Je suis perdu dans mon corps et dans ma sexualité…


Bonjour, je ne sais plus trop où j’en suis, perdu dans mon corps et dans ma sexualité. Je suis marié, ma femme accepte en partie mon travestissement, jusqu’à samedi ou complètement maquillée, epilée elle m’a fait comprendre que non… Depuis petit j’ai toujours aimé les vêtements de femme, attiré par les hommes je n’ai jamais franchit le pas. Je ne sais plus qui je suis… Hetero ? Homo ? Bi ? Je fais l’amour avec femme mais je n’atteint pas toujours l’orgasme…. Merci
 
Bonjour !
Merci d’adresser votre question à AlterHéros.
Vous dites pratiquer de temps en temps le travestissement. Vous appréciez les vêtements traditionnellement associés au genre féminin depuis que vous êtes enfant. Votre épouse éprouve certaines difficultés ou malaises avec votre travestissement. Vous dites également ressentir une attirance envers les hommes, mais n’avez jamais expérimenté avec un autre homme. Vous vous questionnez sur votre orientation sexuelle. Vous dites également ne pas atteindre toujours l’orgasme lorsque vous avez des rapports sexuels avec votre conjointe.
Je perçois trois différents éléments dans votre situation. D’abord, nous aborderons ensemble la question de votre travestissement et de la perception de ces activités de la part de votre conjointe. Puis, nous nous pencherons sur vos questionnements par rapport à votre orientation sexuelle. Pour finir, nous répondrons à votre interrogation concernant l’orgasme lors de vos rapports sexuels avec votre épouse.
Premièrement, j’aimerais vous emmener à réfléchir sur les raisons pour lesquelles vous appréciez porter des vêtements traditionnellement féminins. Est-ce uniquement dans une optique récréative ? Pour votre confort ? Puisque cela vous fait vivre différente forme d’excitation sexuelle ? Est-ce parce que vous vous sentez simplement bien en abordant ce type de vêtements et de maquillage ?
Ou plutôt, est-ce que porter des vêtements traditionnellement féminins, se maquiller et s’épiler vous permettent d’exprimer votre vraie identité de genre ? Aimerez-vous être perçu.e comme étant femme dans la vie de tous les jours ? Ce n’est pas l’interprétation que j’ai faite de votre message. Toutefois, si vous vous posez des interrogations concernant votre identité de genre, je vous inviterai à nous écrire de nouveau en élaborant davantage sur vos questionnements par rapport à votre identité de genre.
Peu importe le ou les motifs pour lesquels vous appréciez porter des vêtements traditionnellement féminins ou modifier votre expression de genre pour que celle-ci soit davantage socialement associée à la féminité, je vous invite d’abord et avant tout à écouter vos besoins. Je peux comprendre que cela peut être délicat aux côtés de votre épouse, l’important est toutefois votre bien-être. Est-ce que ces pratiques influencent votre bien-être? Je vous invite à tenter de lui communiquer les motifs pour lesquels vous appréciez porter ces vêtements et vous maquiller. Peut-être qu’ensemble vous pourriez établir les bases d’une nouvelle forme de communication et d’expression au sein de votre couple. N’hésitez pas à faire appel à une personne extérieure à votre couple, comme un.e thérapeute, pour vous soutenir dans cette démarche.
 
Deuxièmement, vous vous questionnez par rapport à votre orientation sexuelle. D’abord et avant tout, je tiens à préciser que le fait que vous appréciez aborder de temps en temps des vêtements ou maquillages socialement associés au genre féminin n’influence dans aucun cas votre orientation sexuelle ou romantique. Pour reprendre les définitions de ce guide d’outils concernant la diversité sexuelle et la pluralité de genre, l’orientation sexuelle «concerne l’attirance sexuelle envers les hommes ou les femmes, ou envers les personnes qui sortent du cadre binaire des genres. Ce continuum va de l’hétérosexualité à l’homosexualité, en passant par la bisexualité et la pansexualité, mais il inclut aussi l’asexualité. Parallèlement, l’orientation romantique ou amoureuse «concerne l’attirance amoureuse envers les hommes ou les femmes, ou envers les personnes qui sortent du cadre binaire des genres. Cet axe est souvent superposable à celui de l’orientation sexuelle, mais pas nécessairement.» Il existe plusieurs associations en France qui viennent en support aux personnes LGBT+ ou en questionnement. N’hésitez pas à prendre contact avec ces dernières si vous en sentez le besoin. Il vous sera peut-être possible de rencontre d’autres personnes qui vivent une situation similaire à la vôtre.
Maintenant, penchons-nous sur vos questionnements à savoir si vous êtes hétéro, homo ou bi, pour reprendre vos mots. Vous dites ressentir une attirance envers certains hommes, mais que vous n’avez jamais expérimenté avec un autre homme. Il est en ce sens possible que vous ne ressentiez pas une attirance exclusivement envers les femmes. Toutefois, vous êtes la seule et unique personne apte à définir vos préférences, vos désirs, vos émotions et vos sentiments. Il existe autant de façon de définir son orientation sexuelle qu’il existe d’individus. En d’autres mots, toutes ces options de définitions d’orientations sexuelles sont valides. À vous de voir de quelles façons vous désirez vous identifier, comment vous désirez le vivre et à qui vous souhaitez le communiquer.
Finalement, vous vous questionnez sur votre capacité à atteindre l’orgasme lors de vos rapports sexuels avec votre conjointe. Je répondrai à cet extrait en réutilisant une partie d’une réponse que j’avais déjà écrite (que je vous recommande également la lecture!) récemment par rapport à l’atteinte de l’orgasme et de l’éjaculation chez les personnes qui ont un pénis. D’abord, « […] est-ce que la finalité de chaque relation sexuelle nécessite l’éjaculation […] ? L’orgasme n’est pas le seul et unique moment de plaisir lors des rapports sexuels, il ne constitue qu’une seule des multiples différentes formes du plaisir sexuel que vous pouvez vivre pendant chacun des rapports. Puis, en tant que couple, avez-vous eu l’opportunité de discuter sur vos zones de plaisirs, sur ce qui vous excite ou vos différents fantasmes? Après tout, la sexualité constitue un champ d’apprentissage quotidien avec son propre corps ou celui de son/sa ou ses partenaires.» Par la suite, certains facteurs psychologiques peuvent également affecter l’éjaculation, comme l’anxiété, le stress de la performance, un traumatisme, etc. Pour une lecture complémentaire à la question de l’éjaculation retardée, je vous propose cet article. Est-ce que l’atteinte de l’éjaculation est quelque chose qui vous préoccupe lors de vos rapports sexuels? Il est fréquent chez certaines personnes que le simple fait de réfléchir, pendant l’acte sexuel, au fait de devoir arriver à l’éjaculation peut créer suffisamment de préoccupations chez ces dernières pour empêcher ladite éjaculation. Est-ce que cela vous rejoint?
Pour conclure, je comprends que vous vivez une situation difficile présentement. N’hésitez pas à aller chercher le support nécessaire auprès d’un.e professionnel.le de la santé ou de la sexologie de votre région qui pourra vous accompagner dans ces prochaines étapes.
Je vous souhaite une belle journée, et n’hésitez pas à nous réécrire si vous en ressentez le besoin ou si vous avez d’autres questions à nous adresser.
Cordialement,
Guillaume, développement social pour AlterHéros
 


About Guillaume Perrier

Parcours universitaire en Développement social à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), Guillaume (il/lui) est passionné par la représentation de la diversité sexuelle et de la pluralité de genre en contexte de ruralité. Militant de défense de droits des travailleurs et travailleuses du sexe et de prévention VIH, il adore également déposer ses orteils dans l'eau salée du fleuve et passer des heures sous ses couvertures à chaque matin.

Leave a comment