Je suis obnubilé par le plaisir anal, suis-je normal?


Bonjour je pratique la sodomie en solitaire depuis age de 13 ans surtout la dilatation anale et plus sa va j’éprouve une très grande jouissances et je mouillé par l’anus. Je me sodomise des fois plusieurs fois par jour, j’ai des plugs et vibromasseurs de cacher un peu partout maison garage  jardin.je suis obnubilé par mon anus suis normal.car j’éprouve un véritable plaisir de me dilater et me sodomise et je suis marié mais ma femme ne ces pas

 

Bonjour à vous!

 

Merci de faire confiance à l’équipe d’AlterHéros pour répondre à vos questionnements 🙂

 

Pour résumer ce que je comprends de votre question, vous appréciez beaucoup la pénétration et la dilatation anale. Vous le pratiquez jusqu’à plusieurs fois par jour et y éprouvez un grand plaisir. Vous vous demandez donc si c’est normal. 

 

Pour répondre directement à votre question, oui, il est très normal d’aimer la pénétration et la dilatation anale! Ce sont des pratiques communes et qui sont libres d’être appréciées par n’importe quelle personne, peu importe l’orientation sexuelle et le genre! Je vais me permettre de te citer un extrait d’une ancienne réponse de mon collègue: « Pour commencer, est-ce normal d’aimer la dilatation anale? Une réponse courte serait : oui, 100%! Puis, pourquoi pouvons-nous apprécier le plaisir anal? Tout simplement parce que les sensations sont intéressantes… L’anus contient de nombreuses terminaisons nerveuses qui sont très (très!) susceptibles de donner du plaisir sexuel. Selon l’anatomie de la personne, la présence d’une prostate peut également produire des sensations extrêmement positives. Si une personne n’a pas de prostate, le plaisir est tout de même possible puisqu’il y a plein de récepteurs nerveux dans le canal anal qui sont directement reliés au cerveau, mais également aux terminaisons nerveuses du vagin et du clitoris. Bref, la dilatation anale ou la masturbation anale, ça nous permet de profiter des zones de notre corps qui peuvent nous procurer du plaisir. Aussi simple que ça! Certaines personnes prennent également plaisir à rechercher de nouvelles expériences, à varier les types de sensations, grâce à des textures, des grosseurs ou même des températures différentes. Et il n’y a absolument aucun problème à ça! L’important, plus qu’on augmente la taille des objets insérés dans le rectum, c’est de demeurer calme, d’être patient.e, d’utiliser beaucoup (beaucoup!) de lubrifiant et de demeurer à l’écoute de son corps et de ses limites. La pratique de la masturbation anale peut être hyper plaisante pour plusieurs personnes et, oui oui, le cul peut être un terrain d’exploration très intéressant et stimulant! »

 

Alors, tant que vous le faites tout en écoutant votre corps, en utilisant beaucoup de lubrifiant et en respectant le temps dont votre corps a besoin si vous augmentez la grosseur de la dilatation, vous êtes libre de le faire autant que vous voulez!

 

J’aimerais aussi questionner la raison pour laquelle vous n’en parlez pas à votre femme? Est-ce parce que vous craignez son jugement? Ou alors que votre relation ne serait plus la même? Ou est-ce parce que vous désirez garder ce secret pour vous-même? C’est votre choix de lui en parler ou non, mais si jamais vous désirez lui en parler, il se pourrait aussi qu’il y ait des effets positifs. Peut-être que vous pourriez intégrer le massage anal, la masturbation anale ou alors la pénétration anale dans vos relations sexuelles. On ne sait jamais!

 

J’espère avoir pu vous aider avec ma réponse. N’hésitez pas à nous recontacter pour quoi que ce soit!

 

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

 


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.

Leave a comment