#Amitié
#Bisexualité
#communication
#configuration relationnelle
#homophobie
#relations amoureuses
9 December 2022

Je suis en couple avec une femme que j'aime depuis presque 3 ans, mais ma partenaire ne veut pas que je vive ma bisexualité. Que devrais-je faire?

Bonjour a vous pour commencer je suis en couple avec une femme que jaime de puis presque 3ans.Je suis amoureux delle et de puis le début de nôtre relation je lui avais dit que je suis attirer par les homme aussie. Mais je vois très bien qu’elle n’aime pas trop car j’essaie a quelque reprises de lui envoyer des signes mais elle aborde jamais le sujet. Mais aujourd’hui je trouve ça dure parfois de juste penser que je suis avec un homme aux lit.

Et ma blonde ma avouer d’être une femme hypersensible alors je marche toujours sur des oeufs avec elle j’aimerais tellement fréquenter des amis gars bisexuel comme moi jai des amis gars seulement intéro il ne save pas pour ma bisexuelté il accepterait pas car il parle tellement en mal des gay et imagine bisexuel alors quand je suis avec mes copain ses normal pour moi de regarder en bas de la ceinture mais je suis très prudent hihi que je devrais faire car elle ne veut pas que je vive ma bisexuelté merci a vous tous xxx

Émilie Grandmont

Bonjour Mustang!

 

Merci pour la confiance que tu accordes à notre équipe pour répondre à ta question.

Si je comprends bien, tu dis être en couple avec une femme qui semble mal à l’aise avec ta bisexualité, ce qui t’empêche de la vivre. Tu aimerais aussi avoir des amis bisexuels, puisque tes amis présentement sont hétéros et homophobes, leur manque d’ouverture t’empêchant de partager ta bisexualité avec eux. C’est bien ça?

Premièrement, je voudrais savoir, quels sont tes besoins exactement ? Lorsque tu dis que tu aimerais vivre ta bisexualité, ce serait comment? Est-ce que ce serait en ayant plus de liberté d’en parler avec ton entourage, en fréquentant plus d’endroits ou de personnes faisant partie de la communauté 2SLGBTQIA+, ou en ayant la liberté d’avoir des relations amoureuses et/ou sexuelles avec des hommes?

C’est un peu difficile de cibler la bonne réponse, puisque celle-ci dépend des tes attentes et tes besoins. Si nous commençons, par exemple, en discutant de la première chose que je pourrais interpréter de ton message, ce serait que tu souhaites avoir des relations sexuelles et/ou amoureuses avec d’autres personnes que ta partenaire. Est-ce que c’est le cas? Ou est-ce juste certaines attirances ou fantasmes? Si ce sont ces attentes que tu as, il faudrait différencier deux concepts, soit la bisexualité et le polyamour (ou la non-monogamie éthique). La bisexualité, qui rapporte au fait de pouvoir ressentir de l’attirance sexuelle pour plus d’un genre, n’a pas de lien avec le polyamour, qui est le fait de pouvoir ressentir de l’attirance sexuelle et/ou romantique pour plus d’une personne en même temps et/ou le fait d’avoir plusieurs relations sexuelles et/ou romantiques, avec le consentement de chaque partenaire. Ce ne sont donc pas deux choses interdépendantes. Il peut y avoir autant de personnes bisexuelles, que de personnes homosexuelles, hétérosexuelles, ou autres, qui sont polyamoureuses. Maintenant, si ton souhait est d’avoir des relations avec d’autres personnes tout en restant en couple avec ta partenaire, il est important de le communiquer d’une manière claire et honnête. Ce n’est pas tout le monde qui est ouvert·e à l’idée d’être dans une relation poly, non-monogame ou ouverte, c’est pourquoi le consentement de chaque partenaire est important. Il se peut que ta partenaire ne veuille pas ouvrir votre relation et, si c’est le cas, c’est à toi de décider si une relation exclusive avec celle-ci te convient toujours. Alors, si jamais tu souhaites discuter de non-monogamie éthique avec ta partenaire, voici une ancienne réponse qui pourrait t’aider:

Ensuite, si jamais je me trompe et que l’enjeu n’est pas celui que je viens de mentionner, est-ce que c’est plutôt le fait que ta partenaire ne veut pas du tout t’entendre parler de ta bisexualité? Penses-tu que ça aiderait de lui demander ce qui la rend mal à l’aise exactement? Je comprends comment tu peux te sentir face à cela. C’est dommage de ne pas pouvoir parler de manière ouverte avec un·e partenaire. Le respect mutuel est aussi important, elle devrait t’accepter comme tu es et être présente pour t’écouter. L’orientation sexuelle n’est normalement pas un sujet sensible lorsque nous n’avons pas de biais par rapport à celles-ci et j’ai l’impression que cette gêne d’en discuter est présente chez chacun·e de vous. Serais-tu confortable de faire le premier pas pour tenter d’en discuter avec elle? Tu n’es pas dans l’obligation de le faire, mais la communication entre vous pourrait possiblement vous aider à réduire les émotions négatives ressenties.

Finalement, j’ai beaucoup l’impression que tu t’empêches d’être toi-même pour éviter de « déranger » tes amis et ta partenaire. Mon souhait pour toi serait que tu sois dans un environnement où tu te sens bien et que tu sois entouré de personnes avec lesquelles tu peux te permettre d’être authentique. Tu as le droit de prendre tes distances avec des personnes avec lesquelles tu ne te sens pas respecté. Tu mentionnes que tes amis parlent en mal des personnes gays, penses-tu qu’ils continueraient à le faire s’ils connaissaient ton orientation sexuelle? Si ce qu’ils disent te rend mal à l’aise, tu n’as pas à tolérer tout ça. Tu pourrais, soit leur mentionner que tu n’apprécies pas ce qu’ils disent, soit prendre des distances. Je crois qu’il est tout à fait possible pour toi de te trouver un entourage 2SLGBTQIA+, de personnes dont les expériences se rapprochent de la tienne, qui pourraient aussi être une source de soutien. Tu pourrais, par exemple, regarder quels événements LGBTQ+ se déroulent dans ta ville, aller dans des bars queers, ou aller rencontrer ou t’impliquer auprès des organismes queers de ton coin, comme peut-être Alliance Arc-en-ciel ou GRIS Québec.

En bref, ta bisexualité est entièrement valide et tu as le droit de demander à ce que ton entourage le respecte. Tu n’es pas dans l’obligation de faire un coming out auprès de tes amis, si tu penses qu’ils réagiront mal, mais il pourrait te faire du bien de te former un entourage avec lequel tu peux parler de diversité sexuelle, sans jugement.

 

J’espère que cette réponse pourra t’aider. N’hésite pas à nous recontacter au besoin!

Émilie (elle/she), pour AlterHéros

Similaire