Je veux vraiment m’accepter en tant qu’homosexuel mais j’ai peur…


Bonjour Hugo,

Merci infiniment d’avoir contacté l’équipe d’Alterhéros relativement à ton questionnement. J’espère que les lignes qui suivent t’aideront à cheminer davantage. Si jamais tu avais d’autres questions qui pourraient émarger suite à cette intervention, n’hésite surtout pas à nous réécrire.

Premièrement, j’aimerais te féliciter pour la démarche très importante que tu as effectuée, c’est-à-dire ton coming out. Le fait que tu as entrepris cette démarche dès lors ton jeune âge, c’est absolument extraordinaire. Tu pourras désormais vivre ta sexualité en toute authenticité, c’est-à-dire en harmonie avec ton attirance sexuelle pour les hommes.

Cependant, si je comprends bien ton message, malgré le fait que tu as franchis cette étape importante, tu ressens du stress et il t’arrive de déprimer Laisse-moi te suggérer quelques pistes de réflexion à cet effet :

1) Fais un petit travail d’introspection : en toute franchise, il est tout à fait normal d’éprouver un peu de stress, spécialement avant et lors de la période du coming out et ce, pour plusieurs raisons que tu connais sûrement (peur du rejet, préjugés, etc…). Toutefois, en ce qui concerne la période après le coming out, je te suggère de réfléchir sur cette question : considérant que ma sortie du garde-robe a été un succès, qu’est-ce qui me tracasse aujourd’hui sur ma sexualité au point de m’engendrer du stress et de la déprime ?

Par exemple, est-ce que tu as eu des rencontres infructueuses ? Des déceptions amoureuses ou sexuelles ? Ce mur que tu n’arrives pas à percer dont tu fais mention : qu’est-ce qui t’empêche de foncer ? Dans ton message, tu sembles témoigner d’une grande force intérieure. Encore une fois, c’est un pas dans la bonne direction et ce, considérant que tu veux vraiment t’accepter comme homosexuel. Cette volonté étant présente, est-ce qu’il y a un facteur extérieur qui t’empêche de foncer concrètement et vivre pleinement ta vie homosexuelle ? Par exemple, est-ce que le milieu gay te fait peur ? Si la volonté est bel et bien présente, qu’en est-il maintenant de ta capacité à vouloir foncer ? Ces questions sont importantes à se poser.

2) Le diagnostic : Ce que je te suggère fortement, Hugo, c’est de trouver la cause de ton stress et dans le meilleur scénario, le régler. J’aimerais bien être doté d’une boule de cristal afin de t’aider à cet égard, mais seul toi peut trouver la cause. Réfléchis bien attentivement aux questions soulevées au point 1) et je te promets qu’un travail d’introspection te permettra de trouver la cause de ton stress et de ton état de déprime.

N’hésite surtout pas à nous recontacter si jamais tu avais d’autres questions. Merci encore d’avoir contacté l’équipe d’Alterhéros.

Jean-François

Leave a comment