Suis-je un gars trans ou c’est juste un truc qui me passe comme ça?


Bonjour je suis une fille j’ai 14 ans et je n’arrive pas à savoir si je suis trans.
Lorsque j’étais petite je me disais que ce serait bien de devenir un garçon mais sans plus. Plus tard je me rappelle que j’avais fait croire à une amie en fait j’étais un garçon mais je me déguiser en fille parce que mes parents voulaient une fille, je voulais seulement lui faire une blague parce que je trouvais ça drôle et maintenant que j’y repense..
Il y a quelques temps je suis tombé sur un article sur la transidentité et je ne sais pas pourquoi mais je me suis reconnu dans cet article.
j’ai l’impression d’être un garçon qu’on force à être une fille mais en même temps je suis bien en fille.
Je ne sais pas si vous comprenez je sais que c’est bizarre.
Pour essayer de faire court j’aimerais énormément devenir un garçon mais si je reste une fille cela ne me dérangera pas même si je préfèrerait être un garçon.
Est-ce que je serai trans ou c’est juste un truc qui me passe comme ça.
Voilà j’espère que vous pouvez m’aider merci d’avance
Minah
 

Bonjour Minah,

Premièrement, merci de faire confiance à AlterHéros. Cela prend beaucoup de courage pour écrire sur des choses qui prennent autant de force à nommer. Si je comprends bien, tu te questionnes sur ton identité de genre. En d’autres mots, tu te demandes si tu ne serais pas plutôt un garçon qu’une fille? Ce sentiment n’est pas du tout étrange ou bizarre. C’est même tout à ton honneur de t’autoriser ces questionnements : on souhaite simplement une meilleure compréhension de soi-même, n’est-ce pas?

Lorsque tu dis que tu as l’impression d’être un garçon que l’on force à être une fille, c’est parce que tu ne te sens pas fille ? Qu’est-ce que cela signifie, dans tes mots, le fait d’être une fille ou un garçon? Comment te sens-tu lorsque tu t’imagines avoir une apparence et une expression de genre plutôt masculine? Dans la vie de tous les jours, comment aimerais-tu que les gens te perçoivent? Comment aimerais-tu que les gens te nomment? Le genre est d’abord et avant tout quelque chose de très personnel : tu es la seule personne qui peut trouver les mots adéquats pour décrire comment tu te sens et à quel genre tu t’identifies. Je ne peux donc pas t’indiquer à ta place si tu es un garçon, une fille ou une personne non-binaire. Seulement toi peux y répondre. 🙂 Je peux néanmoins t’encourager à poursuivre tes réflexions, à en discuter avec une personne de confiance dans ton entourage ou à contacter des associations de jeunes LGBTQ+ avec qui tu pourrais partager ton expérience et échanger avec des personnes vivant ou ayant vécu des situations similaires à la tienne.

Deuxièmement, le genre est un spectre tout comme la sexualité, ce qui veut dire qu’il existe plusieurs nuances entre les possibilités d’identifications et que ça ne s’arrête pas seulement à être un garçon ou une fille. Parce que dès la naissance on aime catégoriser les humains dans deux catégories soit « homme » ou « femme », mais on oublie souvent les personnes qui peuvent vivre ou bien vivent un inconfort en lien avec leur genre assigné à la naissance. On peut vouloir entamer un processus de transition afin d’affirmer davantage notre identité de genre. Il est possible par exemple d’entamer un parcours de transition sociale en changeant notre apparence physique soit par : dévoiler notre genre à notre entourage, modifier sa coupe de cheveux, changer ses vêtements (correspondant aux stéréotypes à ce que l’on considère féminin ou masculin), changer ses pronoms (il/elle/ ou au neutre iel). Il est aussi possible d’avoir recours à une transition légale en modifiant de façon administrative notre prénom et notre mention de sexe sur nos documents de naissance. Finalement, certaines personnes trans vont opter pour une transition médicale qui peut comprendre, ou non, certaines interventions chirurgicales ou prises d’hormones. À noter que ce ne sont pas toutes les personnes trans qui désirent entamer un processus de transition et que chaque parcours de transition est unique. C’est à chaque personne de cibler ses besoins et de respecter son propre rythme dans cette démarche. Concernant les hormones, il est possible de faire des démarches pour accéder à des bloqueurs d’hormones. Des bloqueurs d’hormones permettent de stopper la production des hormones liées à la puberté et diminuent les changements physiques associés à la puberté. Cela offre à ces jeunes qui prennent cette décision de mettre sur pause les changements physiques liés à leur puberté et leur offre l’occasion de réfléchir à leur identité et à leur objectif d’expression de genre. À noter que les effets des bloqueurs d’hormones sont réversibles une fois que le traitement est arrêté. Je te laisse cet article concernant l’accès aux bloqueurs d’hormones en France rédigé récemment.

Il est possible de s’autoriser à explorer son genre en décidant de modifier la façon que l’on désire exprimer son genre au quotidien, soit par les cheveux, les vêtements, notre prénom ou les pronoms d’usage ; prendre le temps d’analyser ce qui nous fait sentir bien ou ce qui nous fait sentir moins confortable par exemple. Pour ma part, je me suis rendu.e compte que je n’étais ni vraiment un garçon, ni vraiment une fille en jouant avec ces options. Ici, on parle de la non-binarité. Ce terme est bien plus large en effet, mais comme Phillie le dit dans cette réponse : «il se peut que tes caractéristiques physiques définissent ou ne définissent pas ton genre et l’un ou l’autre est totalement valide». Il est donc tout à fait possible de se retrouver dans différentes catégories si c’est ce que l’on ressent à l’intérieur. Il est tout à fait possible que tu sois trans, mais il n’y a que toi qui peux vraiment dire qui tu es et ce qui te fait sentir bien dans ton corps. Ce n’est pas une course, prend tout le temps dont tu as besoin, mais en attendant je me permets de t’envoyer des ressources en France qui pourrait t’aider.

Je t’invite finalement à consulter cette réponse de notre collègue Gabriel.le à une question d’une jeune personne vivant une situation similaire à la tienne : J‘ai l’impression d’être un homme piégé dans un corps féminin. 

Espace Santé Trans : https://espacesantetrans.fr/a-propos/presentation/

OUTrans : https://outrans.org/

Fédération trans et intersexe de Francehttp://www.fedetransinter.org/la-fti/

C’est Comme Ça, une asso pour les jeunes LGBTQ+ ou en questionnement : https://cestcommeca.net/

J’espère que cela peut t’éclairer un peu et t’aider dans tes questionnements.

N’hésite surtout pas à nous réécrire si tu as d’autres questions.

Mel, pour AlterHéros

Leave a comment