Un garçon trans peut très bien conserver sa poitrine et ses organes génitaux de naissance si c’est ce qui lui convient. Ainsi, l’amoureux de votre adolescente demeure un garçon, peu importe s’il a eu recours à des chirurgies ou non.

Deuxièmement, abordons plus précisément à votre question sur comment accompagner votre fille. En fait, je suis entièrement conscient que certains éléments liés à la sexualité ou à l’identité de genre peuvent parfois être complexes pour certain.e.s parents! Dans mon cas, ça été tout une épopée de faire mon coming-out homosexuel à ma famille par exemple. À bien y repenser, j’étais compréhensif que mes parents ne pouvaient pas nécessairement tout comprendre concernant ma réalité, mes questionnements et mes enjeux du quotidien à être un adolescent qui naviguait cette appartenance à la diversité sexuelle et de genre dans un monde à très très très grande majorité hétérosexuelle. Et je ne leur demandais pas de tout comprendre non plus. Je leur demandais simplement d’être content.e pour moi, de me supporter et qu’ils puissent continuer à me démontrer leur amour comme ils l’ont toujours fait. Il s’agit ici de la vie de votre adolescente, de son bonheur et de ses propres amours. Peu importe la personne qui fait vibrer le coeur de votre adolescente, peu importe son identité de genre, peu importe ses organes génitaux, leur relation de couple demeure valide.

Troisièmement, je vous encourage à conserver la même approche envers ce garçon que dans votre message, c’est-à-dire de continuer à utiliser les pronoms et accords masculins pour parler de l’amoureux de votre enfant, ainsi que le prénom qu’il a choisit aujourd’hui. C’est de cette façon qu’il se sent bien et respecté, alors ça va de soi de le genrer au masculin! Sinon, il est toujours possible d’ouvrir un dialogue avec votre enfant pour savoir s’il y a des choses, des comportements ou des services en particulier qu’elle attend de vous dans le contexte de la transition de son amoureux, de s’intéresser à comment ça se passe dans sa vie quotidienne en étant en relation avec un garçon trans, s’il y a des propos violents qu’elle a déjà entendus (qui la visaient elle ou qui visaient son amoureux) ou même si elle a réfléchi à des mots qui lui font sentir bien pour définir son orientation sexuelle. Il n’y a pas de mal à poser des questions, à s’intéresser de façon positive à la relation de votre entant, tant que ces questions soient respectueuses et qui ne sont pas intrusives (par exemple, les questions sur les organes génitaux ou sur les différentes chirurgies sont souvent jugées intrusives de la part des personnes concernées!). Et puis, si vous désirez démontrer tout votre soutien envers votre fille et son amoureux, pourquoi ne pas afficher publiquement votre soutien envers les communautés trans en partageant des articles sur vos médias sociaux qui sensibilisent à ces enjeux? Vous pouvez même vous procurer un drapeau trans ou LGBTQ+ à placer tout discrètement sur votre réfrigérateur ou même dans un pot de plante. Je suis certain que votre fille sera extrêmement touchée et fière de cette attention et engagement de la part de sa propre mère à soutenir son propre amoureux et, par extension, à soutenir sa relation amoureuse.

Protect Trans Kids – Gender World

Je ne suis pas entièrement certain d’avoir bien répondu à vos questions, puisque je n’étais pas exactement certain de la façon d’interpréter votre question. Néanmoins, vous pouvez sans aucun doute nous écrire de nouveau afin de poursuivre cette discussion. Ce sera alors l’occasion de nous adresser des questions un peu plus précises sur ce qui vous rend confuse dans cette situation. Et je vous assure, nous sommes tellement content.e.s à chaque fois que nous pouvons jaser avec un.e parent! Alors ne vous gênez surtout pas. 🙂

Voici en rafale quelques ressources complémentaires : 

Voilà! J’espère que cela aura été utile pour vous. N’hésitez pas à nous écrire de nouveau! 🙂

Solidairement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment