Suis-je transgenre ou non-binaire?


heyo, je suis une fille sexuellement… et je ne ment sent pas du tout comme cela… enfait je ne suis pas sur de mon identité de genre, je ne sais pas si je suis transgenre ou non-binaire
je me sens comme tout sauf comme une fille, avant d’etre une fille je suis avant tout MOI mais je préfère qu’on me genre au masculin, qu’on traite comme un garçons mais je suis un peut “dérangé” par le faite d’être transgenre, premièrement par ce que je sais ce que vas répondre pas mère “ta aucune personnalité” par ce que beaucoup de gens font le comming out en ce moment… deuxièmement je ne me sent pas de devenir un homme, enfait ma poitrine me dérange énormément, mais je ne sais pas si c’est une bonne idée de faire une transition je suis perplexe… Donc je ne sais pas si je peut me dire transgenre alors que je reste perplexe sur les transitions a faire pour devenir un garçons, donc je suis peut être non binaire ? je ne sais pas… Pourriez vous m’aider s’il vous plait ? merci ^^
Lee

Bonjour Lee!
 
D’abord, merci de la confiance que tu accordes à AlterHéros! Je vais faire de mon mieux pour t’aider et t’éclairer par rapport à tes questionnements. 
Donc, si je comprends bien, tu as été assigné.e fille à la naissance, mais tu ne t’identifies pas à ce genre. Tu te demandes donc si tu es trans ou non-binaire et tu ne sais pas si tu veux entamer une transition. C’est bien ça?

D’abord, voyons ce que trans veut dire. Une personne trans est une personne dont l’identité de genre est différente de celle qui lui a été assignée à la naissance. C’est donc une question d’identité d’abord, et non de parcours. Ce que je veux dire par ça, c’est que le fait de ne pas s’identifier à son genre assigné à la naissance est le seul prérequis pour être trans. Il n’y a donc aucune obligation de transitionner ou même de faire un coming-out pour être trans.
Une transition a aussi plusieurs aspects différents. On divise souvent les différentes démarches qui peuvent être entreprises pendant une transition en trois catégories : transition médicale, transition sociale et transition légale.
Les démarches de transition médicale sont celles qui sont le plus souvent mises de l’avant lorsque l’on parle de parcours trans. Il s’agit de la prise d’hormones et des chirurgies d’affirmation du genre. C’est souvent quelque chose qui est sensationnalisé par les médias et décrit comme quelque chose d’essentiel pour « devenir » un « vrai homme » ou une « vraie femme ». Mais dans les faits, entreprendre ou non une transition médicale est un choix personnel qui ne devrait jamais être obligatoire pour faire reconnaître son identité de genre. Les personnes qui ne s’identifient pas au genre qui leur a été assigné à la naissance sont trans peu importent leurs décisions médicales privées. Certaines personnes trans peuvent décider d’avoir certaines chirurgies, mais de ne pas prendre d’hormones, ou vice-versa, tout comme certaines personnes trans peuvent décider d’entreprendre toutes les démarches de transition médicale qui s’offrent à elle, ou encore aucune. Par exemple, moi j’ai décidé de prendre de la testostérone, mais je n’ai pas l’intention d’avoir une mastectomie. Au contraire, je connais plusieurs personnes trans qui veulent avoir une mastectomie, mais n’ont pas le désir de prendre des hormones. 
Ce qu’il faut retenir, c’est qu’un homme trans est un homme et a un corps d’homme, qu’il décide garder son vagin, son utérus et ses seins, ou non. Donc, si tu es un garçon trans, rien ne t’oblige à prendre des hormones ou avoir des opérations! Tu as aussi le droit de ne pas savoir si tu veux entreprendre ces démarches. Une transition n’est pas un chemin tout tracé d’avance, car il y a autant de façons d’être trans qu’il y a de personnes trans.
Ensuite, il y a les démarches de transition sociale, qui arrivent souvent bien avant les démarches de transition médicale. Ces démarches consistent à affirmer son identité de genre et à changer la façon dont on navigue les interactions sociales. Il s’agit par exemple de changer le prénom que l’on utilise dans la vie de tous les jours et les pronoms que les autres utilisent pour parler de nous. Ça peut aussi être de changer son apparence externe avec du maquillage, de nouveaux vêtements et des prothèses genrées, comme un packer ou un binder. Tout comme la transition médicale, la transition sociale varie d’une personne à une autre. C’est à toi de voir ce que tu aimerais entreprendre pour te sentir mieux avec ton corps, ton expression de genre et tes interactions avec les autres.
Finalement, la transition légale comprend les démarches pour changer de nom et de marqueur de genre (F, M ou X) de façon légale afin d’obtenir de nouvelles pièces d’identité. Depuis quelques années en France, il est possible d’obtenir ces changements sans avoir à entreprendre une transition médicale. Malheureusement, le changement de marqueur de genre n’est pas possible à obtenir pour les mineur.e.s et requiert encore de passer devant un.e juge. Pour obtenir plus d’information par rapport à ces démarches, je t’invite à consulter ce document par l’Association nationale transgenre
J’espère que ça t’éclaire sur l’identité trans! Maintenant, parlons de non-binarité. Une personne non-binaire est une personne qui n’est pas exclusivement un homme ou une femme. Le terme non-binaire est un mot « parapluie », c’est-à-dire qu’il inclut tout plein d’identités de genre, comme neutre, agenre, genderqueer, fluide dans le genre, bigenre, demigarçon, demifille, etc. 
Puisque dans la plupart des sociétés, on assigne aux bébés le genre féminin ou le genre masculin, il s’ensuit qu’une personne non-binaire ne s’identifie généralement pas au genre qui lui a été assigné à la naissance. Donc, si une personne est non-binaire, elle peut aussi s’identifier comme trans!!!
Comme l’identité de genre est quelque chose qui est très personnel et qui est invisible, je ne peux pas te dire si tu es trans, non-binaire ou les deux, mais je crois que tu as maintenant plus d’outils pour avancer dans tes questionnements. Et n’oublie pas que c’est normal de ne pas savoir tout de suite et de changer d’idée ou d’étiquette pour s’identifier. 
Pour la question du coming-out, je t’invite à lire cette réponse que j’ai récemment écrite sur le sujet. Tu peux aussi explorer la section de notre site sur la non-binarité et les transidentités afin de lire sur l’expérience des autres, ce qui pourrait t’aider à mieux comprendre ce que tu vis.
Pour terminer, je veux te dire que tu n’es jamais seul.e. Si tu ressens le besoin de nous réécrire, n’hésite surtout pas à le faire.
Je t’envoie du courage,
 
Séré, intervenant pour AlterHéros


About Séré

Séré est un activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.


Leave a comment

One thought on “Suis-je transgenre ou non-binaire?