Pourquoi mon amoureux s’identifie comme bisexuel?


Pourquoi mon amoureux s’identifie comme bisexuel?

Bonjour,

Merci grandement pour la confiance que tu accordes envers AlterHéros. Je prends note de ta demande et ton message ne sera pas publié sur notre site internet. Toutefois, puisque tu n’as pas laissé un courriel fonctionnel, il m’est impossible de t’envoyer cette réponse par email. Je publie ainsi cette réponse sans le message de ta part. Écris-moi à questions@alterheros.com si tu préfères voir retirer cette réponse de notre site internet. Tu aimerais comprendre pourquoi ton amoureux s’identifie comme bisexuel alors qu’il a tout de même une préférence pour les femmes. Tu affirmes que celui-ci ne peut pas être bisexuel en fonction de cela et qu’il doit ainsi être hétéroflexible. Tu sembles également évoquer des questionnements sur la différence entre la pansexualité et la bisexualité. Tu adresses également un certain enjeux de jalousie à l’idée que ton amoureux soit bisexuel, car cela signifierait automatiquement qu’il soit prédisposé à te tromper. Ai-je bien suivi?

 
Pour commencer, effectivement, ton amoureux est le seul qui peut définir sa propre orientation sexuelle. Les orientations sexuelles et romantiques sont d’abord et avant tout des mots que l’on utilise comme outils pour définir des réalités très complexes et uniques à chaque personne que sont les attirances humaines. Conséquemment, si le terme bisexuel est celui qui résonne davantage pour ton amoureux. il est le seul qui peut en juger. La manière qu’il a de s’identifier et de raconter son parcours lié à sa bisexualité lui appartient. Il s’agit d’un processus personnel et unique à chaque personne, il est donc la personne la mieux placée pour répondre à ce questionnement.
 
Toutefois, laisse-moi approfondir cette réponse un peu à tes côtés. L’orientation sexuelle peut se décliner en trois aspects : soit les désirs, les comportements et l’identité. Permets-moi de citer ma collègue Marion pour t’éclairer en ce sens : «Les désirs, ce sont nos attirances et envers qui elles se déclarent (est-ce qu’on est plutôt attiré par tel ou tel type de corps, tel ou tel type de personne, qui on aurait envie d’embrasser, etc.). Les comportements, ce sont les actions que l’on pose réellement, à l’inverse des désirs qui renvoient à l’imaginaire (ex : avoir embrassé notre amie, avoir eu une relation sexuelle avec un homme, avoir regardé les fesses d’une personne dans la rue). Finalement, l’identité, c’est l’appropriation et le choix de mots pour se décrire par rapport à notre identité sexuelle (hétéro, lesbienne, pansexuel.le, bisexuel.le, hétéroflexible, etc.).» Certains hommes qui auraient principalement des liaisons intimes et amoureuses avec d’autres femmes peuvent donc décider de s’identifier comme hétérosexuels, puisque c’est le terme qui correspond le mieux à leurs comportements. D’autres pourront décider de s’identifier comme bisexuels, puisque c’est le terme qui correspond le mieux à leurs désirs. L’identité, c’est vraiment propre à chaque personne, sa façon de se percevoir et son sentiment d’appartenance à une orientation sexuelle plutôt qu’une autre. En ce sens, le terme hétéroflexible peut résonner chez certaines personnes sur le spectre de la bisexualité, mais pas pour toutes! 
 
J’aimerais maintenant d’introduire deux différentes illustrations concernant la bisexualité. Elles sont en anglais, alors sens-toi à l’aise de me faire signe si tu souhaites une traduction. 
 
