Je suis bisexuelle et je vis dans un pays arabe, comment discuter de mes sentiments auprès des femmes?


Alors bonsoir , je m’appelle Mélissa j’ai 20 ans , je vis dans un pays arabe ou la femme doit aimée les hommes et vis versa , par contre depuis mon plus jeune âge j’ai toujours étais plus proche des femmes , bon avant pour moi c’était amical et rien de plus jusqu’au jour où j’ai rencontrer une fille qui a chambouler ma vie , je l’ai aimée du jour où j’ai posée mes yeux sur elle , j’avais 14 ans a cette époque j’ai garder mes sentiments pour moi durant 3 ans après elle a décider de mettre fin à notre amitié ce qui m’a donnée le courage de lui avouer mes sentiments , au départ elle l’a très très mal pris mais après quelques mois elle est revenu j’ai cru vraiment qu’elle l’a fais de bonne foie et qu’elle m’a donnée une seconde chance mais finalement elle me prenais pour son passe temps , elle n’a d’ailleurs jamais hésiter à m’insulter de toute les insultes que vous pouvez imaginer ni à utiliser toutes les choses que je lui ai raconter contre moi , j’ai supporter toutes ces choses là en me disant que c’est moi qui ai trahis sa confiance en premier , tout ça à durée plus de 6 ans jusqu’il y’a 6 mois de ça elle a couper tout contacte avec moi et durant ces quelques mois je me suis rapprocher d’une autre fille et là j’ai l’impression de retomber encore une fois dans le même piège , je commence à l’apprécier un peu trop j’aime lui parler tout le temps , elle me laisse vraiment pas indifférente , sachant qu’on est un peu trop tactile , on se smack on se caresse elle aime me toucher et parfois ça dépasse un peu les limites , mais pour elle tout ça ne signifie absolument rien , du coup voilà je ne sais plus quoi faire continuer à entretenir cette relation avec elle , m’éloigner d’elle , est-ce vraiment de l’amour où seulement du désir , et surtout j’en ai marre d’aimer mes potes ça me dérange tellement d’aimer chaque fille qui m’approche j’aimerais bien avoir votre avis et surtout des solutions si vous en avez

Merci de m’avoir écouter

Mélissa

Bonjour Mélissa!

Merci de partager tes questionnements avec AlterHéros!

Si je comprends bien ta situation, tu mentionnes que tu as toujours été intéressée par les femmes, malgré le fait que tu vis dans un pays arabe prônant l’hétérosexualité. Tu as aimé une fille à l’âge de 14 ans et tu lui as avoué tes sentiments après plusieurs années, puisqu’elle voulait mettre un terme à votre amitié. Elle avait décidé de donner une autre chance à votre amitié après quelques mois, mais elle t’insultait et te traitait mal jusqu’à ce qu’elle redécide de couper les ponts il y a de cela 6 mois. Tu as ensuite rencontré une autre fille pour qui tu as un intérêt, mais tu as peur que la même chose se reproduise. Vous êtes très proches physiquement et tu te demandes si c’est du désir ou de l’amour de ton côté.

Premièrement, pourquoi penses-tu avoir trahi la confiance de ton amie d’auparavant en lui confiant tes sentiments pour elle? Ce n’est pas parce qu’elle a mal réagi et qu’elle n’a pas accepté ce que tu lui as dit que c’est de ta faute. Nous ne pouvons pas toujours contrôler nos attirances et nos sentiments amoureux et je te trouve très courageuse de lui avoir partagé ce que tu ressentais pour elle. Cela ne motive pas le comportement qu’elle a eu avec toi par la suite. Tu mérites d’être entourée de personnes qui te comprennent et qui te respectent.

Pour ce qui est de la nouvelle relation que tu as commencé, qu’est-ce qui te dit que cette proximité ne signifie rien pour elle? Te l’a-t-elle mentionné directement? Penses-tu que ce serait plus clair et que tu serais plus à l’aise si tu lui posais la question? Il est certain qu’il est toujours difficile de faire la différence entre amitié et amour, ou désir et amour. Malheureusement, je ne peux pas te dire si ce que tu ressens est du désir ou de l’amour, car tu es la seule personne qui possède cette réponse. Je t’invite à la réflexion sur ton ressenti, sur ce que tu ressens en sa présence ou en pensant à elle. Tu mentionnes qu’elle aime te toucher et que parfois ça dépasse un peu les limites. Que veux-tu dire par là? Es-tu à l’aise avec ce qu’elle fait? Pourrais-tu lui communiquer tes limites et tes doutes?

Je ne peux pas vraiment te donner de solutions à la prise de décision que tu dois faire, mais je peux te dire que le meilleur moyen d’avoir des réponses à tes questions et d’envisager quoi faire serait de communiquer avec ton amie. S’ouvrir à l’autre personne peut amener certaines craintes, on ne sait pas quelles seraient ses réponses et comment elle réagirait, mais si tu te sens assez confortable et en sécurité avec elle, cela pourrait t’aider à être plus à l’aise avec ce que tu ressens. La décision de lui en parler te revient tout de même à toi seule, car il faut que tu sois prête à le faire et prête à ce qu’elle te partage sa réponse!

Finalement, tu mentionnes vivre dans un pays arabe où l’hétérosexualité est la norme. Ainsi, as-tu des personnes de ton entourage à qui tu peux te confier? Des personnes qui te comprendraient et qui te respectent? Ce serait bien que tu trouves quelqu’un à qui parler, pour t’exprimer. Ça pourrait t’aider dans ton processus. Je t’invite sinon à aller visiter la page Facebook de l’Association Alouen, une association algérienne pour jeunes lesbiennes, gay, bisexuel·le·s et trans. Je t’invite également, au besoin, à consulter cette réponse de mon collègue Guillaume : Est-ce que le fait d’être bisexuelle est interdit dans l’islam ou non ?

J’espère avoir pu aider un peu avec tes questionnements. N’hésite pas à nous recontacter si tu as d’autres questions!

Émilie (elle/she), stagiaire à AlterHéros


About Émilie Grandmont

Émilie (elle/she) est une femme bisexuelle et polyamoureuse. Elle possède un baccalauréat en sexologie de l’UQAM. Elle est entrée dans ce programme avec le but d’en apprendre davantage sur la diversité sexuelle et de genre, sur la santé sexuelle et sur l’éducation sexuelle intersectionnelle. Aujourd’hui, elle souhaite venir en aide aux survivant.es d’agressions sexuelles et offrir une écoute inclusive et sécuritaire à toute personne faisant partie de la communauté LGBTQIA2S+. Ses ami.e.s la décriraient comme passionnée des animaux, effrayée par les papillons et difficile à réveiller aux petites heures du matin.