Je subis un grave problème relationnel avec mon corps. Est-ce de la dysphorie?


Bonjour,

Comme vous pouvez le voir, j’ai mis “en questionnement” partout.
Je pourrais dire, par exemple, aromantique, mais je ne sais plus ou j’en suis.

Tout ce que je sais, c’est qu’actuellement, je subis un grave problème relationnel avec mon corps.
Je ne peux plus voir mon pénis en peinture, ni même le toucher. Ce qui est très embétant. Avoir envie de ce masturber, mais être dégouté dès que l’on touche …

Par contre, avec un pantalon, un slip, ca va.
Les autres options que j’ai sont: frottement sur mon lit OU mettre mon pénis entre les jambes et frotté ( self coït intercrural).
Mes premiéres masturbation était faite comme cela.

C’est limite dysphorie de genre, et il y a peut-etre d’autre élément, comme par exemple: je vois jamais mon penis dans mes fantasmes dont il y a acte de pénétration.

Pourriez-vous m’aider, svp.

merci

Stéphane

Bonjour à toi!

Merci de faire confiance à AlterHéros. Je vais faire de mon mieux pour t’apporter de l’aide par rapport à ce que tu vis en ce moment.

Tu dis donc être en questionnement, ne plus savoir ou tu en es par rapport à ton identité de genre et ton orientation. Tu sais par contre que tu as un problème avec ton corps, qui ressemble à de la dysphorie de genre. Tu ne veux plus voir ou toucher ton pénis, ce qui te cause de la détresse parce que tu aimerais te masturber. 

D’abord, je veux te dire bravo. Bravo d’être venu.e chercher de l’aide, d’avoir surmonté la gêne qui peut accompagner le fait de se dévoiler comme ça. Je suis vraiment content que tu aies trouvé notre site et que tu nous aies posé ta question. Tu es au bon endroit.

Commençons par le nœud du problème. Je comprends de ton message que ce qui te cause le plus de détresse en ce moment, c’est de ne pas être capable de te masturber, car tu es dégoûté.e dès que tu te touches. Il existe plusieurs avenues à explorer pour pallier ce problème. 

As-tu déjà essayé un vibrateur pour te masturber? C’est une sorte de jouet idéal pour les personnes qui ont de la dysphorie en lien avec leur pénis, car c’est possible de l’utiliser par-dessus les sous-vêtements ou même les vêtements. Le vibrateur le plus recommandé pour les personnes qui ont un pénis est la magic wand, qui a des vibrations très puissantes, et qui est donc idéale pour se masturber par-dessus des vêtements. Par contre, c’est un jouet assez dispendieux et dans les faits n’importe quel jouet vibrant dédié à l’usage externe pourrait t’aider à explorer cette manière de te donner des sensations. Je ne sais pas si c’est le cas en Belgique, mais ici au Québec, il y a des petits vibrateurs très peu chers en vente dans les pharmacies. Cela pourrait être une bonne option pour toi!

Peut-être également que le plaisir anal serait une chose à explorer pour te donner du plaisir sans avoir à toucher ton pénis. L’anus est une zone qui contient beaucoup de terminaisons nerveuses et qui peut donc être très plaisante à explorer! Tu peux commencer par explorer la région avec tes doigts (n’oublie pas le lubrifiant!) et il existe également une foule de jouets sexuels dédiés au plaisir anal: les plugs, les beads, les vibrateurs, les godes. Les règles d’or du plaisir anal, sont d’y aller lentement, d’utiliser beaucoup de lubrifiant et de ne rien y mettre qui pourrait s’y perdre. En effet, c’est très important de n’utiliser que des objets qui ont une base évasée (flared base en anglais). Je te recommande cette vidéo qui aborde le sujet de fond en comble!

Je recommande aussi chaudement le zine F*cking Trans Women qui explore en détail (et avec beaucoup d’illustrations!) plusieurs façons de se donner du plaisir en tant que personne qui a un pénis, qui ne mettent pas l’accent sur celui-ci. Je te joins le pdf ici par courriel. Je te suggère particulièrement de regarder la section qui aborde le muffing (à partir de la page 15), qui est une pratique qui consiste à pénétrer les canaux inguinaux, qui se situent dans le scrotum, en haut des testicules. 

Je n’ai pas assez de détails pour être capable d’explorer avec toi les causes de ce grand malaise que tu ressens envers ton pénis. Par contre, je sais que souvent, il est plus facile d’explorer ses questionnements identitaires une fois qu’on a réglé les problématiques précises qui nous causent le plus de détresse. C’est pourquoi j’ai abordé en premier dans ma réponse des pistes de solution concrète pour te masturber sans ressentir de dysphorie.

Il se peut qu’une fois que tu auras trouvé des façons d’éprouver du plaisir sexuel sans dégoût de ton corps, tu ressentes soudainement un grand besoin d’explorer ton identité de genre, ton orientation romantique et ton orientation sexuelle. Si c’est le cas, je t’invite à nous réécrire si tu en ressens le besoin. Je te laisse également des réponses précédemment publiées sur notre site web pour t’aider dans ton exploration:

Puis-je donc me définir dans le spectre de la non-binarité?

Ai-je vraiment envie de transitionner? Est-ce une pression que je me mets tout seul?

Je ne sais pas si je suis un garçon ou une fille.

Je te souhaite une belle exploration de ton plaisir et je te rappelle de ne pas hésiter à nous recontacter si tu en as envie.

Bonne journée!

 

Séré, intervenant pour AlterHéros


About Séré

Séré est un.e activiste trans non-binaire de la région de l'Estrie qui adore expliquer la pluralité des genres avec des métaphores de crème glacée. Iel défend les droits des jeunes trans et non-binaires en contexte régional, tout en essayant de se laisser du temps pour coller son chien et son chat.

Leave a comment