Suis-je bisexuelle à 100% ou hétéro?


salut
je voulais savoir si je suis bisexuelle à 100% ou hétéro,sachant que maintenant je suis avec un mec depuis 2 ans,j’éprouve des sentiments pour lui et meme du désir.Avant d’etre avec lui j’été avec une femme dans une relation émotionnelle et sexuelle,et lorsque jai rencontré ce mec il m’a attiré avec sa tendresse et d’autres choses,mais lorsque je vois des films des lesbiennes ca m’excite trop et plus que ceux des hétérosexuels,et meme je sens une grave excitation quand je m’imagine avec une femme qu’avec un homme,ca me souffre vraiment ce sentiment,j’aime mon mec mais jai envie d’etre avec une femme,est ce que c’est normale d’etre bisexuelle,lesbienne ou c’est une maladie? je veux trouver une solution à mes souffrances.

[Vous pouvez consulter une réponse plus récente à ce sujet en cliquant sur Suis-je lesbienne plutôt que bisexuelle?]

Bonjour!

Merci de nous avoir écrit.

Tu te demandes si tu es bisexuelle ou hétérosexuelle. Tu es en relation avec un homme depuis deux ans, à la suite d’une relation que tu qualifies d’« émotionnelle et sexuelle » avec une femme. Ce qui t’a attiré chez ton copain, c’est entre autres sa tendresse. Qu’est-ce qui t’avait attiré dans ta relation avec la femme que tu as fréquentée? Je te suggère de dresser une liste des caractéristiques qui t’ont attirée chez ton copain. Tu peux aussi en faire une avec celles qui te plaisaient dans ta relation avec cette femme. Poursuivons avec les hommes et les femmes en général. Pourquoi ne pas ajouter une liste des besoins qui sont comblés par l’un et par l’autre ?

Cela peut t’aider à préciser ce que tu recherches chez l’un et chez l’autre. Ces caractéristiques et besoins sont-ils différents ou semblables? Dans les deux cas, tu pourras mettre au clair ce qui te plaît le plus peu importe le genre de la personne.  Et, qui sait, peut-être même obtenir une réponse concernant ton orientation sexuelle.

Toutefois, tu as toujours la possibilité de ne pas te « catégoriser » dans une orientation en particulier. Par exemple, aucune obligation de dire : « je suis 100 % bisexuelle », « je suis hétéro » ou « je suis lesbienne ». Je comprends que c’est rassurant de mieux comprendre notre orientation sexuelle et de pouvoir mettre un nom sur nos attirances, mais tu peux aussi vivre tes expériences sans t’apposer d’étiquette. Tu pourrais ainsi éviter une bonne dose de stress!

Tu expliques que les films pornographiques mettant en scène des femmes t’excitent beaucoup, plus que des films « hétéros ». Il en est de même avec tes fantasmes sexuels. Selon ce que tu nous écris, je crois comprendre que la dimension sexuelle avec les femmes est très présente dans ton imaginaire et que cela t’apporte un lot de souffrances. Qu’est-ce qui te fait souffrir exactement dans cette situation? Est-ce le fait d’aimer ton copain, mais d’avoir envie d’être avec une femme, ou y a-t-il d’autres éléments qui te dérangent? En identifiant exactement ce qui te trouble et te blesse, tu pourras cerner plus efficacement tes besoins et des solutions pour te sentir mieux. Tu pourras même nous réécrire par la suite, si tu en as envie!

Tu sais, il est possible de conjuguer tes fantasmes concernant les femmes et ta vie amoureuse avec ton copain, si tu désires poursuivre ta relation avec lui. Je comprends que la situation soit difficile pour toi. Si tu veux te sentir mieux, l’une des options serait d’accepter ces fantasmes. Cela demande donc par le fait même d’accepter cette attirance sexuelle envers les femmes. Tes fantasmes ne regardent que toi, après tout. En effet, ils se déroulent dans ton imagination à laquelle personne sauf toi n’a accès! Ensuite, tu as le choix de réaliser ces fantasmes ou non, selon tes valeurs, croyances et priorités.

Tu te demandes aussi s’il est normal d’être lesbienne ou bisexuelle et s’il s’agit d’une maladie. À ce sujet, ma réponse sera claire et sans équivoque : l’orientation sexuelle, quelle qu’elle soit, n’est pas une maladie et oui, il est normal d’être lesbienne, bisexuelle, hétéro, etc. Et ce, tout comme il est normal de ne pas avoir d’intérêt envers la sexualité ou bien d’être attirée par une personne peu importe son sexe ou son genre! Une orientation sexuelle peut nous poser des problèmes en raison des lois et des valeurs de la société dans laquelle nous vivons et de nos propres croyances, mais elle ne constitue en aucun cas une maladie.

Si tu le désires, tu peux aussi consulter un·e sexologue ou un·e psychologue/psychothérapeute qui pourrait t’offrir un soutien plus important à long terme.

Si tu as d’autres questions ou si tu désires nous donner des nouvelles, n’hésite pas à nous écrire de nouveau!

Bonne route!

Marie-Édith, sexologie, pour AlterHéros


About Marie-Édith Vigneau

Marie-Édith est Acadienne et lesbienne. Elle est grande fan de la mer, de féminisme, de santé sexuelle, de justice sociale, de musique, d'espresso, de bières de microbrasseries, de bas de laine et de grilled-cheese.