Voici la première illustration : 
 
image.pngCette illustration a comme objectif de visibiliser qu’il y autant de façon d’être bisexuel.le qu’il existe de personnes bisexuelles sur cette terre! C’est vraiment okay si certaines personnes bisexuelles ont des préférences romantiques ou physiques envers un genre plutôt que l’autre, comme l’illustre cette illustration. Mais peu importe le ”degré d’attirances” ou les nunances d’attirances, pour reprendre l’expression de ton amoureux, pour l’un ou l’autre des genres, cela ne change aucunement que ces personnes utilisent le terme bisexuel.le pour définir leur identité. La bisexualité, pour en faire une définition très courte, signifie uniquement d’avoir la capacité de ressentir des attirances sexuelles et romantiques envers des gens de son propre genre et d’un autre genre. Par exemple, ton amoureux a la capacité de ressentir une attirance romantique et sexuelle forte envers les femmes et plus faible envers les hommes. C’est l’une des nombreuses nuances de la bisexualité et c’est vraiment okay comme ça! La pansexualité, pour sa part, désigne la capacité à être attiré.e par des individus et ce, peu importe leur identité de genre. La distinction est mince et c’est vraiment au choix de chaque personne d’utiliser le terme qu’elle préfère! Pour un article concernant la différence entre la bisexualité et la pansexualité, tu peux cliquer ici
 
image.pngPlusieurs mythes sont véhiculés à l’égard de la bisexualité, encore à ce jour, tels que : « les personnes bis ne savent pas ce qu’elles veulent », « la bisexualité n’est qu’une phase », « les personnes bis sont plus susceptibles de tromper leur.s partenaire.s », etc. Tous ces mythes contribuent à invisibiliser et invalider l’identité bisexuelle, alors qu’il s’agit bel et bien d’une orientation en soi et qu’elle est complètement valide et réelle. J’aime souvent dire que le fait d’être bisexuel.le n’est pas 50% homo et 50% hétéro, comme l’illustre cette illustration, mais bien 100% bisexuel.le. Il y aura des moments où il est possible d’être davantage attiré.e par des hommes et d’autres moments par des femmes. Si ton amoureux choisit de se mettre en relation avec une femme, cela ne fait pas de lui une personne hétéro, s’il choisit de se mettre en relation avec un homme, il n’est pas homo pour autant, mais dans tous les cas, il demeure bisexuel si c’est ainsi qu’il choisit de se définir. 
 

En terminant, l’orientation de ton amoureux est légitime, peu importe comment il s’identifie. Je te suggère l’écoute de ce petit vidéo humoristique et percutant sur les mythes associés à la bisexualité. Tu peux lire cet article qui aborde les différentes facettes de l’invisibilité bisexuelle si tu en as envie ! 

C’est aussi possible de lire cette réponse à cette question : Comment je peux être certain que ma copine bisexuelle va être lesbienne avec moi et ne pas me larguer pour un mec comme plein d’autres bi? J’ai l’impression que tu nommes un inconfort ou une insécurité à l’idée d’être en relation avec un homme bisexuel, car tu as l’impression de devoir «combler doublement ce que tu es capable en tant que femme». As-tu déjà eu cette discussion précise avec lui concernant ces peurs que tu as? Je te rassure, tu n’as pas à rien combler ou à rien faire en doublon! Ton amoureux est en amour avec toi pour la personne que tu es, pour la femme que tu es, et personne d’autre! Le fait qu’il soit bisexuel n’efface aucunement l’amour et l’attirance qu’il a pour toi! Le fait qu’il soit bisexuel ne signifie pas qu’il doit ”combler” des besoins ailleurs. Le fait qu’il soit bisexuel ne signifie pas qu’il a besoin de relations avec des gars. Ce qui est important ici, ce n’est pas la potentialité de tromper notre partenaire (car personne n’est à l’abri de cela), mais bel et bien la communication et la confiance au sein du couple. C’est vraiment okay de ressentir le besoin d’être rassurée par notre partenaire dans une relation de couple. Il n’y a pas de mal à le nommer! Toutefois, je t’invite à ne pas critiquer, invalider ou remettre en question sa bisexualité. C’est le terme qu’il a choisi pour définir son orientation, et on peut simplement être fier de lui.

J’espère que cela t’éclaire un peu. N’hésite pas à nous faire signe si tu as d’autres questions.

Cordialement,

Guillaume (il/he), pour AlterHéros


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment