#droits
#Trans
#Travail
12 avril 2024

Je suis trans. Quels sont mes droits sur le marché du travail?

Salut, je suis trans FTM et j’ai 20 ans. Ça fait 1 an que j’ai eu de job ni été au travail. Je n’ai pas encore fait mon changement nom et je veux pas me faire appeler par mon nom au féminin car ça me rend de mauvaise humeur.J’aimerais savoir c’est quoi mes droits de trans sur le marché du travail. Je suis né au Canada et vit à Montréal.

Marie-Édith Vigneau

Salut, je suis trans FTM et j’ai 20 ans. Ça fait 1 an que j’ai eu de job ni été au travail. Je n’ai pas encore fait mon changement nom et je veux pas me faire appeler par mon nom au féminin car ça me rend de mauvaise humeur.J’aimerais savoir c’est quoi mes droits de trans sur le marché du travail. Je suis né au Canada et vit à Montréal.
Alec
Bonjour Alec, merci de nous faire confiance à nouveau.
Tu te demandes quels sont tes droits sur le marché du travail québécois en tant que personne trans.
La réponse est simple: tu as les mêmes droits que tout le monde. Cela inclut le droit à être respecté sous toutes tes coutures, dont les pronoms et noms que tu souhaites qu’on utilise pour te désigner. Si tu désires avoir plus d’informations sur les normes du travail au Québec, je t’invite à consulter le site web d’Éducaloi, une mine d’or en ce qui concerne le monde juridique, plein d’information bien vulgarisée et donc accessible à tous. Si tu sens que tu es victime d’intimidation, tu peux consulter cette page. Il y a aussi une section sur le harcèlement psychologique. On le décrit ainsi:

«Pour qu’il y ait harcèlement psychologique, la conduite dont se plaint l’employé doit :

  • être vexatoire et répétée ou vexatoire et grave;
  • être hostile ou non désirée par l’employé;
  • porter atteinte à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychologique de l’employé;
  • engendrer un milieu de travail néfaste.»

Lorsqu’on te mégenre ou qu’on utilise le mauvais prénom pour te désigner, on porte atteinte à ta santé psychologique. Tu as donc certains recours qui sont bien expliqués sur la page présentée ci-haut. Dans certains cas, les personnes qui te font souffrir sont simplement mal informées, même si d’autres peuvent avoir de mauvaises intentions. Dans tous les cas, je comprends que ces situations te blessent et te rendent de mauvaise humeur. Il reste malheureusement beaucoup de sensibilisation à faire pour que les personnes trans se sentent en sécurité au travail et dans d’autres milieux.
Pour des informations plus spécifiques sur tes droits en tant que personne trans, je te propose d’entrer en contact avec des organismes comme l’Aide aux Trans du Québec (ATQ), à qui tu peux aussi téléphoner au 514-254-9038. Tu peux aussi consulter le Centre de lutte contre l’oppression des genres et rejoindre Gabrielle Bouchard, coordonnatrice du soutien entre pairs et défense des droits trans à l’adresse suivante: psa@genderadvocacy.org .
Je te suggère également un lien vers un document d’information sur le harcèlement et la discrimination transphobes en matière d’emploi et de soins de santé du Syndicat canadien de la fonction publique, basé sur les travaux de madame Line Chamberland et inspiré par les expériences de trois personnes trans.
Encore une fois, tu peux aussi adresser ta question à d’autres personnes trans sur le groupe Trans Power pour recevoir plus de soutien et d’autres suggestions.
Bonne recherche d’emploi, Alec.
Marie-Édith, B.A. sexologie, pour AlterHéros

Similaire