Je souhaite faire une transition de genre sans passer par le privé


Bonjour Amy,
Merci beaucoup de ta confiance. Dans ta lettre, tu nous dis qu’après avoir vécu pendant 4 ans un mode de vie transgenre, tu désires maintenant aller un plus loin dans ton cheminement et faire une transition complète vers le genre auquel tu t’identifies intérieurement. Tu n’es pas la première personne à avoir fait un tel cheminement. Je suppose que d’expérimenter et d’explorer pendant tout ce temps ton identité de genre te donne aujourd’hui une plus grande certitude sur qui tu es. Pour toi les hormones semblent être la prochaine étape, mais tu ne sais pas à  quelle porte frapper pour avoir le suivi nécessaire, surtout que tu n’a pas de grands moyens.
Malgré les grands acquis faits depuis quelques années, dont entre autre le remboursement des chirurgies, il est encore difficile aujourd’hui pour plusieurs personne de débuter une transition dans le système public car, ne nous le cachons pas, une grande partie des meilleurs spécialistes oeuvrent dans le domaine privé. Mais  ne te décourage pas, il y a moyen d’y arriver! Sache tout d’abord qu’il existe un document nommé “Standard of Care”. C’est une sorte de guide pour les professionnels sur la marche à suivre pour accompagner les personnes trans dans leur cheminement médical. Ce document est produit par une association internationale de spécialiste et devrait normalement être connu et maîtrisé par les gens que tu consulteras dans ton cheminement. Et pour avoir les hormones, ce que ce document dit, c’est qu’il te faut une lettre d’évaluation de la part d’un psychiatre, psychologue ou sexologue pour y avoir accès. Une personne, bien sûr, qui connait la réalité trans et qui connait les “Standards of Care”.
Trouver un spécialiste qui ne te coûtera rien ne sera pas nécessairement facile, car il n’existe pas à ce moment-ci un service centralisé public pour répondre à tous les besoins trans. Et s’il y en a eu un auparavant, la qualité des soins soulevait de nombreuses question et puis, ce n’était même pas gratuit. Alors la solution la plus facile pour toi serait de prendre rendez-vous avec un des quelques psychiatres qui acceuillent les personnes trans dans leur bureau et qui ont bonne réputation dans la communauté. Ta lettre ne me dit pas où tu vis au Canada, je suppose que tu es au Québec. Je te conseille donc d’entrer en contact avec l’Aide aux Transsexuels du Québec qui ont une liste de psys selon les régions (www.atq1980.org). Si tu vis en région, prépares-toi à devoir faire de la route, car la très grande majorité des spécialistes du domaine sont dans les centre urbain, surtout Montréal.
Quand tu auras obtenu ta lettre de recommandation d’un psy, le reste sera beaucoup plus simple. De plus en plus de médecins de famille et d’endocrinologues du réseau public acceptent de faire le suivi pour les hormones et tu aura probablement des références que ton psy te donnera. Les hormones sont bien sûr remboursées par l’assurance médicament alors pas d’inquiétude à ce niveau-là. Peut-être après voudras-tu obtenir la chirurgie de réassignation sexuelle; saches que celle-ci est remboursée aussi par la RAMQ.
Je souhaites que tu trouve la bonne personne pour t’accompagner dans le processus! Si tu as d’autres questions, n’hésite pas à nous réécrire!


About Élyse Vander

Élyse est enseignante au secondaire depuis 2005, ce qui l’a amené à développer sa capacité d’intervention auprès des jeunes. De plus, elle a une expertise dans le domaine de la transsexualité, ayant œuvré dans le milieu dans divers organismes depuis 2007.

Mon implication à AlterHéros me donne confiance que dans les prochaines années, les jeunes pourront de plus en plus assumer et vivre harmonieusement leur homosexualité, bisexualité ou transsexualité, particulièrement à l’école secondaire.

Leave a comment